slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LES BOULEVERSEMENTS CULTURELS ET INTELLECTUELS (XVe – XVIIe s.) PowerPoint Presentation
Download Presentation
LES BOULEVERSEMENTS CULTURELS ET INTELLECTUELS (XVe – XVIIe s.)

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 43

LES BOULEVERSEMENTS CULTURELS ET INTELLECTUELS (XVe – XVIIe s.) - PowerPoint PPT Presentation


  • 227 Views
  • Uploaded on

LES BOULEVERSEMENTS CULTURELS ET INTELLECTUELS (XVe – XVIIe s.). Programme d’histoire de 5ème. Académie de Poitiers / groupe des formateurs collège / Elise Vigier. IV. VERS LA MODERNITÉ, fin XVe – XVIIe siècle (environ 40% du temps consacré à l’histoire)

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LES BOULEVERSEMENTS CULTURELS ET INTELLECTUELS (XVe – XVIIe s.)' - eros


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

LES BOULEVERSEMENTS CULTURELS ET INTELLECTUELS

(XVe – XVIIe s.)

Programme d’histoire de 5ème

Académie de Poitiers / groupe des formateurs collège / Elise Vigier

slide2

IV. VERS LA MODERNITÉ, fin XVe – XVIIe siècle

(environ 40% du temps consacré à l’histoire)

Thème 1 - LES BOULEVERSEMENTS CULTURELS ET INTELLECTUELS (XVe – XVIIe siècles)

CONNAISSANCES

Entre le XVe et le XVIIe siècle, l’Europe connaît des bouleversements culturels, religieux et scientifiques qui donnent une nouvelle vision du monde et de l’homme.

-Les découvertes européennes et la conquête des empires ouvrent le monde aux Européens ;

-La Renaissance renouvelle les formes de l’expression artistique ;

-La crise religieuse remet en cause l’unité du christianisme occidental (Réformes) au sein duquel les confessions s’affirment et s’affrontent (catholiques, protestants) ;

-La révolution de la pensée scientifique aux XVIe et XVIIe siècles introduit une nouvelle conception du monde.

Soit environ 12h pour les deux thèmes

Environ 8h pour le thème 1 (et 4 h pour le thème 2 « L’émergence du Roi absolu »)

Difficulté : trouver un fil conducteur pour lier les 4 sous-thèmes

slide3

DÉMARCHES

  • L’étude est conduite à partir d’exemples au choix qui sont replacés dans le contexte général de l’histoire de l’Europe et du monde.
  • Ouverture au monde :
  • -un voyage de découverte et un épisode de la conquête ;
  • -une carte des découvertes européennes et des premiers empires.
  • Bouleversements culturels :
  • -la vie et l’œuvre d’un artiste ou d’un mécène de la Renaissance, ou un lieu et ses œuvres d’art ;
  • -une carte des foyers et de la diffusion de la Renaissance.
  • La crise religieuse de la chrétienté :
  • -un personnage lié aux Réformes ou un événement ;
  • une carte de l’Europe en 1648.
  • L’évolution de la pensée scientifique :
  • -aspects de la vie et de l’œuvre d’un savant du XVIe siècle ou du XVIIe siècle.
slide4

CAPACITÉS

  • Connaître et utiliser les repères suivants :
  • - Le premier voyage de Christophe Colomb (1492) ou le voyage de Magellan (1519 -1521) sur une carte du monde
  • - La Renaissance (XVe - XVIe siècle) et ses foyers en Europe
  • Le siècle des Réformes et des guerres de religion : XVIe siècle
  • Raconter et expliquer un épisode des découvertes ou de la conquête de l’empire espagnol d’Amérique
  • Raconter un épisode de la vie d’un artiste ou d’un mécène, ou décrire un monument ou une œuvre d’art comme témoignages de la Renaissance.
  • Raconter un épisode significatif des Réformes (dans les vies de Luther, de Calvin ou d’un réformateur catholique…) et expliquer ses conséquences.
  • Raconter un épisode significatif des progrès ou débats scientifiques des XVIe et XVIIe siècles (Copernic ou Galilée…) et expliquer sa nouveauté.
slide6

L’étude va être menée à partir du tableau de Hans Holbein le jeune (1497-1543), intitulé « Les ambassadeurs Jean de Dinteville et Georges de Selve », 1533, Londres, National Gallery.

