les fondements de l islam l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les fondements de l’islam PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les fondements de l’islam

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 23

Les fondements de l’islam - PowerPoint PPT Presentation


  • 142 Views
  • Updated on

Les fondements de l’islam. Raconter et expliquer quelques épisodes de la tradition musulmane significatifs des croyances. Les fondements reposent sur des récits, des textes que les I.O. précisent. Mise en lien avec le contexte vu lors du cours précédent.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Les fondements de l’islam


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. Les fondements de l’islam Raconter et expliquer quelques épisodes de la tradition musulmane significatifs des croyances

    2. Les fondements reposent sur des récits, des textes que les I.O. précisent Mise en lien avec le contexte vu lors du cours précédent • Mahomet caractérisé comme un personnage à aborder : • Pas une biographie au sens strict, • Nécessité de partir des textes • Personnage historique et source de croyances Un repère à mettre en relation avec Mahomet Une capacité sur laquelle il faut revenir

    3. Raconter et expliquer : une capacité déjà abordée lors de la séance précédente Quelques épisodes. Episode : partie, circonstance, événement, phase… Combien ? Faut-il tous les développer autant ? En faire traiter un par les élèves et recourir au récit du professeur pour d’autres ? De la tradition musulmane : dans les I.O., tradition est systématiquement écrite avec un t minuscule. Cela renvoie à la tradition islamique en général, dont la base est donnée par les différents textes (Coran…) . En revanche Tradition (avec un T majuscule renvoie à la Tradition normative, la Sunna, témoignage du comportement exemplaire du prophète. Significatifs des croyances : La croyance ne se discute pas, ne se démontre pas : elle est de l’ordre de la révélation, de la conviction, de l’adhésion à une idée, celle de l’existence d’un être ou d’une chose.

    4. Quel sens, quels objectifs donner à ce travail ? Poser la question des sources disponibles En dehors du Coran, des textes de tradition tardifs Des textes orientés : produits par des auteurs musulmans. Pour aborder Mahomet, pas d’autres sources disponibles pour amener une confrontation. Une lente élaboration de ces textes de tradition. La religion musulmane ne s’est pas fixée instantanément à l’époque de Mahomet. Remise en cause ici de la vision fondamentaliste. Mais des sources reposant sur les textes (Coran, Sunna) considérés comme sacrés et intouchables pour beaucoup de musulmans

    5. Un travail sur les sources Rappel : une démarche proposée pour le lycée sur le site de l’académie de Lille (Enseigner une question sensible : le fait religieux en classe de seconde. http://www5.ac-lille.fr/~heg/spip.php?article464&artsuite=0%23sommaire_4) dont on peut s’inspirer pour le travail sur les sources des monothéismes : Présenter les documents Le collègue amène les élèves à mettre en évidence : - que les sources sont toutes postérieures, jamais directes - que le corpus permet ici à l’historien de croiser des sources chrétiennes et non chrétiennes. (NB : musulmanes pour ce qui nous concerne avec Mahomet. Mais il est possible de travailler sur leurs évolution, les hadiths par exemple précisant le Coran…) - Croiser les informations tirées des documents pour identifier les points de convergence et les dissonances (NB : ou les compléments)

    6. L’objectif est donc bien de montrer que les fondements de l’islam se sont réalisés à partir de textes dont l’évolution a été constante, qu’il a fallu préciser (rôle des Hadiths), au cours de la période de leur mise par écrit (VIIe-IXe siècle) Ce n’est pas un cours sur la religion musulmane : doit-on présenter les 5 piliers de l’islam ? La question mérite d’être posée. C’est à partir de ces textes que le personnage de Mahomet doit être abordé Quelques ressources : L'approche historique des figures religieuses : Muhammad http://eduscol.education.fr/cid46655/l-approche-historique-des-figuresreligieuses%A0-muhammad.html Comment parler des figures fondatrices ? Mahomet http://eduscol.education.fr/cid46354/comment-parler-des-figures-fondatrices%A0-mahomet.html

    7. Un rappel : les textes de la tradition

    8. Retour sur ces textes à partir de Sabrina Mervin (Histoire de l’islam, fondements et doctrine, Champs, 2010) • Le Coran : seul document d’époque pour nous renseigner sur le personnage historique de Mahomet, mais il est très allusif, ne donne que quelques indications éparses. Le nom de Mahomet n’apparait que quatre fois. • Il y est présenté comme un homme ordinaire : « Je ne suis qu’un humain comme vous… », le Coran, 18 : 110 et 41 : 6) • …Restait, afin d’édifier les fidèles, à faire de lui un personnage hors du commun.

