dr ali ahmad rabih service de neurologie chi toulon la seyne sur mer n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
URGENCES NEUROLOGIQUES AVC PowerPoint Presentation
Download Presentation
URGENCES NEUROLOGIQUES AVC

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 55

URGENCES NEUROLOGIQUES AVC - PowerPoint PPT Presentation


  • 214 Views
  • Uploaded on

Dr ALI AHMAD Rabih Service de Neurologie CHI Toulon-la seyne sur Mer. URGENCES NEUROLOGIQUES AVC. PLAN DU COURS. Un peu de vocabulaire Urgences médicales: AVC. Un peu de vocabulaire…. Troubles moteurs.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'URGENCES NEUROLOGIQUES AVC' - danielle-mcdonald


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
dr ali ahmad rabih service de neurologie chi toulon la seyne sur mer
Dr ALI AHMAD Rabih

Service de Neurologie

CHI Toulon-la seyne sur Mer

URGENCES NEUROLOGIQUES AVC
plan du cours
PLAN DU COURS

Un peu de vocabulaire

Urgences médicales: AVC

troubles moteurs
Troubles moteurs

Hémiplégie = déficit moteur complet d’un hémicorps touchant les membres et éventuellement la face

Hémiparésie = déficit moteur partiel d’un hémicorps (membres +/- face), sensation de lourdeur de la part du patient

Monoplégie/Monoparésie = déficit moteur complet/partiel d’un membre

troubles moteurs1
Troubles moteurs

Paraplégie = paralysie des deux membres inférieurs

Tétraplégie = paralysie des quatre membres

troubles sensitifs
Troubles sensitifs

Hémianesthésie = abolition de la sensibilité d’un hémicorps

Hémihypoesthésie = diminution de la sensibilité d’un hémicorps

Monoanesthésie, monohypoesthésie…

troubles sensitifs1
Troubles sensitifs

Dysthésie = trouble de la sensibilité (le patient sens mais les sensations sont bizarres)

Paresthésies : sensations anormales de picotement, de fourmillement

troubles du langage
Troubles du langage

Aphasie = altération de la capacité de parler ou de comprendre le langage écrit ou parler due à une atteinte des zones du langage

Dysarthrie = difficulté de la parole due à une atteinte des organes de la phonation

troubles visuels
Troubles visuels

Amaurose = perte plus ou moins complète de la vue sans lésions de l’œil

Anopsie = synonyme

troubles complexes
Troubles complexes

Trop nombreux pour être cités ici

Y a des neurologues pour ça !!!

urgences medicales
URGENCES MEDICALES

Il s’agit des accidents vasculaires cérébraux ou AVC:

  • 80%ischémique,20%hémorragique
  • Première cause de l’handicaps physique acquis chez l’adulte
  • 3ème cause de la mortalité après les cancers et maladies cardiaques
  • 2ème cause de démence après la maladie d’Alzheimer
  • Après un AVC 1 personne sur 5 décède le mois qui suit
un peu de vrai vie
Un peu de vrai vie…

Un monsieur de 68 ans est amené aux urgences par sa fille. Il a présenté il y a une heure une hémiplégie droite complète avec des troubles de la parole

diagnostic ?

definitions
DEFINITIONS

L’ AVC est un déficit neurologique focal soudain d’origine vasculaire présumée

Il constitue une urgence diagnostique et thérapeutique

Il peut être de nature ischémique artérielle (80%) ou hémorragique (20%)

prise en charge de l avc
PRISE EN CHARGE DE L’AVC

Reconnaître l’ AVC

Évaluer l’état de gravité du patient

Rassembler les éléments pour la prise en charge

Diagnostic de l’origine ischémique ou hémorragique

reconna tre l avc
Reconnaître l’ AVC
  • Présence d’un déficit neurologique focal(hémiplégie, trouble visuel type amaurose, trouble de la parole…)‏

(En fonction de territoire)

  • Caractère brutal de l’installation du déficit en quelques secondes, quelques minutes
un peu de vrai vie1
Un peu de vrai vie…

Un monsieur de 68 ans est amené aux urgences par sa fille. Il a présenté il y a une heure une hémiplégie droite complète avec des troubles de la parole

Eléments à receuillir ?

anamn se et ant c dents
Anamnèse et antécédents

HEURE D’APPARITION DU DEFICIT +++

ANTECEDENTS

HTA

Diabète

Cholestérol

Tabac

Sexe masculin

Surcharge pendérale

Contraception (si femme)

TTT anticoagulant et antiagrégant

etiologie avc isch mique
Etiologie AVC ischémique
  • Athérome
  • Embolie par cardiopathie emboligène(FA, valvulopathie..)
  • Dissection artérielle
  • Maladie de petites artères
valuer l tat de gravit
Évaluer l’ état de gravité

Prise des constantes : pouls, tension, saturation, fréquence respiratoire, température

Présence ou non d’une détresse respiratoire ++++

Trouble de la conscience

diagnostic de l origine isch mique ou h morragique
Diagnostic de l’origine ischémique ou hémorragique
  • Délai de moins de trois heures depuis le début des signes pour traiter et espérer guérir un patient avec un AVC ischémique
imagerie en urgence
IMAGERIE EN URGENCE

