atelier prise en charge des dm difficiles nettoyer n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
ATELIER « Prise en charge des DM difficiles à nettoyer » PowerPoint Presentation
Download Presentation
ATELIER « Prise en charge des DM difficiles à nettoyer »

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 27

ATELIER « Prise en charge des DM difficiles à nettoyer » - PowerPoint PPT Presentation


  • 152 Views
  • Uploaded on

ATELIER « Prise en charge des DM difficiles à nettoyer ». 26èmes Journées Nationales d’études sur la stérilisation NANTES 28 Avril 2004. Animé par :.  C.DENIS , Pharmacienne CHRU Lille Secrétaire Générale de l’ A.F.S.  F.CAVIN ,

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'ATELIER « Prise en charge des DM difficiles à nettoyer »' - kolton


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
atelier prise en charge des dm difficiles nettoyer

ATELIER« Prise en charge des DM difficiles à nettoyer »

26èmes Journées Nationales d’études sur la stérilisation

NANTES 28 Avril 2004

anim par
Animé par:

 C.DENIS,

Pharmacienne CHRU Lille

Secrétaire Générale de l’ A.F.S.

F.CAVIN,

Responsable Stérilisation du CHUV, Lausanne

Président de la SSSH

 M.D. LECOLIER,

Pharmacienne CHRU Reims

CDD/Nantes 2004

d roulement
Déroulement

3 conférences de 15 minutes chacune:

 Les différents moyens de nettoyage à la disposition des utilisateurs

 Cas concrets

 Cas particulier de la dentisterie

 Dialogue avec la salle pour échanger les expériences

CDD/Nantes 2004

objectifs de l atelier
OBJECTIFS DE L ’ATELIER

Former et informer

 Rester pratique

Dialoguer et échanger des expériences

CDD/Nantes 2004

les diff rents moyens de nettoyage la disposition des utilisateurs

Les différents moyens de nettoyage à la disposition des utilisateurs

C.DENIS, Pharmacienne CHRU Lille

slide7
BPPH:

- éliminer les salissures par action physico-chimique d’ un produit adapté (détergent)conjuguée à action mécanique

 résultat=DM fonctionnel et propre.

accorder attention particulière aux lumières des DM: nettoyage efficace et élimination de la solution de nettoyage (rinçage)

chaque fois que possible dans une machine à laver adaptée à cet usage et qualifiée

CDD/Nantes 2004

objectifs
Objectifs:

 Efficacité du nettoyage et du rinçage

 Garantie de l’intégrité du DM

CDD/Nantes 2004

contraintes
Contraintes:

 Evolution des DM :

- de plus en plus « techniques »

- de plus en plus complexes

rend le nettoyage de plus en plus difficile

(Exemple: coeliochirurgie)

(la préoccupation majeure des concepteurs n’est pas forcément de faciliter le nettoyage)

 Moyens de nettoyage doivent s’adapter à cette nouvelle donne

CDD/Nantes 2004

challenge bien nettoyer et bien rincer sans ab mer
Challenge: bien nettoyer et bien rincer sans abîmer

= Rechercher pour chaque DM la technique

la plus appropriée:

- Tenir compte de la conception du DM

- S’appuyer sur les notices d’utilisation élaborées par le fournisseur

(difficiles à obtenir….)

CDD/Nantes 2004

comment valuer la propret
Comment évaluer la propreté?*

= Appréciation visuelle:

On ne peut apprécier que ce qu’on voit = partie visible du DM

Quid de la partie invisible?

- Intérieur des DM tubulaires,

- Articulations, crémaillères

- Microchirurgie

- Dentelures, cannelures…..

(*=attention il ne s’agit pas des tests de salissure )

CDD/Nantes 2004

nettoyage action m canique produit chimique
Action mécanique

 Machines= aspersion, ultra-sons, irrigation…..

 Agent = irrigation, écouvillonnage, brossage ….

