Travailler la conscience phonologique a l ecole maternelle
Download
1 / 72

TRAVAILLER LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE A L’ECOLE MATERNELLE - PowerPoint PPT Presentation


  • 159 Views
  • Uploaded on

TRAVAILLER LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE A L’ECOLE MATERNELLE. Mme Aynaud/Szikora Agnès Centre Référent des Troubles du Langage CHU L’Archet II NICE La Réunion Février 2008. APPRENDRE A LIRE. La finalité de la lecture  la compréhension donc:.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' TRAVAILLER LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE A L’ECOLE MATERNELLE' - shauna


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Travailler la conscience phonologique a l ecole maternelle

TRAVAILLER LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE A L’ECOLE MATERNELLE

Mme Aynaud/Szikora Agnès

Centre Référent des Troubles du Langage

CHU L’Archet II NICE

La Réunion Février 2008



La finalit de la lecture la compr hension donc
La finalité de la lecture  la compréhension donc:

  • Acquérir un haut niveau d’automaticité dans l’identification des mots écrits

  • Permet d’atteindre un niveau de compréhension écrite égal à celui de la compréhension orale


3 types de probl mes pour l l ve qui apprend lire dans une criture alphab tique
3 types de problèmes pour l’ élève qui apprend à lire dans une écriture alphabétique :

  • Il ne dispose pas de représentations orthographiques des mots, n’a pas accès aux unités phonologiques

  • Degré de transparence des relations graphèmes /phonèmes (varie en fonction des langues)

  • L’unité de base d’une écriture alphabétique n’est pas la lettre mais le graphème qui renvoie au phonème, unité de base du système phonologique


LES LANGUES dans une écriture alphabétique :

ANGLAIS

Très difficile ...à l’écrit

40 phonèmes pour 1120 graphèmes

ALLEMAND

Difficile ...

ESPAGNOL

Un peu plus facile ...

ITALIEN

Plus facile... 25 phonèmes pour 33 graphèmes


La conscience phonologique dans une écriture alphabétique :peut être définie

comme l’aptitude à percevoir et se représenter

la langue orale comme une séquence d’unités

ou de segments tels que la rime, la syllabe et le phonème.


Les trois etapes de l apprentissage de la lecture selon frith
LES TROIS ETAPES DE L’APPRENTISSAGE DE LA LECTURE dans une écriture alphabétique :(selon FRITH)

Etape LOGOGRAPHIQUE

Etape ALPHABETIQUE

Etape ORTHOGRAPHIQUE

sens

sens

m,ai,s,on

/m/ /e/ /z/ /õ/

m,ai,s,on

/mezõ/

PEPSI

PROCEDURE ANALYTIQUE

PROCEDURE GLOBALE

L’apprentissage des relations entre l’écrit et l’oral s’établit (correspondance entre les graphèmes et les phonèmes). L’enfant réalise que les mots qu’il entend et qu’il voit sont formés d’unités de plus petite taille.

Les mots sont analysés à partir de leur orthographe de façon globale sans recours à l’analyse phonologique. Le mot en tant que tel est immédiatement reconnu. L’évocation du sens est quasi immédiate.

L’enfant devine le mot par la reconnaissance d’indices extérieurs (couleur, forme d’un emballage, logo de marque).

=

PEPSI

REPSI


Procédure dans une écriture alphabétique :

assemblage

Procédure

directe

Analyse visuelle

Lexique

orthographique

  • segmentation

  • Système de conversion

  • grapho-phonèmique

  • Synthèse

Système

sémantique

Lexique

phonologique

Mémoire à court terme

Mot oral

LES DEUX PROCÉDURES DE LECTURE (1)

Mot écrit


Les deux proc dures de lecture 2
Les deux procédures de lecture (2) dans une écriture alphabétique :

« CHÂTEAU »

ANALYSE VISUELLE

(identité, position…)

