les immigrants ottawa n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les immigrants à Ottawa PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les immigrants à Ottawa

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 29
edda

Les immigrants à Ottawa - PowerPoint PPT Presentation

89 Views
Download Presentation
Les immigrants à Ottawa
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les immigrants à Ottawa Élaboré par : Hindia Mohamoud Chercheur social Conseil de planification sociale d’Ottawa 280, rue Metcalfe, pièce 501 Tél. : 236-9300 - poste 307 Téléc. : 236-7060 Site Web : www.spcottawa.on.ca Courriel : hindiam@spcottawa.on.ca Composition socio-culturelle et démographique

  2. 1 résident sur 3 d’Ottawa est un immigrant ou l’enfant d’un immigrant • Il y a 166 745 personnes nées à l’étranger qui habitent à Ottawa. • De plus, 104 415 résidents d’Ottawa ont un ou deux parents qui sont nés à l’étranger. • Par conséquent, le tiers des résidents d’Ottawa sont nés à l’étranger ou sont des enfants d’immigrants. Graphique : First generation : Première génération Second génération : Deuxième génération

  3. Les immigrants ne constituent pas un groupe homogène • Il existe une grande diversité au sein de la collectivité d’immigrants qui habitent Ottawa. Il existe notamment des différences liées : • aux circonstances entourant l’arrivée au pays; • au temps passé au Canada tant par l’immigrant en question que par les immigrants de la même culture et de la même nationalité qui vivent au Canada; • à la race; • à la culture; • à la situation socio-économique (tant au Canada que dans le pays d’origine); • à l’âge au moment de l’immigration et à l’étape de la vie où chaque personne est rendue.

  4. Circonstances de l’arrivée au pays et temps passé au Canada

  5. Les immigrants récents comptent pourla plus grande partie des immigrants qui habitent Ottawa

  6. La proportion annuelle moyenne de réfugiés parmi les immigrants qui avaient l’intention de s’établir à Ottawa était de 29 p. 100 entre 1997 et 2002. Par comparaison, cette proportion était égale à : 11 pour 100 à Toronto; 10 pour 100 à Vancouver; 19 pour 100 à Montréal. Graphique : Titre : Pourcentage de réfugiés par rapport au nombre total d’immigrants, par année d’arrivée et lieu d’établissement prévu Les nouveaux arrivants à Ottawa comprennent, et de loin, le plus grand nombre de réfugiés

  7. Les réfugiés font face à un plus grand nombre de défis • Les facteurs de vulnérabilité comprennent : • Le caractère non prévu du fait de devoir quitter le pays d’origine, et, par conséquent, un niveau élevé de stress lié au processus d’intégration à la vie dans un nouveau pays; • Le fait d’avoir un statut légal différent au Canada, ce qui empêche les réfugiés d’avoir accès à un grand nombre de programmes sociaux. Bien qu’un grand nombre de réfugiés finissent par changer de statut légal en devant d’abord résidents permanents et ensuite citoyens canadiens, on s’attend à ce que les obstacles initiaux retardent leur pleine intégration à la société canadienne.

  8. Migration secondaire : Ottawa attire des immigrants établis dans d’autres villes canadiennes • 11 pour 100 des immigrants récents qui habitent actuellement Ottawa (7 065) sont déménagés d’une autre ville canadienne au cours des cinq années précédant le recensement. • De ce nombre, 42 pour 100 sont déménagés d’une autre ville de l’Ontario alors que les autres sont déménagés d’une ville de l’extérieur de l’Ontario. • Conclusions de l’ELIC : • Le choix d’Ottawa comme ville d’établissement par les immigrants pourrait être due à : • La présence de membres de la famille et de réseaux sociaux; • L’espoir (subjectif) de trouver un bon emploi.

  9. Pays d’origine des immigrants récents • Il existe cinq grands pays d’origine pour les immigrants arrivés au pays entre 1991 et 2001. En effet, 32 355 personnes, ou 51 p. 100 des immigrants arrivés au pays entre 1991 et 2001, provenaient de l’un des pays suivants : • Chine • Somalie • Liban • Caraïbes et Bermudes • Ancienne Yougoslavie • La Somalie et l’ancienne Yougoslavie se sont classées parmi les pays sources pour la période de 1991 à 2001 seulement. La plupart des immigrants provenant de ces deux pays sont arrivés au pays en tant que réfugiés.

