Download
diarrh e aigue du nourrisson n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Diarrhée aiguë du nourrisson PowerPoint Presentation
Download Presentation
Diarrhée aiguë du nourrisson

Diarrhée aiguë du nourrisson

966 Views Download Presentation
Download Presentation

Diarrhée aiguë du nourrisson

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. DIARRHÉE AIGUE DU NOURRISSON Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  2. DÉFINITION L'augmentation brutale de la fréquence et du volume des selles depuis au moins 3 jours. RAPPEL • Le nourrisson et le nouveau-né font une selle molle, jaune d'or après chaque tétée. • Le nourrisson alimenté au lait artificiel fait 2 à 3 selles pâteuses par jour. • Le nourrisson dont l'alimentation est diversifiée fait 1 à 2 selles / jour. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  3. DIAGNOSTIC/ INTERROGATOIRE • Date de début; consistance des selles (molles/ liquides/ glaireuses/ glairosanglantes/ alimentaires), fréquence et abondance. • Mode d'allaitement (sein/ lait de vache/ lait artificiel/ Allaitement mixte) et modalités de préparation (dilution). • Respect des règles d'hygiène et de propreté par la maman. • Modifications du régime (lait, Introduction d'un aliment). • Atopie familiale. • Notion de diarrhée dans l'entourage. • Signes associés: anorexie, vomissements, fièvre, éruptions… • Traitements reçus (Antibiotiques, laxatifs…). Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  4. DIAGNOSTIC/ EXAMEN • Examen abdominal: recherche d'une masse, tympanisme, douleur localisée. • Examen extra abdominal: ORL+++, pulmonaire, fontanelle antérieure, neurologique, ostéo articulaire, état d'hydratation (% de la perte du poids). • Examen général (Temps de recoloration = TRC, Tension artérielle = TA, fréquence cardiaque, Fréquence respiratoire, poids, Périmètre crânien, T° +++). • Examen nutritionnel: courbe du poids, malnutrition. • Examen des selles. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  5. EXAMENS COMPLÉMENTAIRES La plupart du temps, aucun bilan n'est utile cependant Certaines situations imposent à faire un bilan: • DHA sévère. • Épidémie en milieu hospitalier (Coproculture). • Diarrhée invasive avec signes systémiques (NFS, hémocultures, coprocultures). • Signes extra digestifs: Radiographie thoracique, NFS, ECBU, PL, hémocultures). • Suspicion d’un abdomen chirurgical: Radiographie standard, échographie. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  6. EVOLUTION • Souvent favorable en quelques jours. • Se méfier de la survenue d'une complication (DHA, choc septique). • Facteurs de mauvais pronostic: • Choc hypo volémique. • Age de moins de 3 mois. • Terrain de malnutrition. • Tares: malnutrition, Sida, cardiopathie congénitale… • A long terme: dénutrition, diarrhée chronique. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  7. ÉTIOLOGIES INFECTIONS • Virus: surtout en période automnohivernale: Rotavvirus (80%)... • Bactéries: Escherchia Coli, salmonnelles, Shigelles, Campylobacterjejuni, Yersinia… • Autres: Vibriocholerae, staphylocoque doré (Toxi-infection alimentaire). • Clostriduim difficile (Colites des antibiotiques: β lactamines), • Parasites: Entamoebahistolytica (Amibiase), CAUSES NON INFECTIEUSES • Erreurs diététiques (Concentration excessive, Jus des fruits). • Allergies alimentaires (Lait de vache, blanc d'œuf…). • Fausses diarrhées des constipés. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  8. Quand faut il hospitaliser un enfant avec une diarrhée? • DHA sévère associée. • Vomissements importants . • Mauvaise observance du traitement. • Terrain fragile. • Septicémie. • Abdomen chirurgical (Invagination intestinale aigue). Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  9. TRAITEMENT (1) • 3 objectifs: • Éviter la DHA. • Prévenir la dénutrition. • Traitement des infections parentérales. • Réhydratation: compensation des pertes digestives. • Réalimentation: ne jamais arrêter l'allaitement maternel. • Si âge > à 3 mois: donner les solutés de réhydratation orale (SRO)! pendant 6 heures puis réalimentation avec son lait habituel en cas de diarrhée banale et prévoir un lait sans lactose (Al 110 ® …) en cas de diarrhée prolongée ou sévère. • Régime normal diversifié: Eau de riz, féculents, bananes, pommes, viandes, poissons maigres… • Si âge < 3 mois: prévoir une hospitalisation. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  10. TRAITEMENT (2) L'antibiothérapie est non systématique sauf en cas de diarrhées très fébriles avec des signes systémiques, ou glairosanglantes ou chez le nourrisson de moins 3 mois. L’antibiotique est adaptée en fonction de la bactérie en cause. Traitement préventif: allaitement maternel, hygiène (préparation du lait artificiel, lavage des mains), Autres: paracétamol, anti émétiques… Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  11. CONCLUSION • Les diarrhées aiguës représentent une cause fréquente de l'hospitalisation des nourrissons. • L'utilisation de solutions de réhydratation et la réalimentation précoce permettent d'éviter la déshydratation et la dénutrition. • Le traitement préventif repose essentiellement sur: - l'allaitement maternel par le rôle immunologique du lait de femme. - l'hygiène alimentaire de l'enfant. - l'hygiène des collectivités d'enfants. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  12. DÉSHYDRATATION AIGUE DU NOURRISSON(DHA) Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  13. INTRODUCTION • DHA: Ensemble de manifestations cliniques engendrées par une perte d'eau importante, rapide et non compensée. • Elle peut être aussi due à une insuffisance d’apport. • C’est l’urgence pédiatrique la plus classique. • La vulnérabilité du terrain fait sa gravité. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  14. RAPPEL • Un nourrisson est constitué de 70 à 80% d’eau, ses besoins sont de 100 ml/kg/jour. • Le grand enfant est constitué de 60% d’eau et ses besoins sont de 20 ml/ kg/jour. • Chez l'adulte, l'eau totale représente la moitié du poids. • Exposition particulière du nourrisson à la DHA en raison des particularités suivantes: • Un enfant est essentiellement constitué d’eau. • Dépendance entière de l’entourage pour satisfaire les besoins hydriques. • L'immaturité rénale avec une diminution de la capacité de concentration. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  15. Pertes: cutanées, digestives, urinaires, pulmonaires Apports: Alimentation, Allaitement, Eau métabolique HYPOVOLÉMIE DHA BALANCE HYDRIQUE Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  16. CLASSIFICATION • DHA intracellulaire, • DHA extracellulaire, • DHA globale +++ (2 types de signes sont présents). ------------------------------------------------------------------- • DHA isotonique (Brûlures, diarrhées…). • DHA hypotonique (Sd de Perte de sels) rare. • DHA hypertonique (GEA, DID) +++. ------------------------------------------------------------------------------- • DHA légère (< 5% de perte du poids). • DHA modérée (5 - 10%). • DHA sévère (10 - 15%). Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  17. DIAGNOSTIC RECHERCHE DES SIGNES DE DHA (POIDS+++) Anne-Pascale Wasier, Denis Devictor,Médecine thérapeutique / Pédiatrie. Volume 2, Numéro 5, 347-51, Sept - Oct 1999, DOSSIER : Urgences en pédiatrie