« CHÂTEAU »

lecture par adressage

lecture par assemblage

Lexique visuel

(Orthographique)

Reconnaissance

Globale du mot

Système de conversion des

graphèmes en sons

Château

“CH”

“”

“T”

“EAU”

Système

Sémantique

(sens du mot)

“”

“a”

“t”

“o”

Production orale

/ato/


bol dans une écriture alphabétique :


confortablement dans une écriture alphabétique :


tafemornencoble dans une écriture alphabétique :


bouleversement dans une écriture alphabétique :


boulversement dans une écriture alphabétique :


boulevrsement dans une écriture alphabétique :


Atteinte de la voie d assemblage
Atteinte de la voie d’assemblage dans une écriture alphabétique :

  • Faible connaissance des associations lettre/son

  • Déficit de l’analyse segmentale de la parole, dans la discrimination phonémique  entrave la compréhension

  • Trouble de la perception auditive (surtout les phonèmes dont l’articulation est courte < 40 millisecondes : p/b )

  • Du fait de ces difficultés, utilisation de la stratégie par « adressage »:les mots reconnus à partir d’indices visuels souvent incomplets.

    paralexies verbales :bergerie lu berger,écolier lu école

    paralexies sémantiques: ruisseau lu rivière …

  • La faiblesse du décodage est palliée par une utilisation massive de la voie sémantique.

  • Lecture laborieuse des logatomes

    (relation graphème/phonème obligatoire)


Atteinte de la voie d adressage
Atteinte de la voie d’adressage dans une écriture alphabétique :

  • Incapacité d’automatiser la lecture à partir de la forme visuelle des mots.

  • Incapacité à récupérer en mémoire la prononciation associée au mot.

  • Erreurs de régularisation sur la lecture de mots irréguliers : lettres muettes (doigt, sept ..) ou non respect de l'orthographe dans la prononciation (femme, second,oignon..)

  • Perturbation de l’accès à la signification du texte lu, difficulté à accélérer le rythme de la lecture, à la représentation mentale, au raisonnement inférentiel.


Le décodage actif des lettres dans une écriture alphabétique :

Cet oiseou vert a vn joli bee

  • L’ambiguïté est résolue par le contexte. Le cerveau impose une organisation de la page écrite.

  • L’identification des lettres et des mots est un processus actif de décodage dans lequel le cerveau ajoute de l’information au signal visuel.


Les 3 pr dicteurs les plus fiables de l apprentissage de la lecture
Les 3 prédicteurs les plus fiables de l’apprentissage de la lecture:

  • Les capacités d’analyse phonémique et le niveau de connaissance des lettres

  • Les capacités de mémoire phonologique à court terme

  • La dénomination rapide (d’images d’objets, de couleurs accès au lexique oral)

    LES CAPACITES D’ANALYSE PHONEMIQUES SONT CRUCIALES

    Elles permettent d’accéder au principe de ce type d’écriture (alphabétique)


L=RC la lecture:

  • LA PERFORMANCE DE LECTURE

Compréhension orale, Sémantique syntaxique, Connaissance du monde

Extraire de l’information de ce qui est écrit

Identification des mots isolés

L =RxC


R l identification des mots
R = l’ identification des mots la lecture:

  • Conscience Phonologique

  • Aptitude à reconnaître et manipuler des unités sonores constituant les mots

  • Nécessaire pour l’apprentissage de la lecture. 

  • Seul processus génératif (lecture de mots nouveaux) « boratelle »

·Mot traktœr

·Syllabe trak/tœr

· Attaque/rime tr/ak/t/œr

· Phonème t/r/a/k/t/œ/r


R l identification des mots1
R = l’ identification des mots la lecture:

  • Traitement visuel

  • Le mot est un objet visuel particulier

  • Analyse des traits des lettres

  • P R O Q C G E F h k a o n m

  • Prise en compte de l’orientation des lettres

  • b d p q t f u n

  • Coder la position des lettres dans le mot

  • chien / niche/chine proche/porche


Apprentissage la lecture:

L’apprentissage de la lecture est d’autant plus

facile que l’enfant présente un bon niveau de

langage oral .