  10. Collectivités composées d’immigrants récents • Les recherches effectuées montrent que les immigrants entament leur processus d’intégration au sein de leur collectivité ethno-culturelle à Ottawa. • Ainsi, les immigrants qui se joignent à des collectivités composées en grande partie d’immigrants récents devraient en principe devoir relever un plus grand nombre de défis. • Graphique : • Titre : Graphique 2 : Pourcentage d’immigrants récents par rapport au nombre total d’immigrants provenants des 20 plus importants pays de naissance, pour 2001 Pays : Italie, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Allemagne, Jamaïque, Pologne, États-Unis, Hong Kong, Vietnam, France, Caraïbes et Bermudes, Liban, Inde, Haïti, Iran, Chine et zones administratives spéciales, Philippines, ancienne Yougoslavie, Somalie

  11. Les immigrants qui vivent à Ottawa sont répartis en un grand nombre de tout petits groupes culturels très différents les uns des autres • À l’exception des immigrants nés au Royaume-Uni et en Chine, la proportion d’immigrants nés dans un pays donné ne dépasse guère la proportion d’immigrants nés au Liban, qui est de 5,9 p. 100. • Les pays sources des immigrants qui vivent à Ottawa sont extrêmement différents les uns des autres en ce qui a trait à l’histoire, à la culture, à l’origine ethnique et à la langue de leurs membres.

  12. Statut de minorité visible

  13. Statut de minorité visible des immigrants • La proportion de membres des minorités visibles parmi les déferlements successifs d’immigrants s’est accrue de façon progressive au fil des décennies. • 74 p. 100 des immigrants récents font partie des groupes de minorités visibles d’Ottawa. • 54 p. 100 de tous les immigrants font partie des groupes de minorités visibles d’Ottawa.

  14. ..par conséquent, on observe un recoupement significatif entre les immigrants et les groupes de minorités visibles à Ottawa Graphique Titre : Graphique 3 : Membres de minorités visibles à Ottawa par statut de l’Immigration et par période d’arrivée, pour 2001 Non-immigrant population : Population de non-immigrants Before 1961 : Avant 1961

  15. La langue est l’un des plus importants traits culturels communs entre les immigrants, ainsi qu’entre les immigrants et les membres des collectivités locales. Langue

  16. Connaissance des langues officielles

  17. 10 635 résidents d’Ottawa ne parlent ni l’anglais ni le français.Les immigrants récents représentent moins de la moitié seulement des personnes qui ne possèdent aucune connaissance des langues officielles • En tout, 10 635 résidents d’Ottawa ne parlent ni l’anglais ni le français. • Moins de la moitié (42 p. 100) de ces personnes sont des immigrants récents. • 22 p. 100 de ces personnes sont nées au Canada. • 31 p. 100 de ces personnes sont des immigrants arrivés au pays avant 1991. Le fait que près du quart des personnes qui ne possèdent aucune connaissance des langues officielles sont nées au Canada prouve qu’il existe une certaine séparation entre les diverses collectivités linguistiques d’Ottawa.

  18. Plus de la moitié des immigrants récents du troisième âge ne possèdent aucune connaissance des langues officielles du Canada. Par ailleurs, 2 p. 100 des immigrants récents âgés entre 15 et 44 ans ont indiqué ne pas être en mesure de communiquer efficacement en anglais ou en français. Parmi les immigrants récents âgés de 14 ans ou moins, 6 p. 100 ne possèdent aucune connaissance de l’une ou de l’autre des langues officielles. Un grand nombre d’immigrants récents du troisième âge n’ont aucune connaissance des langues officielles

  19. La langue est l’un des traits culturels les plus communs Les défis liés à la prestation des services à des immigrants divisés en beaucoup de petits groupes culturels sont atténués par le fait que beaucoup de ces immigrants parlent la même langue. Des langues comme l’arabe, l’espagnol, et dans une certaine mesure, les dialectes chinois, sont parlés par des immigrants venant d’un grand nombre de pays du monde.

