" Créer une entreprise et/ou conduire un projet : comment gérer une innovation ?" - PowerPoint PPT Presentation

cr er une entreprise et ou conduire un projet comment g rer une innovation n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
" Créer une entreprise et/ou conduire un projet : comment gérer une innovation ?" PowerPoint Presentation
Download Presentation
" Créer une entreprise et/ou conduire un projet : comment gérer une innovation ?"

play fullscreen
1 / 82
" Créer une entreprise et/ou conduire un projet : comment gérer une innovation ?"
149 Views
Download Presentation
theo
Download Presentation

" Créer une entreprise et/ou conduire un projet : comment gérer une innovation ?"

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. " Créer une entreprise et/ou conduire un projet : comment gérer une innovation ?" Jean Bonnet MDC en Sciences Economiques Université de CAEN Nicolas Dubois Chargé d’affaires Seinari Laurent ProtinDirecteur de Normandie Incubation

  2. Présentation des intervenants • Objectifs de l’exercice du projet innovant • Choix d’une carrière entrepreneuriale • Spécificités de l’innovation, de son processus et de son financement • La création, une gestion de projet spécifique • Le plan d’action commerciale • Mode d’emploi pour construire le projet, Outils de gestion du projet 21-25 novembre 2011 Port en Bessin

  3. Présentation des intervenants 21-25 novembre 2011 Port en Bessin

  4. Les intervenants 4 • Jean Bonnet, Maître de Conférences en Sciences Economiques, habilité à diriger des recherches • Thèmes de recherche : création-survie d’entreprises, développement local. • Directeur/fondateur du Master 2 Entrepreneuriat, responsable de la couveuse d’entreprises de l’Université de Caen Basse-Normandie. • Responsable du Club des Dirigeants (collaboration Université/Chambre des Métiers et de l’Artisanat) • Nicolas Dubois, Chargé d’affaires incubation SEINARI • DEA Biologie Moléculaire / ESIEE Management • Chef de produit Sanofi Aventis • Chef de projet Da Volterra • Chargé d’affaires incubation SEINARI • Laurent Protin,Directeur de Normandie Incubation • Docteur en physique, CIMAP-GANIL (1994) et post doctorat (CEA-DAM) (1995-1996) • Chargé des relations industrielles, Université de Caen Basse-Normandie (1996-2000) • Fondateur et Directeur de Normandie Incubation, (2000 - ) • Co-fondateur du dispositif (EP2i : étape de pré-incubation et d’innovation)

  5. Objectifs de l’exercice du projet innovant 21-25 novembre 2011 Port en Bessin

  6. Objectifs de l’exercice du projet innovant Exercice pratique Définir, construire et présenter un projet innovant Découvrir la logique entrepreneuriale • Travail en équipe • 3 coachs • 18 h 30 • Présentation demain à partir de 20 h • 20 mn par groupe (10 mn + questions du jury) • Prix des projets innovants

  7. Eléments d’évaluation du projet • Créativité • Cohérence par rapport au marché • Positionnement et stratégie de développement • Maturation du projet • Crédibilité économique • Crédibilité de l’équipe • Présentation orale

  8. Les rendus • 1er rendu de validation du projet • Pourquoi avoir choisi le sujet ? • Comment a t-il été choisi ? • Comment avez-vous décidé de vous répartir les tâches ? • On va attendre la désignation du manager/coordinateur, et la répartition des principaux rôles : • technique, juridique, financier, économique, marketing, commercial/export… • Validation des projets en fin de soirée après allers-retours entre les participants et les spécialistes…

  9. Les rendus • Un Business Plan comprenant: • Executivesummary: Résumé de 2 ou 3 pages concis et clair, qui présente à la fois le produit, l’adéquation produit-marché, les éventuels aspects de la propriété intellectuelle, le positionnement, le business model, les moyens mis en œuvre, la politique marketing et le processus de réalisation de l’entreprise dont les aspects juridiques. • le plan de financement • les comptes de résultats prévisionnels • le plan marketing/commercial • un diagramme de Gantt

  10. Les sujets possibles • Votre propre projet d’entreprise • valorisation des déchets • valorisation des eaux pluviales • éoliennes urbaines • Télémédecine • HAD (Hospitalisation à Domicile) • Autonomie des appareils électriques et électroniques • paiement par mobile • Mobilité des personnes et des biens • publicité dans les lieux publics • Agriculture • Filière équine

  11. Efficacité de l’après midi (ayez bien ces éléments en tête!) • Exercice difficile mais amusant. • Vos prédécesseurs l’ont fait! BON COURAGE!!

