les maladies ruptives de l enfant n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
PowerPoint Presentation
Download Presentation

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 43

- PowerPoint PPT Presentation


  • 581 Views
  • Uploaded on

Les maladies éruptives de l’enfant. Roxanne Allard Catherine Baril Geneviève Boulet Judy Deschênes Myriam Guindon Saber Labidi Externes junior Pédiatrie – CME - CHUL 2 avril 2008. Plan. Définitions Cas clinique Rougeole Scarlatine Rubéole. 5e maladie Roséole Varicelle

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '' - ostinmannual


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les maladies ruptives de l enfant

Les maladies éruptives de l’enfant

Roxanne Allard

Catherine Baril

Geneviève Boulet

Judy Deschênes

Myriam Guindon

Saber Labidi

Externes junior

Pédiatrie – CME - CHUL

2 avril 2008

slide2
Plan
  • Définitions
  • Cas clinique
  • Rougeole
  • Scarlatine
  • Rubéole

5e maladie

Roséole

Varicelle

Conclusion

quelques d finitions
Quelques définitions...
  • Exanthème
    • Rougeur cutanée plus ou moins vive que l’on rencontre dans un grand nombre de maladies
  • Énanthème
    • Taches rouges plus ou moins étendues que l’on observe sur les muqueuses dans un grand nombre de maladies et qui correspondent à l’exanthème cutané
quelques d finitions1
Quelques définitions...
  • Exanthème morbilliforme
    • Exanthème constitué de grandes macules roses ou rouges séparées par des intervalles de peau saine
  • Exanthème scarlatiniforme
    • Vastes nappes rouges sans intervalle de peau saine parsemées d'un piqueté maculo-papuleux (sensation de granité au toucher ) renforcé aux plis de flexion et évoluant vers la desquamation ( forme complète )
quelques d finitions2
Quelques définitions...
  • Érythème polymorphe
    • Dermatose éruptive aiguë, parfois récidivante, réactionnelle à des causes diverses de mécanisme inconnu, caractérisée par des lésions cutanées maculopapuleuses, parfois bulleuses, avec ou sans atteintes muqueuse (lésions en cocarde)
quelques d finitions3
Quelques définitions...
  • Macule
    • Décoloration plane et circonscrite (visible mais pas palpable),

< 1 cm

  • Tache
    • Grande macule, > 1 cm
  • Papule
    • Lésion solide surélevée mais superficielle, palpable, < 1 cm de diamètre
  • Plaque
    • grande papule, coalescence de papules, > 1 cm
quelques d finitions4
Quelques définitions...
  • Nodule
    • Lésion solide, surélevée, circonscrite et palpable, plus profonde qu’une papule, surface ronde, < 1 cm
  • Tumeur
    • Large nodule
  • Vésicule
    • Petit soulèvement épidermique, < 1 cm,

cavité circonscrite contenant un liquide clair

  • Bulle
    • Grosse vésicule, > 1 cm
  • Pustule
    • Collection circonscrite de leucocytes et de liquide clair
cas clinique
Cas clinique
  • Zachary, 3 ans
  • T° = 38,7 °C
  • Éruption cutanée depuis 24 heures

Quel est votre diagnostic

différentiel?

diagnostic diff rentiel
Rash pré-éruptif de la varicelle

Rougeole

Roséole

Rubéole

Cinquième maladie

Pied-main-bouche

Fièvre typhoïde

Méningococcémie

Syphilis secondaire

Pityriasis rosé de Gibert

Dengue

Hépatite B

CMV-EBV

Adénovirose

Entérovirose

Ricksettiose

Mycoplasma pneumoniae

Brucellose

Leptospirose

Toxoplasmose acquise

Diagnostic différentiel

Éruption morbilliforme sans prurit

diagnostic diff rentiel1
Éruption morbilliforme avec prurit

Varicelle

Urticaire

Piqûre d’insecte

Éruption scarlatiniforme

Scarlatine

Staphylococcies (TSS)

CMV acquise

Mono (rash à l’ampi)

Maladie sérique

Érythème polymorphe

Herpès

Stevens-Johnson -Lyell

Lupus

Hypersensibilité de toutes sortes...(Rx, agents physiques, MII, néo,...)