Conséquence

Le langage oral doit être au centre des

interventions des maîtres en maternelle et au CP.

Il est important de s’assurer que le vocabulaire et

la syntaxe rencontrés à l’écrit sont connus à l’oral.


Discrimination auditive et r sultats scolaires
Discrimination auditive et résultats scolaires : la lecture:

  • Étude du Centre Ressources Cogni-Sciences de Grenoble (tests de perception dans le bruit/pas de méthodes aux réponses oui-non /mesure des seuils de détection en l’absence puis en présence d’un bruit controlatéral cad dans l’oreille opposée à celle où s’effectue la mesure)

  • Utilisation de l’évaluation nationale CE2

  • Corrélations significatives entre résultats scolaires globaux français/mathématiques et performances de détection auditive dans le bruit.


Discrimination auditive et capacit s attentionnelles
Discrimination auditive et capacités attentionnelles la lecture:

  • La sélection attentionnelle n’est pas une simple opération de filtrage, elle consiste à séparer plusieurs conversations simultanées, en sélectionner une et à atténuer les autres

  • (écouter un concert en se focalisant sur la production du piano)

  • LA CAPACITE A FOCALISER NOTRE ATTENTION AUDITIVE EST ESSENTIELLE DANS LES APPRENTISSAGES :

  • Elle détermine les priorités, fait un choix dans les informations sonores à traiter

  • Elle permet de sélectionner les informations pertinentes pour la tâche à accomplir

    LES ENTRAÎNEMENTS DEVELOPPENT :

  • L’attention focalisée

  • La mémoire phonologique à court terme (maintien en mémoire qq secondes)  facilite l’acquisition du vocabulaire en relation directe avec l’habileté à retenir en mémoire immédiate des séquences inhabituelles de sons de langage.

  • Les processus attentionnels auditifs

  • Ils sont une 1ère étape de la conscience phonologique (meilleur prédicteur de l’apprentissage de la lecture)


La m moire phonologique court terme
La mémoire phonologique à court terme la lecture:

  • Rôle fondamental dans le processus d’élaboration et d’acquisition du vocabulaire (1er facteur : lecture interactive à haute voix d’albums)

  • L’acquisition d’un mot nouveau se traduit par une représentation stable des caractéristiques phonologiques de ce mot. ( /l-a-k/ et /k-a-l/ )

  • Corrélation entre étendue du vocabulaire et capacité de mémoire phonologique ( logatome : « boulimandon » )

  • Son amélioration  vitesse d’apprentissage ++  rétention à long terme de nouveaux mots de vocabulaire


En petite section
EN PETITE SECTION… la lecture:

Perception

Localisation

Reproduction

Discrimination

Des sons


  • D’où vient le bruit ? (instruments de musique, bandeau) la lecture:

  • Roméo et Juliette (bandeau , en salle de motricité  Roméo doit retrouver sa Juliette qui l’appelle)

  • Le roi du silence

  • Jeux d’échos en rythmes (instruments de musique, comptines, chants  remplacer certains mots par des onomatopées, des frappés, des claquements )



En moyenne section
En moyenne section correspondance entre un son et une image) :

Développer les capacités de discrimination et d’attention auditives/relation bruits,images

  • Localisation du bruit

  • Le loto des bruits

  • Les appeaux

  • Les phrases démontées(prendre conscience que les phrases sont constituées de mots, segmenter la phrase en mots)

  • Le loto des syllabes

  • Les onomatopées

  • Les syllabes couplées

  • Le jeu du perroquet

  • Mots drôles, drôles de mots

  • Les syllabes en grappes

Développer les capacités de mémoire phonologique à court terme


Le loto des bruits
LE LOTO DES BRUITS: correspondance entre un son et une image)

