slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les 1 et 0 font vibrer l’Acadie l’impact des affaires électroniques sur l’Acadie de 0111 1110 0100 2004.08.04 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les 1 et 0 font vibrer l’Acadie l’impact des affaires électroniques sur l’Acadie de 0111 1110 0100 2004.08.04

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 49

Les 1 et 0 font vibrer l’Acadie l’impact des affaires électroniques sur l’Acadie de 0111 1110 0100 2004.08.04 - PowerPoint PPT Presentation


  • 81 Views
  • Uploaded on

Les 1 et 0 font vibrer l’Acadie l’impact des affaires électroniques sur l’Acadie de 0111 1110 0100 2004.08.04. Rodrigue Savoie Chef de groupe, Apprentissage électronique CNRC / ITI – Affaires électroniques 55-212 chemin Crowley Farm, Moncton, N.-B. CANADA E1A 6H9 +1.506.861.0951.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Les 1 et 0 font vibrer l’Acadie l’impact des affaires électroniques sur l’Acadie de 0111 1110 0100 2004.08.04' - razi


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Les 1 et 0 font vibrer l’Acadiel’impact des affaires électroniquessur l’Acadie de0111 1110 01002004.08.04

Rodrigue SavoieChef de groupe, Apprentissage électroniqueCNRC / ITI – Affaires électroniques

55-212 chemin Crowley Farm, Moncton, N.-B.CANADA E1A 6H9

+1.506.861.0951

Rod.Savoie@NRC-CNRC.gc.ca

http://iit-iti.nrc-cnrc.gc.ca

aper u de ma pr sentation

EN GROS ET EN CHIAC

Aperçu de ma présentation
  • Information et communication
      • Quelques notions utiles, pas exhaustif
  • Les TIC
      • Définitions, Applications typiques, Pressions et Tendances
  • Les affaires électroniques
      • Définitions, Applications typiques, Tendances
  • Une nouvelle économie : de la matière à la matière grise
      • Définitions, Caractéristiques, Tendances
  • Impacts actuels et possibles en Acadie et pour l’Acadie
      • Ce qu’on veut, Ce qu’on sait, Ce qu’on a fait, Ce qu’on a à faire, Ce qu’on a pour le faire, Ce qu’on va faire ?

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

information et compr hension

INFORMATION ET COMMUNICATION

Information et compréhension

compréhension (principes)

interpolations, nouvelles connaissances à partir d’anciennes (pourquoi)

  • symboles/codes/signes : bases de la communications
      • chiffres, alphabet, signes routiers
  • données
      • utilisation de codes et symboles
  • information (relations)
      • sens aux données, données ordonnées, traitées(qui, quoi, où, quand)
  • connaissances (structures)
      • appui à la décision, actions (comment)
  • sagesse
      • extrapolation, nouvelles connaissances, vérité

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

cartographie de concepts

INFORMATION ET COMMUNICATION

Cartographie de concepts

Cartographie de concepts

  • fdgsg

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

la surabondance de l information

INFORMATION ET COMMUNICATION

La surabondance de l’information
  • Un corollaire : le rapport signal/bruit (information pertinente et contextuelle versus information non pertinente et hors contexte)
  • Information/mésinformation : impacts énormes sur la société
  • Beaucoup de sources « stimulantes » pour les sens : affecte la capacité de « capter l’attention »

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

brooklyn bridge lo res
Brooklyn Bridge, lo res

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

brooklyn bridge hi res
Brooklyn Bridge, hi res

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

d finition source et solution au malaise

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Définition (source et solution au malaise?)
  • De WikiPedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/TIC)
      • Les Technologies de l'Information et de la Communication (ou TIC) ou Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC ou aussi plus communément les nouvelles technologies) désignent généralement ce qui est relatif à l'informatique connectée à Internet.
      • Il s'agit des technologies nécessaires pour manipuler de l'information, et particulièrement des ordinateurs et programmes nécessaires pour la convertir, la stocker, la gérer, la transmettre et la retrouver.
      • L'introduction progressive de ces technologies aboutit à un changement fondamental de notre société. On parle de Société de l'Information ou de Société de la Connaissance. En effet, il ne s'agit pas d'une reproduction à l'identique, à travers les TIC, de la société non informatisée mais d'un changement en profondeur de la société elle-même.

