slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Recom mandations : pose et gestion d’une sonde vé sicale CCLI N Sud-Ou est 2003 27 novembre 03 Agen d Z g PowerPoint Presentation
Download Presentation
Recom mandations : pose et gestion d’une sonde vé sicale CCLI N Sud-Ou est 2003 27 novembre 03 Agen d Z g

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 28

Recom mandations : pose et gestion d’une sonde vé sicale CCLI N Sud-Ou est 2003 27 novembre 03 Agen d Z g - PowerPoint PPT Presentation


  • 725 Views
  • Uploaded on

Recom mandations : pose et gestion d’une sonde vé sicale CCLI N Sud-Ou est 2003 27 novembre 03 Agen d Z g. Version 2 Octobre 2003. Prévention de l'infection urinaire nosocomiale Recommandations pour la pose et la gestion d’une sonde vésicale. CCLIN Sud-Ouest. Version II octobre 2003.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Recom mandations : pose et gestion d’une sonde vé sicale CCLI N Sud-Ou est 2003 27 novembre 03 Agen d Z g' - Gabriel


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Recommandations : pose et gestion d’une sonde vésicaleCCLINSud-Ouest200327 novembre 03AgendZg

Version 2

Octobre 2003

slide2

Prévention

de l'infection urinaire nosocomiale

Recommandations pour la pose et la gestion d’une sonde vésicale.

CCLIN Sud-Ouest

Version II octobre 2003

introduction
Introduction

Version ancienne,

Version à réactualiser,

Recommandations diffusées :

  • 100 reco (s)
  • anaes
  • conférence de consensus
2001 co cd ag
2001 : CO / CD / AG
  • Décision de lancer une réactualisation des documents du CCLIN Sud-Ouest
  • L’infection urinaire reste LA infection n°1
  • C’est un thème très largement documenté
  • Les audits de pratiques sont peu satisfaisants
  • Il y a matière à élaborer des recommandations
  • … la conférence de consensus …
slide5

Critères de qualité : la pose (% conformité)

CIBLE

Sonde fixée

Position déclive

Asepsie rigoureuse

Port de gants

Lavage antiseptique

Antisepsie méat

Toilette périnéale complète

Lavage simple

Vérification prescription

0

10

20

30

40

50

60

70

80

90

100

un groupe de travail selon l habitude de la maison
Un groupe de travailselon « l’habitude de la maison »

M. Daniel ZARO-GONICadre supérieur de santé Hygiéniste Coordonnateur - C.CLIN Sud-Ouest (Animation )

  • Mme le Docteur Elisabeth CAPDENAT-RAYMONDMédecin

Hôpital Suburbain - Le Bouscat 

  • Mme Anne-Marie DESTRUELIDE Hygiéniste

Fondation Bon Sauveur - Albi

  • Mme Geneviève EMYIDE Hygiéniste

Clinique Mutualiste - Pessac

  • Mme Catherine RIVIERECadre IDE Hygiéniste

CMC Wallerstein - Arès

  • M. Nicolas KERNEIS IDE Hygiéniste

CSSR Châteauneuf / Les Lauriers – UGECAM Aquitaine

le r f rentiel
Le référentiel
  • Les 100 recommandations
  • Qualité de la pose et de la surveillance des sondes urinaires, prévention des infections nosocomiales. ANAES 1999
  • Conférence de consensus : les infections urinaires nosocomiales chez l’adulte novembre 2002
sommaire
sommaire
  • Introduction
  • Généralités
  • Le sondage vésical 
  • La pose d’une sonde vésicale 
  • La gestion d’un système de drainage 
  • La maîtrise du risque infectieux urinaire nosocomial
slide9

Introduction

  • Des chiffres :
    • 1 %, 96, 01
    • 42,7 %
    • Médecine : 2,6% (39,4%)
    • Réanimation : 8,1 % (30,1%)
    • Chirurgie : 3% (35,8%)
    • 75% / 25%
slide10

Généralités : Définitions*

  • une IUN : « une iu est dite nosocomiale lorsqu’elle est acquise dans une structure de soins ou d’une manière plus générale reliée à la prise en charge du patient ».
  • une colonisation : elle correspond à la présence d’un ou de X micro-organismes dans l’arbre urinaire sans qu’il ne génère de manifestations cliniques.
  • Colonisation plutôt que bactériurie asymptomatique.

