slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Psychologie du changement : faire le deuil

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 11

Psychologie du changement : faire le deuil - PowerPoint PPT Presentation


  • 218 Views
  • Uploaded on

Psychologie du changement : faire le deuil . Vécu individuel du changement inspirés des travaux de Kübler Ross (sur la fin de vie) : . Cf Brilman et Hérard. Les résistances , clé de voûte pour le changement. Les résistances et les oppositions : une bonne chose?

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Psychologie du changement : faire le deuil' - tommy


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
psychologie du changement faire le deuil
Psychologie du changement : faire le deuil

Vécu individuel du changementinspirés des travaux de Kübler Ross (sur la fin de vie) :

CfBrilman et Hérard

les r sistances cl de vo te pour le changement
Les résistances, clé de voûte pour le changement
  • Les résistances et les oppositions : une bonne chose?
  • Une résistance est à la fois un obstacle et un moteur.
  • Elle est un obstacle si on veut la combattre mais devient un moteur si on accepte de l'utiliser.
  • Prendre la résistance comme une bonne nouvelle.
  • Ne prendre en aucun casles critiques comme une attaque personnelle."
les r sistances cl de vo te pour le changement1
Les résistances, clé de voûte pour le changement
  • Ne pas exclure
  • Tout d'abord, ignorer l'opposant ne fera qu'amplifier les problèmes.
  • "Rassembler tous ses alliés ne ferait qu'exclure les autres, ceux qu'on l'on dénomme 'ennemis' et qui, parce qu'ils sont exclus, deviennent effectivement des ennemis."
  • Illusoire de croire qu'on peut vaincre les résistances en constituant une légion de soutiens qui agiraient comme des missionnaires auprès des opposants et des indifférents. Ces résistances ont besoin d'être exprimées et écoutées.
les r sistances cl de vo te pour le changement2
Les résistances, clé de voûte pour le changement
  • On ne peut pas demander à ses collaborateurs d'être souples et ouverts d'esprit si l'on fait soi-même preuve de rigidité.
  • On a plus à gagner à écouter les oppositions qu'à les écarter.
  • On a beaucoup à apprendre des objections, surtout si elles proviennent de personnes en prise directe avec le terrain.
les r sistences cl de vo te pour le changement
Les résistences, clé de voûte pour le changement
  • "Il ne faut pas perdre de vue qu'un gagnant est une personne qui sait ce qu'il fera en cas d'échec. Un perdant, lui, ne sait que ce qu'il fait en cas de succès et n'a pas prévu l'échec".
  • Il s'agit alors de tirer parti de cette négativité.
  • Impliquer et accompagner.
  • Apprendre à bien écouter.
  • Mobiliser sans faire de propagande.
les r sistances cl de vo te pour le changement3
Les résistances, clé de voûte pour le changement
  • "Le grand ennemi du changement est le rapport de force". Imposer est toujours possible lorsque l'on dispose d'un ascendant hiérarchique sur un collaborateur. Mais le changement n'est pas juste une tâche que l'on fait ou non. La personne doit intégrer le changement pour qu'il soit effectif.
les r sistences cl de vo te pour le changement1
Les résistences, clé de voûte pour le changement
  • "Un vrai changement doit se faire sans effort. Sinon, il arrivera toujours un moment où la personne dira ‘C'est plus fort que moi' et retombera dans ses anciennes habitudes". A noter que cette autorité ne se manifeste pas toujours par des ordres directs mais peut émaner d'une position de supériorité prise au moment de l'annonce : face à la peur ressentie par les collaborateurs face au changement, cette attitude ne fera que générer chez eux méfiance voire agressivité.
ad