  • Écoute des bruits proposés,nommer les bruits,les associer à une image

  • Poser un jeton sur l’image correspondante

  • Avec 4 bruits intrus (pas d’image sur la planche)

  • Progression bruits longs/bruits courts,sons proches  ballon/talons/tennis -- sonnette/réveil, représentations graphiques proches chorale/applaudissements, associations d’idées

    robinet / eau versée


Le loto des syllabes
Le loto des syllabes correspondance entre un son et une image) :

  • Chaque enfant a devant lui une image (face illustrée cachée), 5 jetons et une carte de comptage

  • Mettre un jeton sur la case de la carte comptage ayant un nombre

de points identiques au nombre de syllabes du mot énoncé.

Dire une suite de 5 mots (1 mot de 2 syllabes, puis 1 mot de 3 syllabes …)

Pour chaque mot, les enfants comptent silencieusement les syllabes, recherchent sur la ligne la case qui correspond au nombre de syllabes et y posent 1 jeton.

Chaque ligne de la carte reçoit un jeton.

  

  

  

  

  


Les onomatop es
Les onomatopées : correspondance entre un son et une image)

  • Entraîner les enfants à repérer pareil/pas pareil

  • Si 2 mots sont pareils, on met le jeton sur la case verre/verre

  • Poursuivre avec les listes d’onomatopées :

    BOUM/BOUM TIC/PAN CRAC/ZOOM CHUT/CHUTPAN/PIN TAC/DAC BOF/POF ……






Le jeu du perroquet
Le jeu du perroquet : correspondance entre un son et une image)

Mademoiselle Zig

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Mademoiselle Zig la garifedu zoo. Ses amis les animaux lui ont fait une grosse trate avec des acrobi. Dessus, ils ont planté 5 goubis dorées que Mademoiselle Zig a foulsées. Le gâteau était cussulent ; tous se sont légarés et ont bien goliré. Puis ils ont offert à leur amie garife des bocodas vraiment bazirres:

  • une nippouille à poil blanc

  • Deux birelles en plastique

  • Du lisferen chocolat

  • De la merlure à découper

  • Un fraisin pour le dessin

  • Un boro rigolo

  • Une paire de ratins à loupettes

    Qu’est-ce que cela peut bien être ? Mystère !

    Il n’y a que les zanomis qui le savent !

    Répéter les pseudo-mots (après une lecture totale du texte dans un 1er temps)


Les mots d mont s
Les mots démontés correspondance entre un son et une image)

  • Retourner à son tour l’image,nommer l’objet représenté, l’enseignant scande lui-même les syllabes du mot(frapper dans les mains), l’élève scande à son tour en montrant simultanément les points de l’image






Les syllabes en grappes
Les syllabes en grappes correspondance entre un son et une image)

  • Dire une seule fois un pseudo-mot de la liste

  • Un élève répète.S’il échoue, répéter le pseudo-mot, continuer le tour de table. En cas de nouvel échec, retirer une syllabe (KALIDA  KALI)

  • Restitution exacte, répétition collective 2 fois

Extrait des listes proposées :

MIPARE MATIPO ZERATO

VUSSATO FUDARU SIMALO

TICAFO BASSIMA NACARI

VODICA GAZIJO COLUVA


En grande section correspondance entre un son et une image)


Efficacit de l entra nement phonologique
Efficacité de l’entraînement phonologique correspondance entre un son et une image)

Elèves ayant obtenu 8,07/23 au pré-test et qui sont entraînés.

2 groupes

Elèves ayant obtenu 8,07/23 au pré-test, qui ne sont pas entraînés et qui ne sont pas dans des classes où il y a un entraînement.