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

d finition

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Définition
  • Du Grand dictionnaire (http://www.granddictionnaire.com)
      • Le concept de « nouvelles technologies de l'information et de la communication » est apparu pour marquer l'évolution fulgurante qu'ont connue les technologies de l'information avec l'avènement des autoroutes de l'information (notamment l'utilisation d'Internet) et l'explosion du multimédia. Comme la notion de « technologies de l'information » est née à la suite d'un virage de l'informatique, celle des NTIC s'inscrit dans la suite logique des TI. C'est l'interpénétration de plus en plus grande de l'informatique, des télécommunications et de l'audiovisuel qui est à l'origine de ces changements sur les plans technique, conceptuel et terminologique, et qui préfigure une révolution tant dans le monde du travail que dans celui de l'éducation.
  • EN GROS
    • La communication supportée de l’ordinateur et réseaux

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

internet why the hype voir wikipedia org

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Internet : « Why the hype? » (voir wikipedia.org)
  • Rapprochement des collectivités
  • Communication plusieurs à plusieurs, interactive, immédiate, synchrone et asynchrone, versus …
    • Matériel écrit (« un à plusieurs »)
      • Dispendieux
      • Fortement textuel, très peu interactif, asynchrone
    • Radio et Télévision (« un à plusieurs »)
      • Sons et images en mouvement
      • Très dispendieux (et complexe d’implantation), très peu interactif, synchrone et asynchrone
    • Téléphone (« un à un »)
      • Très interactif, maintenant très mobile, synchrone

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

d bits des r seaux
Débits des réseaux

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

impact sur le quotidien le de temps pass en ligne ne cesse d augmenter

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Impact sur le quotidien :le % de temps passé en ligne ne cesse d’augmenter

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

p n tration internet le canada est un leader

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Pénétration Internet : le Canada est un leader

http://www.internetworldstats.com

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

p n tration internet les fran ais tra nent la patte

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Pénétration Internet : les français traînent la patte

http://www.internetworldstats.com

Voir aussiComplete guide to Internet Statistics and ResearchetExplosion de l’usage d’Internet

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

d fis d infrastructure

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Défis d’infrastructure
  • Intégration des systèmes , besoins des usagers, « last mile »
  • Définition de protocoles adéquats
  • Infrastructure pouvant supporter la communication et la gérance de l’information générée, gestion stratégique de l’information
    • 5 exabytes d’information générée en 2002 (parole humaine …)
    • 140 fois d’ici à la lune (une bibliothèque des écrits)
  • Confidentialité, Sécurité et Confiance (PST) et Droits d’auteur (DRM) : tant au niveau humain que machine
  • Pourriel (SPAM) : introduction graduelle, 15% ou 90% ?
    • OK, mais il s’agit d’une opportunité aussi. Pourquoi ?

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

slide17

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

SFO ?
  • Il nécessite de mettre de l’emphase sur CTO (SFO) : chercher, trouver et obtenir
    • Google mène avec 56%, Yahoo 21%, MSN 9% et les autres
    • Indexation, catégorisation et facilitation des trouvailles élimine les pertes de temps des usagers (mais catégorisations …)
    • En date du 2004.07.27, par exemple (Coca Cola 106 B USD)
      • Yahoo 40 B USD
      • Amazon 60 B USD
      • Ebay 52 B USD
      • ATI 4 B USD (les canadiens mènent le bal ici)
      • MS 310 B USD
      • Oracle 54 B USD
      • Intel 150 B USD
      • Cisco 140 B USD

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

un avenir prometteur la valeur ajout e

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Un avenir prometteur : la valeur ajoutée
  • Indexation automatique (sons, vidéos, …)
  • Trouvailles contextuelles (expedia et amazon par exemple)
  • Infrastructures et architectures standardisées
  • Intelligence ambiante (caméra et micros interactifs)
  • Les jeux et les simulations, l’interactivité immersive
  • Agents intelligents (avec capteurs sensoriels)
  • Accès contextuel et intégré (« howto » sur la tondeuse)
  • Gestion du droit et de la propriété intellectuelle intégrée à la gestion de l’identité