Autres

Syndrome de Gianoti-Crosti

Purpura d’Henoch-Schonlein

Purpura rhumatoïde

Kawasaki

Dermatomyosite

Parasitose

Diagnostic différentiel
questionnaire
Questionnaire
  • Allergie : Pénicilline
  • Médicaments : Tempra PRN
  • Antécédents personnels
    • Grossesse normale, pas d’infection ni de médicament
    • Accouchement par césarienne (siège), pas de complications
    • Allaitement exclusif ad 6 mois
    • Otite à 23 mois, traitée avec Amoxil (rash) puis qqs IVRS
  • Antécédents familiaux
    • Père et mère en bonne santé, pas de fratrie
questionnaire1
Questionnaire
  • Pas de vaccin (parents refusent)
  • Plusieurs contacts infectieux (tout le monde est malade!)
  • Garderie +
  • Famille revient d’un voyage au

Costa Rica

  • Parents inquiets car a mangé du

poisson pour la première fois hier...

questionnaire2
Questionnaire
  • Apparition (date et heure) et durée de la maladie : Éruption apparue hier PM vers 14h00
  • Fièvre, frissons : Depuis 3 jours, légère fièvre (38,1 ° C)
  • Douleur associée : Aucune
  • Prurit +++
  • Éruption cutanée
    • Site : cuir chevelu, visage et tronc
    • Couleur : Rose-Rouge
    • Palpable
  • Atteinte des muqueuses: Oui
  • Atteinte de la conjonctive : Non
questionnaire3
Questionnaire
  • Circonstances de survenue: Depuis 3 jours, symptômes d’IVRS et malaise général
    • Rhinorrhée, toux sèche, mal de gorge, légère céphalée, douleur abdominale
    • Pas d’otalgie/otorrhée/difficulté respiratoire
  • Pas de nausée/vomissement
  • Pas de diarrhée
  • Pas de convulsion, pas d’ataxie
  • Pas d’arthralgie/myalgie
  • État de conscience conservé
  • Irritabilité +
  • A peu mangé hier, mais a conservé hydratation adéquate (Urines N)
examen physique
Examen physique
  • État général : Irritable, peu toxique, bien éveillé
  • Signes vitaux
    • FC: 100 RR: 25 T° = 38,7 °C SatO2: 99% AA
  • Tête et Cou
    • Nuque souple, Kernig –, Brudzinski –
    • Conjonctives oculaires normales, pas d’oedème périorbitaire
    • Légère hyperhémie pharynx et légère hypertrophie des amygdales, énanthème de la muqueuse
    • Tympans normaux bilatéralement
    • ADP sous-mandibulaires mobiles, < 1 cm
examen physique1
Examen physique
  • Coeur – Poumons – État d’hydratation : Examen normal
  • Abdomen : Souple, ø d’HSM, ø de masse, rebond –
  • OGE + anus : N
  • Cutané
    • Macules rosées, certaines couvertes de vésicules en « gouttes de rosée », d’autres « croûtées »
    • A/n cuir chevelu, visage et tronc
    • Qqs lésions a/n membres
investigation
Investigation...

Est-ce nécessaire???

rougeole1
Rougeole
  • Épidémiologie
    • Atteint principalement les 1-5 ans en milieu urbain et les 5-10 ans en milieu rural
    • OMS estime 1 million de décès dus à la rougeole et ses complications en 1998
    • Virus ARN famille paramyxovirus
    • Contagiosité élevée !!
    • Isolement respiratoire ad 4 jours après apparition du rash
rougeole2
Rougeole
  • Manifestations cliniques
rougeole3
Rougeole
  • Évolution en 5 stades
    • Contact infectieux
    • Incubation : 10 à 14 jrs
    • Prodrome : 3 C : Cough, Coryza, Conjontivitis

2-3 jrs Fièvre, anorexie, malaises généraux

Grains de Koplik

    • Exanthème
    • Guérison : Toux peut persister 1-2 semaines
rougeole4
Rougeole
  • Exanthème
    • Maculopapulaire, prédominance maculaire
    • Parfois qqs lésions pétéchiales
    • Non prurigineux
rougeole5
Rougeole
  • Exanthème
    • Très caractéristique :
      • Progression Céphalo-Caudale
    • Début rétro-auriculaire, base des cheveux et cou
    • En 24h, atteint visage, haut du torse et bras
    • En 48h, atteint les jambes et début confluence des lésions du visage
    • ± 96h disparition du rash dans l’ordre d’apparition avec desquamation
rougeole6
Rougeole
  • Grains de Koplik
    • Énanthème surélevé bleuté ou grisâtre, sur un fond érythémateux, 1-3 mm
    • Muqueuse de la joue en regard d’une molaire
    • Apparaissent 48h avant exanthème et disparaissent avec son apparition
  • Pathognomonique
rougeole7
Rougeole
  • Hyperthermie
    • Apparaît pendant le prodrome
    • Peut s’élever ad 40°C
    • Environ 7-8 jours, soit jusqu’à 2 jours après apparition du rash
  • Conjonctivite
    • Œdème des paupières, pleurs, photophobie
    • Peut mener à des ulcères cornéens et cicatrices
rougeole8
Rougeole
  • Investigation
    • FSC : Leucopénie et thrombocytopénie
    • R-X poumons : Pneumonie interstitielle
  • Diagnostic