Produit chimique:

 propriétés détergentes ++++

 propriétés désinfectantes

Attention: utiliser les produits adaptés

Nettoyage = Action mécanique + produit chimique

CDD/Nantes 2004

machines
Machines:

 laveur-désinfecteur

 tunnel

 laveur

 cabine de lavage

 cuve à ultra-sons

 irrigateur sonique

CDD/Nantes 2004

1 laveur d sinfecteur et tunnel 1
1.Laveur-désinfecteur et tunnel(1):

 Principe:

Nettoyage par aspersion

Couplage possible à une irrigation

Utilisation de produits détergents

Désinfection thermique

Validable, reproductible

Couplage possible aux ultra-sons pour le tunnel

Pour efficacité:

ouvrir les instruments ,

ne pas surcharger

positionner correctement les DM pour éviter les rétentions

d’eau et favoriser le séchage

CDD/Nantes 2004

1 laveur d sinfecteur et tunnel 2
DM à traiter:

- DM « classiques »

- Instruments démontés et/ou ouverts

- Plateaux

- Conteneurs

DM contre-indiqués:

- DM tubulaires ou de forme non accessibles à l’aspersion

- Instructions fabricant

- DM de petite taille et de petit poids

1. Laveur-désinfecteur et tunnel (2):

CDD/Nantes 2004

2 laveur 1
2. Laveur (1):

2 types:

- À aspersion :

comme un laveur-désinfecteur mais sans phase de désinfection thermique

- Rotatif

CDD/Nantes 2004

2 laveur 2
2. Laveur (2):

 Principe:

Nettoyage par aspersion

Utilisation de produits détergents

Pas de désinfection thermique

Pas validable, reproductibilité?

Pour efficacité:

ouvrir les instruments ,

ne pas surcharger

CDD/Nantes 2004

2 laveur 3
Avantages:

- Aspersion : Aucun par rapport aux LD

 Remplacer par des LD (au fur et à mesure)

- Rotatif: permet de laver certains DM comme bandes d’Esmach

2. Laveur (3)

CDD/Nantes 2004

3 cuve ultra sons 2
3. Cuve à ultra-sons (2):

 Efficacité

- Nettoyage des DM présentant des zones inaccessibles

- DM dentelés, crênelés

- Rapide

  • Résultats reproductibles

CDD/Nantes 2004

3 cuve ultra sons 3
3. Cuve à ultra-sons (3):

Inconvénients

- Pas de désinfection thermique  passage en LD à la suite si on souhaite une désinfection thermique

  • Pas d’action à l’intérieur des DM tubulaires car absence d’eau à l’intérieur
  • Rinçage et séchage manuels

Contre-indications:

- Colles

- Optiques rigides

CDD/Nantes 2004

4 irrigateur sonique 1
4.Irrigateur sonique (1)
  • Principe:
    • Irrigation à l’intérieur du DM par connectique.
    • Ultra-sons séquencés.
    • Contrôle de température.
    • Provoque un décollement des saletés et leur évacuation simultanée

CDD/Nantes 2004

4 irrigateur sonique 2
4.Irrigateur sonique (2)

 Efficacité:

Permet un nettoyage de zones inaccessibles des DM tubulaires

Exemple : les alésoirs:

irrigation possible par les 2 extrêmités

Nettoyage des petits DM fragiles

CDD/Nantes 2004

5 cabine de lavage
5.Cabine de lavage:

nettoyage des armoires, caisses, bacs….

désinfection chimique

cycle environ 15 minutes

Évolution récente  désinfection thermique

CDD/Nantes 2004

6 nettoyage manuel 1
6.Nettoyage manuel (1):

A limiter au maximum

Seulement si pas d’autre solution

Accessoires:

- brosses: non métalliques

- écouvillons

- seringues

à Usage unique

sinon entretien rigoureux (choisir stérilisables)

CDD/Nantes 2004

6 nettoyage manuel 2
6. Nettoyage manuel (2):

- A ne pas négliger:

Rinçage soigneux à l’eau osmosée

Séchage: sécher sans recontaminer

Idéal = faire un cycle séchage dans les laveurs

CDD/Nantes 2004

6 nettoyage manuel 3
6. Nettoyage manuel (3):

Risques:

 efficacité: pas reproductible puisque opérateur dépendant - résultats aléatoires

 Intégrité du DM : risque pour instruments fragiles, précis

CDD/Nantes 2004

conclusion
CONCLUSION:

 Connaître les DM :

Demander les notices d’utilisation

Ne pas traiter sans information

 Tri indispensable à l’arrivée dans zone

laverie par agent qui connaît les DM

 Attention au rinçage souvent négligé dans le nettoyage manuel ou par ultra-sons

 Limiter au maximum le nettoyage manuel

 Acquérir de nouveaux équipements mieux adaptés à la complexité croissante des DM

CDD/Nantes 2004