urgence 2006 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Urgence 2006 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Urgence 2006

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 38

Urgence 2006 - PowerPoint PPT Presentation


  • 85 Views
  • Uploaded on

Urgence 2006. Modalités d’administration des médicaments en urgence E Rousselet, F Staikowsky. Protection de la lumière. Repère 1 Protection lors de la conservation D’une manière générale, tous les produits doivent être protégés de la lumière. Repère 2 Protection lors de l’administration

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Urgence 2006' - december


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
urgence 2006

Urgence 2006

Modalités d’administration des médicaments en urgence

E Rousselet, F Staikowsky

protection de la lumi re
Protection de la lumière
  • Repère 1

Protection lors de la conservation

    • D’une manière générale, tous les produits doivent être protégés de la lumière.
  • Repère 2

Protection lors de l’administration

    • Isuprel (isoprénaline)
    • Nitriate (Nitroprussiate de sodium)
    • Propanolol (Avlocardyl)
conservation au froid
Conservation au froid
  • Repère 3 :

Produits à conserver au froid (entre + 2 et + 8°C)

les solvants ppi
Les solvants PPI
  • Repère 4

Substances qui aident à dissoudre une autre substance

    • Solvants = EPPI
les solvants ppi1
Les solvants PPI
  • Repère 5

Les solvants complexes.

les produits de dilution ppi
Les produits de dilution PPI
  • Repère 6

Produits incompatibles avec une solution isotonique glucosée (5 %)

    • Amoxicilline – Clavulanate (Augmentin)
    • Baclofen (Liorésal)
    • Dantrolène (Dantrium)
    • Phénobarbital (Gardénal)
    • Phénytoïne (Dilantin)
    • Terlipressine (Glypressine)
    • Tenectéplase (Métalyse)
les produits de dilution ppi1
Les produits de dilution PPI
  • Repère 7

Produits incompatibles avec une solution isotonique de chlorure de sodium

incompatibilit s autres
Incompatibilités autres
  • Repère 8

Produits incompatibles avec le bicarbonate

de sodium.

incompatibilit s autres1
Incompatibilités autres
  • Repère 9
    • Attention aux incompatibilités entre médicaments.
    • D’une manière générale de pas mélanger plusieurs médi-caments différents dans une même seringue ou perfusion et dans une même tubulure (risque de cristallisation, inactivation …).
    • Exemples :
      • Barbituriques.
      • Lasilix + substance ph < 7 = précipitation.
slide10

Stabilité après mise en solution

  • Repère 10

Stabilité des produits après mise en solution

slide11

Stabilité après mise en solution

  • Repère 11

Stabilité des produits après mise en solution

slide12

Stabilité après mise en solution

  • Repère 12
    • Préparation extemporanée :

Aspegic, Augmentin, Carbomix, Claforan, Contrathion, Digidot, Glucagen, Pénicilline G, Prodilantin, Rapilysine, Sandostatine, Solumédrol, Zovirax

    • Utilisation immédiate après ouverture

Diprivan, g Tétanos

    • Durée des préparations et risque bactérien : Diprivan, Etomidate lipuro
les excipients
Les excipients
  • Repère 13

Un médicament est constitué d’un principe actif

et d’excipients qui peuvent être différents

selon les formes commerciales

    • Les excipients sont en principe des substances neutres.
    • Certains excipients peuvent avoir des effets notoires sur la santé :
      • Alcool (alcool benzylique, éthanol ..)
      • Acides, huiles diverses (arachide !!), amidons.
      • Oses (lactose, saccharose, galactose, glucose)
      • Sulfites …
les excipients1
Les excipients
  • Repère 14

Médicaments d’urgence contenant

des sulfites

      • Adrénaline (épinéphrine)
      • Dobutrex (Dobutamine)
      • Dopamine (Dopamine)
      • Isuprel (Isoprénaline)
      • Levophed (Noradrénaline)
la n bulisation
La nébulisation
  • Repère 15

Les règles de la nébulisation

    • Ne pas utiliser les solutions injectables pour faire des AE.
    • Les solutions aérosols ne doivent pas être injectées ou avalées.
    • Le DEP doit être effectué avant et après chaque nébulisation pour les crises d’asthme.
    • Mettre le malade en position assise.
    • Le mélange (principe actif et produit de dilution) doit contenir au moins 4 ml, à compléter avec de l’EPPI ou du sérum physiologique isotonique mais jamais avec de l’eau distillée.
    • La pulvérisation se fait sous 6 à 8 l d’O2 ou d’air, pendant 10 à 15 min.
    • Vérifier la présence d’un nuage de nébulisation.
    • Ne pas utiliser d’humidificateur.
    • Après inhalation, la solution restante dans le cuve doit être jetée.
l intraveineuse directe
L’intraveineuse directe
  • Repère 16