IgM sérique dans un échantillon unique

ou

IgM et IgG sur 2 sérums consécutifs

  • MADO
rougeole9
Rougeole
  • Traitement
      • Pas de traitement spécifique
      • Vitamine A dans certaines conditions
        • Enfant de 6 mois à 2 ans hospitalisé pour une rougeole ou ses complications
        • Enfant de + 6 mois lorsque rougeole associée à :
          • Déficit immunitaire
          • Lésion oculaire suggestive déficit en vit A
          • Malabsorption intestinale (FKP)
          • Malnutrition même modérée
          • Immigration récente d’un pays endémique
rougeole10
Rougeole
  • Complications
    • Convulsions fébriles
    • OMA
    • Pneumonie bactérienne, bronchiectasies
    • Encéphalomyélite disséminée aiguë
      • Tôt après épisode (2 sem)
      • Mx démyélinisante auto-immune
      • Fièvre, céphalée, raideur de nuque, convulsions et perturbation état conscience
    • Panencéphalite sclérosante subaiguë
      • 7-10 ans après épisode et rapidement fatale
scarlatine1
Scarlatine
  • Épidémiologie
    • Infection bactérienne contagieusecausée principalement par le streptocoque β-hémolytiquedu groupe A
    • Peut survenir en tout temps de l’année, mais pic d’incidence en hiver et au printemps
    • Touche srt les enfants âgés de 4 à 10 ans

Rare chez les enfants < 2ans et chez les adultes, car présence d’Ac

    • Incubation: 2 à 5 jours
scarlatine2
Scarlatine
  • Épidémiologie
    • Se transmet par gouttelettes respiratoires

Les éruptions cutanées ne sont pas contagieuses

    • Contagiosité : Dès les premiers sx et peut durer de qqs jours à qqs semaines si non-traitée
    • Si traitée, contagiosité ad la fin de la première journée d’antibiothérapie
    • Récidives possibles
scarlatine3
Scarlatine
  • Manifestations cliniques
    • Début soudain associant mal de gorge, dysphagie, fièvre élevée (ad 40°C), céphalée, No/Vo et dlrs abdominales
    • Éruption en 24-48h post-1er sx
      • Exanthème
        • Érythème généralisé, mais prédominant à la face antérieure du tronc et a/n des plis de flexion (cou, aisselles, coudes, abdomen et aines)
        • Blanchit à la pression
        • Sensation de papier sablé au toucher
        • Signe de Pastia
        • S’estompe en ~1sem avec desquamation 2°
        • Beau’s lines
        • Prurit absent ou peu incommodant
scarlatine4
Scarlatine
  • Manifestations cliniques
    • Énanthème
      • Langue: Recouverte d’un enduit blanchâtre au début, puis se desquame en qqs jrs pour prendre un aspect framboisé
      • Amygdales: Hypertrophiées et rouges
      • Voile du palais: Présence de nombreuses pétéchies
    • Présence de gg sous-maxillaires hypertrophiés et sensibles
    • Tableau clinique souvent incomplet
scarlatine8
Scarlatine
  • Investigations
    • Diagnostic essentiellement clinique
    • En cas de doute ou si < 2ans, faire un test d’identification rapide des Ag streptoccociques ou une culture des sécrétions pharyngées
    • Dosage des antistreptolysines O
    • Hémogramme peu spécifique avec une hyperleucocytose modérée à prédominance neutrophile
scarlatine9
Scarlatine
  • Traitement
    • Antibiothérapie per os la plupart du temps
      • Premier choix: Pénicilline V x 10 jours
      • Deuxième choix: Amoxicilline x 6 jours
      • Si Allx: Érythromycine ou un autre macrolide
    • Traitement de support
      • Boissons abondantes
      • Alimentation molle et froide
      • Analgésiques/antipyrétiques
scarlatine10
Scarlatine
  • Complications et pronostic
    • Évolution favorable dans la majorité des cas
    • Les manifestations générales se résolvent en ~1 sem, l’exanthème en ~1 mois et l’énanthème en ~ 2 sem
    • Les complications incluent :
      • Glomérulonéphrite aiguë post-streptococcique
      • RAA
      • Choc toxique