analyse des co ts et prise de d cision n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Analyse des coûts et prise de décision PowerPoint Presentation
Download Presentation
Analyse des coûts et prise de décision

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 82

Analyse des coûts et prise de décision - PowerPoint PPT Presentation


  • 136 Views
  • Uploaded on

Analyse des coûts et prise de décision. Remarque préliminaire :. La comptabilité analytique n’est pas obligatoire … mais elle est souvent indispensable !. La connaissance des coûts est nécessaire pour prendre des décisions de gestion :. Fixer un prix de vente,

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Analyse des coûts et prise de décision' - milla


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
remarque pr liminaire

Remarque préliminaire :

La comptabilité analytique n’est pas obligatoire …

mais elle est souvent indispensable !

la connaissance des co ts est n cessaire pour prendre des d cisions de gestion
La connaissance des coûts est nécessaire pour prendre des décisions de gestion :
  • Fixer un prix de vente,
  • Gérer un portefeuille de produits,
  • Se lancer dans une nouvelle activité,
  • Sous-traiter sa production,
  • Etc …
attention

Attention :

La connaissance des coûts est nécessaire …

mais pas suffisante !

plan du cours
Plan du cours :
  • Organisation de la comptabilité de gestion
  • Le coût complet
  • Le coût variable
  • Le seuil de rentabilité
les charges trait es en comptabilit analytique
Les charges traitées en comptabilité analytique

Comptabilité

de gestion

Charges non incorporables

Charges supplétives

Comptabilité

générale

autres informations n cessaires au calcul de co ts
Autres informations nécessaires au calcul de coûts :
  • quantités produites,
  • heures travaillées par les ouvriers,
  • heures de marche des machines,
  • taux de perte ou de rebuts,
  • niveau d’activité,
  • etc …
remarque

Remarque :

Arbitrage nécessaire entre :

- la précision des informations obtenues,

le coût de la collecte et du traitement de ces informations.

d finitions
Définitions :
  • prix = résultat d’une transaction avec une personne extérieure à l’entreprise
  • charge = consommation de ressources par l’entreprise
  • coût = accumulation de charges sur un produit ou un service.
typologie des charges
Typologie des charges

On distingue :

  • Les charges directes et indirectes
  • Les charges fixes et variables
d finition
Définition :
  • Charge directe : peut être affectée sans ambiguïté au coût d’un produit (exemple : matières premières)
  • Charge indirecte : nécessite un calcul préalable (exemple : loyer d’un atelier dans lequel plusieurs produits

sont fabriqués).

le caract re direct ou indirect d une charge d pend
Le caractère direct ou indirect d’une charge dépend :
  • Du degré de finesse du suivi comptable des différentes consommations.
  • Du choix de l’objet de coût ou de son champs d’application.
d finition1
Définition :
  • Charge fixe : constante quelque soit le volume d’activité de l’entreprise (loyer).
  • Charge variable : fonction de l’activité de l’entreprise (matières premières)
  • Charge semi-variable : comprend une part variable et une part fixe
dans la r alit
Dans la réalité :
  • Les charges fixes évoluent par paliers (investissements de capacité).
  • Les charges variables ne sont pas toujours proportionnelles à l’activité (rendements croissants, puis constants, puis décroissants).
slide24
Le calcul d’un coût complet nécessite de répartir les charges indirectes entre les différents produits.
co t complet1
Coût complet =

Coût direct (charges affectées avec certitude au produit)

+

Coût indirect (quote-part des charges communes imputée au produit)

r partition
Répartition

Charges à répartir

Matière 1ère

TOTAL

17 600

12 000

2 455

3 600

Produit A

= 12 000 * 3 600 / 17 600

exercice n 1
Exercice n°1

DANS TOUS LES CAS : Σ = 12 000 €

le choix d une cl de r partition
Le choix d’une clé de répartition

Une bonne clé de répartition doit :

  • Avoir le lien le plus fort possible avec les charges à répartir,
  • Pouvoir être obtenue rapidement et pour un coût raisonnable.
la m thode des centres d analyse
La méthode des centres d’analyse