  20. Questions de portée générale

  21. Ventilation des immigrants par groupe d’âge

  22. Enfants immigrants • 12 375 enfants immigrants âgés de 0 à 14 ans habitent à Ottawa. • Presque tous les enfants immigrants (91 p. 100) sont arrivés au Canada entre 1991 et 2001. • La plus grande partie des enfants immigrants récents vivent dans le quartier bordé par les rues River, Alta Vista et Gloucester Southgate, ainsi que dans certains quartiers longeant la rue Bay.

  23. Jeunes immigrants • Environ 18 p. 100 des jeunes âgés de 15 à 24 ans qui vivent à Ottawa sont des immigrants (18 160 personnes). • Près des deux tiers (60 p. 100 ou 10 890 personnes) sont des immigrants récents. • Les jeunes immigrants récents (15-24 ans) habitent principalement à proximité des rues BellSouth Nepean, Baseline, Knoxdale-Merivale, Capital et Alta Vista.

  24. Immigrants d’âge actif (25-64 ans) • Il y a actuellement 112 900 immigrants d’âge actif à Ottawa. • Les personnes d’âge actif représentent le plus important groupe d’âge chez les immigrants d’Ottawa (68 p. 100 de tous les immigrants). • Plus du tiers de ceux-ci (35 p. 100 ou 39 840 personnes) sont des immigrants récents. Près d’un quart (22 p. 100) de ces immigrants sont arrivés entre 1981 et 1990 et 43 p. 100 sont arrivés avant 1981.

  25. Immigrants du troisième âge • Les immigrants âgés de 65 ans ou plus représentent environ le tiers des personnes âgées d’Ottawa. • La plupart des personnes âgées qui vivent à Ottawa sont arrivées au Canada au cours des décennies précédentes, alors qu’ils étaient adolescents ou d’âge actif. • Seulement 5 p. 100 des immigrants récents (2 885 personnes) sont actuellement âgés de 65 ans et plus. • Les immigrants du troisième âge récents sont concentrés dans les quartiers Bay et Somerset d’Ottawa.

  26. Intégration économique des immigrants récents

  27. Résumé des conclusions(plus de renseignements seront présentés lors du forum sur la gestion des niveaux) • Très faible participation au marché du travail chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans aindi que chez les femmes et les hommes plus âgés (de 45 à 64 ans). • Très haut taux de chômage chez les immigrants récents, chez les femmes faisant partie d’une minorité visible et chez les hommes faisant partie d’une minorité visible nés au Canada. • Ségrégation importante liée au sexe en ce qui concerne l’emploi. • Très haute concentration chez les personnes à faible revenu d’Ottawa, particulièrement pour ce qui est des immigrantes récentes. • Proportion élevée de travailleurs autonomes. • Haut degré de pauvreté.

  28. Que faire?Planification des services et conception des programmes offerts par les gouvernements municipaux • Accepter la diversité qui existe au sein des immigrants et ne jamais proposer de mesures municipales qui soient exactement les mêmes pour tous. • Dans la mesure du possible, toujours adopter une approche fondée sur la diversité des races et des sexes lors de la planification de services sociaux, que les services s’adresses aux immigrants ou non. • La planification relative aux services sociaux offerts dans un quartier en ce qui a trait aux parcs et aux loisirs, aux soins apportés aux enfants, aux transports, aux soins de santé pour les familles, au soutien à l’emploi et aux jeunes doit être précédée d’une recherche exhaustive axée sur le quartier, portant sur la composition culturelle et démographique de celui-ci, et cernant les besoins, les préoccupations et les forces de groupes culturels précis. • Les services sociaux essentiels pour tous comme les soins de santé pour les familles, les services d’urgence (y compris les refuges) ainsi que les services d’hébergement social doivent être fournis dans les principales langues non officielles parlées à Ottawa, ainsi que dans la langue parlée dans les collectivités où la majorité des membres ne connaissent pas les langues officielles, peu importe leur taille.

  29. Répercussions sur les politiques Au-delà de la municipalité • Il est nécessaire d’étudier les répercussions sur les politiques des caractéristiques liées aux immigrants locaux, comme : • la grande proportion de réfugiés parmi les nouveaux arrivants qui ont l’intention de s’établir à Ottawa; • l’afflux d’immigrants provenant d’autres villes; • la viabilité des organismes d’aide à l’établissement locaux en ce qui a trait à la situation locale.