l entretien professionnel n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
L’ ENTRETIEN PROFESSIONNEL PowerPoint Presentation
Download Presentation
L’ ENTRETIEN PROFESSIONNEL

play fullscreen
1 / 15

L’ ENTRETIEN PROFESSIONNEL

885 Views Download Presentation
Download Presentation

L’ ENTRETIEN PROFESSIONNEL

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. L’ ENTRETIEN PROFESSIONNEL

  2. Préambule « La loi du 4 mai 2004 a pour volonté de réformer fortement le secteur de la formation professionnelle. Elle souhaite notamment apporter des réponses aux inégalités d'accès à la formation, à la reconnaissance professionnelle des formations continues. » Source : http://www.formaguide.com/fiches-information/formation-ressources-legislatives-reforme.php

  3. Préambule La loi entérine la création de nouvelles modalités : • Le DIF « Droit Individuel de Formation », à l’initiative du salarié, • Le contrat de professionnalisation qui se substitue aux actuels contrats de qualification, d’orientation et d’adaptation, • La période de professionnalisation, • Le bilan de compétences et la VAE, • L’entretien professionnel. La loi reprend également les dispositions relatives au plan de formation et au Congé Individuel de Formation (CIF).

  4. Préambule L’Entretien Professionnel Confrontées dans les années à venir au départ massif en retraite des générations du baby boom, Les Ressources Humaines doivent anticiper et traiter de façon adaptée les conséquences de ces changements. « L’Entretien Professionnel », l'une des innovations les plus importantes des nouvelles dispositions légales, apparaît comme l’un des outils adaptés à toute démarche de gestion prévisionnelle des emplois, des compétences et des personnels. Au cœur de nouvelles dispositions légales sur la formation professionnelle, il doit se différencier de « l’entretien annuel d’évaluation » qu’il peut venir compléter.

  5. Introduction • « Entretien professionnel » : dénomination ambiguë. • Difficulté à l’identifier par rapport à d’autres entretiens professionnels : les entretiens de recrutement, d’orientation, d’intégration, d’évaluation, d’activité… • Notamment, l’entretien professionnel qui a pour finalité l’employabilité du salarié et son développement personnel, peut être facilement confondu avec l’entretien d’évaluation. Nota bene:Lorsque l’entretien annuel d’évaluation existe, l’entreprise peut y adjoindre l’entretien professionnel sous la forme d’une rubrique à part entière.

  6. Les accords et la loi(A.N.I. des 20 sept. et 5 déc. 2003 et avenants des 2 et 8 juil. 2004 - loi du 4 mai 2004) « Tout salarié ayant deux ans d’ancienneté devra bénéficier, au minimum tous les deux ans, d’un entretien professionnel réalisé par l’entreprise, conformément aux dispositions d’un accord de branche ou d’entreprise ou à défaut, dans les conditions définies par le chef d’entreprise avec l’implication de l’encadrement. »

  7. Les accords et la loi(A.N.I. des 20 sept. et 5 déc. 2003 et avenants des 2 et 8 juil. 2004 - loi du 4 mai 2004) Le principe Permettre au salarié d’élaborer un projet professionnel , à partir de ses souhaits d’évolution dans l’entreprise, de ses aptitudes et en fonction de la situation de l’entreprise.

  8. Les accords et la loi L’entretien portera sur : • L’information sur les dispositifs de formation et d’orientation professionnelles. • Les objectifs de professionnalisation (amélioration des compétences, renforcement de la qualification). • L’identification des dispositifs de formation adéquats avec les besoins et les objectifs de formation retenus (CIF, DIF, professionnalisation). • Les conditions de réalisation de la formation (pendant/ hors temps de travail).

  9. Les outils nécessaires à sa mise en place • Un dossier de préparation à l’entretien professionnel pour chaque salarié. • Un guide de conduite à l’entretien professionnel. • Une carte des compétences par salarié et par service. • Un modèle de passeport formation et son annexe dédié au plan de formation.

  10. L’Entretien Professionnel : un outil au service de la GPEC* de l’Entreprise L‘Entretien Professionnel, nouvel outil de GRH pour : • gérer la professionnalisation et l'employabilité des salariés, • gérer la mobilité interne et externe, • associer les managers à la réflexion sur l'évolution des emplois, • articuler entretien professionnel et entretien d'évaluation.

  11. Pré requis à sa mise en place Les services Ressources Humaines devront prévoir au préalable : • Des descriptions de fonction pour chaque salarié. • L’établissement d’un référentiel de compétences. • La formation du personnel d’encadrement à la procédure de l’entretien professionnel.

  12. Entretien d’Evaluation / Entretien Professionnel Entretien Annuel d’évaluation Entretien professionnel • Pratique dans les grandes entreprises, non obligatoire. • A la seule initiative de l’employeur. • Centré sur l’activité et la performance du salarié, face aux objectifs posés ; la question de la formation peut y être abordée. • Mise en place obligatoire dans toutes les entreprises. • A l’initiative du salarié ou à celle de l’employeur. • Centré sur l’orientation, le projet professionnel et le développement du salarié. • Peut se dérouler avec un « concours externe ».

  13. Managers : nouvelles missions L’Entretien Professionnel ne s’improvise pas. Il est le résultat de l’implication de plusieurs acteurs : La Direction, les Ressources Humaines, le Manager de proximité, le salarié ; Véritable relais des RH, le manager a pour rôles clés, de : • Informer sur l’évolution des emplois et des technologies. • Sensibiliser aux changements. • Anticiper les besoins. • Veiller aux transferts de compétences au sein de l’équipe.

  14. L’Entretien Professionnel : un acte d’engagement Définition Définition 1- Une rencontre avec un collaborateur 7- La mise en place d’un suivi 2- Un dialogue formalisé L’entretien professionnel, un acte de Management 3- Un bilan du parcours professionnel 6- Un engagement par contrat 5- Des objectifs de progrès 4- Une analyse des compétences

  15. Vers le développement d’un management relationnel Régulation des relations • Le texte de loi prévoit une exigence fondamentale : les encadrants doivent se former à la conduite de l’entretien et à la problématique générale de la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour servir de modèle de management relationnel. • L’objectif : perfectionner les compétences managériales pour être en mesure de mobiliser les salariés au-delà de leurs tâches quotidiennes. Source: « L’entretien professionnel » Alain Labruffe- AFNOR