infections et grossesse l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Infections et grossesse PowerPoint Presentation
Download Presentation
Infections et grossesse

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 51

Infections et grossesse - PowerPoint PPT Presentation


  • 583 Views
  • Uploaded on

Infections et grossesse. V. Tsatsaris Maternité Port-Royal. Antibiotiques et grossesse. Particularités pharmacocinétiques. Résorption médicamenteuse diminuée:  de la motilité gastrique  péristaltisme intestinal  pH gastrique Distribution  de 50% du volume de distribution

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Infections et grossesse' - lotus


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
infections et grossesse

Infections et grossesse

V. Tsatsaris

Maternité Port-Royal

particularit s pharmacocin tiques
Particularités pharmacocinétiques
  • Résorption médicamenteuse diminuée:
    •  de la motilité gastrique
    •  péristaltisme intestinal
    •  pH gastrique
  • Distribution
    •  de 50% du volume de distribution
    • Hypoalbuminémie
  • Élimination
    •  filtration glomérulaire

Certains auteurs recommandent d ’augmenter les posologies et les fréquences d ’administration des médicaments chez la femme enceinte

particularit s pharmacocin tiques4
Particularités pharmacocinétiques
  • Pharmacocinétique foeto-placentaire
    • augmente le volume de diffusion du médicament
    • tous les ATB traversent la barrière placentaire
    • Les pathologies maternelles modifient la perméabilité placentaire
prescriptions pdt la grossesse
Prescriptions pdt la grossesse
  • Peu de médicaments ont l ’AMM
  • 2/3 de prescriptions hors AMM
  • La plupart des médicaments traversent la barrière placentaire.
  • Un choix thérapeutique est un compromis entre efficacité et sécurité.
prescriptions pdt la grossesse6
Prescriptions pdt la grossesse

Classification de la FDA des risques iatrogènes pour le fœtus.

prescriptions pdt la grossesse7
Prescriptions pdt la grossesse

Classification de la FDA des risques iatrogènes pour le fœtus.

prescriptions pdt la grossesse8
Prescriptions pdt la grossesse

Classification de la FDA des risques iatrogènes pour le fœtus.

probl matique
Problématique
  • Les infections urinaires ou vaginales ont-elles des conséquences particulières chez la femme enceinte?
  • Faut il considérer les portages bactériens asymptomatiques (urinaires ou vaginaux) chez la femme enceinte?
  • Quelles sont les particularités du traitement chez la femme enceinte?
bact riurie asymptomatique
Bactériurie asymptomatique
  • Bactériurie asymptomatique:
    • 2 à 10% des femmes enceintes.
    • récidive après traitement dans 35% des cas.
    • 30 à 50% des bactériuries asymptomatiques non traitées se compliquent de pyélonéphrite aiguë (pyelectasie de la grossesse).

Bactériurie et prématurité:

bact riurie asymptomatique18
Bactériurie asymptomatique
  • Traitement de la bactériurie asymptomatique: Antibiotiques vs Placebo
    • Méta-analyse de la Cochrane Database
    • Éradication de la bactériurie : OR 0.07 95% IC (0.05 - 0.10)
    • Réduction du taux de pyelonéphrite : OR 0.24 95% IC (0.19- 0.32)
    • Réduction du taux de prématurité : OR 0.60 95% IC (0.60 – 0.80)

Cochrane Database Syst Rev. 2001;(2):CD000490.

bact riurie strepto b
Bactériurie à Strepto B

Ampicilline si bactériurie à Streptocoque B (Thomsen 1987) :

- Essai randomisé, 4122 patientes

- 1,6% bactériurie à streptocoque B (69 patientes)

infections urinaires traitement
Infections urinaires : traitement
  • Infections urinaires asymptomatiques:
    • Traitement minute = traitement conventionel
    • Traitement par Ampicilline 3g ou Monuril 1 sachet
  • Infections urinaires symptomatiques:
    • Traitement conventionnel après ECBU
    • Beta-lactamine, nitrofurantoine (Furadantine), ou oxyquinoleine (Nibiol).
    • Surveillance de l’ECBU tous les mois jusqu’à l’accouchement
py lon phrite et grossesse
Pyélonéphrite et grossesse
  • Particularité de la grossesse:
    • Fréquence des pyélonephrite en raison de la stase urinaire (hypotonie urétérale, immuno-suppression, compression).
    • Risques: MAP, prématurité, chorioamniotite
  • Explorations:
    • ECBU, Hémocultures avec recherche de Listéria
    • NFS, CRP
    • Ionogramme sanguin, urée, créatininémie
    • Échographie rénale
    • Échographie Obstétricale
    • RCF
py lon phrite et grossesse22
Pyélonéphrite et grossesse
  • Traitement
    • Hospitalisation systématique en Obstétrique
    • Antibiothérapie adaptée à l’antibiogramme pdt 15 jours
    • Aminosides en cures courtes dans les formes graves
    • Prise en charge d’une MAP associée (tocolyse, corticoides, transfert in utero)
  • Explorations complémentaires:
    • UIV ou uroscanner possible syndrome septique maternel persistant malgré un traitement adapté.
    • ECBU tous les 15 jusqu’à l’accouchement
vaginose bact rienne
Vaginose Bactérienne
  • 10% à 40% des femmes enceintes selon la population étudiée
  • Remplacement de la flore vaginale lactobacillaire par une vaginite (Gardnerrella vaginalis, mycoplasmes, anaérobies dont Mobiluncus)
  • Diagnostic si trois des quatre critères suivants:
      • pertes vaginales homogènes et fluides
      • pH vaginal > 4,5
      • odeur poissonneuse
      • "clue cells"
  • Existence de tests rapides
vaginose bact rienne26