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

une abondance de tendances tic et ae

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Une abondance de tendances (TIC et AE)
  • Connectivité partout avec intelligence ambiante intégrée, accessibilité à tous de partout, libre-service à la clientèle, intégration apprentissage/connaissances, accès rapides (banques par exemple), intégration transparente des processeurs et distributeurs de l’information, exploration et filtrage de données, simulations, intelligence artificielle, extraction de l’information, sécurité des renseignements, connectivité sans bruits, logiciels de sécurité, bibliothèque numériques, meta données, bases de données distribuées, cryptographie, logiciels de collaboration et gestion de contenus, collaboration temps réel, informatique omniprésente, reconnaissance de formes, d'images (incluant vidéo) et sons
  • F/OSS (logiciels gratuits et logiciels « source ouvert »)

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

application typique

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Application typique
  • Les avatars du futur
    • myvirtualmodel.com, smartVR et CCNB Bathurst

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

application typique num risation au laser

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Application typique : numérisation au laser
  • Documentation d’objets culturels et historiques (pour fins de restauration)
  • François Blais, numérisation de l’œuvre « Gabrielle et Jean » de Renoir au Louvre (mai 2004)
  • Les appareils à numérisation (caméras) 3D du CNRC peuvent documenter les craquelures et traits de pinceau
  • Indépendance forme/couleur

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

applications connexes d int gration

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Applications connexes/d’intégration
  • Le Sans fil (« wireless »)
    • Infrastructures moins dispendieuses
    • WiFi, WiMax
    • Anik 2 de Telesat Canada
      • « broadband for all N.A.»
    • Le lac Bras d’Or, un exemple
  • Copernic Summarizer
  • Air Canada
    • AirBus : Satifaction du client, sécurité en vol, profitabilité
  • Couches minces : voir ici par exemple
    • support pour lecture, accès sans fil ?

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

applications connexes d int gration1

TIC : Technologies de l’information et de la communication)

Applications connexes/d’intégration
  • MEMS
    • Capteurs, moteurs, transmission de puissance (faible)
    • Remplacement de piles ?
  • RFID : voir ici et ici par exemple
    • identification par radio-fréquence (faible portée)
      • Moyen d’identification qui se prête à l’informatique
      • Par exemple, compter des populations de poissons au lieu de « tags » ordinaires
      • Il y en a des actifs, passifs, …

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

d finition1

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES

Définition
  • Selon Termium (http://termiumplus.translationbureau.gc.ca)
      • Les affaires électroniques ont un domaine d'application plus large que le commerce électronique, qui se limite aux achats et aux échanges en ligne. Les affaires électroniques renferment la gestion de portefeuilles, l'organisation du travail d'une entreprise, et la communication d'une entreprise avec ses clients et ses partenaires commerciaux.
  • Selon le CNRC
      • D’une manière générale, les affaires électroniques consistent à réaliser des activités sociales, politiques et économiques à l’aide d’ordinateurs et de réseaux de communication (comme Internet). Ces activités tirent profit de l’échange de l’information et des applications à valeur ajoutée, et touchent le commerce, les transactions, la coopération, la culture, l’éducation, la gouvernance, les soins de santé et d’autres activités humaines.

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

tendances

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES

Tendances
  • Voir : Fast Forward: 25 Trends That Will Change the Way You Do Business et E-business Opportunities and fall off areas et encore eBusiness at MIT | Home
  • Évidemment, le commerce électronique (fait partie des A-é)
  • Outils de support intégrés
    • Demandes associées au démarrage de l’entreprise
    • Libre service à la clientèle, distribué (opérations bancaires)
  • Intégration de processus au support des affaires, contrôle des inventaires
  • « outsourcing » efficace, rapidité d’exécution, « workflow »

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

les outils collaboratifs

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES

Les outils collaboratifs
  • Technologies « people to people »
    • Systèmes « orientés personnes » pour personnes
    • Définitions des besoins demeure difficile (prévoir tout ce que les systèmes doivent accomplir)
    • Réseautage de personnes, projets, idées et innovations
  • Par exemple, les systèmes IM (chat et autres) ne communiquent pas entre eux
  • Les babillards électroniques non plus
  • Quoi dire des communications par vidéo et audio ?
  • ECÉ (environnements de collaboration évolués)

