Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie - PowerPoint PPT Presentation

s rum antiscorpionique et immunoth rapie n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie PowerPoint Presentation
Download Presentation
Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie

play fullscreen
1 / 8
Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie
101 Views
Download Presentation
lorretta
Download Presentation

Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie Sérum-Thérapie Sérothérapie Immunothérapie • 1888 RICHET et HERICOURT montrent chez l ’animal d ’expérience le pouvoir préventif du sérum d ’animaux immunisés. • 1890 BEHRING et KITASATO font connaître leur grande découverte des antitoxines diphtérique et tétanique • ROUX et NOCARD produisent chez le cheval des sérums antidiphtériques actifs en quantité suffisante pour envisager le traitement de la diphtérie. • 1894 ROUX, MARTIN, CHAILLOUX firent au Congrès de Budapest leur communication sur le résultat du traitement de 300 cas de diphtérie par le sérum de cheval. Ce sérum permit de réduire la mortalité de 50 à 25%.

  2. Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie • 1894 Albert CALMETTE publie un article « Contribution à l ’étude du venin de serpents. Immunisation des animaux et traitement de l ’envenimation » • 1894 dans le même numéro de cette revue Césaire Auguste PHYSALIX et Gabriel BERTRAND publiaient leur travaux sur « les propriétés antitoxiques du sang des animaux vaccinés contre le venin de vipère » • Une querelle de priorité sur la paternité de l ’invention de la sérothérapie antivenimeuse. • 1896 Albert CALMETTE prépare le premier sérum antivenimeux et répand largement la sérothérapie antivenimeuse. • 1936 IPA produit le SAS (Sergent et coll.)

  3. Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie • L'immunothérapie est largement discutée dans la littérature entre adeptes et sceptiques quant à son efficacité clinique, • Sur le plan expérimental il est clairement établi que le sérum développé contre le venin de scorpion sévissant dans différentes contrées à travers le monde, a une capacité de neutralisation adéquate in-vitro.

  4. Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie • In-vivo, l'étude de Tarasiuk et col1, sur un modèle canin d'envenimation, montre que les paramètres classiquement perturbés par l'envenimation scorpionique (débit cardiaque, tension artérielle et PAPO) demeurent non perturbés lorsque le sérum est administré simultanément avec le venin. • Cependant ces mêmes paramètres sont perturbés lorsque l'administration du sérum succède de 20 minutes seulement à l'injection du venin • Les effets de l'envenimation sont plus importants lorsque l'antivenin est administré 60 minutes après le venin.

  5. Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie • Une des explications tient aux différences pharmacocinétiques majeures entre le venin et les fragments d ’immunoglobulines que l'on administre dans le sérum antiscorpionique, • Le venin atteint la concentration maximale au niveau du compartiment superficiel en 10 minutes, • les Fab'2 en 60 minutes • et les Fab en 270 minutes,

  6. Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie Selon ISMAIL : • Au niveau du tissu superficiel, le venin a une concentration de 78% • la concentration maximale n'est que de 28% pour les immunoglobulines totales ; • elle est de 14% pour les fragments Fab • et de 32% pour les fragments Fab'2. (* ISMAIL ET Coll) • les Fab'2 ont les propriétés les plus intéressantes

  7. Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie • Les données de la littérature montrent qu'après une sérothérapie bien conduite on observe rarement une évolution vers des critères de gravité, • Le facteur le plus important du succès de la sérothérapie apparaît être la puissance de l'antivenin, sa dose (un sous-dosage pouvant expliquer un échec clinique), • de ce fait la sérothérapie doit occupée une place de choix dans le traitement, • pour être efficace, le sérum devra être administrée, le plus tôt possible et en quantité suffisante (ne pas hésiter à injecter une/ou de nouvelles doses en cas de persistance des symptômes).

  8. Sérum Antiscorpionique et Immunothérapie • Le sérum produit par IPA est une solution de fragment Fab ’2, • son titre minimum est de 1500 Unités soit la capacité de neutraliser 15 DL50 par millilitre, • une ampoule (10 ml) a donc la capacité de neutraliser plus de 150 DL50 soit plus de 3 mg de venin. (un scorpion excité électriquement fournit entre 0,4 et 0,6 mg de venin)