Jean de Dinteville, ambassadeur de France en Angleterre en 1533 (commanditaire de l’œuvre)

Son ami, Georges de Selve, évêque de Lavaur (qui lui aussi a été occasionnellement ambassadeur).

De nombreux objets, plus ou moins mystérieux, aux valeurs hautement symboliques.

Problématique générale : Quelles nouveautés apparaissent dans ce tableau de Holbein ?

Source : http://www.wga.hu/

slide7

Chronologie :

1450

1500

1550

Holbein (1497-1543)

Les ambassadeurs (1533)

slide8

1 – Une œuvre de la Renaissance ?

Qu’est-ce qu’une œuvre de la Renaissance ? Ce tableau en présente-t-il les caractéristiques?

1497 : naissance de Hans Holbein, second fils du peintre Hans Holbein l’Ancien à Augsbourg, en Allemagne.

1515 : déménagement de sa famille à Bâle, sans doute à la suite du déclin de l’atelier paternel.

1516 : Réalisation du double Portrait des Epoux Meyer, commande très importante puisque le très riche Jacob Meyer est alors le bourgmestre de la ville de Bâle.

1517 : Voyage à Lucerne où il réalise de petits travaux de décoration pour la ville.

1518 : Probable voyage en Italie (Milan, Venise).

1519 : Retour à Bâle.

1523 : Rencontre avec le grand humanisme Erasme

1524 : Voyage en France où il découvre l’œuvre de Léonard de Vinci

1526 : Départ pour Londres.

1528 : Retour à Bâle où il achète une maison avec l’argent gagné à Londres.

1532 : Les guerres de religion le poussent à retourner à Londres.

1533 : réalisation du tableau Les Ambassadeurs

1535 : peintre royal à la cour d’Henri VIII

1538-1539 : voyages en Europe

1543 : meurt de la peste à Londres.

Relevez les différents lieux où Holbein a résidé puis retrouvez les sur la carte suivante.

slide9

Holbein a fréquenté la plupart des grands foyers de la Renaissance en Europe.

Il en a conservé de multiples influences, et s’est inspiré des grands peintres italiens comme Léonard de Vinci dont il découvre l’œuvre en 1524.

Source : Cote (S.) et Dunlop (J.) (dir.), Histoire Géographie 5e, Nathan, 2005

slide10

Léonard de Vinci a inspiré de nombreux peintres et sa peinture a été à l’origine de plusieurs innovations qui ont marqué l’art de la Renaissance. Quelles innovations lui doit-on ?

 1ère nouveauté :

[Le tableau de la Dame à l’hermine] est le « premier portrait moderne » de l’histoire. […] La dame, Cecilia Gallerani est représentée alors qu’elle se détourne en un brusque mouvement, comme distraite par la venue de quelqu’un […] et même le petit animal nous est montré en alarme comme effrayé par un événement tout proche.

D’après Marani P., Léonard de Vinci, une carrière de peinture, Actes Sud – Motta, 2003 

Retrouvez dans le tableau de Léonard de Vinci suivant l’élément novateur décrit dans le texte.

slide11

Léonard de Vinci réalise des portraits où les personnages semblent en mouvement

La dame à l’hermine, 1489-1490, Huile sur panneau, Cracovie, Czartoryski Muzeum

slide12

 2e nouveauté :

Léonard distingue trois sortes de perspectives complémentaires : dans la première, […] plus un objet s’éloigne de l’œil, plus il diminue en taille. Léonard codifie mathématiquement cette pratique. […] La seconde perspective, dite linéaire, consiste à définir « comment les objets doivent être achevés avec d’autant moins de minutie qu’ils sont éloignés ». [Et enfin, dans la troisième perspective], les couleurs tendent à s’uniformiser à mesure que les objets s’éloignent.