    9. C’est l’objectif de deux corpus de textes : • Sîra : composé de récits de vie • la Sunna : « l’ensemble des faits et gestes, des paroles et des prises de position, même tacites, imputés au prophète ». Ces deux corpus de texte ont été fabriqués à partir d’Hadith, c’est-à-dire un récit généralement court, transmis oralement, et rapportant un « fait advenu », les faits et les dits du prophète

    10. Les Hadiths ont d’abord été fournis par les compagnons de Mahomet après sa mort, transmettant des récits le concernant aux musulmans venus les consulter sur ses faits et gestes. Les témoignages se sont ensuite accumulés. • Le terme de Sîra vient de l’œuvre d’Ibn Hichâm, mort en 834, qui a composé une biographie (ou plutôt une hagiographie) du prophète : al-Sîra al-nabawiyya(Le récit de vie du prophète) à partir de récits plus anciens (appelés maghâzî). Elle est désignée par biographie sacrée du prophète. Son importance fut telle que sont titre devint un nom commun désignant une biographie du prophète et tout autre récit de vie.

    11. La Sunna : au début de l’islam, Sîra et Sunna étaient quasiment synonymes puis peu à peu les deux se sont distinguées et la Sunna vint à désigner l’ensemble des dits et actes du prophète, devenant la Sunna du prophète et considérée comme source de la charia • Tous ces textes (du Coran aux biographies du prophète…) n’ont été établis définitivement qu’entre les VIIIe et Xe siècles, donc bien postérieurs à la mort de Mahomet

    12. Quelles pistes ? Quels documents ? Quelles démarches ? En sachant que les nouveaux manuels nous donneront la possibilité de trouver d’autres documents

    13. Que doit retenir un élève de 5e de cette étude ? Les fondements de l’islam repose sur des textes dont le premier d’entre eux est le Coran. Donc avoir quelques connaissances sur le Coran. • Ces textes sont une référence pour les musulmans pour : • leur pratique religieuse (récits de la tradition significatifs des croyances) • leur histoire et l’histoire de leur religion (l’Hégire, 622) • Mais aussi de certains aspects de leur vie quotidienne par exemple Mais des textes qui ont évolué durant leur période de mise par écrit (VIIe- IXe siècle) après la mort de Mahomet : décalage historique.

    14. Possibilité : partir des textes afin de montrer ce qu’ils apportent • Quelle est la base des croyances des musulmans ? • la tradition et les fondements de l’islam. • Des textes qui nous permettent de connaître le personnage de Mahomet (Sîra…) • Des textes qui fixent les croyances (Coran, Hadiths…) • Des textes qui sont sources de lois (Sunna…) • Mais des sources de la tradition postérieures aux événements… Principal écueil : un aspect catalogue Une question : tout ces types de textes doivent-ils être abordés avec les élèves ?

    15. Travailler sur le Coran Feuillet de Coran, début du VIIIe siècle Titre enluminé d’une sourate, Coran manuscrit, IXe – Xe siècles. Parchemin. Paris, BnF Plus ancien manuscrit découvert dans la grande mosquée de Sanaa au Yémen, datation autour de 690

    16. La mise par écrit du Coran Pourquoi une telle importance du Coran chez les musulmans ? Base de la foi et des pratiques. Travail sur les piliers et les sourates par exemple.

    17. Questions (avec un document expliquant, donnant la définition du Coran) • Quelles différences voyez-vous entre les versions du Coran ? • Depuis combien de temps Mahomet est-il mort ? • Quand est-il décidé de la mettre par écrit ? • Relevez les personnes l’ayant ordonné. • Quelle est la fonction de certaines d’entre-elles ? • Que fait-on de certains feuillets ? Pourquoi ? Intérêts ici : Montrer que le Coran ne s’est fixé que lentement et sous l’autorité de califes (collecte des versets sous le règne du deuxième calife ibn al-Khattâb (634-644) Une fixation qui ne fait pas sans opposition Travailler sur l’écriture arabe dont les débuts furent ambigus (pas de système de notation des voyelles, des lettres graphiquement identiques, mais se prononçant différemment…) pouvant donner lieu à des erreurs de lecture. Les premiers exemplaires du Coran n’étaient que de simples aide-mémoires pour des personnes qui en connaissaient le texte par cœur.