L’intraveineuse directe

    • L’intraveineuse directe (IVD) correspond à une adminis-tration intraveineuse par l’intermédiaire d’un robinet placé sur le trajet d’une tubulure ou d’une administration à même la veine.
    • Une IVD lente correspond à une administration s’éche-lonnant entre 2 à 4 minutes.
    • Une administration flash correspond à une administration en quelques secondes.
l intraveineuse directe1
L’intraveineuse directe
  • Repère 17

Une IVD trop rapide peut exposer à des effets secondaires graves +++

    • Cordarone : mort subite, bronchospasme, insuffisance respi-ratoire
    • Lasilix : hypoacousie
    • Bleu de méthylène : douleur thoracique
    • Béta bloquants : BAV, IC
    • Morphinomimétiques (fentanyl, alfentanyl) : histaminolibéra-tion, rigidité thoracique
    • Benzodiazépines (valium, rivotril) : dépression respiratoire
    • Viscéralgine : hypotension artérielle
perfusion intraveineuse
Perfusion intraveineuse
  • Repère 18

Calcul du débit des perfusions IV de solutés

aqueux par tubulures ordinaires

1 ml = XX gouttes

1 goutte = 0,05 ml

1 goutte/min = 3 ml/h

1 goutte/min = 72 ml en 24 heures (≈ 70 ml)

perfusion intraveineuse1
Perfusion intraveineuse
  • Repère 19

Méthode de calcul générale pour les IVP de solutés aqueux avec une tubulure ordinaire

perfusion intraveineuse2
Perfusion intraveineuse
  • Repère 20

Méthode de calcul rapide pour les IVP de solutés aqueux avec une tubulure ordinaire

perfusion intraveineuse3
Perfusion intraveineuse
  • Facteurs influençant le nombre de gouttes
    • Type de perfuseur
      • Solutés aqueux : 1 ml = XX gouttes
      • Sang et dérivés : 1 ml = XVIII gouttes
      • Métrisette : 1 ml = LX gouttes
    • Eléments influençant la taille des gouttes
      • Température.
      • Pression atmosphérique.
      • Nature et la forme de l’orifice de formation de gouttes.
      • Vitesse de formation.
      • Type de fluide : viscosité, tension de surface.
variabilit du nombre de gouttes h ing pharmacie des hug

Perfusion intraveineuse

Variabilité du nombre de gouttes(H. Ing, Pharmacie des HUG)

Médicament Diluant Concentration Gttes/ml

NaCl 0.9 % XIX

Glucose 5 % XVIII

Rivotril NaCl 0.9 % 1 mg/100 ml XX

Métronidazole NaCl 0.9 % 500 mg/100ml XX

Cordarone Glucose 5 % 300 mg/100 ml XXX

Sandimmun NaCl 0.9 % 50 mg/ 100 ml XXXIII

Taxol Glucose 5 % 15 mg/100 ml XXX

perfusion intraveineuse4
Perfusion intraveineuse
  • Repère 21

Taille en gauge, plus le chiffre est faible,

plus le diamètre est grand

slide29

Administration IVSE

  • Repère 22.1

Méthode de calcul rapide (« 3 ») pour les IVSE de médicaments prescrits en mcg/kg/min.

Avantages : facilité et maniabilité si changement de posologies

slide30
Repère 22.2

Applicabilité de la méthode de calcul rapide (« 3 ») de médicaments prescrits en mcg/kg/min en IVSE

Particularité : Brévibloc 50 à 200 mcg/kg/min

slide31

Administration IVSE

  • Repère 23.1

Méthode de calcul générale pour les IVSE

    • Médicaments prescrits en mcg/kg/min.
    • Médicaments prescrits en mcg/kg/h.

Posologie en mcg/kg/min x Poids en Kg x 60

Débit en ml/h =

Concentration en mcg/ml

Posologie en mcg/kg/h x Poids en Kg

Débit en ml/h =

Concentration en mcg/ml

slide32

Administration IVSE

  • Repère 23.2

Méthode de calcul générale pour les IVSE

    • Médicaments prescrits en mg/kg/h.
    • Médicaments prescrits en mg/h.