  12. Choix d’une carrière entrepreneuriale 21-25 novembre 2011 Port en Bessin

  13. Choix entrepreneurial • Devenir un entrepreneur • C’est une décision microéconomique au sujet de l’allocation de son capital humain • Arbitrage entre • Une situation de salarié (existence d’un coût d’opportunité) • Une espérance de récompense (monétaire mais aussi symbolique, sociale ou psychologique) • Pull principalement tirés par des motivations positives (Projets innovants, on peut s’attendre à d’importantes récompenses monétaires) • Push principalement tirés par des motivations négatives (bas coût d’opportunité d’entreprendre, un moyen d’éviter la dépréciation de son capital humain –chômage-) Approche classique: pull versus push entrepreneurs

  14. -Economie entrepreneuriale « Le modèle de l’économie entrepreneuriale se focalise sur les liens entre la flexibilité, la turbulence, la diversité, la nouveauté, l’innovation, les liens et le clusteringd’un côté et la croissance économique de l’autre côté …» A.R. Thurik (2008), Economie Managériale Economie Entrepreneuriale -Economies d’échelle -Flexibilité -Prédictibilité -Nouveauté -Conformité -Originalité -Obédience -Créativité -Homogénéité -Diversité

  15. -Améliorer le rapport de notre société à l’innovation comme la relation entre les entrepreneurs et la société française. Institut Montaigne Il ne peut y avoir de croissance sans innovation, ni d’innovation sans risque « L’âge moyen des créateurs d’entreprise s’élève à 38,5 ans en France, 36 ans en Allemagne et 34 ans au Royaume-Uni » « 34 % des 18-30 ans se rêvent chef d’entreprise et seuls 18 % souhaitent rejoindre le secteur public » Sondage Opinion Way pour KPMG, septembre 2010 Evolution récente « Les fondateurs de Youtube avaient en moyenne 26 ans, ceux de Facebook 20 ans, ceux de Google 25 ans, ceux d’Apple 21 ans et ceux de Microsoft 20 ans » « Un quart des brevets déposés au MIT le sont par des étudiants de niveau undergrade »

  16. l’innovation et l’entrepreneuriat doivent être encouragés dès les premières années d’études Etudes du centre Kauffman Diplômés d’Entrepreneuriat sont plus nombreux à avoir fondé ou à travailler dans des entreprises de haute-technologie et ils participent davantage à la Recherche et Développement et au développement des nouveaux produits. L’augmentation du revenu suite à une année d’étude supplémentaire est plus forte de 37% pour les entrepreneurs que pour les salariés. (van Praag) L‘année supplémentaire est plus rentable car plus spécialisée sur les déficits de compétences du futur entrepreneur. L’année supplémentaire est ainsi plus rentable car les informations acquises sont plus facilement mises en œuvre en tant qu’entrepreneur. La création d’un véritable écosystème pour favoriser les pratiques innovantes au sein des différentes formations et cursus est aujourd’hui indispensable.

  17. Spécificités de l’innovation, de son processus et de son financement 21-25 novembre 2011 Port en Bessin

  18. Pourquoi Innover ? 10 raisons d’innover : pour créer de la valeur pour conquérir de nouveaux marchés pour réussir à l’exportation pour améliorer son offre pour anticiper pour distancer la concurrence pour garder le contrôle pour gérer le changement pour mobiliser ses salariés pour survivre…

  19. Innovation? C’est créer de nouveaux produits, développer des produits existants, mais aussi, adopter les dernières technologies issues de la recherche fondamentale. Pour répondre aux besoins du marché

  20. Innovation? L'innovation entretient des rapports étroits avec les phénomènes de : DécouverteScientifique et Technique Production de connaissances nouvelles Les activités de recherche-développement R&D L'invention Idée technique susceptible d'applications potentiellement utiles     Dans tous les cas, pour pouvoir être considérée comme innovation, la nouveauté doit être porteuse d'une valeur économique (capacité de satisfaire un besoin solvable ou de créer de la richesse) reconnue et exploitée de manière viable.