  18. SIGNES DE GRAVITÉ Refus de boire. Hypotension, tachycardie, temps de recoloration allongé. Polypnée. Oligo anurie. Signes neurologiques (Convulsions, somnolence, hypotonie…). Diarrhéeaigue du nourrison e DHA

  19. ELÉMENTS PRONOSTIC • L’âge < 3 mois. • La DHA sévère et/ ou associée à un état de choc. • La présence de signes neurologiques. • L’hyperthermie majeure ou l’hypothermie (< 35°C). • Le retard du traitement. • L’anurie persistante. • L’hypernatrémie importante (> 170 mEq/l). Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  20. ÉTIOLOGIES • Pertes digestives: gastroentérites, Sténose hypertrophique du pylore, occlusions, péritonites, aspirations digestives non compensées, Infections extra digestives. • Pertes cutanées: brûlures, coups de chaleur, hyperthermie. • Pertes rénales: Tubulopathie, diabète, diurétiques. • Pertes pulmonaires: hyperventilation. • Insuffisance d’apport: anorexie, carence d’apport, négligence. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  21. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  22. COMPLICATIONS • LE CHOC HYPOVOLÉMIQUE. • LES COMPLICATIONS NEUROLOGIQUES:Les convulsions, l’hématome sous-dural qui est exceptionnel, les thromboses veineuses cérébrales ou les hémorragies intra-parenchymateuses. • LES COMPLICATIONS RÉNALES: I'insuffisance rénale fonctionnelle, plus fréquentes que l’insuffisance rénale organique Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  23. EXAMENS COMPLÉMENTAIRES • Souvent inutiles. • Dans les autres cas, ils sont nécessaires pour apprécier la gravité de la déshydratation: • Ionogramme sanguin complet, • Osmolarité, pH et les gaz du sang. • Ionogramme urinaire, l'osmolarité et le pH • Glycosurie et cétonurie; • Autres examens sont réalisés en fonction du contexte: numération formule sanguine (NFS), CRP, examens microbiologiques (ECBU, hémocultures, coprocultures, recherche virale dans les selles, ponction lombaire, radiographie thoracique, Scaner cérébral). Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  24. TRAITEMENT • Dans les déshydratations légères, la réhydratation se fera par voie orale (SRO: solutés de réhydratation orale recommandées par l'OMS). • Dans les déshydratations importantes, la réhydratation se fera par voie veineuse. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  25. LES DÉSHYDRATATIONS LEGERES • Les SRO se présentent en sachets de poudre à diluer dans 1 litre d’eau bouillie puis refroidie ou faiblement minéralisée. • Ces solutés sont administrés au choix, en fonction de la soif de l’enfant, de manière fractionnée, à la cuillère (30-50 ml à la fois), toutes les 10-15 minutes et pour une durée minimale de 6 heures. • L’allaitement est poursuivi parallèlement à la réhydratation orale. • En cas d’échec de la réalimentation ou de diarrhée plus sévère, il faut utiliser un lait pauvre en lactose pendant 5 à 10 jours (AL 110, NOVALAC AD…). En cas d’échec, on utilisera un lait fortement hydrolysé pendant un mois (ALFARE®). Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  26. LES DÉSHYDRATATIONS MODÉRÉES • Recourir à la voie veineuse: réaliserune perfusion du sérum glucosé à 5% avec des électrolytes en fonction de l'ionogramme (150 ml/kg/jour). • La réhydratation doit être lente et on n'ajoutera du KCl que si la kaliémie est normale et que la diurèse soit reprise. • La reprise de l’alimentation doit être débutée le plus tôt possible et en général après 24 à 48 heures de réhydratation par voie veineuse, on reprendra un apport par la bouche selon le schéma précédent. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  27. LES DÉSHYDRATATIONS SÉVÈRES • Il faut corriger le choc hypovolémique. • Mettre une voie veineuse en urgence, • Cette voie doit permettre l’apport du sérum salé isotonique 10 à 20 ml/kg en 30 mn voire 30 à 40 ml/kg. • S’il existe un collapsus sévère avec chute de tension, on préfèrera utiliser des macro-molécules (Haemacell ®, plasmion ®). • Compléter par la perfusion de par du SG 5% (150 ml/kg/j) avec Na 3 g/l + Kcl 1,5 g/l + Ca 1 g/l. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  28. ÉLÉMENTS DE SURVEILLANCE • Le poids toutes les six heures. • L’abondance des selles et des vomissements. • La diurèse toutes les six heures. • La température, la régression des signes de DHA, le périmètre crânien. • L’état de conscience. • L’état hémodynamique: la TA, le temps de recoloration, la fréquence cardiaque. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  29. PRÉVENTION • Promotion de l'allaitement maternel. • Faire boire les bébés avec une diarrhée, une fièvre et en période de chaleur. • Hygiène de préparation des laits artificiels. • N'hésiter pas à prescrire les SRO. • Consultation précoce en cas de gastroentérite. Diarrhée aigue du nourrison e DHA

  30. CONCLUSION • La déshydratation est une urgence médicale où la prise en charge doit être immédiate. • L'allaitement maternel est un moyen capital de prévention. • Les SRO doivent être prescrits de façon systématique en cas de diarrhée. • L'hospitalisation n'est indiquée qu'en cas de présence de signes de gravité. Diarrhée aigue du nourrison e DHA