Prévention de la prématurité. Infections vaginales:

Vaginose Bactérienne
  • Différence due aux patientes présentant une Vaginose bactérienne.
  • 258 patientes avec VB: 31% de prématurité dans le groupe traité par antibiotiques contre 49% dans le groupe placebo (p=0,006).
  • Cette différence n'est plus significative si l'on considère les 358 patientes sans VB.
strepto b28

Prévention de la prématurité. Infections vaginales:

Strepto B
  • Infection vaginale à Strepto B probablement associée à un risque accru de prématurité
  • Pas d'essai randomisé, ampicilline versus placebo, en cas de MAP (mbr intactes) + strepto B
  • Amoxicilline en cas de MAP + strepto B
    • diminue les infections néonatales
    • effet sur la durée de gestation non évalué.
chlamydiae trachomatis30

Prévention de la prématurité:

Chlamydiae Trachomatis
  • Cohen et al. 1990 : diminution de la prématurité chez les femmes infectées par Chlamydiae trachomatis et traitées par Erythromycine.
  • Etude de cohorte (5875 patientes)
  • Erythromycine 2g/j pendant 7 jours chez toutes les patientes présentant une infection à Chlamydiae trachomatis.
  • Résultats :

L'efficacité du traitement était définie comme l'éradication de Chlamydiae aux prélèvements vaginaux.

antibioth rapie dans les map33
Antibiothérapie dans les MAP
  • Méta-analyse de Egarter:
    • Sept études randomisées
    • 795 patientes
    • Pas de bénéfice en terme de morbidité périnatale chez les patientes traitées par antibiotiques.
    • La durée de gestation n'était pas étudiée dans cette méta-analyse.
antibioth rapie dans les map34
Antibiothérapie dans les MAP
  • Essai ORACLE:
    • 6295 patientes
    • 4 groupes:
      • A=250 mg erythromycin (n=1611)
      • B=325 mg co-amoxiclav (250 mg amoxicillin and 125 mg clavulanic acid (n=1550)
      • C=A+B (n=1565)
      • D=placebo (n=1569)
  • Pas de bénéfice en terme de morbidité périnatale et de prolongation de la gestation chez les patientes traitées par antibiotiques.

Kenyon et al,Lancet 2001

antibioth rapie dans les map35
Antibiothérapie dans les MAP
  • Pas d ’indication à prescrire une antibiothérapie systématique en cas de MAP à membranes intactes.
  • Antibiothérapie ciblée en cas
    • PV positif
    • Bactériurie

Kenyon et al,Lancet 2001

antibioth rapie dans les rpm38
Antibiothérapie dans les RPM
  • Essai ORACLE:
    • 4826 patientes
    • 4 groupes:
      • A=250 mg erythromycin (n=1197)
      • B=325 mg co-amoxiclav (250 mg amoxicillin and 125 mg clavulanic acid (n=1212)
      • C=A+B (n=1192)
      • D=placebo (n=1225) .

Kenyon et al,Lancet 2001

antibioth rapie dans les rpm39
Antibiothérapie dans les RPM
  • Essai ORACLE. Résultats:
    • L ’erythromycine est associée à :
      • une prolongation significative de la gestation
      • une diminution de la morbidité néonatale
    • L ’augmentin est associé à :
      • une prolongation de la gestation
      • une augmentation d ’entérocolites
      • pas de diminution de la morbidité infectieuse néonatale

Kenyon et al,Lancet 2001

antibioth rapie dans les rpm40
Antibiothérapie dans les RPM
  • Oui il faut traiter
  • Par quoi?
    • Erythromycine???
    • Association
    • Clamoxyl selon l ’ANAES

Kenyon et al,Lancet 2001

antibioprophylaxie en obstetrique

Acte chirurgical

Produit

Posologie

Durée

Césariennes

Céfazoline

Céfacidal

2 g après clampage du cordon ombilical

dose unique

allergie :clindamycine

600 mgaprès clampagedu cordon ombilical

dose unique

Interruption volontaire de grossesse

doxycycline

200 mg per os

1 heure avant l'aspiration

Antibioprophylaxie en obstetrique
prophylaxie de l endocardite

INTERVENTION CHIRURGICALE OU ACCOUCHEMENT

PAS D'ALLERGIE

•Dans l'heure précédant l'acte:

-Amoxicilline 2 g IV

-Gentamycine 3mg/kg en 30mn

•Six heures après l'acte:

-Amoxicilline 1g per os

ALLERGIE AUX BETA-LACTAMINES

-Vancomycine 1g IV sur 60 mn

-Gentamycine 3 mg/kg IV sur 30 mn

Prophylaxie de l’endocardite
list riose et grossesse
Listériose et grossesse
  • A évoquer systématiquement chez toute femme enceinte fébrile
  • Risques:
      • Formes graves maternelles: sépticémie, méningite, abcès cérébraux, endocardite
      • Atteinte foeto-placentaire (MFIU, prématurité)
  • Origine alimentaire le plus fréquemment
  • 300 cas par an
  • Maladie à déclaration obligatoire
list riose et grossesse traitement
Listériose et grossesse: traitement
  • Risque de rechute:  traitement prolongé
  • Formes simples:
      • Ampicilline 6g/j pdt 3 semaines
      • Erythromycine 4g/j pdt 3 sem
  • Formes graves:
      • Ampicillines 14g/j pdt 3 sem + Aminoside
      • Vancomycine (endocardites)
      • Bactrim atteintes neuro
paludisme et grossesse46
Paludisme et grossesse
  • La quinine intraveineuse reste le traitement de choix dans les formes sévères
  • Utilisation nécessite l’hospitalisation en mileu de réanimation en raison des risques de survenue de troubles du rythme cardiaque (faible index thérapeutique).
  • Atovaquone-proguanil (Malarone®), l’halofantrine (Halfan) et méfloquine (Lariam) n'existent pas sous forme injectable et ne sont donc pas recommandés dans les formes sévères.
  • Deux spécialités sont actuellement disponibles :
    • Quinimax 125 mg d’alcaloïdes base par mL, ampoules de 1,2 et 4 mL
    • Quinoforme 219 mg de quinine base par mL, ampoules de 2 mL.
paludisme et grossesse47
Paludisme et grossesse
  • En milieu de réanimation, après vérification de l’E.C.G, et sous surveillance par électrocardioscope, commencer par une dose de charge de quinine: 17 mg /kg:
    • soit 17 mg/kg Quinimax (96% de quinine base) en une perfusion de 4 heures (ou bien 19 mg/kg de Quinoforme (88% de quinine base, mais attention à la présence de sulfites),
    • puis dose d'entretien: 8 mg/kg / 4 heures débutée 4 heures après la fin de la dose de charge, toutes les 8 heures jusqu'à ce que le patient puisse avaler.
    • puis dès que possible, comprimés de Quinine à 10 mg sel/kg/8 heures pour une durée totale de traitement de 7 jours.
  • A l’issu de ce traitment, il n’est pas justifié de proposer de relais à objectif prophylactique.
paludisme et grossesse48
Paludisme et grossesse
  • En cas d’insuffisance rénale,
    • posologie non modifiée pendant 24 heures, puis réduite d’environ 1/2. Lors de l’hémodialyse ou de l’hémofiltration, la demi-vie n’est pas allongée et les posologies ne doivent pas être théoriquement modifiées. En pratique, mieux vaut les diminuer de 1/3 à 1/2.
  • En cas d’insuffisance hépatique
    • diminuer la dose de moitié dès la 2ème perfusion, la quinine étant métabolisée à 80% par le foie.
paludisme et grossesse49
Paludisme et grossesse
  • Quininémieefficace : 10  3 mg/L (inférieure à 15 mg/L).
    • Dosage en fin de dose de charge et à la 37ème heure, adaptation des doses, puis dosage hebdomadaire.
  • Attention au surdosage en cas d’atteinte hépatique ou rénale
  • Risque detroubles mortels du rythme cardiaque.
  • L’index thérapeutique de la quinine étant étroit, la mesure de la quininémie permet d’optimiser la posologie.
  • Le dosage de la quininémie ne se pratique que dans quelques hôpitaux.
paludisme et grossesse50
Paludisme et grossesse
  • survenue fréquente d'hypoglycémies sévèresdues à l'hyperinsulinisme de la quinine.
  • ne pas faire de dose de charge de quinine, en cas d'administration préalable de quinine ou de méfloquine au cours des 12-24 heures précédentes.
  • la quinine cassant le cycle du parasite, il n'est pas nécessaire de poursuivre une chimioprophylaxie après le traitement curatif.
  • certains traitements n'ont jamais fait la preuve de leur efficacité et ne sont donc pas recommandés: corticoïdes, autres anti-inflammatoires, autres anti-oedèmateux (urée, mannitol), dextrans, adrénaline, héparine, prostacyclines, Torental, oxygénothérapie hyperbare, cyclosporine A, globulines spécifiques.
  • fréquence accrue de septicémies à bacille à gram négatif par translocation bactérienne et de pneumopathies, lors des formes graves (immunodépression-macrophagique et lymphocytaire B et T, activation des lymphocytes T suppresseurs).
paludisme forme simples
Paludisme forme simples
  • Zone chloroquino sensible
      • Nivaquine (chloroquine) 500mg/j pdt 5j
  • Zone chloroquino resistante
      • Malarone 4cp/j en une prise pdt 3j
      • Quinine 8.3 mg / Kg en 4 heures, 3 fois par jour