D’après J. Koering, Léonard de Vinci, Editions Hazan-Musée du Louvre, 2003

Retrouvez dans le tableau de Léonard de Vinci suivant le deuxième élément novateur décrit dans ce texte.

slide13

Léonard de Vinci développe une nouvelle approche de la perspective.

Portrait de Ginevra Benci, 1474-1476, Huile sur toile, Washington, national, Gallery of Art

slide14

 3e nouveauté :

Contrairement à ces prédécesseurs, Léonard est porté par une véritable ambition scientifique. Il complète sa connaissance superficielle de l’homme par l’analyse de la structure interne des corps. […] Lorsqu’il analyse le bras, il dessine d’abord l’os, puis il ajoute les muscles, les veines, les nerfs jusqu’à la peau.

D’après J. Koering, Léonard de Vinci, Editions Hazan-Musée du Louvre, 2003

Retrouvez enfin dans le tableau de Léonard de Vinci suivant le dernier élément novateur décrit dans ce texte.

slide15

Léonard de Vinci parfait sa peinture par une étude scientifique des corps.

La Vierge, l’Enfant Jésus et sainte Anne, vers 1508, Huile sur bois, Paris, Musée du Louvre

slide16

Un art du portrait plus élaboré

Un nouveau traitement de la perspective

Une approche scientifique de l’art : ici une anamorphose (déformation mathématique d’une image)

slide17

Chronologie :

1450

1500

1550

Holbein (1497-1543)

Les ambassadeurs (1533)

Léonard de Vinci (1452-1519)

Conclusion de la 1ère partie :

L’art d’Holbein s’inspire de différentes influences artistiques comme celles de Léonard de Vinci découvert lors de son voyage en France en 1524. On y retrouve les principaux apports de la Renaissance : le travail sur le portrait, sur la perspective et l’approche scientifique de la peinture.

slide18

2 – Une œuvre témoin des grandes découvertes ?

Quelles grandes découvertes sont évoquées dans ce tableau d’Holbein ?

Il s’agit du globe terrestre réalisé par Johann Schöner à Nuremberg en 1523 où figure la ligne de partage du monde entre Espagnols et Portugais établie par le Traité de Tordesillas ainsi que la circumnavigation de Magellan.

Source : http://www.wga.hu/

slide19

L’expédition de Magellan (achevée dix ans plus tôt) a en effet particulièrement marqué les esprits.

Pour quelles raisons ?

Fernand de Magellan (Fernao de Magalhaes) est un navigateur portugais mais c’est le royaume d’Espagne qui a finalement financé son projet. Cinq navires composent cette expédition. Le détail de ce voyage nous est connu par le journal de l’italien Antonio Pigafetta, un des rescapés de l’expédition.

Peinture anonyme, XVIe siècle, musée de la Marine.

slide20

 Pour quelles raisons Magellan entreprend-il ce voyage ?

« Au XVe siècle les Italiens faisoient presque seuls tout le commerce des denrées que l’Asie fournit à l’Europe, et particulièrement des épices, c’est-à-dire, le poivre, la cannelle, les clous de girofle, le gingembre, la noix de muscade et autres produits végétaux, qu’on a toujours tant recherché et qu’on recherche encore aujourd’hui, moins pour leur saveur agréable que pour leur vertus. Ces aromates nous venoient de quelques îles placées près de l’Equateur, d’où leurs habitans, ou leurs voisins, les transportoient dans cette partie des Indes qui est entre ces îles et l’Europe, et les marchands d’Europe alloient ensuite les prendre chez eux. […] Le désir de diminuer les difficultés et les frais fit concevoir des projets sur les moyens de se procurer les marchandises des Indes de la première main. »

D’après le Premier voyage autour du monde par le Chevalier Pigafetta sur l'escadre de Magellan, pendant les années 1519, 20, 21 et 22, [traduit de l'allemand par H. Jansen]

Ce voyage est entrepris pour rapporter des épices dont le commerce était contrôlé auparavant par les Italiens.

slide21

Quel autre motif pousse Magellan dans cette expédition ?

