Le ReVIH 86: de 1994 à nos jours - PowerPoint PPT Presentation

vanida
le revih 86 de 1994 nos jours n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le ReVIH 86: de 1994 à nos jours PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le ReVIH 86: de 1994 à nos jours

play fullscreen
1 / 14
Download Presentation
Le ReVIH 86: de 1994 à nos jours
80 Views
Download Presentation

Le ReVIH 86: de 1994 à nos jours

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le ReVIH 86: de 1994 à nos jours Comment évoluer d’un réseau expert VIH/Hépatites vers une coordination d’appui des personnes de moins de 60 ans en situation complexe?

  2. Pour cette présentation, cet intervenant a déclaré n’avoir aucun lien d’intérêt Déclaration lien d’Intérêt

  3. Historique 2èmePdt : Dr MAUGARD 3èmePdt : Dr LE MOAL 1èmePdt : Mme GIBAUD Financement DDASS/CHU/CPAM Financement DRDR/CHU/CPAM Financement ARS/CHU 1981 1983 1987 1994 1996 1 er cas de VIH AZT Création Réseau 2003 2011 Découverte VIH Trithérapie

  4. Objectifs Pour toute personne VIH/Hépatite + domiciliée sur le 86 ou suivie sur le département: Améliorer la prise en charge médico-sociale des personnes vivant avec le VIH et/ou le VHC, en favorisant la collaboration entre les différents intervenants Répondre en qualité d’interlocuteur privilégié aux diverses interrogations des institutions et des particuliers en matière de prise en charge des malades et de formation des professionnels Suivi et évaluation du dispositif de maintien à domicile

  5. Les actions auprès des malades Coordination sanitaire, sociale, éducative et culturelle Accompagnement individuel Évaluation des besoins médicaux Aides à domicile Suivi médical et observance médicamenteuse Évaluation des besoins sociaux Accès aux droits, couverture sociale, titre de séjour Logement Insertion professionnelle Budget, commission d’attribution des aides (financières, MAD) Création des ACT 1er avril 2006 Groupe de parole 2010 à 2012 Dispositif d’accompagnement à l’emploi 2010 et 2011

  6. Actions générales Communication Permanence hospitalière Site Internet Formation Professionnels (IDE, Médecins, biologistes, dentistes, pharmacien, AAD) Milieu scolaire, Maison d’arrêt, IRTS, IFSI Prévention Collectif prostitution L’Abri Réseau prévention SIDA

  7. Depuis sa création 388 patients (62 décès) accompagnés par le réseau 243 VIH, 78 Hépatites C 10 Hépatites B 50 Co-infectés VIH/VHC 5 Co-infectés VIH/VHB 2 Co-infectés VHB/VHC

  8. Évolution et Projet Suite à: Une évaluation du réseau par l’ARS fin 2012 Nouvelles recommandations de la DGOS sur les réseaux de santé Les recommandations de M Blanc, DG de l’ARS Une réflexion a été menée entre le ReVIH 86 et le GCS Réseau gérontologique Ville Hôpital du Grand Poitiers en vue d’une mutualisation.

  9. Le 19 mars 2013 a été présenté à l’ARS par des représentants du ReVIH 86 et du RGVHGP un projet de création d’une filière d’accompagnement des personnes de moins de 60 ans en situation socio-sanitaire complexe (incluant les patients VIH/Hépatite+). Ce projet validé par l’ARS, sera porté par le Groupement de Coopération Sanitaire du RGVHGP Dans ce contexte de création de cette filière, l’ARS arrête le financement du ReVIH 86 en date du 30 juin 2013.

  10. GCS Ville Hôpital du Grand Poitiers LA FILIERE DE COORDINATION DES PERSONNES DE MOINS DE 60 ANS EN SITUATION MEDICO-SOCIALE COMPLEXE

  11. Cette filière doit être clairement identifiée comme étant au service de la médecine de premier recours avec pour objectif la continuité du parcours de santé par la gestion, dans les situations complexes, des conséquences induites par la maladie dans la vie quotidienne du patient de moins de 60 ans.

  12. Zone d’intervention: le département de la Vienne Population cible • Dans cette filière, l’intervention de l’équipe de coordination d’appui et l’inclusion sont soumises à une complexité socio sanitaire qui se définit par: Une complexité médicale • Un degré de sévérité des pathologies (maladies graves ou chroniques), • L’association de plusieurs pathologies et/ou de plusieurs ALD mobilisant plusieurs intervenants, • Des hospitalisations répétées dans l’année, • Une inobservance de traitement. Une fragilité psychosociale • Une personne ayant un faible recours aux soins, • Un isolement social ou une vulnérabilité sociale et financière, • Des pratiques de santé inadaptées • L’intrication de plusieurs pathologies et d’une situation de dépendance • Pour évaluer cette complexité, deux grilles d’évaluation ont été élaborées. Un volet sanitaire prépondérant avec pour une inclusion la nécessité d’un score ≥ à 10/26. Un volet social déterminant une fragilité sociale à partir d’un score ≥ à 6/16. .

  13. Suite au signalement :  Évaluer, en lien avec le médecin traitant, les composantes médico-sociale, matérielle, financière, psychologique ou environnementale, additionnelles de la prise en charge médicale.  Proposer selon les éléments du diagnostic de besoins, un plan personnalisé de santé ou un plan d’appui aux soins, validé par le médecin traitant.  Mobiliser rapidement les ressources locales adaptées (professionnels de santé, services d’aide et de soins à domicile, services sociaux, médico-sociaux, médicaux) pour activer sans délai le PPS.  Assurer le suivi et ajuster au besoin tout ou partie du PPS dans les jours ou semaines suivantes (visites régulières à domicile, liens constants avec les différents acteurs impliqués dans le parcours de santé).  Informer, le médecin traitant, de l’évolution de la situation (contact privilégié).

  14. Après 4 mois d’activité… • 9 dossiers transférés ReVIH 86 • 24 signalements depuis le 1er juillet 2013 • 3 dossiers en pré inclusion sans suite • 3 décès • Conventionnement CPAM pour un fond d’aide extra légale pour de l’aide ménagère • Travail étroit avec les services de cancérologie et de soins palliatifs