  21. Innovation? INNOVATION en aval d’une INVENTION INNOVATION : l’invention + son marché le passage de l'invention à l'innovation n'est pas automatique.

  22. Étapes du processus d’innovation Les trois étapes du lancement d'une innovation: 1 2 3 LancementLa dernière phase correspond à la mise en œuvre matérielle du modèle d'entreprise: production, achat, ventes. Modèle d'entrepriseSur cette invention, un entrepreneur va construire un modèle d'entreprise ("business model") InventionLa base de l'innovation est une invention, c'est le cœur de l'offre.

  23. Le plus souvent technologique Le transfert technologique Consiste à appliquer à un nouveau domaine une technologie qui existe déjà Système refroidissement La locomotive Le réfrigérateur Le micro-ondes Le GPS La création A été obtenu par la création ou l'invention de faits scientifiques qui n'étaient pas connus auparavant. La pénicilline Le transistor La roue L’électricité La boussole

  24. Innovation? Mais aussi: procédé (augmentation d’un rendement) Service (foursquare) Marketing (michelin) Organisationnel (Fordisme)

  25. Innovation?

  26. Les Limites de l’innovation L’innovation est vitale mais - coûteuse - risquée Cabinet Page : 40% des nouveaux produits sont des échecs • Plus de 20 000 nvx produits, sur le marché alimentaire, chaque année dans le monde. • Pourtant, 29% des innovations disparaissent avant la première année d’existence, 50% avant la deuxième • Les entreprises doivent donc se demander dans quelles mesures l’innovation est • cohérente avec leur mode de fonctionnement.

  27. Les Freins à l’innovation - Humain : Motivation des hommes de l'entreprise ? - Commercial : s'il y a un marché, existe-t-il des clients ?- Financier : les investisseurs ne préféreront-ils pas d'autres choix ? - Technologique : le nouveau produit atteindra-t-il les spécifications attendues ? Toutes les innovations n’ont pas le même niveau de risque: +++ L'innovation produit + l'innovation-procédé Implique une incertitude technique et commerciale N'implique qu'une incertitude technique lorsqu'elle est utilisée exclusivement dans l'entreprise. On n’est jamais certain du succès d’une innovation L'essentiel est que le solde des succès et des échecs soit positif sur quelques années. (Plus facile pour les grande entreprises que pour les PME)

  28. 1- L'étude de faisabilité (en amont) Le but d’une étude de faisabilité est de vérifier que « théoriquement » le projet technologique est cohérent avec la stratégie et les moyens de l’entreprise. - Faisabilité technologique - Déterminer si le projet est techniquement faisable - Valider ou effectuer un choix parmi les solutions technologiques envisagées - Réaliser des tests - Identifier les segments de marché que vous pouvez envisager - Estimer le volume global du marché- Identifier la concurrence directe et indirecte- Quelles sont les contraintes d’accès à ces marchés - Définir la stratégie commerciale - Estimer le prix que le marché est prêt à payer - Fixer des objectifs précis et réalisables de ventes - Faisabilité commerciale - Faisabilité économique - Combien coûtera le projet ? - Quels sont les moyens financiers à mobiliser ? - Estimer la rentabilité financière du projet - Faisabilité juridique • Vérifier les législations • Vérification des brevets - Faisabilité organisationnelle - Etude des moyens- Organiser le travail et utilisation des ressources Moyens de diminuer les risques

  29. L’innovation, ce n’est pas si simple!! « Le voyage en train à grande vitesse est impossible parce que les passagers mourront d'asphyxie. » D. Lardner, professeur à l'université de Londres, (1850) « Qu'est-ce que notre entreprise pourrait bien faire de jeux électriques? » William Orton, président de la Western Union, refusant à Alexandre Graham Bell d'acheter son téléphone (1876) « Il est impossible de faire voler des objets plus lourds que l'air. » Lord Kelvin, président de Royal Society (1895) « Le cheval restera toujours, l'automobile n'est qu'une nouveauté qui passera. » Le président de la Michigan Savings Bank, déconseillant à l'avocat d'Henry Ford d'investir dans ce domaine (1903) « Les avions sont des gadgets amusants mais sans aucun intérêt militaire. » Ferdinand Foch, responsable de la stratégie militaire française et futur commandant de guerre (1911) « Mais qui donc a envie d'entendre parler les acteurs de cinéma ? » Harry M. Warner, président de Warner Bros (1927)