SEULE L’IMAGERIE PERMET DE FAIRE AVEC CERTITUDE LA DISTINCTION ENTRE AVC ISCHEMIQUE ET AVC HEMORRAGIQUE

imagerie en urgence1
IMAGERIE EN URGENCE

Dans le meilleur des mondes possible une IRM

Mais en pratique une TDM cérébrale

Ultérieument:

Bilan cardio, doppler TSAO ou angio IRM…..

l avc est isch mique
L’ AVC est ischémique
  • La prise en charge est médicale par le neurologue
  • Si le début des symptômes est < 3 h traitement curatif possible
traitement de l avc isch mique
Traitement de l’ AVC ischémique
  • MESURES GENERALES
  • Hospitalisation en neuro-réanimation
  • Assurer la liberté des voies aériennes
  • Scope ECG, SpO2, TA
  • Respecter l’HTA +++
  • Contrôle de la glycémie
  • Nursing
  • Rééducation précoce : mobilisation passive au début puis kinésithérapie active
traitement de l avc isch mique1
Traitement de l’ AVC ischémique
  • TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE A LA PHASE AIGUË
  • Antiagrégant plaquettaire : aspirine 160 à 300 mg IVD
  • Thrombolyse IV si pas de trouble de la conscience, scanner cérébral initial normal et prise en charge du patient dans les 3 premières heures
  • Héparine IVSE dans certains cas
l ait
L’AIT

Épisode de dysfonctionnement cérébral ou rétinien d’origine ischémique d’installation brusque, régressant en moins d’une heure sans séquelles ou lésion à l’imagerie

Signe d’alarme de L’ AVC ischémique : 30 % des AVC ischémiques sont précédés d’un AIT

en pratique
En pratique
  • Toute personne qui a présenté un déficit neurologique ou ophtalmologique transitoire et régressif doit bénéficier d’une prise en charge neurologique en urgence
  • Diagnostic différentiel difficile entre un AVC ischémique minime et un AIT
l avc est h morragique
L’ AVC est hémorragique

Lésion cérébrale en rapport avec un saignement d’un vaisseau cérébral

(FDR: HTA+++,diabète, alcoolisme, âge, troubles de coagulation,anévrysme,MAV

La prise en charge est médicale, chirurgicale et/ou radiologique selon l’ origine de l’hémorragie

traitement de l avc h morragique
Traitement de l’ AVC hémorragique
  • MESURES GENERALES
  • Hospitalisation en soins intensifs( neurochirurgie si besoin)
  • Surveillance neurologique +++
  • Assurer la liberté des voies aériennes, intubation plus fréquente
  • Scope ECG, SpO2, TA, Et CO2
  • Respecter l’HTA+++
  • Contrôle de la glycémie
  • Nursing
pourquoi une surveillance neurologique rapproch e
Pourquoi une surveillance neurologique rapprochée?

Il existe 3 types de complications

  • Le resaignement
  • L’ hydrocéphalie aiguë
  • L’ oedème cérébral

Toutes engagent

le pronostic vital

en cons quence
En conséquence…
  • Toute modification de l’état de vigilance
  • Toute modification pupillaire
  • Tout déficit neurologique nouveau
  • Toute brusque variation de la pression artérielle
traitement sp cifique de l avc h morragique
Traitement spécifique de l’ AVC hémorragique
  • Rupture d’anévrysme

« Le premier saignement peut passer inaperçu

Le second est toujours plus grave que le premier

Le troisième tue »

- Mortalité selon la gravité de l’hémorragie

- Traitement par embolisation ou chirurgie de l’anévrysme

traitement sp cifique de l avc h morragique1
Traitement spécifique de l’ AVC hémorragique
  • Hématome intracérébral
  • Mortalité variable selon le terrain et le traitement

- Intervention chirurgicale selon la topographie et la taille de l’hématome

h morragie m ning e sans d ficit neurologique
Hémorragie méningée sans déficit neurologique

L’évoquer de principe devant tout tableau neurologique aigu chez une personne sans antécédent

- Céphalées inhabituelles

- Troubles psychiatriques

- Crise comitiale

h morragie m ning e sans d ficit neurologique1
Hémorragie méningée sans déficit neurologique

Se méfier particulièrement du patient éthylique

h morragie m ning e sans d ficit neurologique2
Hémorragie méningée sans déficit neurologique

Se méfier de toute céphalée intense d’apparition brutale en coup de poignard

TOUTE CEPHALEE AIGUË DOIT FAIRE EVOQUER LE DIAGNOSTIC D’HEMORRAGIE MENINGEE

h morragie m ning e sans d ficit neurologique3
Hémorragie méningée sans déficit neurologique

Se méfier de troubles psychiatriques d’ apparition brutale

TOUT SYNDROME CONFUSIONNEL DOIT FAIRE EVOQUER LE DIAGNOSTIC D’HEMORRAGIE MENINGEE

slide52
Tout tableau neurologique d’apparition brutale doit faire évoquer un AVC

La prise en charge et le diagnostic doivent être rapides +++

Alerte et scanner en urgence

Nature ischémique ou hémorragique impossible à déterminer avant l’imagerie

un message
Il n’y a pas de scanner inutile devant un tableau neurologique aiguUN MESSAGE

Il n’y a pas d’alerte inutile devant un tableau neurologique aigu