« Le capitaine-général Ferdinand Magellan avoit résolu d’entreprendre un long voyage sur l’océan, où les vents soufflent avec fureur, et où les tempêtes sont très fréquentes. Il avoit résolu aussi de s’ouvrir un chemin qu’aucun navigateur n’avoit connu jusqu’alors ; mais il se garda bien de faire connaître cet hardi projet, dans la crainte qu’on ne cherche à l’en dissuader par l’aspect des dangers qu’il auroit à courir et à décourager son équipage. »

Il veut ouvrir une nouvelle route de navigation.

Quand part-il ? Avec combien d’hommes s’embarque-t-il ?

« Lundi matin, 10 août de l’an 1519, l’escadre ayant à bord tout ce qui lui étoit nécessaire, ainsi que son équipage composé de deux cent trente-sept hommes, on annonça le départ par une décharge d’artillerie […] ».

Il part le 10 août 1519 avec 237 hommes.

slide22

Comment Pigafetta décrit-il les hommes rencontrés au cours de l’expédition ?

« Nous entrâmes […] le jour de Sainte-Lucie, 13e du mois de décembre [à proximité de] la terre du Brésil qui abonde en toute sortes de denrées […]. Les hommes et les femmes sont bien bâtis et conformés comme nous. Ils mangent quelques fois de la chair humaine, mais seulement celle de leurs ennemis. »

« canibali »

« [Sur la terre des Patagons], deux mois s’écoulèrent sans que nous aperçûmes aucun des habitants de ce pays. Un jour que nous y attendions le moins un homme de figure gigantesque se présenta à nous. […] cet homme étoit si grand que notre tête touchoit à peine sa ceinture.  »

Il évoque des cannibales, un géant.

« regio gigantum »

Carte du XVIe siècle, in P. BOUCHERON, Histoire du monde au XVe siècle, Fayard.

slide23

Quelles sont les difficultés rencontrées au cours de l’expédition ?

[En juillet 1520], les capitaines des quatre autres bateaux firent un complot pour tuer le capitaine-général. Ces traitres étoient jean de Carthagène, Louis de Mendoza, Antoine Cocca et Gaspard de Casada. Le complot fut découvert : on écartela le premier et le second fut poignardé; On pardonna à Gaspard de Casada qui quelques jours après médita une nouvelle trahison. Alors le capitaine-général qui n’osoit pas lui ôter la vie parce qu’il avoit été créé capitaine par l’empereur lui-même, le chassa de l’escadre et l’abandonna sur la terre des Patagons avec un prêtre son complice. »

 une rébellion des autres capitaines

« Il nous arriva dans cet endroit un autre malheur; le vaisseau le Saint-Jacques qu’on avoit détaché pour reconnoître la côte, fit naufrage parmi les rochers. »

 un naufrage,

« [le mercredi 28 novembre 1520], le biscuit que nous mangions n’étoit plus du pain mais une poussière mêlée de vers qui en avoient dévoré toute la substance et qui en plus étoit d’une puanteur insupportable, étant imprégné d’urine de souris. »

 le manque de nourriture,

« Notre plus grand malheur étoit de nous voir attaqués par une espèce de maladie par laquelle les gencives se gonfloient […] et ceux qui en étoient attaqués ne pouvoient prendre aucune nourriture. […] Dix-neuf d’entre nous en moururent […]. »

 la maladie.

slide24

Quel océan franchissent-ils à partir de l’automne 1520 ? Quelle origine donnent-ils à son nom ?

« [Décembre 1520] Pendant cet espace de trois mois et vingt jours nous parcourûmes à peu près quatre mille lieues dans cette mer que nous appelâmes Pacifique parce que durant tout ce temps nous n’essuyâmes pas la moindre tempête. »

L’expédition franchit alors l’Océan Pacifique nommé ainsi parce qu’ils n’y rencontrèrent aucune tempête.

Quel événement se produit aux Philippines ? A quelle date ?

