Download
enseignement des d oncologie radioth rapie neuro oncologie qcm 11 et 12 juin 2010 bordeaux n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Enseignement DES d’Oncologie Radiothérapie Neuro-oncologie– QCM 11 et 12 juin 2010, Bordeaux PowerPoint Presentation
Download Presentation
Enseignement DES d’Oncologie Radiothérapie Neuro-oncologie– QCM 11 et 12 juin 2010, Bordeaux

Enseignement DES d’Oncologie Radiothérapie Neuro-oncologie– QCM 11 et 12 juin 2010, Bordeaux

161 Views Download Presentation
Download Presentation

Enseignement DES d’Oncologie Radiothérapie Neuro-oncologie– QCM 11 et 12 juin 2010, Bordeaux

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Enseignement DES d’Oncologie RadiothérapieNeuro-oncologie– QCM11 et 12 juin 2010, Bordeaux Documents préparés par le Dr Aymeri Huchet et le Pr Guy Kantor

  2. Epidémiologie • QCM1 : L’incidence des tumeurs cérébrales primitives  • l'incidence des cancers rares est evaluée à 4/100 000 habitants • l'incidence en Gironde des gliomes de grade 2 est de 1/100 000 • l'incidence des glioblastomes est de 5 /100 000 habitants • les tumeurs gliales sont deux fois plus fréquentes que les meningiomes

  3. Epidémiologie • QCM1 : L’incidence des tumeurs cérébrales primitives  • l'incidence des cancers rares est evaluée à 4/100 000 habitants • l'incidence en Gironde des gliomes de grade 2 est de 1/100 000 • l'incidence des glioblastomes est de 5 /100 000 habitants • les tumeurs gliales sont deux fois plus fréquentes que les meningiomes • Bonne réponse : 2,3 • Votre score

  4. QCM2 : L’incidence des tumeurs cérébrales primitives : • est accessible sur le net sur le site cbtrus • reste en France, 10 fois plus faible que celle des cancers du col de l’utérus • est associée à un doublement du taux de mortalité du à ces tumeurs au cours des 30 dernières années en France • est 2 fois plus élevée que les tumeurs cérébrales bénignes • bonne réponse :

  5. QCM2 : L’incidence des tumeurs cérébrales primitives : • est accessible sur le net sur le site cbtrus • reste en France, 10 fois plus faible que celle des cancers du col de l’utérus • est associée à un doublement du taux de mortalité du à ces tumeurs au cours des 30 dernières années en France • est 2 fois plus élevée que les tumeurs cérébrales bénignes • bonne réponse : 1, 3,

  6. QCM3 : La “Childhood Cancer Survivor Study”: • est une étude cas témoin réalisée aux Etats Unis • a mis en évidence une augmentation du risque de survenue de tumeur cérébrale chez les sujets irradiés durant l’enfance • a montré une relation significative entre le risque de tumeur cérébrale et la dose reçue chez les sujets irradiés durant l’enfance • a permis de suivre 250 patients durant 20 ans. • Bonne réponse :

  7. QCM3 : La “Childhood Cancer Survivor Study”: • est une étude cas témoin réalisée aux Etats Unis • a mis en évidence une augmentation du risque de survenue de tumeur cérébrale chez les sujets irradiés durant l’enfance • a montré une relation significative entre le risque de tumeur cérébrale et la dose reçue chez les sujets irradiés durant l’enfance • a permis de suivre 250 patients durant 20 ans. • Bonne réponse : 1,2,3

  8. Cbtrus?

  9. Le mot de la présidente

  10. Répartition par site

  11. Répartition par histologie

  12. Distribution par sous types histologiques

  13. Malin /non Malin

  14. Repartition par age

  15. Repartition chez l’ enfant

  16. Incidence et âge

  17. rpa • Clinique:facteurs pronostiques • QCM4 : facteurs cliniques • l' âge est le principal facteur de pronostic des glioblastomes • pour les glioblastomes , le pronostic est plus favorable après 50 ans • Pour les tumeurs gliales de bas grade le pronostic est plus favorable après 40 ans • l' index de karnovsky est utilisé pour l' évaluation de l' état général • Bonne réponse : • Votre score

  18. rpa • Clinique:facteurs pronostiques • QCM4 : facteurs cliniques • l' âge est le principal facteur de pronostic des glioblastomes • pour les glioblastomes , le pronostic est plus favorable après 50 ans • Pour les tumeurs gliales de bas grade le pronostic est plus favorable après 40 ans • l' index de karnovsky est utilisé pour l' évaluation de l' état général • Bonne réponse : 1,4 • Votre score

  19. hétérogénéité RPA. Curran et al. J Nat Cancer Inst 1993

  20. Classification OMS • Anatomopathologie et Classification • QCM6 :classification OMS • La classification OMS est considérée comme un standard pour le diagnostic et le grading des gliomes • les tumeurs gliales sont des tumeurs du tissus neuro épithélial • la présence de cellules en œuf sur le plat évoque des cellules oligodendrogliales • les astrocytomespilocytiques sont presque toujours des formes de l'enfant