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

domaines d application

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES

Domaines d’application
  • Apprentissage électronique
    • Une des branches faisant partie des « affaires électroniques »
    • Plusieurs définitions (pour moi, apprentissage assisté des technologies)
    • Est essentiel aux paradigme de « l’apprentissage à vie », apprentissage continu, axé sur l’apprenant
    • SGA (LMS), SGCA (LCMS), OA (LO), MD, DOA (LOR), GI (IM), Systèmes adaptatifs, Évaluation des apprentissages, Théories d’apprentissage, … K0 à KN
  • Exemple d’objet d’apprentissage : démonstration du phototropisme (12 heures en quelques secondes)

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

domaines d application1

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES

Domaines d’application
  • Santé électronique
    • Le côté « prévention » (« wellness ») se jumelle à l’apprentissage électronique
    • Une patient, un dossier : intégration et communications entres les différents systèmes
      • Réduction d’erreurs, diagnostics intégrés
    • Intelligence artificielle et raisonnement intégré pour faciliter les tâches des professionnels, pas pour réponse à tout
    • Exemple : RFID pour contenu de nos produits, liés aux diètes et consommations
    • Déploiement général de technologies pour « Self care, mobile care, home care » afin de réduire les coûts

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

domaines d application2

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES

Domaines d’application
  • Confidentialité, Sécurité et Confiance (PST)
    • Gros potentiel de marché (prévention surtout)
    • Intègre toutes les autres facettes des A-é
    • Approches « fuzzy logic », réseaux de neurones (et autres moyens d’intelligence artificielle) pour la prévention d’attaques
    • Gérance de l’identité et des accès
      • Authentification et ses méthodes
    • Virus et propagation des virus (toujours en arrière)
  • Gouvernement électronique
    • Citoyens avertis et informés
    • Démocratisation du peuple (inclusivité, communications ouvertes)

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

selon industrie canada nous devons mieux

DE LA MATIÈRE À LA MATIÈRE GRISE

Selon Industrie Canada, nous devons mieux …
  • Commercialiser nos idées, découvertes et inventions – Transformation de la R&D en nouveaux produits et services
  • Diffuser et intégrer les applications des TIC novatrices – dans plus de compagnies et plus de secteurs
  • Soutenir la coopération continue entre les différents groupes d’acteurs : gouvernements, universités, secteur privé
  • Promouvoir les investissements et le commerce international
  • Attirer et garder les « meilleurs des meilleurs » (la fameuse matière grise)

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

slide34

DE LA MATIÈRE À LA MATIÈRE GRISE

et …
  • « …le Canada est en train de créer un environnement où des idées provenant de découvertes scientifiques se développent à un rythme inégalé. Nous devons maintenant insister pour faire valoir le potentiel commercial de ces idées. C’est ce qui fera progresser notre économie et accroîtra les investissements et l’emploi. »

Le ministre des Finances, Ralph Goodale

Le discours du budget de 2004

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

les grappes conomiques et technologiques

DE LA MATIÈRE À LA MATIÈRE GRISE

Les grappes économiques (et technologiques)
  • “In a world of global competition, sources of competitive advantage are becoming increasingly localized… true competitive advantage is found within our communities”

Michael Porter

  • Mentalité et état d’esprit, investissements sociaux stratégiques (basé sur les manques pour combler le cycle d’innovation)
  • Volonté des gouvernements d’égaliser les investissements
  • Présence et ressources locales, portée mondiale (bâtir la chaîne d’innovation localement)
  • Nous ne pouvons pas résoudre les problèmes seuls (il faut faire des partenariats, collaborer, …)

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

innovation et cycles d innovation

DE LA MATIÈRE À LA MATIÈRE GRISE

Innovation et cycles d’innovation
  • Innovation (selon Termium)
      • création et exploitation dynamique de produits, services ou procédés nouveaux à partir d'une découverte ou d'une invention.
  • Dans le domaine des TIC, le cycle d’innovation est plus court
      • moins de distinction entre le R et le D, et il est plus difficile pour une entité d’adapter toutes les étapes seule.
  • Les personnes avant tout mais aussi …
    • institutions, organisations, réseaux physiques et sociaux, instruments politiques, investissements et capital risque, R&D et transferts technologiques, masse critique locale et portée mondiale
    • et je répète : il faut investir dans notre ressource première : les gens et leur matière grise

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

le chantier innovation

DE LA MATIÈRE À LA MATIÈRE GRISE

Le chantier « innovation »