« [Dans l’île de Matan, Philippines], nous trouvâmes les insulaires au nombre de quinze cents, formés en trois bataillons, qui aussitôt se jetèrent sur nous avec un bruit horrible […]. Comme ils connaissoient notre capitaine, c’étoit principalement vers lui qu’ils dirigeoient leurs coups. […] Ce combat si inégal duroit près d’une heure. Un insulaire réussit enfin à pousser le bout de sa lance dans le front du capitaine. […] Il voulut alors tirer son épée mais cela lui fut impossible à cause qu’il avoit le bras droit fortement blessé. […] Au même instant les ennemis se jetèrent sur lui. C’est ainsi que périt notre guide, notre lumière et notre soutien. […] Cette malheureuse bataille se donna le 27 avril 1521, qui étoit un samedi. »

Magellan est tué au cours d’un combat contre des Indiens le 27 avril 1521.

slide25

A quelle date l’expédition regagne-t-elle enfin l’Espagne ? Combien d’hommes ont survécu ?

« Notre vaisseau étoit le seul de l’escadre de Magellan qui fut revenu en Europe. Grâce à la Providence, nous entrâmes samedi, 6 de décembre [1522] dans la baie de San-Lucar [embouchure du Guadalquivir qui conduit jusqu’à Séville] ; et de soixante hommes qui formoient notre équipage quand nous partîmes des îles Malucco, nous n’étions plus que dix-huit, qui pour la plupart étoient encore malades. Les autres s’étoient enfuis dans l’île de Timor ; d’autres y furent condamnés à mort pour crimes, et d’autres enfin avoient péri de faim. »

Le 6 décembre 1522, seuls 18 hommes sur les 237 embarqués au départ regagnèrent l’Espagne.

Quel exploit ont-ils accompli ?

« Du temps de notre départ de la baie de San-Lucar jusqu’à celui de notre retour, nous comptâmes d’avoir parcouru au-delà de quatorze mille quatre cent soixante lieues et fait le tour du monde entier en courant toujours de l’est à ouest. »

C’est le premier tour du monde de l’histoire, la première circumnavigation.

slide26

Chronologie :

1450

1500

1550

Holbein (1497-1543)

Les ambassadeurs (1533)

Léonard de Vinci(1452-1519)

Circumnavigation de Magellan et son équipage (1519-1522)

Conclusion de la 2e partie :

En effectuant la première circumnavigation de l’histoire, l’expédition de Magellan a beaucoup marqué les esprits comme en témoigne sa présence sur le tableau de Hans Holbein.

Ces grandes découvertes donnent aux Européens une nouvelle vision du monde.

Elles permettent également la constitution d’immenses empires et le développement du commerce.

slide27

Ligne de partage du monde établie par le traité de Tordesillas

Expéditions de Christophe Colomb

Expédition de Magellan

Source : L’Atlas des migrations, Hors-série le Monde – la Vie, 2008-2009.

slide29

3 – Une œuvre évoquant de nouvelles conceptions religieuses ?

Quel nouveau rapport à la religion est montré dans ce tableau ?

Les allusions religieuses y sont nombreuses.

Crucifix

Ces allusions témoignent des profonds bouleversements religieux du XVIe siècle.

Livre de chants luthériens

Crâne

Source : http://www.wga.hu/

slide30

La présence d’un crâne dans le tableau n’est pas fortuite. Associé à d’autres objets, il correspond à un thème pictural appelé « vanités » et qui apparaît au XVIe siècle : toute entreprise humaine est vaine si l’homme oublie qu’il doit mourir.

Philippe de Champaigne (1602-1674), Vanité, Le Mans, Musée de Tessé

slide31

D’autre part, la présence du livre de cantiques luthériens rappelle les conflits religieux du XVIe siècle.

Ainsi, en 1517, le moine allemand Martin Luther publie 95 propositions pour réformer l’Eglise et lutter contre ses abus.

Quelles critiques sont portées par Martin Luther contre la Papauté du début du XVIe siècle ?

slide32

43. Il faut enseigner aux chrétiens que celui qui donne aux pauvres ou prête aux nécessiteux fait mieux que s'il achetait des indulgences*.

45. Il faut enseigner aux chrétiens que celui qui voyant son prochain dans l'indigence, le délaisse pour acheter des indulgences, ne s'achète pas l'indulgence du Pape mais l'indignation de Dieu.

67. Les indulgences dont les prédicateurs vantent et exaltent les mérites ont le très grand mérite de rapporter de l'argent.

