Présentation orale du 2 avril 2012 - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Présentation orale du 2 avril 2012 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Présentation orale du 2 avril 2012

play fullscreen
1 / 17
Présentation orale du 2 avril 2012
94 Views
Download Presentation
mercia
Download Presentation

Présentation orale du 2 avril 2012

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Programme contre le décrochage scolaire et l’évolution des pratiques professionnelles dans les LP M. Seguin et F. Forest Présentation orale du 2 avril 2012

  2. Introduction Ce que nous pouvons ressentir dans l’exercice de notre métier au quotidien : des élèves • qui n’ont une conception de leur relation aux autres que dans le rapport de force, • résistant à entrer dans un processus de réflexion, • capables d’attention que sur un temps très court • et souhaitant en rester à un mode d’apprentissage se limitant à de la reproduction. Le projet initial : • Mettre en œuvre une prise en charge individualisée des élèves les plus difficiles, • Pour permettre la mise en œuvre d’une pédagogie différenciée dans la classe.

  3. Introduction La méthode prévue au départ: Réaliser un diagnostic sur des compétences cognitives et sociales des entrants de seconde professionnelle En tirer une méthode de repérage des élèves nous posant le plus de problèmes Définir pour ces derniers les outils de prise en charge dans un dispositif d’accueil individualisé.

  4. Le programme • Evaluer les compétences de quatre classes de seconde. • Présenter les résultats aux enseignants. • Proposer une formation. • Accompagner la mise en place d’ateliers EPP (Espace Projet Personnalisé) • Atelier de développement de compétences cognitives • Atelier de développement du jugement moral

  5. Les épreuves choisies • La classification • La décentration • Le volume spatial • Le jugement moral • Construction des règles (questions) • Construction de la notion de justice (histoires) De nombreux retards de la part des élèves existent au sein d’un lycée. Pour lutter contre ces retards, une nouvelle règle a été mise en place : lorsqu’un élève arrive en retard, il ne peut pas aller en cours mais doit se rendre en salle de permanence où il devra travailler seul. Cette règle est appliquée à chaque fois, par tous les professeurs. Cependant, un jour, un élève est venu demander au professeur s’il ne pouvait pas suivre le cours bien qu’il ait dix minutes de retard. Cet élève s’excusa et évoqua qu’il avait dû amener sa petite soeur chez le médecin qui était très malade, et qu’il n’avait pas pu prévenir l’établissement. Selon vous, que doit faire le professeur ? Pourquoi ?

  6. Dynamique du fonctionnement cognitif Stade des opérations formelles (vers 12 ans) Opératif Stade des opérations concrètes (8-9 ans) Conservation du volume spatial : les îles Oscillation Décentration : les 3 Immeubles Classification Stade pré-opératoire (4-5 ans) Figuratif

  7. Dynamique du jugement moral Empathie (vers 12 ans) Autonomie Coopération/respect mutuel (7-8 ans) Oscillation Construction de la notion de justice Construction de la notion de règles Egocentrisme (→ 6-7ans) Hétéronomie

  8. Programme contre le décrochage scolaire et évolution des pratiques professionnelles Présentation des Résultats

  9. Les classes • 12 jeunes de 2TU de M. Seguin rencontrés en entretiens individuels au cours du mois d’octobre. • 21 jeunes de 2MEI de M. Seguin rencontrés en entretiens individuels au cours du mois de décembre (20 jeunes évalués). • 12 jeunes de 2ELEC de M. Seguin rencontrés en entretiens individuels au cours du mois de janvier. • 15 jeunes de 2MECA de F. Forest rencontrés en entretiens individuels au cours du mois de janvier.

  10. Niveau fonctionnel : du figuratif à l’opératif

  11. Le jugement moral : De l’hétéronomie à l’autonomie

  12. Discussion • Difficultés des jeunes sur le plan cognitif • Incapacité des jeunes à employer un raisonnement opératoire • Modalité de raisonnement de type figuratif • Difficulté voire incapacité à se décentrer • Difficultés des jeunes sur le plan du jugement moral • Hétéronomie morale • Règles perçues comme un système coercitif • Difficulté à construire le respect mutuel • Paradoxe : dépendant d’un cadre de répression ferme mais tentative de transgression constante de ce cadre • Hétérogénéité des comportements et des niveaux scolaires face à l’homogénéité des résultats

  13. Programme contre le décrochage scolaire et évolution des pratiques professionnelles Perspectives : transformer l’approche pédagogique

  14. S’appuyer sur le niveau des jeunes et sur leurs représentations. • Travailler en groupe pour solliciter les conflits socio-cognitifs et la coopération. • S’appuyer sur l’hétérogénéité des jeunes pour le travail en groupe. • Appuyer la théorie faite en classe entière sur les réalisation des petits groupes. • Utiliser des supports à médiation (supports concrets et verbalisation) • Créer un espace de réflexion dans un cadre ferme • Mettre en place un temps spécifique pour l’élaboration du jugement moral • Développer les co-interventions

  15. Programme contre le décrochage scolaire et évolution des pratiques professionnelles L’expérience de Madame Kohl, conseillère Principale d’éducation au LP Marc Seguin, dans le cadre du programme.

  16. Programme contre le décrochage scolaire et évolution des pratiques professionnelles Conclusion

  17. Différence entre les compétences et les connaissances • Prise en charge globale de la classe plus qu’une prise en charge de quelques élèves. • Importance de solliciter la prise de conscience, la décentration et le respect mutuel • Proposer des temps spécifiques consacrés aux régulations et à l’élaboration du jugement moral • Evaluer les compétences clés au collège : qui ? Comment ? • Importance de travailler en groupe restreint : comment faire pour les chefs d’établissement ? • Comment les professeurs peuvent-ils articuler la mise en place d’une pédagogie différente avec les exigences institutionnelles ?