*Conférence de consensus

g n ralit s traitement des iun
Généralités : traitement des IUN,
  • Toutes les infections urinaires bactériennes nosocomiales symptomatiques chez les patients porteurs ou non de sonde doivent être traitées.
  • La colonisation urinaire n’est pas l’indication d’un traitement systématique par les antibiotiques. Seuls quelques patients pour lesquels un traitement peut être mis en route …

*Conférence de consensus

slide12

Les patients pour lesquels un traitement peut être

discuté sont :

  • les patients neutropéniques et immunodéprimés,
  • les femmes enceintes,
  • en pré-opératoire d’une chirurgie urologique ou d’exploration invasive de l’appareil urinaire,
  • en pré-opératoire lors de la pose de prothèse ostéo-articulaire, endovasculaire ou valvulaire cardiaque.
  • chez les patients porteurs de prothèse articulaire, vasculaire ou cardiaque,
  • lorsque certaines bactéries sont isolées de type Serratia marcescens, Klebsiella pneumoniae, un traitement peut être utile notamment chez les patients sondés en permanence,
  • lors d’une épidémie à BMR dans une unité hospitalière, afin de diminuer le risque d’extension de cette épidémie.
g n ralit s diagnostic des iun
Généralités : diagnostic des IUN,
  • Diagnostic par ecbu : = ou > à 103 UFC/ml
  • Le « non diagnostic » par bandelette car c’est la VPN qui est recherchée !

Avis du groupe :

  • Plutôt que de procéder à un examen bactériologique des urines, avant de réaliser un sondage vésical, l’utilisation de la bandelette sera systématique, dans le but d’affirmer l’absence d’une infection avant sondage.
  • La cytobactériologie des urines sera effectuée si le test par bandelette est positif et sur indication médicale.
le sondage v sical clos
Le sondage vésical clos
  • sonde et collecteur sont assemblés avant la pose et retirés ensemble,
  • ils ne doivent jamais être déconnectés pendant la durée du sondage,
  • les prélèvements d'urines s'effectuent sur le site prévu à cet effet,
  • la vidange du collecteur s'effectue avec asepsie etuniquement par le robinet inférieur.
  • Cet ensemble est soit connecté par l’opérateur au moment de la pose, soit fabriqué et livré « prêt à l’emploi » par le laboratoire vendeur du système.
slide15

Avis du groupe :

Les systèmes de sondage (sonde - sac collecteur) pré scellés proposés par les laboratoires et industriels du matériel médical, doivent être préférés et retenus de manière plus systématique lors des achats de ce type de dispositif médical. La qualité du montage en usine conférant une

solidité et une

inviolabilité du

système concourt

aux respects des

règles d’asepsie

et donc à la

prévention des

infections urinaires

nosocomiales.

slide16

Marque

Matériau

Pré

connecté

Témoininviolabilité

Taille

Stérile

Prix*

Pharmaplast

100% silicone

Oui

Oui

14 à 18

Oui

4,80€

Pharmaplast

Latex siliconé

Oui

Oui

14 à 18

Oui

2,46€

Bard

100% silicone

Oui

Non

14 à 24

Oui

3,52€

Bard

Latex siliconé

Oui

Oui

Toutes

Oui

2,85€

Tyco healthcare

100% silicone

Oui

Oui

14 à 18

Oui

3,84€

Tyco

healthcare

Latex siliconé

Oui

Oui

14 à 18

Oui

2,48€

Rusch pilling

100% silicone

Oui

Oui

14 à 18

Oui

7,00€

Vygon

100% silicone

Oui

Non

Toutes

Oui

5€ à 23 €

Ansell

100%silicone

Oui

Oui

14 à 22

Oui

5,50€

Ansell

Latex siliconé

Oui

Oui

14 à 18

Oui

2,70€

Les sociétés, les modèles et les prix indiqués dans ce tableau sont donnés à titre indicatif et relevés au mois de juin 2003.

cas particulier les poches crurales
Cas particulier : les poches crurales
  • Pour les patients pouvant se déplacer
  • Poche venant se « rajouter » au système après le sac collecteur
  • De quantité limitée à 500 ml
  • Peut être enlevée au coucher
  • Ne doit pas compromettre le système clos
les indications du sondage
Les indications du sondage
  • Le sondage vésical doit être limité au strict minimum, tant au niveau des indications que dans la durée du drainage. C’est une indication médicale, il doit donc toujours être effectué sur prescription médicale.
  • Si l’indication du sondage est posée, l’utilisation du « sondage vésical clos » doit être systématique et est impérative quelle que soit la durée du sondage.
  • Enfin il faut insister sur le fait que l’incontinence urinaire n’est pas une indication de sondage vésical à demeure.
quid de la qualit de la sonde

