Plan de l’exposé - PowerPoint PPT Presentation

shanna
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Plan de l’exposé PowerPoint Presentation
Download Presentation
Plan de l’exposé

play fullscreen
1 / 12
Download Presentation
128 Views
Download Presentation

Plan de l’exposé

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. CALCUL DU SIFIM ET REPARTITION AUX UTILISATEURS Par:NGHOGUE VOUFO ErithChef Cellule des comptes provisoires et trimestrielsPort Louis, 2 au 6 juin 2014

  2. Plan de l’exposé • Cadre théorique du SIFIM • Sources de données • Etapes de calcul du SIFIM • Résultats obtenus • Perspective

  3. Cadre théorique du SIFIM (1) • En comptabilité nationale, mesure de l’activité d’intermédiation financière des institutions financières par deux types de productions : • (i) les services explicitement facturés (commissions) qui sont directement mesurables ; • ii) la marge d’intérêts qu’elles réalisent, à la fois lorsqu’elles accordent des prêts à leurs clients ou collectent les dépôts auprès d’eux « PISB ou SIFIM ». • PISB-SCN 68 = consommation intermédiaire d’une branche d’activité fictive, dont la production est nulle et la valeur ajoutée négative. Inconvénient : PIB globalement invariant quelque soit la valeur de la PISB estimée ; • SIFIM – SCN 93 et 2008 : introduit la possibilité de répartir le SIFIM entre les différents utilisateurs (prêteurs et emprunteurs), en enregistrant les montants concernés comme CI des entreprises, CF des ménages et solde extérieur du reste du monde.

  4. Cadre théorique du SIFIM (2) • SIFIM : Introduction du taux de référence = taux d’intérêt « pur », nedoitconteniraucunélément de service, doitrefléter le risque et la maturité des dépôts et des prêts • Producteurs de SIFIM : Fournisseurs de servicesfinanciersavecpaiementd’intérêts, soit par convention les Unitésaccordant des prêts et/ourecevant des dépôts ; • S.121 : Banque centrale • S.122 : Banques de dépôts • S.125 : Autresintermédiairesfinanciers (saufassureurs et fonds de pensions) • S.127 : Institutionsfinancières captives et prêteurs Formule générale : SIFIM = (rBAN PRET - rSCN) XPRETS + (rSCN – rBAN DEPOT) XDEPOTS Avec : PRETS Encours des prêts • rBAN PRET Taux bancaire sur prêts • DEPOTS Encours des dépôts rBAN DEPOT Taux bancaire sur dépôts rSCN Taux de référence du SCN

  5. Cadre théorique du SIFIM (3) Partage Volume/prix du SIFIM en pratique : • Déflater les encours par l’indicegénéral de prix • EncoursPRIX CONSTANT = EncoursPRIX COURANT / Indice • Leurappliquer le taux de SIFIM de l’année N-1 • SIFIMPRIX CONSTANT = EncoursPRIX CONSTANT X SIFIMN-1 • où SIFIMN-1 = rSCN – rBANCAIRE pour les prêts rBANCAIRE – rSCN pour les dépôts • Diviser le SIFIM à prixcourant par le SIFIM à prixconstant • Indice prix = SIFIMPRIX COURANT / SIFIMPRIX CONSTANT


  6. Sources de données • Le calcul du SIFIM se fait à partir de plusieurs sources de données : • La situation monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) fournit les stocks de crédits (AF4) et de dépôts (AF2) ; • Les Déclarations Statistiques et Fiscales (DSF) des banques et des coopératives d’épargne et de crédit (COOPEC) fournissent les intérêts payés ainsi que les commissions versées et reçues ; • La Balance des Paiements (BdP) fournit des informations sur les intérêts sur prêts et crédits commerciaux entre les unités résidentes et non résidentes ; • Le Tableau des Opérations Financières de l’Etat (TOFE) fournit les intérêts payés par l’Etat sur la dette intérieure et la dette extérieure ; • Les DSF des Sociétés Non Financières (SNF) et les comptes administratifs ou de gestion des administrations publiques fournissent les informations sur la structure des intérêts payés et reçus par branche d’activité. Cette structure est utilisée pour la ventilation des consommations de SIFIM par branche d’activité ; • Les publications de la BEAC fournissent les informations sur les taux créditeurs, les taux débiteurs, ainsi que le taux interbancaire qui est considéré ici comme le taux de référence.