  30. L’innovation, ce n’est pas si simple!! « Je pense qu'il y a un marché mondial d'environ cinq ordinateurs. » Thomas Watson, président d'IBM (1943) « La télévision ne conservera aucun des marchés qu'elle a gagnés au cours de ses six premiers mois... » Les gens en auront vite assez de regarder une boîte en contreplaqué tous les soirs. » Darryl F. Zanuck, patron de la 20th Century Fox (1946) « Les futurs ordinateurs ne pèseront peut-être qu'une tonne et demie. » Popular Mechanics, magazine américain (1949) « Les groupes de guitaristes sont en voie de disparition. » Decca Corporation, justifiant le refus de signer avec les Beatles (1962) « Nous ne vendrons jamais nos dessins animés sur vidéocassettes. » Plan stratégique de Disney (années 70) « Il n'y a aucune raison que les gens aient un jour un ordinateur chez eux. » Ken Olsen, président de Digital Equipment (1977)

  31. Spécificités de l’innovation, de son processus et de son financement 21-25 novembre 2011 Port en Bessin

  32. Un contexte politique et financier favorable à l’innovation 1999:Loi sur l'Innovation(comment attirer la recherche publique vers l'économie !) 2003-2004: Plan en faveur de l'innovation (comment soutenir la R&D dans les entreprises !) 2005:Coordination confiée aux Régions pour le développement économique sur leur territoire 2005:Création de 2 agences de financements de l'innovation Agence Nationale de la Recherche (budget 1 Md€) Agence de l'Innovation Industrielle (budget 1,7 Md€) 2005-07 : Rapprochement ANVAR BDPME, puis fusion -> OSEO 2005 : Mise en place du Schéma Régional pour le Développement Economique 2005:Labellisation despôles de compétitivité 2007-08 : Mise des Programmes Opérationnels FEDER (économie de la connaissance) 2007-08:Mise en placedes Pôles d'enseignement Supérieur et de Recherche 2008 :Lancement du Small Business Act “à la française” 2008 :Nouvelle réforme duCrédit d’Impôt Recherche 2010 et plus : création des Société d’Accélération de Transfert de Technologies 2010 et plus : Grand Emprunt

  33. Définitions et modèles (Manuel de Frascati, 1993) Créativité/inventivité Processus mental impliquant la génération d’idées ou de concepts nouveaux La créativité est la source de : la création, l’invention, l’innovation Pas uniquement le fruit du génie, mais d’un processus déchiffrable Conception Sous-processusdu processus de l’innovation … Succession d’étapes qui vont de l’identification du besoin à la rédaction d’un cahier de spécification destiné à la fabrication l’innovation couvre un spectre plus large qui va de l’identification du besoin à la mise sur le marchéen passant par la fabrication (Kline, Roseberg, 1986) Processus Ensemble d’activités reliées entre elles par des flux d’informations significatifs et dont la combinaison permet d’obtenir un « output »

  34. - - - idée maquette prototype Produit Pré-série Produit vendu Risques Recherche et Développement Risques industriel, marketing & commercial - Engagement financier faible + + Risque technologique fort - + Risque technologique faible - - Engagement financier élevé + • Le processus de l’innovation

  35. ASPECTS COMMERCIAUX & MARKETING Elaboration de l’offre commerciale Mise en place de l’action commerciale ASPECTS TECHNIQUES Levée des barrières technologiques Mise au point du prototype Industrialisation ASPECTS JURIDIQUES Mise en place d’une stratégie de PI ASPECTS FINANCIERS Mise en place des financements nécessaires au lancement industriel et commercial MANAGEMENT & ORGANISATION Constitution équipe • Le processus de l’innovation Formulation besoins / applications visés Etude du marché Optimisation des produits, de l’outil de production, Elaboration du cahier des charges Homologations et agréments extension PI Liberté d’exploitation Etat de l’art Estimation besoins de financements et des ressources mobilisables 1ère ébauche d’un plan de financement Identification des facteurs clefs de succès et d’échecs Investisseurs Planning de développement 2 à 3 ans

  36. Le modèle économique de l’innovation Approche de la rentabilité meilleure façon de distribuer ou de vendre et de définir le bon prix pour un bien ou un service Economie traditionnelle Marge = (Prix de vente - Coût de revient) Economie de l’innovation Atteindre le point mort (breakeven point) = stade où l’entreprise commence à faire des profits