    18. Travailler à partir d’un événement : l’Hégire (622) De quelles sources disposons nous pour connaître un événement tel que l’Hégire ? Coran, Sourate 33, verset 13 De même, un groupe d'entre eux dit : "Gens de Yatrib ! Ne demeurez pas ici. Retournez [chez vous]". Un groupe d'entre eux demande au Prophète la permission de partir en disant : "Nos demeures sont sans protection", alors qu'elle ne l'étaient pas : ils ne voulaient que s'enfuir. A confronter avec un hadith relatif au même événement. On peut piocher dans l’œuvre d’Ibn Hichâm, mort en 834, qui a composé une biographie (ou plutôt une hagiographie) du prophète : al-Sîra al-nabawiyya(Le récit de vie du prophète) à partir de ces hadiths

    19. « l’Hégire du Prophète » « l’Envoyé de Dieu restait à la Mecque, attendant que Dieu lui permît de quitter cette ville. Lorsque les Quraysh (tribu de La Mecque) virent que Mahomet avait des partisans et des alliés en dehors de La Mecque, ils se méfièrent de lui, craignant qu’il n’allât à Médine et que de cette ville, ne leur fit la guerre. Ils tinrent une assemblée générale. Abu Jahl prit alors la parole : « Nous choisissons dans chacune des tribus un jeune homme, nous donnons à chacun un objet tranchant. Ils se jettent sur lui et le frappent d’un seul coup, comme un seul homme.» L’ange Gibrîl[Gabriel] vint alors prévenir l’Envoyé de Dieu : « Ne dors pas cette nuit à l’endroit où tu as l’habitude de dormir. » À la tombée de la nuit, les jeunes gens de Quraysh se postèrent à sa porte. […] Le Prophète sortit de sa maison sans être vu par les jeunes gens, car Dieu l’avait caché à leurs regards. […] En récitant ces versets : « Tu es, en vérité au nombre des prophètes Et tu es envoyé pour guider les hommes Sur une voie droite. C’est une Révélation Du Tout Puissant, du Miséricordieux. » Coran, 36, 1-6 […] Dieu autorisa alors son Prophète à quitter la Mecque. Ibn Hichâm, Le Récit de la vie du Prophète Mahomet, sîra I, 480-488, IXe siècle (traduction de WahibAttallah, Fayard, 2004) • Questions (avec un document décrivant l’Hégire • Qu’est-ce que l’Hégire ? • Quel document nous donne le plus de renseignements ? • Quelles différences voyez-vous entre ces documents ? • Lequel est le plus proche dans le temps des événements décrits ?

    20. Intérêt du travail : Montrer que le Coran n’est pas une source suffisante pour connaître Mahomet. Il faut recourir à d’autres sources, certes musulmanes, les hadîths. Que nous apprennent ces hadîths ? Page d’un recueil de Hadîths de Boukhari Raconter et expliquez l’Hégire en 622 Vous raconterez l’événement, puis expliquerez comment il nous est connu et enfin expliquerez son importance pour les musulmans.

    21. Travailler à partir d’un des piliers de l’islam : la prière A partir d’Hadiths : Al Boukhari, Les Traditions islamiques, IXe siècle A partir du Coran

    22. Questions : 1) Quelle sourate du Coran appelle à la prière quotidienne ? 2) Quelles obligations donne-t-elle à cette occasion ? 3) Vers quelle direction est-elle réalisée ?Quel document donne cette information ? 4) Qui en est l’auteur ? Quand ce document a-t-il été écrit ? Combien de temps se situe-t-il après les événements décrits ? 5) La prière s’est-elle toujours faite dans cette direction d’après l’auteur ? 6) Pourquoi y-a-t-il eu un changement ? • Intérêts ici : • Toujours montrer le rôle des Hadîths pour les musulmans pour avoir davantage de précisions • le décalage entre la rédaction et les événements décrits • Le rôle de modèle du prophète, que les fidèles cherchent à imiter : à relier avec la Sunna

    23. Autres Hadîths Quelques hadîths relatifs à la prière et à l’aumône Al Boukhari, Al-Sahîh (recueils de hadîths authentiques), in Les traditions islamiques. Al-Boukhari est un érudit musulman sunnite, mort en 870 et ayant compilé de nombreux hadîths (600 000 ?)