Download
anesthesie n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
ANESTHESIE PowerPoint Presentation

ANESTHESIE

183 Views Download Presentation
Download Presentation

ANESTHESIE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. ANESTHESIE SURVEILLANCE POST OP EN SERVICE

  2. DEFINITION • Le mot ANESTHESIE provient du grecque: an=priver et de aïstêsis=sensibilité. • Cela peut viser un membre, une région ou l’organisme entier. • Vise à permettre une procédure médicale douloureuse. • Loco régionale peut être pratiquée pour des douleurs chroniques.

  3. LES DIFFERENTES ANESTHESIES • Générale • Rachi anesthésie • Péridurale • Loco régionale • Loco régionale intra veineuse

  4. ANESTHESIE GENERALE • Réalisation: • 4 produits: • Hypnotique • Analgésique • Protecteur neuro-végétatif • Curare

  5. RACHI ANESTHESIE • Introduction d’une aiguille dans le canal rachidien pour administrer directement un anesthésique dans le LCR afin d’insensibiliser la partie inférieure du corps. (sous costale) • Rapide

  6. RACHI ANESTHESIE

  7. PERIDURALE • Blocage des fibres sensitives et motrices en introduisant un anesthésique local au contact des racines de la moelle. • On obtient une analgésie, protection neuro-végétative, relâchement musculaire. • 15 à 20 mn

  8. PERIDURALE

  9. LOCO REGIONALE • Blocage de tout le membre en injectant au contact du bloc nerveux un AL. 20mn • Par exemple: bloc axillaire ou tronculaire (anesthésie du muscle et musculo cutané.)

  10. LOCO REGIONALE IV • Injection d’un AL imprégnant, par voie IV, un segment de membre isolé de la circulation générale par un garrot artériel, après qu’il ait été vidé de son sang. • 20 minutes.

  11. LOCO REGIONALE IV

  12. LEGISLATIF • Décret du 5 décembre 1994 relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements de santé en ce qui concerne la pratique de l’anesthésie . • Consultation pré opératoire • SSPI • Consentement éclairé(2001)

  13. PRE OPERATOIRERÖLE DE L’IDE • VEILLER AU DOSSIER DU PATIENT(bilan, radio, écho, scanner……) • Patient a jeun • Préparation local si besoin en fonction des protocoles. • Prémédication (au bon moment) • Rassurer le patient

  14. SURVEILLANCE POST OP – AGDANS LE SERVICE • ATTENTION MËME SI SSPI • ASPECT GENERAL(recevoir le patient et l’installer) • LE REVEIL • DOULEUR (liée à la chir, diurèse……..) • RESPIRATION(mendelson….) • TA , POULS, COULEUR, température, perf • PANSEMENTS • DRAINS • Prescriptions médicales, analgésie.

  15. SURVEILLANCE POST OP –RACHI ANESTHESIEDANS LE SERVICE • ATTENTION MËME SI SSPI • ASPECT GENERAL(recevoir le patient et l’installer) • Surveillance mobilité et sensibilité • Surveillance de la diurèse • Surveillance TA, pouls, état neuro(convulsions….), température • Surveillance pansements, drainage • Surveillance perf,analgésie, prescriptions médicales.

  16. Surveillance post-opanesthésie péridurale • ATTENTION MËME SI SSPI • ASPECT GENERAL(recevoir le patient et l’installer) • Si péri en cours (produit, vitesse…..) prescription(durée, quand arrêt, protocoles) • Niveau d’analgésie (mobilité, sensibilité) • TA, pouls, température,diurèse. • Pansements, drainages, perf

  17. Surveillance post-oplocorégionale • ATTENTION MËME SI SSPI • ASPECT GENERAL(recevoir le patient et l’installer) • Niveau d’analgésie, mobilité, sensibilité • TA, pouls, prescriptions médicales, perf. • Pansements, drainages • Papiers de sortie (souvent ambulatoire) « Aptitude à la rue » (anesthésiste)

  18. CONCLUSION • LA SSPI A CHANGE LES PENSEES • UN PATIENT EN POST-OP DOIT ËTRE SURVEILLE DES SON RETOUR DE BLOC POUR AVOIR UN PREMIER « BILAN » DE PRISE EN CHARGE. MEILLEUR SUIVI. • MIEUX REPONDRE AUX PROBLEMES, ET ANTICIPER(douleur) • QUALITE DES SOINS…….