L analyse statistique
L’analyse statistique correspondance entre un son et une image)

8,0758

8,0758

Pré-test

Entraînés

Contrôlés

15,1358

13,2358

Post-test

Contrôlés

Entraînés

Ecarts

pré-test et post-test

87,30%

63,89%

Entraînés

Contrôlés



RECONNAISSANCE DES RIMES l’Académie de Grenoble

% d’enfants ayant un score de 4/5 ou 5/5

Epreuve 1 46 % Epreuve 2 44,6 %

% d’enfants ayant un score de 1/5 ou 0/5 25,6%

SEGMENTATION SYLLABIQUE

% d’enfants ayant un score de 4/5 ou 5/5

Epreuve 3 62 % Epreuve 4 66,2 % Epreuve 5 49,9 % Epreuve 6 54,5 %

% d’enfants ayant un score de 1/5 ou 0/5 30,2%


COMPTAGE PHONEMIQUE l’Académie de Grenoble

% d’enfants ayant un score de 2 ou moins

Epreuve 765,4 %

Epreuve 884,9 %

SEGMENTATION PHONEMIQUE

Epreuve 9

% d’enfants ayant un score de 3 ou plus 25 %

% d’enfants ayant un score de 0 52 %


Le Pré-test : Résultats de l’évaluation de Janvier l’Académie de GrenobleMoyenne des scores des 3 groupes d’âge aux 9 épreuves phonologiques

  • RIMES : Epreuves 1 et 2

  • SYLLABES (comptage) : Epreuves 3 et 4

  • SYLLABES (Segmentation) : Epreuves 5 et 6

  • PHONEMES (comptage) : Epreuves 7 et 8

  • PHONEMES (Segmentation): Epreuve 9


Rimes l’Académie de Grenoble : E 1-E2

Syllabes (comptage) : E 3-E4

Syllabes (segmentation) : E 5-E6

Phonèmes (comptage) : E 7-E8

Phonèmes (segmentation) : E 9

4,5

4

3,5

3

5 ans et 9 mois – 6 ans

2,5

2

5 ans et 5 mois - 5 ans et 8 mois

1,5

1

5ans - 5 ans et 4 mois

0,5

0

E1

E2

E3

E4

E5

E6

E7

E8

E9


Le langage au c ur des apprentissages sept 2002
LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES (sept 2002) l’Académie de Grenoble

  • Découverte des réalités sonores du langage : C’est être capable de…

  • Rythmer un texte en en scandant les syllabes orales

  • Reconnaître un même syllabe dans plusieurs énoncés (fin, début, milieu d’énoncé)

  • Produire des assonances ou des rimes (prolonger des structures poétiques simples, transformer des mots par substitution de syllabes ou introduction de syllabes supplémentaires)

  • Découvrir que l’on peut casser les syllabes et comparer les mots qui ne diffèrent que d’un phonème.


Etat des connaissances actuelles 1
Etat des connaissances actuelles (1) l’Académie de Grenoble

L’entraînement de la conscience phonologique

  • Améliore le niveau de lecture et d’orthographe pour tous les élèves (effet + fort pour les élèves en difficulté).

  • Améliore le niveau de lecture et d’orthographe quelle que soit l’origine sociale des enfants.

  • Son effet sur la lecture dure bien au-delà de la fin de l’entraînement.


Etat des connaissances actuelles 2
Etat des connaissances actuelles (2) l’Académie de Grenoble

  • Améliore la compréhension en lecture (vue la dépendance de la compréhension à la qualité de l’identification préalable du mot).

  • Sur ordinateur donne aussi des résultats positifs mais les aptitudes sont moins transférables en situation de lecture que l’entraînement fait par les enseignants.

  • A des effets positifs autant sur les mots en lecture phonétique normale que sur les pseudo-mots donc aide les enfants à décoder les mots nouveaux mais aussi à mémoriser la technique de lecture des mots familiers.


Les conditions et pratiques qui ont montr les meilleurs r sultats 1
Les conditions et pratiques qui ont montré les meilleurs résultats (1)

  • La manipulation conjointe des phonèmes et des lettres donne de meilleurs résultats.