  37. Modèles économiques de l’innovation déconnexion du coût de réalisation et des recettes perçues Google  régie publicitaire (le client direct n’est pas l’utilisateur) Valorisation des déchets  transformation d’un coût en ressource Modèle de l’imprimante laser (ou Senséo)  faible coût relatif de la machine par rapport au coût de renouvellement des consommables Web services  coût de distribution quasi nul, mais nouveaux modes de communication marketing qui peuvent être très onéreux Valeur ajoutée dans le services récurent  le coût la technologie est relativement faible par rapport à celui du service et de la formation qui lui sont associé

  38. Le cycle de vie d’une innovation idée Pré-série Produit Produits et services vendus, royalties maquette prototype • Profits • Revenus • Point mort • Investissements Cycle de vie d’un produit innovant (source Pearson Education 2007)

  39. Exemples (de projets) d’entreprises innovantes Catégorie Services : Supervision et réactions aux attaques des réseaux, 6cure Produits : répulsifs pour mammifères marins, Sinay Procédé : nouvelles molécules de bores synthétisées par cryochimie,Borochem Type Convergence : guide multimédia géolocalisés, Guidesigners, Rupture : animation d’images 3D à partir de dessins, Quadraxis Sociétale : virtualisation des postes de travail, Ultéo Environnemental : Eoliennes urbaines, Cheminée à vent Réglementaire : prédiction in silico de la toxicité des produits chimiques, Predireach Incrémentale :nouvelle technique de pêche à la palangre, Able du Croisic Position par rapport au marché Demand « pull »: répond à un besoin exprimé par le marché Technology « push » : répond à des nouveaux besoins Réglementaire : nouvelles opportunités pour innover

  40. Le processus repose sur 4 principes • 1. La recherche d’information (Etat de l’art ! ) • Qu’est-ce qui existe déjà ? Quels sont les besoins du marché ? Qu’est-ce que l’innovation apporte de mieux ? Quelles sont les solutions proposées par les concurrents ? Comment sont-elles produites, distribuées et vendues ? Quelles sont les contraintes réglementaires du marché ? • 2. La protection intellectuelle et industrielle • Comment protéger mon innovation ? Quelles précautions prendre pour parler de mon innovation ? Quel est le mode de protection (brevet, marque, droit d’auteur, dessin, …) ? • 3. Le marché : le marketing de l’innovation • Quelle est la nature de mon innovation ? Quelles sont les applications rendues possibles de l’innovation ? Quelles sont les cibles visées ? Comment vais-je les atteindre ? Comment communiquer pour faire connaître l’innovation ? Quels sont les facteurs clés de succès ? Les principaux facteurs de risques ? • 4. Le financement de l’innovation • Quels sont les acteurs ? Quels sont les financements disponibles ? Qui finance quoi et comment ? Comment bien utiliser la fiscalité de l’innovation ?

  41. 1. La recherche d’informations • Internet (moteurs de recherche, alertes, abonnement, logiciel spécifique …) • les bases de données de brevets, marques (www.inpi.fr) • des études sectorielles INSEE, SESSI • des prestataires externes (consultant, cabinet conseil ….) • des formations spécialisées • des prestataires publics ARIST, pôle de compétitivité, CRITT • les bases de données et sites concernant la vie des entreprises Sans information sur son contexte, l’innovation perd son sens

  42. 2. La propriété industrielle et intellectuelle L’innovation n’est pas une fin en soi pour remplir pleinement son rôle, elle doit être protégée La protection est différente selon le type d’innovation • la loi sur les brevets concerne les innovations d’ordre technique • le droit d’auteur protège les œuvres, les logiciels, les plans • la loi sur les dessins et modèles protège les innovations d’ordre esthétiques • le secret protège les savoir-faire, les recettes, les procédés • les droits commerciaux sont protégés par les marques • les accords de confidentialité protège contre la copie et la divulgation prématurée www.inpi.fr

  43. Les spécificités de la création d’entreprises innovantes Le brevet Conditions de validité d’un brevet : • l’invention concernée doit être nouvelle (pas de divulgation prématurée) • faire preuve d’activité inventive (pas d’évidence pour l’homme de métier) • et être susceptible d’application industrielle (produit, procédé…exclus les idées, les concepts et les logiciels …) Droits :donne le monopole de l’invention pendant 20 ans et en interdit l’exploitation aux tiers autorisation et sans contreparties Obligations :payer des taxes et des annuités, divulguer après