(Michael Raymont, Président par intérim, CNRC, adapté de ARC/I-CAN)

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

partenariats
Pour réussir

Bien fixer les attentes et définir les rôles

Définir et s’entendre sur les résultats attendus

Définir et négocier la propriété intellectuelle

Processus de contrôle de budget

Définir les dates de tombée

Surtout, bien établir et définir les lignes de communication

Problématique possible

Mauvaises définitions et communication des attentes, rôles et responsabilités

Communication ouverte basée sur la confiance

Départ trop rapide

Expérience limitée et manque de confiance

Défis reliés au temps et à l’argent

DE LA MATIÈRE À LA MATIÈRE GRISE

Partenariats

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

les ressources l appui les gens sont o

DE LA MATIÈRE À LA MATIÈRE GRISE

Les ressources à l’appui : les gens sont où ?
  • Masse Critique (selon Termium)
      • De la physique: La plus minime quantité de matière fissile capable de supporter une réaction en chaîne dans des conditions spécifiques précises.
      • Dans une contexte organisationnel: Dimension que doit atteindre une organisation pour pouvoir assumer toutes ses fonctions.
      • Masse critique dans des contextes spécifiques augmentent la masse pour la ramener près de la masse critique de façon plus générale.
  • Voir par exemple
      • Radio-Canada | Masse critique : L'avenir du français au Manitoba
      • Portrait de minorités communautaires : Qu'est devenu le Canada français?
      • L’éveil de l’Acadie : Les archives de Radio-Canada

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

ce qu on veux

IMPACTS POUR ET SUR L’ACADIE

Ce qu’on veux
  • La qualité de vie (la meilleure possible)
    • tout le reste est pour en arriver là (évidemment, ceci implique l'adoption de valeurs, idéologies, …)
  • Souvent, ceci se traduit en la recherche d’économie de temps, le temps pour les loisirs, stimuler nos sens, …

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

ce qu on sait

IMPACTS POUR ET SUR L’ACADIE

Ce qu’on sait
  • Le changement est inévitable
  • Il faut être de plus en plus agile pour s’adapter
    • Où encore mieux, il faut dresser les chemins (mais vérifier en arrière pour s’assurer que les autres suivent)
  • L’assimilation affecte toute la planète
    • Non seulement limitée à la langue, mais, toutes caractéristiques culturelles et sociales
    • Mais encore, souvent, même si les individus recherchent leur identité, les grosses masses influencent les petites masses
  • Difficile de compétitionner en ce qui a trait à la transformation de ressources premières

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

ce qu on a fait et tic mais la tritare

IMPACTS POUR ET SUR L’ACADIE

Ce qu’on a fait (et TIC mais … la tritare!)
  • De AG Bell à … (canadiens et acadiens)
      • James Gosling (java)
      • RIM (blackberry)
      • Jeff Skoll (eBay)
      • Tim Bray (XML)
      • Jeff Mallett, Ancien Président et COO, Yahoo
      • Rob Burgess, Chairman & CEO, Macromedia, Inc.
      • Discreet Logic (600 M USD)
  • Aliant (les firmes de télécom d'ailleurs s'en inspirent)
  • Irving (gestion de l'énergie), CGI (SNB), Spielo Gaming

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

ce qu on doit faire

IMPACTS POUR ET SUR L’ACADIE

Ce qu’on doit faire
  • Communications et collaboration accrues entre de tous les paliers de notre société
    • partage des responsabilités, coopération, visions communes
    • accès au financement (par exemple, c'est commencé avec PICA, ...)
    • partenariats et alliances nationales, internationales
      • Les marchés sont globaux
    • projets de société et collégialité
      • Il faut continuer à raconter notre histoire, la préserver, mais surtout, préparer l’histoire de demain. Le congrès en est un exemple.
  • Il faut préserver la masse critique et notre patrimoine
    • forêts, pêche, tourisme, population acadienne, le congrès, …

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

ce qu on a pour le faire

IMPACTS POUR ET SUR L’ACADIE

Ce qu’on a pour le faire
  • Une région reconnue comme innovatrice en nouvelles technologies et ses applications
  • Une fierté accrue d'un peuple (autre réveil de l’Acadie)
    • Moins d’attitudes comme : « ils sont meilleurs ailleurs »
  • Dynamisme et intelligence de la société
  • Facilité d’un peuple de s'adapter (mais non s’assimiler)
  • Une région attrayante (tourisme, qualité de vie)
    • Visibilité accrue comme destination de choix (le plein air, des vrais fruits – ceux de la mer, la mer, les gens, …)
  • Le CNRC et autres investissements similaires