CHARGES DIRECTES

CHARGES INDIRECTES

Centre d’analyse n°1

Centre d’analyse n°2

Produit n°1

Produit n°2

les centres d analyse
Les centres d’analyse
  • Un centre d’analyse est un compartiment comptable permettant de regrouper des charges indirectes,
  • Ils correspondent à des divisions de l’entreprise
  • Le découpage est + ou – fin selon le degré de précision souhaité.
exemples d unit s d uvre
Exemples d’unités d’œuvre :
  • Heure de main d’œuvre pour les ateliers peu mécanisés ou pour les services,
  • Heure-machine pour les ateliers très mécanisés,
  • Poids ou volume de la matière traitée,
  • Nombre de pièces usinées,
  • Le kilomètre ou la tonne par kilomètre ou le m3 par kilomètre pour le transport,
  • etc ……
tape n 1
Étape n°1
  • Répartir les 193 000 € de charges
  • Charges directes : 107 000 €
    • Impériale : 66 200 €
    • Royale : 40 800 €
  • Charges indirectes : 86 000 €
    • Approvisionts : 40 120 €
    • Fabrication : 24 550 €
    • Distribution : 21 330 €
tape n 2
Étape n°2
  • Pour chaque centre d’analyse : choix de l’unité d’œuvre :
    • Approvisionts : valeur des achats
    • Fabrication : coût de la MOD
    • Distribution : unités vendues
  • Recensement du nombre d’UO :
    • Approvisionts : 15 000
    • Fabrication : 45 000
    • Distribution : 86 000

Pâte + ingrédients

Fabrication seule

tape n 3
Étape n° 3
  • Calcul du coût complet : Impériale
    • Coût direct : 66 200
    • Appros : 27 282 (= 40 120*10 200/15 000)
    • Fabricat : 16 367 (= 24 550*30 000/45 000)
    • Distrib : 11 409 ( = 21 330*46 000/86 000)
  • Total = 121 258 €
  • Unitaire = 121 258 / 46 000 = 2,63 €
tape n 3 suite
Étape n° 3 (suite)
  • Calcul du coût complet : Royale
    • Coût direct : 40 800
    • Appros : 12 838 (= 40 120*4 800/15 000)
    • Fabricat : 8 183 (= 24 550*15 000/45 000)
    • Distrib : 9 920 ( = 21 330*40 000/86 000)
  • Total = 71 741 €
  • Unitaire = 71 741 / 40 000 = 1,79 €
tape n 4
Étape n° 4
  • VERIFICATION
  • Coût complet Impériale = 121 258 €
  • Coût complet Royale = 71 741 €
  • Total = 121 258 + 71 741 = 192 999 €
  •  OK = total des charges de départ (1 € = écart d’arrondi)
centre appros
Centre appros
  • Impériale : 40 120 * 10 200 / 15 000
  • Royale : 40 120 * 4 800 / 15 000
  • Éléments communs = 40 120 / 15 000

= Total des charges / nombre total d’UO

= Coût d’une UO

  • Éléments distincts = 10 200 ou 4 800

= UO consommées par chaque pizza

pour chaque produit
Pour chaque produit

On calcule la part des charges indirectes imputées de la façon suivante :

Nb d’UO consommées par chaque produit

*

Coût d’une UO

tape n 41
Étape n° 4
  • VERIFICATION
  • Coût complet Impériale = 121 258 €
  • Coût complet Royale = 71 743 €
  • Total = 121 258 + 71 743 = 193 001 €
  •  OK = total des charges de départ (aux écarts d’arrondi près)
on distingue
On distingue :
  • Les centres principaux dont les charges sont réparties entre les différents produits (atelier de production, service approvisionnement, distribution, … )
  • Les centres auxiliaires dont les charges sont réparties entre les centres principaux (GRH, entretien du

matériel, …)

la m thode des centres d analyse1
La méthode des centres d’analyse

CHARGES DIRECTES

CHARGES INDIRECTES

Répartition primaire

Centre auxiliaire

Centre principal n°1

Centre principal n°2

Répartition secondaire

Centre principal n°1

Centre principal n°2

Produit n°1

Produit n°2

application

Application

Exercice n°4, chapitre 2

(Vous pouvez vous aider si nécessaire de l’exercice n°3 corrigé)

d finition2
Définition :
  • Charge fixe : constante quelque soit le volume d’activité de l’entreprise (loyer).
  • Charge variable : fonction de l’activité de l’entreprise (matières premières)
  • Charge semi-variable : comprend une part variable et une part fixe
dans la r alit1
Dans la réalité :
  • Les charges fixes évoluent par paliers (investissements de capacité).
  • Les charges variables ne sont pas toujours proportionnelles à l’activité (rendements croissants, puis constants, puis décroissants).
le co t pertinent
Le coût pertinent
  • La comptabilité de gestion n’est pas une obligation,
  • Elle n’est donc utilisée que parce qu’elle présente une utilité = outil d’aide à la décision,
  • Un coût est pertinent lorsqu’il permet de prendre une bonne décision (pas toujours le coût complet).
un co t non pertinent
Un coût non pertinent
  • Décision à prendre : accepter une commande exceptionnelle
  • Coût complet du produit = 10 €
  • Prix de vente proposé = 9 €
  • L’acceptation de la commande permet d’augmenter le bénéfice de l’entreprise. Pourquoi ?
multiplicit des co ts
Multiplicité des coûts
  • d’achat, de production, de revient,
  • coût complet (plusieurs méthodes de calcul) ou partiel (variable, direct ou spécifique),
  • avec ou sans imputation rationnelle
  • moyen ou marginal

 3*2*3*2*2 = 72 possibilités !

le co t pertinent1

Le coût pertinent

…. et uniquement ces charges !