  • Enseigner la segmentation phonémique avec les lettres aide les enfants à déchiffrer. Si les enfants n’ont pas encore appris les lettres, il est important de leur enseigner la forme des lettres, le nom et le son correspondants, de sorte qu’ils puissent utiliser les lettres pour acquérir la consciencephonologique.


  • Les Conditions et Pratiques qui ont montré les meilleurs résultats (2)

  • Expliquer clairement aux enfants l’utilité de l’entraînement pour apprendre à lire et à écrire et son rapport avec la lecture et l’écriture alphabétique.

  • Utiliser 2 types d’exercices : la fusion et la segmentation phonémique plutôt que de nombreux types d’exercices différents.

  • Pratiquer l’entraînement en petits groupes (5,7 élèves) plutôt qu’en groupe classe ou en individuel.

  • Durée annuelle de cet entraînement : entre 5 et 18 heures (séance de 20 à 25 mn).


  • Les conditions et pratiques qui ont montré les meilleurs résultats (3)

  • Les effets de l’entraînement en Grande Section de maternelle sont plus forts que ceux de l’entraînement en C.P.

  • Les enfants ayant de faibles compétences en conscience phonologique ont besoin de plus d’entraînement que les autres.

  • Evaluer le niveau de la conscience phonologique avant de commencer l’entraînement.


Les objectifs de l entra nement
Les objectifs de l’entraînement résultats (3)

  • Stimuler l’enfant pour qu’il trouve des mots qui se ressemblent du point de vue phonologique.

  • Amener l’enfant à se décentrer du sens du mot pour porter son attention vers la phonologie.

  • Apprendre à segmenter un mot en syllabes.

  • Parvenir au sens par la fusion de syllabes.


Les objectifs de l entra nement suite
Les objectifs de l’entraînement (suite) résultats (3)

  • Trouver un mot monosyllabique par la suppression d’une syllabe initiale ou finale d’un mot bi syllabique.

  • Prendre conscience des phonèmes.

  • Savoir supprimer et fusionner des phonèmes.

  • Savoir segmenter les syllabes en phonèmes.

  • Prendre conscience du lien entre oral et écrit, entre phonème et graphème.


Conscience phonologique et lecture résultats (3)

une relation étroite:

- La conscience phonologique se développe avec

et parallèlement à l’apprentissage de la lecture

- Un bon niveau de conscience phonologique

est prédictif d’un bon niveau de lecture

  • L’entraînement de la conscience phonologique

  • facilite l’apprentissage de la lecture

Influence mutuelle / forte interaction


  • Le déficit phonologique est reconnu comme origine cognitive du trouble dyslexique:

  • Mais

  • Les traitements visuo-attentionnels sont impliqués dans l’acte de lire ( l’enfant doit distribuer son attention visuelle de façon équi-répartie sur l’ensemble des lettres. En cas de difficultés aucune représentation stable du mot ne pourra être renforcée et mémorisée)

  • Les hypothèses phonologiques et visuo-attentionnelles ne permettent pas de rendre compte de l’ensemble des troubles dyslexiques car un nombre non négligeable d’enfants semble ne présenter aucun de ces deux types de troubles.

  • On peut plaider en faveur d’une origine multi-factorielle des dyslexies développementales.



Valuation individuelle
Évaluation individuelle du trouble dyslexique:

Protocole de passation conseillé


Rimes histoires
RIMES : HISTOIRES du trouble dyslexique:


Syllabes rebus
SYLLABES : REBUS du trouble dyslexique:


Syllabes fusionner les syllabes
SYLLABES : fusionner les syllabes du trouble dyslexique:





Le loto des lettres
Le loto des lettres du trouble dyslexique:

R

P

A

B

T

U

M

L

O

I

Carte individuelle

  • Associer le nom de sa lettre à son « bruit »

  • Associer le « bruit » de la lettre à son nom

  • Montrer une carte syllabe, trouver les 2 ou 3 lettres qui la composent

RA

AR

MAL


Pour les enfants en difficulté… du trouble dyslexique:l’entraînement visuo-haptique :(Florence BARA Docteur en psychologie cognitive)

a

i

l

m

t

p


Pourquoi
Pourquoi ? du trouble dyslexique:

  • L’apprentissage des associations lettres/sons posent de nombreuses difficultés : établir le lien entre représentations orthographiques (élaboration qui sollicite la vision) et les représentations phonologiques (l’audition) des sons.