  44. 4. Le financement de l’innovation Quelles sont les financements possibles ? • les études de faisabilité (technologique, juridique, marketing, financière, stratégique) • la R&D (contrats de recherche, étude technique, prestation, expertise …) • les hommes (chef de projet, chercheurs, ingénieurs, technicien…) • la stratégie de propriété intellectuelle (brevet, marque, dessin, achat de licence, …) • la réalisation d’un prototype (matériels, personnels, pré-industrialisation …) • laveille technologique, économique et normative • …

  45. Aides & Financements Idée >>> Projet >>> Concrétisation >>> Mise en œuvre >>> Suivi >>> Développement Oséo Etat Région Services de valorisation Région Seinari Oséo Oséo Seinari Oséo Etat Région Privé Etat Région Privé Privé Privé

  46. L’environnement de l’innovation, soutien pendant les différentes phases Hébergement • Détection • Validation • Accompagnement - formation • Partenariat - faisabilité • Financement projet • Réseautage Exploitation Stratégie commercialisation IDEE PROJET PRODUIT 4- 8 Développement international • Protection Financement entreprise 1 - 3 - 5 - 6 – 10 - 17 2 – 8 - 12 – 13 - 14 - 15 -19 11 - 17 - 18 2- 5 – 6 - 8 - (17) 6 – 7 - 9 – 10 - 12– 16 – 17 - 19 11 - 17 - 22 2 - 5 – 6 – 8 - 12 11 – 12 - 19 - 22 2- 3- 4 – 5 – 6 -7 -8 - 9-10 -17 4 – 10 - 22 19 – 15 - 20 – 21 - 22 5- 6 - 9 – (17) • Région et/ou Miriade • Etat • Banques et prêts d’honneur • Capital création – capital risque • Agence de développement économique • Chambre de Commerce et d’Industrie • UBIFRANCE • Business angels • Pépinières d’entreprises • Expertise comptable et juridique • Consultants – prestataires extérieurs • INPI • Concours nationaux ou régionaux • Cellules de valorisation de la recherche • Laboratoires de recherche • Pré-incubation (EP2i) • Normandie Incubation • Pôles de compétitivité : MOV’EO, TES, Filière équine • OSEO • CEEI (Centre Européen d’Entreprises Innovantes) • CRITT • Formations supérieures (Couveuse, Master, MBA…)

  47. stratégie marketing industrialisation vente partenariats maturité prototype - tests brevets – droits créativité - veille validité études protection PRODUIT IDEE PROJET 4. Le financement de l’innovation (www.OSEO.fr) Quelles sont les financement possibles ? ante création post création Subvention Concours Ministère Financement incubation Apports personnels Business angels Concours Ministère Avance remboursable Prêt participatif amorçage Fiscalité Business angels Capital amorçage, risque Prêt et garantie bancaires

  48. Fiscalité de l’innovation Statut : Jeune Entreprise Innovante (moins de 8 ans) Moins 250 salariés, CA < 40 M€ ou bilan < 27 M€ Total dépenses R&D = 15 % de ses charges Capital détenu au moins à 50 % personnes physiques Comment ? Exonération totale de l’I.S. (3 premiers exercices bénéficiaires) puis partielle 50 % JEI ouvre droit à une exonération des cotisations patronales, cela concerne : les chercheurs, les techniciens, les gestionnaires de projet de R&D, chargés de tests pré concurrentiels, gérants minoritaires et présidents ou DG de SA ou SAS

  49. Fiscalité de l’innovation Crédit d’Impôt Recherche Réduction d’impôts sans plafonnement de 30 %en volume des dépenses de R&D de l’année précédente. Exception taux à 50 % puis 40 %pour la première et deuxième année suivant une période de 5 ans sans bénéfice du CIR Quelles dépenses ? Les dépenses de personnels affectés à la R&D, les dotations aux amortissements; Les coûts de recherche sous-traitée, les frais de dépôt et de maintenance et de défense de brevet, les dépenses de normalisation, les dépenses de veille technologique (< 60k€) ...

  50. La création, une gestion de projet spécifique 21-25 novembre 2011 Port en Bessin