  7. Etapes de calcul du SIFIM (1) • Le calcul des intérêts et du SIFIM se fait en plusieurs étapes  : A. Identification des actifs et passifs financiers liés aux dépôts et aux crédits par secteur institutionnel Traditionnellement, les intérêts versés ou reçus déclarés par les secteurs institutionnels sont utilisés pour la ventilation du SIFIM par secteur institutionnel. En absence d’information sur les actifs et passifs financiers, on peut les approximer à partir des intérêts suivant la formule ci-après : Encours (prêts ou dépôts) = IntSCN / rSCN Encours : l’actif ou le passif financier, : IntSCN l’intérêt versé ou reçu par la banque sur l’actif ou le passif financier et  : rSCN le taux d’intérêt appliqué sur l’actif ou le passif financier. En général, la situation monétaire de la BEAC permet de disposer des actifs et passifs par secteur institutionnels comme présenté dans les données sources. B. Détermination des taux d’intérêt par secteur institutionnel La première étape du calcul du SIFIM est la recherche des intérêts effectifs. Pour calculer les intérêts effectifs, les taux d’intérêt débiteurs et créditeurs par secteurs institutionnels doivent être connus.

  8. Etapes de calcul du SIFIM (2) C. Détermination des intérêts effectifs payés ou reçus sur les actifs détenus sur les banques résidentes. Les intérêts effectifs se calculent en appliquant les taux d’intérêts déterminés précédemment aux stocks de crédits des actifs et de dépôts des passifs. D. Calcul du SIFIM produit par les banques résidentes. En considérant les intérêts déclarés comme base de calcul du SIFIM, les stocks d’actifs et de passifs sont obtenus par application de l’équation 1 ci dessus. Les intérêts de référence sont obtenus en appliquant le taux de référence aux stocks d’actifs ou de passifs. Le SIFIM sur les emprunts est la différence entre les intérêts effectifs et les intérêts de référence. Le SIFIM sur les dépôts est la différence entre les intérêts de référence et les intérêts effectifs. E. Calcul des importations et des exportations du SIFIM. Les importations de SIFIM sont calculées à partir de la BdP liées aux revenus des investissements des administrations publiques et des autres secteurs considérés uniquement comme le secteur des sociétés non financières. Les revenus des investissements des sociétés financières sont utilisés comme base de calcul des exportations de SIFIM. Une méthodologie similaire à celle décrite pour les banques résidentes est appliquée.

  9. Résultats obtenus et impact sur le PIB (1) Tableau 1 : Ventilation du SIFIM par secteur institutionnel en 2005 (en millions de FCFA) La ventilation du SIFIM selon le SCN 2008 a un impact négatif sur le PIB en 2005 imputable principalement aux importations élevées de SIFIM (-0,44% PIB)

  10. Résultats obtenus et impact sur le PIB : retropolation (2) Graphique 1 : Ventilation des SIFIM de 1993 à 2005 (en % du PIB base 89/90)

  11. Perspectives • L’INS a rencontré beaucoup de difficultés lors du traitement des données sources du SIFIM à la comptabilité nationale; • D’où la nécessité d’une plus grande synergie (concertation régulière et co-production des documents techniques) entre l’INS, la BEAC et le Ministère des finances qui élabore le TOFE et la Balance des Paiements.

  12. JE VOUS REMERCIE DE VOTRE AIMABLE ATTENTION !!!