86. Pourquoi le Pape n'édifie-t-il pas la basilique de Saint-Pierre de ses propres deniers, plutôt qu'avec l'argent des pauvres fidèles, puisque ses richesses sont aujourd'hui plus grandes que celles de l'homme le plus opulent ?

Extraits des « 95 thèses » publiées par Luther le 31 octobre 1517

Il critique la pratique des Indulgences…

…qui n’ont d’autre but que de rapporter de l’argent à l’Eglise…

…pour la construction de la Basilique Saint-Pierre, alors que la Papauté est déjà très riche.

* Indulgences : pardon des péchés accordé à un fidèle par l’Eglise catholique en échange d’une somme d’argent.

slide33

A quoi doit ressembler la pratique religieuse selon Martin Luther ?

43. Il faut enseigner aux chrétiens que celui qui donne aux pauvres ou prête aux nécessiteux fait mieux que s'il achetait des indulgences.

62. Le véritable trésor de l'Eglise, c'est le très-saint Evangile de la gloire et de la grâce de Dieu.

94. Il faut exhorter les chrétiens à s'appliquer à suivre Christ leur chef à travers les peines, la mort et l'enfer.

Extraits des « 95 thèses » publiées par Luther le 31 octobre 1517

 Il prône le retour aux vraies valeurs de l’Eglise (comme la charité),

 le retour à la lecture de la Bible,

et au modèle présenté par la vie du Christ.

slide34

Martin Luther est excommunié puis banni de l’Empire en 1521. Il est soutenu par des nobles qui prendront le nom de « Protestants » pour s’opposer à l’empereur, tandis que les idées de Luther se répandent peu à peu dans l’Empire.

A la suite de Luther, d’autres réformateurs dans différents pays prônent le retour aux valeurs premières de l’Eglise : Calvin en France, les Anglicans en Angleterre.

slide35

Les réformateurs opposent donc deux Eglises :

L’Eglise réformée

L’Eglise catholique

Luther inspiré par le Saint-Esprit

Un moine bedonnant inspiré par le diable

Un retour au modèle du Christ

Des pratiques religieuses éloignées des valeurs de la Bible (Indulgences, jeu…)

Deux sacrements seulement (baptême, communion)

Gravure sur bois de Lucas Cranach le jeune, 1546

slide36

Chronologie :

1450

1500

1550

Holbein (1497-1543)

Les ambassadeurs (1533)

Léonard de Vinci (1452-1519)

Circumnavigation de Magellan et son équipage (1519-1522)

« 95 thèses » de Luther (1517)

Conclusion 3e partie :

Le tableau d’Holbein rappelle les bouleversements religieux du XVIe siècle : nouveau rapport à la mort et à Dieu, divisions religieuses au sein de la Chrétienté.

Les réformateurs comme Martin Luther veulent un renouveau du Christianisme s’appuyant exclusivement sur la lecture de la Bible. Cela provoque une scission au sein de l’Eglise chrétienne : une Eglise catholique toujours fidèle au Pape et des Eglises protestantes (luthérienne, calviniste, Anglicane…).

slide38

4 – Une œuvre marquée par les sciences ?

Des cadrans solaires de différentes formes

Les objets scientifiques sont nombreux :

Une sphère céleste

Pourquoi trouve-t-on tant d’instruments liés aux sciences dans ce tableau ?

Un traité de mathématiques et une équerre

Un compas

slide39

Caractériser un diplomate et un homme d’Eglise par un amoncellement d’instruments de mesure peut nous paraître aujourd’hui un procédé quelque peu étrange. Il n’en était rien à l’époque. Les deux hommes avaient fréquenté l’université. A la Renaissance, les mathématiques devinrent l’une des disciplines les plus importantes. Elles avaient été négligées pendant tout le Moyen Age, la représentation religieuse du monde primant alors sur les sciences naturelles. Maintenant pourtant, les hommes recherchaient les lois mathématiques et physiques régissant le fonctionnement du monde.

R.-M. et R. Hagen, Les dessous des chefs d’œuvre, un regard neuf sur les maîtres anciens, Taschen, 2003.