Il incorpore toutes les charges qui sont affectées par la décision à prendre ……

pertinence du co t variable
Pertinence du coût variable
  • Gestion à court terme d’un portefeuille de produits
  • Recours à la sous-traitance
  • Acceptation d’une commande exceptionnelle
gestion d un portefeuille de produits
Gestion d’un portefeuille de produits
  • A court terme, il n’est pas possible d’agir sur les charges fixes (préavis à respecter, repreneur à trouver, …)
  • Si on arrête la commercialisation d’un produit on perd le CA et on économise uniquement les charges variables (CV).
  • Il faut donc regarder la marge sur coût variable (MSCV)
analyse d un portefeuille de produits
Analyse d’un portefeuille de produits
  • MSCV < 0  arrêter le produit
  • MSCV > 0  maintient du produit (à court terme)
m thode du co t variable
Méthode du coût variable

Conclusion : on garde le produit C

slide65

Produit 2

Produit 1

Produit 3

CA 1

CA 2

CA 3

CV 1

M/CV1

CV2

M/CV2

CV3

M/CV3

MSCV1

MSCV2

MSCV3

CF

Bénéfice

gestion d un portefeuille de produits1
Gestion d’un portefeuille de produits
  • Les produits à développer sont ceux dont le taux de MSCV est le plus élevé
  • Taux de MSCV = MSCV / CA :

A = 23 %, B = 28 %, C = 11 %

  • Ne pas oublier les éléments stratégiques (cycle de vie, produit d’appel, ….)
a plus long terme
A plus long terme
  • Possibilité d’économiser les charges fixes non communes,
  • Coût pertinent = coût spécifique
recours la sous traitance
Recours à la sous-traitance
  • Le recours à la sous-traitance permet d’économiser les charges variables (CV) mais pas les charges fixes.
  • Coût pertinent = coût variable
cas d une commande exceptionnelle
Cas d’une commande exceptionnelle :

Tant que la capacité de production n’est pas saturée

  • On considère que les charges fixes sont absorbées par l’activité normale.
  • Le prix de vente n’a donc à couvrir que le coût variable.
  • Mais : attention à vérifier l’étanchéité du marché.
application1

Application :

Exercice n°2, chapitre 3

le seuil de rentabilit
Le seuil de rentabilité

On considère que :

  • La MSCV augmente proportionnellement à l’activité.
  • Les charges fixes sont fixes.
  • Le seuil de rentabilité est le volume d’activité à partir duquel l’entreprise commence à réaliser un bénéfice.
repr sentation graphique
Représentation graphique

Bénéfice

MSCV

Charges fixes

Perte

CA

Seuil de rentabilité

calcul du seuil de rentabilit en unit s
Calcul du seuil de rentabilité (en unités)

Au seuil de rentabilité on a :

MSCV totale = CF totales

  • MSCV unitaire * SR = CF totales
  • SR = CF totales / MSCV unitaire
pour 20 participants
Pour 20 participants :
  • Chiffre d’affaires = 20 000 €

(20 * 1 000)

  • Charges variables = 6 000 €

(20 * 300)

  • Charges fixes = 10 000 €
  • Bénéfice = 4 000 €

(20 000 – 6 000 – 10 000)

calcul du seuil de rentabilit
Calcul du seuil de rentabilité
  • Prix de vente = 1 000 €
  • CV unitaires = 300 €
  • MSCV unitaire = 700 €
  • Charges fixes = 10 000 €
  • Seuil de rentabilité

= 10 000 / 700= 14,286

  • Le séminaire est rentable à partir de 15 participants
sous traitance
Sous traitance
  • Avantage : flexibilité (plus de charges fixes)
  • Inconvénient : gain plus faible pour 20 participants
  • Comparaison gain :
    • Sous-traitance : 100 x
    • Soi-même : 700 x – 10 000
sous traitance1
Sous traitance
  • 100 x ≤ 700 x – 10 000
  • 600 x ≥ 10 000
  • X ≥ 10 000 / 600
  • X ≥ 16,666
  • Il vaut mieux faire soi-même à partir de 17 participants
calcul du seuil de rentabilit en ca
Calcul du seuil de rentabilité (en CA)

Au seuil de rentabilité on a :

MSCV totale = CF totales

  • TMSCV * CA = CF totales
  • CA SR = CF totales / TMSCV
calcul du seuil de rentabilit1
Calcul du seuil de rentabilité
  • Taux de MSCV = 70 %
  • Charges fixes = 10 000 €
  • Seuil de rentabilité

= 10 000 / 0,7 = 14 286 €

  • Vérification 14,286 * 1 000

= 14 286 €

a faire pour le prochain cours

A faire pour le prochain cours :

Exercice n°5, chapitre 3