  21. QCM6 :classification OMS • La classification OMS est considérée comme un standard pour le diagnostic et le grading des gliomes • les tumeurs gliales sont des tumeurs du tissus neuro épithélial • la présence de cellules en œuf sur le plat évoque des cellules oligodendrogliales • les astrocytomespilocytiques sont presque toujours des formes de l'enfant • Bonne réponse : 1, 2, 3,4

  22. Classification OMS • QCM7 : classification OMS , Grading • Pour les tumeurs gliales , la présence d' une nécrose signe une tumeur gliale anaplasique de grade 3 • Pour les tumeurs gliales , la présence de néo vaisseaux signe une tumeur gliale anaplasique de grade 3 • les glioblastomes sont par définition des grades 4 • les astrocytomes de grade 2 sont définis par des atypies cellulaires et un nombre élevé de mitoses • Bonne réponse : 2, 3,4 • Votre score

  23. Classification OMS • QCM7 : classification OMS , Grading • Pour les tumeurs gliales , la présence d' une nécrose signe une tumeur gliale anaplasique de grade 3 • Pour les tumeurs gliales , la présence de néo vaisseaux signe une tumeur gliale anaplasique de grade 3 • les glioblastomes sont par définition des grades 4 • les astrocytomes de grade 2 sont définis par des atypies cellulaires et un nombre élevé de mitoses • Bonne réponse : 2, 3,4 • Votre score

  24. Primary Brain Tumors in Adults PBT: 12 main groups, ~100 pathologic types (WHO) Glioma (LLG, HGG) CNS Lymphomas PNET/Medullo Meningioma Base of Skull Tumors Pituitary Tumors

  25. Primary Brain Tumors in Adults Astrocytoma/Glioma

  26. 1) Low-grade glioma Histology Name Features Survival

  27. 2) High-grade glioma Histology Grade III: A.A. Grade IV: GBM Cellularity, atypia, mitosis (AA and GBM) microvascular proliferation, necrosis (GBM)

  28. 2) High-grade glioma Histology Grade III: Anaplastic Oligodendroglioma Cellularity, atypia, mitosis and typical « fried egg » appearance

  29. imagerie • imagerie • QCM 8 : IRM technique • l'IRM est l'examen de référence • l'examen comprend toujours une injection de gadolium • l'injection de gadolinium est réalisée en debut d'examen • la séquence FLAIR ( fluidattenuation inversion recovery) est une variante T2 • Bonne réponse :

  30. imagerie • imagerie • QCM 8 : IRM technique • l'IRM est l'examen de référence • l'examen comprend toujours une injection de gadolium • l'injection de gadolinium est réalisée en debut d'examen • la séquence FLAIR ( fluidattenuation inversion recovery) est une variante T2 • Bonne réponse : 1,2,4

  31. imagerie • QCM9 :IRM,technique • l'infiltration tumorale des tumeurs de grade 2 est surtout visible sur les séquences FLAIR • des séquences de perfusion sont recommandées pour les tumeurs gliales de grade 2 • la nécrose est facilement identifiable sur les séquences T1 injectées • la diffusion peut être utile pour évaluer les réponses aux traitement • Bonne réponse :

  32. imagerie • QCM9 :IRM,technique • l'infiltration tumorale des tumeurs de grade 2 est surtout visible sur les séquences FLAIR • des séquences de perfusion sont recommandées pour les tumeurs gliales de grade 2 • la nécrose est facilement identifiable sur les séquences T1 injectées • la diffusion peut être utile pour évaluer les réponses aux traitement • Bonne réponse :1,2,3,4

  33. Repères osseux et structures anatomiques

  34. Repères osseux et structures anatomiques

  35. Repères osseux et structures anatomiques

  36. Repères osseux et structures anatomiques

  37. Types d’ imagerie:TDM et IRM Préciser les examens et séquences

  38. Types d’ imagerie:TDM et IRM TDM + inj. IRM: T1+gado IRM:T2 FLAIR

  39. Types d’ imagerie : IRM Quelles sequences ?

  40. Types d’ imagerie :IRM post-op T1 sag. T1 sag. T1 sag. Sans inj. Avec inj. Avec inj. Pré-op. Pré-op. Post-op.

  41. Aspects anatomo radiologiques 5 critères principaux: -tumeur -Œdème -Infiltration tumorale -Saignement -syndrome de masse Autres critères: -necrose -densité cellulaire -leuco- encéphalopathie

  42. Aspects anatomo radiologiques

  43. Aspects anatomo radiologiques

  44. Aspects anatomo radiologiques

  45. Aspects anatomo radiologiques

  46. Aspects anatomo radiologiques:nécrose tumorale

  47. Aspects anatomo radiologiques:nécrose tumorale T1 inj gadoT2 FLAIR

  48. Aspects anatomo radiologiques:nécrose tumorale Imagerie de diffusion