A la Renaissance, les humanistes italiens ont recherché tous les écrits scientifiques de l’Antiquité qui avaient été perdus, oubliés ou transformés au fil des siècles. L’imprimerie a, en outre, permis de les diffuser plus largement.

Une des principales avancées scientifiques du XVIe siècle est la « révolution copernicienne ».

slide40

Nicolas Copernic (1473-1543) est un chanoine, médecin, mathématicien et astronome polonais. Son ouvrage majeur, Des révolutions des sphères célestes, développe ses principales idées.

Quelles idées nouvelles Copernic développe-t-il ?

Dans l’explication des mouvements célestes, je me heurtais sans cesse à des problèmes qui allaient contre les opinions généralement admises. J’ai pensé que peut-être, en imaginant la Terre mobile, on parviendrait à une théorie meilleure. Après de longues recherches, je me suis convaincu que le soleil est une étoile fixe entourée de planètes qui roulent autour d’elles et dont elle est le centre et le flambeau.

Copernic, De la révolution des sphères célestes, 1543.

Il met en évidence le fait que la Terre tourne autour du soleil (héliocentrisme) et non l’inverse (géocentrisme) comme le défendait l’Eglise.

Ces idées sont révolutionnaires et l’ouvrage de Copernic ne sera publié qu’au moment de sa mort. En 1616 encore, Galilée aura l’interdiction de défendre ses idées sous peine de prison.

slide41

Chronologie :

1450

1500

1550

Holbein (1497-1543)

Les ambassadeurs (1533)

Léonard de Vinci (1452-1519)

Circumnavigation de Magellan et son équipage (1519-1522)

« 95 thèses » de Luther (1517)

Copernic (1473-1543)

Conclusion de la 4e partie :

Le tableau de Holbein en présentant ces différents instruments scientifiques s’inscrit dans une préoccupation commune aux hommes de la Renaissance. Cependant, en retrouvant cette pensée antique, les hommes du XVIe s’aperçoivent qu’elle ne correspond pas toujours à leurs démarches scientifiques. Les avancées se font donc timidement au XVIe siècle, elles seront beaucoup plus marquées au XVIIe siècle.

slide42

Conclusion générale :

Le tableau de Hans Holbein, Les ambassadeurs Jean de Dinteville et Georges de Selves, reprend les thèmes des principaux bouleversements culturels et intellectuels du XVIe siècle : renouveau artistique de la Renaissance, nouvelle vision du monde liée aux grandes découvertes, nouveau rapport à la spiritualité et révolution de la pensée scientifique.

Au travers de ce tableau, c’est bien une nouvelle vision de l’homme et du monde qui transparaît.

slide43

Bibliographie :

  • -BRIOIST (Pascal), L’Europe de la Renaissance, Documentation Photographique N°8049, 2006
  • -HAMON (Philippe), 1453-1559, Les Renaissances, Belin, 2009
  • -VAISSE (Pierre), article « Les Holbein », Encyclopedia Universalis, 1985
  • -MARANI (Pietro-C.), Léonard de Vinci, une carrière de peinture, Actes Sud – Motta, 2003 
  • KOERING (Jérémie), Léonard de Vinci, Editions Hazan-Musée du Louvre, 2003
  • -HAGEN (Rose-Marie et Rainer), Les dessous des chefs d’œuvre, un regard neuf sur les maîtres anciens, Taschen, 2003.
  • -revue Regards sur la peinture, « Holbein », Editions Fabbri, 1988
  • -revue Regards sur la peinture, « Léonard de Vinci », Editions Fabbri, 1988
  • Sites Internet :
  • http://www.wga.hu/ (un « musée virtuel » de la peinture et la sculpture entre l’an 1000 et 1850)
  • http://ww2.ac-poitiers.fr/hist_geo/spip.php?article596 (une étude de cas pour la classe de 2nde d’Aline Le Pape sur « Holbein, peintre de la Réforme et de l’Humanisme ? »)
  • http://www.accordphilo.com/article-2432604.html (un article extrêmement complet sur le tableau d’Holbein)
  • http://www.ac-grenoble.fr/maths/LAB/espace/pages/anamorph1.htm (explication mathématique du phénomène des anamorphoses)