Posologie en mg/kg/min x Poids en Kg

Débit en ml/h =

Concentration en mg/ml

Posologie en mg/h_____

Débit en ml/h =

Concentration en mg/ml

slide33

Administration IVSE

  • Repère 24.1

Méthode de calcul rapide des débits de SE

    • Médicaments prescrits en mcg/kg/h.
      • Pour 6 h : diluer Posologie en mcg/kg/h x Poids en Kg x 6 dans un volume final de 50 ml  Débit : 8,3 ml/h
      • Pour 8 h : diluer Posologie en mcg/kg/h x Poids en Kg x 8 dans un volume final de 50 ml Débit : 6,1 ml/h
      • Pour 12 h : diluer Posologie en mcg/kg/h x Poids en Kg x 12 dans un volume final de 50 ml Débit : 4,2 ml/h
    • Médicaments prescrits en mg/kg/h.
      • Pour 6 h : diluer Posologie en mg/kg/h x Poids en Kg x 6 dans un volume final de 50 ml Débit : 8,3 ml/h
      • Pour 8 h : diluer Posologie en mgkg//h x Poids en Kg x 8 dans un volume final de 50 ml Débit : 6,1 ml/h
      • Pour 12 h : diluer Posologie en mgkg//h x Poids en Kg x 12 dans un volume final de 50 ml Débit : 4,2 ml/h
slide34

Administration IVSE

  • Repère 24.2

Méthode de calcul rapide des débits de SE

    • Médicaments prescrits en mg/h.
      • Pour 6 h : diluer Posologie en mg/h x Poids en Kg x 6 dans un volume final de 50 ml  Débit : 8,3 ml/h
      • Pour 8 h : diluer Posologie en mg/h x Poids en Kg x 8 dans un volume final de 50 ml Débit : 6,1 ml/h
      • Pour 12 h : diluer Posologie en mg/h x Poids en Kg x 12 dans un volume final de 50 ml Débit : 4,2 ml/h
    • Médicaments prescrits en mg/kg/j.
      • Calculer la quantité à administrer en mg par 24 heures.
      • Pour 6 h : diluer [la quantité calculée : 4] dans un volume final de 50 ml Débit : 8,3 ml/h
      • Pour 8 h : diluer [la quantité calculée : 3] dans un volume final de 50 ml Débit : 6,1 ml/h
      • Pour 12 h : diluer [la quantité calculée : 2] dans un volume final de 50 ml Débit : 4,2 ml/h
slide35

Administration IVSE

  • Repère 25

Applicabilité de la méthode de calcul rapide

    • Médicaments prescrits en mcg/kg/h en IVSE

Atropine (20 à 80 mcg/kg/h) Fentanyl (2 à 10 mcg/kg/h)

Glucagen (70 mcg/kg/h) Narcan (4 à 5 mcg/kg/h)

Rapifen (1 à 1,5 mcg/kg/h) Sufenta (0,2 à 2 mcg/kg/h)

    • Médicaments prescrits en mg/h en IVSE

Anexate (0,2 à 1 mg/h) Eupressyl (10 à 30 mg/h)

Modustatine (0,250 mg/h) Nimotop (1 à 2 mg/h)

Ténormine (1 mg/h)

    • Médicaments prescrits en mg/kg/h en IVSE

Azantac (0,125 à 0,250 mg/kg/h) Dépakine (1 mg/kg/h)

Hypnovel (2,5 à 15 mg/kg/h) Kétalar (1 à 3 mg/kg/h)

Pentothal (1 à 5 mg/kg/h) Trandate (0,1 à 0,3 mg/kg/h)

Xylocaïne (1 à 1,5 mg/kg/h)

    • Médicaments prescrits en mg/h en IVSE :

Cordarone (10 à 20 mg/kg/j) Dilantin (7 à 10 mg/kg/j)

les prodrogues
Les prodrogues
  • Repère 26

Les prodrogues sont des molécules qui vont être actives après leur transformation dans l’organisme, sous l’effet d’enzymes, en un autre métabolite actif

    • Antalgiques, antiinflammatoires : Prodafalgan (proparacétamol), Dynastat (parecoxid), salicylés …
    • Antiépileptiques : Prodilantin (fosphénytoïne), Trileptal (oxacar-bazépine) …
    • Antiviraux : Tamiflu (oseltamivir), Oravir (Famciclovir), Vira-MP (vidarabine), ganciglovir …
    • Agents chimiothérapeutiques : Tegafur, Xeloda …
    • Pneumologie : Alvesco (Ciclesomide) …
1 nom et 2 produits
1 nom et 2 produits !
  • Repère 27

Piège de l'association de plusieurs principes

actifs sous un même nom

    • Antibiotique + acide clavulanique : Augmentin, Claventin
    • IEC + diurétiques : Zestorétic, Modurétic, Co-rénitec …
    • Barbituriques + phytothérapie : Tranquital …
    • Atrium