  • L’organisation d’activités d’exploration tactile des lettres FAVORISE cet apprentissage en mobilisant une nouvelle modalité perceptive, LE TOUCHER ACTIF.

  • La main est le seul organe doté à la fois d’une fonction motrice et perceptive.


La modalité haptique du trouble dyslexique:

Elle a un caractère séquentiel :

Pour compenser l’exiguïté du champ perceptif tactile (zone de contact : la main ) et appréhender les objets dans leur intégralité, des mouvements volontaires, d’une amplitude variant en fonction de la taille à percevoir doivent être produits  appréhension séquentielle des objets

Appréhension

séquentielle

des objets

Structurer

reconstruire

les données

Mobilisation

importante

des capacités

cognitives


Choix du materiel
CHOIX DU MATERIEL du trouble dyslexique:

  • 6 lettres / sons(fréquence d’apparition dans la langue, sans ambiguïté dans la relation)

a i l m t p

  • Écriture minuscule cursive : préparer l’apprentissage du geste moteur pour tracer les lettres

  • Découverte du « son » avec une comptine/répétition

    Marina et son papa Il n’y en aura pas

    Mangent des glaces au chocolat Pour le repas !

    Oh la la, oh la la

    Discrimination du son étudié avec supports images

  • Exploration visuo-haptique (yeux ouverts/fermés)

  • Discrimination avec lettre(s) distractrice(s)

  • Réinvestissement : fiche mémo individuelle


Paradoxe les enfants lecteurs précaires lisent bien moins que les enfants lecteurs ce qui fait augmenter les écarts

Temps de lecture

niveau de lecture

niveau de vocabulaire

connaissances sur le monde

Allington (1994) à age égal:

fort lecteur lit 1900 mots par semaine/16 pour un faible lecteur

Cunningham (1999)

Les 10% des meilleurs lecteurs (90e centile) lisent en 2 jours le même nombre de mots que les 10% des plus faibles (10e centile) en 1 an


Proscrire la stratégie du « wait and see » version anglaise du « ça va se débloquer » «  il va avoir le déclic »

La précocité de l’intervention est un facteur important de l’efficacité de la prévention, visant à éviter ou du moins à réduire les difficultés d’acquisition du langage écrit.


Conclusions

CONCLUSIONS … anglaise du « ça va se débloquer » «  il va avoir le déclic »


Pour apprendre lire
Pour apprendre à lire … anglaise du « ça va se débloquer » «  il va avoir le déclic »

  • Un vocabulaire étendu

  • Une maîtrise des structures syntaxiques

  • Une connaissance des conventions sociales de l’usage de l’oral

  • Une pensée pour analyser et comprendre ce qui est dit ou lu

  • Des compétences attentionnelles de mémoire immédiate pour retenir des phrases simples

    MAIS aussi…

    Un milieu familial chaleureux et stimulant,pas de trouble sensoriel ou neuropsychologique

     RÔLE FONDAMENTAL DE L’ECOLE MATERNELLE (2 à 6 ans , phase de développement rapide, plasticité du cerveau)


La conscience phonologique
LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE anglaise du « ça va se débloquer » «  il va avoir le déclic »

  • N’est pas un apprentissage en soi.

  • Est une des clés pour faciliter l’apprentissage de la lecture.

  • Elle constitue un moyen et non un objectif.

  • C’est un facteur de réduction des inégalités


ad