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

enfin

CONCLUSION

Enfin …
  • Nous sommes Acadiens-Français; nous voulons rester Acadiens-Français, mourir Acadiens-Français. Il nous faut conserver cette belle langue française, seul héritage avec la foi que nos pères nous aient légué ! Ils ont préféré abandonner leurs biens, plutôt que de renoncer au privilège de prier Dieu en français ! Suivons leur exemple. Celui qui cherche à m'enlever ma langue, en veut à ma foi et à ma nationalité. C'est un voleur de grand chemin, un esprit étroit; Il n'appartient pas à ce siècle de liberté.

DISCOURS DU DOCTEUR L. J. BELLIVAU

Convention nationale acadienne

1890 - Pointe-de-l'Église

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

slide46
?

Questions

Rodrigue Savoie

Chef de groupe, Apprentissage électronique

CNRC / ITI – Affaires électroniques

55-212 chemin Crowley Farm, Moncton, N.-B.

CANADA E1A 6H9

+1.506.861.0951

Rod.Savoie@NRC-CNRC.gc.ca

http://iit-iti.nrc-cnrc.gc.ca

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

nrc presence across canada

NRC / NATIONAL R&D CLUSTERS

NRC / Presence across Canada

previously part

of the NRC

Atomic Energy Canada

Canadian Space Agency

Communications Security Establishment

Defense Research Board

Canadian Institutes of Health Research

Natural Sciences and Engineering Research Council

Institute for Biological Sciences (Ottawa)

Institute for Aerospace Research (Ottawa)

Institute for Chemical Process and Environmental Technology (Ottawa)

Institute for Information Technology (Ottawa, Gatineau)

Institute for Microstructural Sciences (Ottawa)

Institute for National Measurement Standards (Ottawa)

Institute for Research in Construction (Ottawa)

Steacie Institute for Molecular Sciences (Ottawa, Chalk River)

Canadian Hydraulics Centre (Ottawa)

Centre for Surface Transportation Technology (Ottawa)

Regional Innovation Centre (Ottawa)

+ IRAP and CISTI in various locations across Canada

Institute for Information Technology (F, M, SJ, S)

Institute for Marine Biosciences (Halifax)

Institute for Biodiagnostics (Halifax)

Institute for Marine Dynamics (St. John's)

Institute for Nutrisciences and Health (Charlottetown)

Biotechnology Research Institute (Montréal)

Industrial Materials Institute (Boucherville)

Aluminum Technologies Centre - (Ville Saguenay)

Aerospace Manufacturing Technologies Centre (Montreal)

Integrated Manufacturing Technologies Institute (London)

Herzberg Institute of Astrophysics (Victoria, Penticton)

Institute for Fuel Cell Innovation (Vancouver)

Centre for Surface Transportation Technology (Vancouver)

National Institute of Nanotechnology (Edmonton)

Plant Biotechnology Institute (Saskatoon)

Institute for Biodiagnostics (Winnipeg, Calgary)

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04

iit institute for information technology

IIT / A DISTRIBUTED INSTITUTE

IIT – Institute for Information Technology

Knowledge from Data

People-Oriented Systems

E-business

themes include: knowledge discovery, visual processing, pervasive computing, software systems development, security and privacy, broadband communication, grid computing, collaborative computing

IIT e-Business

(New Brunswick)

IIT Wireless

(Sydney, NS)

IIT Ottawa / Gatineau

Sydney

Broadband Visual Communications (BVC)

Human-Computer Interaction (HCI)

Computational Video (CV)

High Performance Computing (HPC)

Information Security (IS)

Integrated Reasoning (IR)

Interactive Information (II’ Analysis/Retrieval)

Interactive Language Technologies (ILT)

Software Engineering (SE)

Visual Information Technology (VIT, 2D/3D)

Wireless Systems

e-Learning

e-Government / e-Citizen

Human Web

Internet Logic

Privacy, Security, Trust

e-Health

Moncton

Fredericton

Saint John

CONGRÈS MONDIAL ACADIEN / 2004.08.04