Type de sondes

Durée du sondage

Lubrifiant

Anesthésique local

sonde de Foley

100% silicone

> à 8 jours,

*pas indispensable

on peut humidifier avec du sérum physiologique stérile

Selon la prescription médicale :

mono dose stérile

sonde de Foley

latex siliconé

< à 8 jours,

*Huile de vaseline : mono dose stérile

ou

*Huile goménolée : mono dose stérile

Selon la prescription médicale :

mono dose stérile

Quid de la qualité de la sonde ?
rappel sur les mesures d efficacit certaine a respecter
Rappel sur les Mesures d'efficacité certaine A RESPECTER :

1-Limiter les indications du sondage et favoriser les alternatives :

sondages itératifs

cathéter sus-pubien

protections absorbantes

étuis péniens

2- PoserETmaintenirle sondage en système clos.

mettre en place le système sonde/collecteur

ne jamais désolidariser la sonde du sac collecteur.

3-  Respecter l'asepsie :

lors de la pose de la sonde,

lors des manipulations.

les bonnes pratiques
Les bonnes pratiques …
  • Hygiène des mains
  • Toilette patient
    • Lors de cette toilette génitale-urinaire, utiliser un savon liquide doux disponible à la pharmacie de l’établissement.
    • Respect des PS
    • Le linge de toilette du patient ne doit pas être utilisé, des gants de toilette à usage unique, imprégnés d’un savon, représentent un bon choix pour le savonnage de la zone génitale-urinaire.
  • Antisepsie
    • pvpi, dakin®,
les bonnes pratiques23
Les bonnes pratiques …
  • Pose
    • Un sondage peut être effectué par une seule personne mais nous pensons qu’il est souhaitable de privilégier (lorsque c'est possible) la pose avec l'assistance d'un aide qui simplifie l'acte et limite les risques de faute d'asepsie.
  • Tableau sur le déroulement de la pose
la gestion du sondage
La gestion du sondage
  • L’hygiène quotidienne, dite de base, fait partie des mesures essentielles de prévention des infections urinaires. Le maintien de la propreté élémentaire du patient, revêt une importance toute particulière s’agissant d’un patient porteur d’un drainage vésical et ou dans une état de dépendance vis à vis de l’équipe soignante. Le groupe insiste donc sur des mesures qu’il convient de valoriser et de promouvoir au sein d’une équipe.
  • Le groupe met en garde les équipes qui utilisent des poches conditionnées non stériles livrées en vrac et dont l'intérieur est en théorie stérile mais dont la fermeture peut avoir été déconnectée . Les conditions de stockage et de transport ne sont généralement pas maîtrisées. La qualité de ce dispositif ne pouvant être garantie il n'est plus licite de les utiliser. De plus, ces conditionnements ne permettent pas de respecter le système clos tel qu’il est défini précédemment.
slide25

êIrrigations vésicales (urologie exceptée), communément appelées lavages de vessie.

êIrrigations d'antiseptique ou de désinfectant dans le sac de drainage.

êUtilisation de cathéter imprégné d'antibiotiques et/ou de sels d'argent.

êNettoyage quotidien du méat urétral avec des antiseptiques.

êAntibiothérapie systématique pour tout patient sondé.

êDéconnexion de la sonde et du collecteur (quelle que soit la raison)

Les MESURES CI DESSOUS SONT A PROSCRIRE

ma trise du risque infectieux iun
Maîtrise du risque infectieux iun
  • 1.Surveiller l’incidence des infections urinaires nosocomiales,
  • 2.Mettre en place une stratégie de prévention par la diffusion de recommandations et ou d’un protocole,
  • 3.Evaluer les pratiques professionnelles avant et après la diffusion des mesures,
  • 4.Suivre l’indicateur des infections urinaires nosocomiales et mesurer, l’impact du programme de prévention sur l’évolution de cet indicateur.
conclusion cette version 2 insiste sur
Conclusion : cette version 2 insiste sur :
  • Nouvelles définitions
  • Sondage clos strict
  • Système pré scellé
  • Pose et Entretien +++
  • Maîtrise du risque
  • Maintien de la qualité
slide28

www.cclin-sudouest.com

Validation le 31 octobre 03

Diffusion et mise en ligne vers le 1er décembre

MERCI AUX MEMBRES DU GROUPE DE TRAVAIL