Analyse des données Les indicateurs de pathOs - PowerPoint PPT Presentation

analyse des donn es les indicateurs de pathos n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Analyse des données Les indicateurs de pathOs PowerPoint Presentation
Download Presentation
Analyse des données Les indicateurs de pathOs

play fullscreen
1 / 24
Analyse des données Les indicateurs de pathOs
99 Views
Download Presentation
lareina-giles
Download Presentation

Analyse des données Les indicateurs de pathOs

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Analyse des donnéesLes indicateurs de pathOs Formation 2010

  2. Trois grands types de données • Données descriptives de la population accueillie • Le PMP • Données alimentant la réflexion en termes d’organisation : les niveaux de soins

  3. I. Données descriptivesde la population accueillie

  4. Population : les indicateurs À partir de l’ensemble des couples états pathologiques - profils présents dans la population étudiée, le modèle pathOs détermine pour cette population un certain nombre d’indicateurs qualitatifs et quantitatifs. I. Données descriptives de la population accueillie

  5. Descriptif population Par exemple : • Distribution des domaines pathologiques • Croisement des profils de soins et des domaines • Croisement des pathologies et des profils de soins • Répartition des groupes de patients proches (GPP)(groupes exclusifs les uns des autres) I. Données descriptives de la population accueillie

  6. Répartition des domaines 1. Quelle répartitiondes domaines des différentsétats pathologiques ? I. Données descriptives de la population accueillie

  7. Croisements profils / domaines 2. Croisements profils / domaines I. Données descriptives de la population accueillie

  8. Distribution et croisementsdes profils Par exemple : • Combien (quels que soient les états pathologiques)de profils : T2, CH, P1, R2 ? etc. • Combien d’insuffisances cardiaques ayant les profils : T1, T2, DG, S1 ? etc. 3. Quelle est la distribution des profils et croisemententre profils et états pathologiques ? I. Données descriptives de la population accueillie

  9. I. Données descriptives de la population accueillie

  10. Les soins Les Soins Médicaux et Techniques Importants ou SMTI • Correspondent à la nécessité d’une prise en charge par une structure disposant de ressources humaines et matérielles suffisantes pour assumer correctement et en toute sécurité des pathologies « lourdes » évolutives et/ou instables, sans préjuger de la nature de cette structure. • Un patient est SMTI quand il présente un ou plusieurs couples état pathologique - profil imposant le plus souvent une permanence infirmière 24 heures sur 24 et une surveillance médicale rapprochée pluri-hebdomadaire. Profils : T1, P1, M1, T2 et certains profils R1 I. Données descriptives de la population accueillie

  11. SMTI • Les SMTI en EHPAD ne peuvent ou ne devraient concerner que quelques SMTI « temporaires » correspondant à des états aigus brefs et réversibles 7 à 8% paraissent être un nombre MAXIMUM (sauf conditions de prise en charge particulières). • Les SMTI au long cours n’ont pas vocation à être admis en EHPAD+++ mais en USLD redéfinies. I. Données descriptives de la population accueillie

  12. SMTI / SLD • « des états précaires » au long cours requérant une surveillance médicale rapprochée au long cours et des adaptations thérapeutiques fréquentes ; • « des états pathologiques instables » à risque de rechutes fréquentes risquant d’induire des hospitalisations itératives, telles que l’on peut en rencontrer dans les graves insuffisances cardiaques, respiratoires, rénales, chroniques… ces états instables pouvant être assez bien stabilisés au prix d’une surveillance rapprochée. SMTI en USLD concernent : I. Données descriptives de la population accueillie

  13. Les 9 groupes de patients proches • Les populations « SMTI » et « non SMTI » peuvent être subdivisées en « 9 groupes de patients proches ». • Ces groupes sont exclusifs les uns des autres et rassemblent des personnes ayant des besoins quantitativement et qualitativement comparables. • Un indicateur comptabilise le nombre de personnes présentes dans l’établissement dans chacun des 9 GPP. Les groupes proches de patients (GPP) I. Données descriptives de la population accueillie

  14. Groupes de patients proches SMTI • GPP 1 : Pronostic vital (T1) • GPP 2 : Psychiatrie de crise (P1) • GPP 3 : Rééducation lourde (R1 mais pas tous) • GPP 4 : Soins palliatifs avec soins psychothérapiques et/ou techniques lourds (M1) • GPP 5 : Autres SMTI (dont les T2) NON SMTI • GPP 6 : Déments déambulants (croisement PATHOS et AGGIR) • GPP 7 : Soins palliatifs d’accompagnement (M2) • GPP 8 : Soins légers (S1 et S0) • GPP 9 : Autres non SMTI I. Données descriptives de la population accueillie

  15. II. Le PMP

  16. Le PMP Indicateur global de charge en soins pour la prise en charge des poly-pathologies dans une population donnée. Le PMP exprime la « lourdeur en soins médicaux d’un malade moyen » comme le GIR moyen pondéré exprime la « lourdeur en soins de base d’un malade moyen ». II. Le PMP

  17. Un même PMP peut recouvrir des types de besoins très différents • Un même PMP peut être une conjugaison très variabledes niveaux de soins nécessaires dans les huit postes,et recouvrir, en matière de besoins et d’organisation,des réalités très différentes. • Le PMP ne permet pas d’évaluer la nature réelle qualitative des besoins, indispensable pour établir un projet d’établissement, les autres indicateurs de chaque poste de ressource permettent cette approche qualitative essentielle. II. Le PMP

  18. 3 % SMTI 60 % démentsdont 30 % déments déambulants Soit un besoinde 20 places« Unité Alzheimer » 8 % SMTIsoit 5 personnes 19 % démentsdont 6% déments déambulants Besoinde personnel infirmier Deux EHPADayant un même PMP à 166 Effectifs 60 GMP 747 Effectifs 60 GMP 549 II. Le PMP

  19. III. Niveaux de soins

  20. Ces niveaux moyens de soins nécessaires sont exprimés en « points pathOs». • La valeur du point est différente selon les postes de ressources concernés. Quels sont les niveaux de moyens à mobiliser pour assurer les besoins réels et souhaitables dans chacun des huit postes de ressources pour la population étudiée ? III. Niveaux de soins

  21. Les points par poste de ressources permettent : • de comparer les services d’un même EHPAD ; • d’orienter la réflexion sur les compétence à recruter. Il faut les interpréter au regard des différents GPP. Pas de barème permettant de passer des indicateurs de points à des ressources normatives. Les points ne correspondent pas à des temps opposables (simple élément de réflexion). III. Niveaux de soins

  22. III. Niveaux de soins

  23. L’outil n’a pas été conçu pour calculer les points pathOs d’un malade donné. III. Niveaux de soins

  24. Merci de votre attention III. Niveaux de soins