la femme paraplegique face la fuite urinaire lors d un rapport sexuel l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LA FEMME PARAPLEGIQUE face à la fuite urinaire lors d’un rapport sexuel. PowerPoint Presentation
Download Presentation
LA FEMME PARAPLEGIQUE face à la fuite urinaire lors d’un rapport sexuel.

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 27

LA FEMME PARAPLEGIQUE face à la fuite urinaire lors d’un rapport sexuel. - PowerPoint PPT Presentation


  • 235 Views
  • Uploaded on

LA FEMME PARAPLEGIQUE face à la fuite urinaire lors d’un rapport sexuel. De la honte au rire. Les conséquences des troubles vésico-sphinctériens. Reins. Le sondage. Uretères. Urètre. Le sphincter n’est plus commandé. Les fuites urinaires à l’effort.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LA FEMME PARAPLEGIQUE face à la fuite urinaire lors d’un rapport sexuel.' - raiden


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2

Les conséquences des troubles vésico-sphinctériens

Reins

Le sondage

Uretères

Urètre

Le sphincter n’est plus commandé

une pr tude aupr s de 5 femmes parapl giques
Une pré-étude auprès de 5 femmes paraplégiques

Réactions recueillies par rapport aux fuites :

  • de l’« horreur » d’en avoir une en présence du partenaire
  • au rire lors de sa survenue pendant un rapport sexuel.
les variables de la recherche
Les variables de la recherche

Variable dépendante :

réaction de la femme paraplégique face

à la survenue produite ou supposée

d’une fuite lors d’un rapport sexuel.

variables ind pendantes
Variables indépendantes

VI 1 : Situation de couple

En terme de continuité ou de rupture par rapport à la paraplégie

 Le partenaire qui a rencontré sa compagne après la paraplégie accepterait mieux ses déficiences.

vi 2 image du corps
VI 2 : Image du corps

En terme positif ou négatif.

Reflet du travail de deuil.

 Une image du corps positive préserverait d’une désolidarisation de ce qu’il représente lors de la fuite.

vi 3 satisfaction de certains id aux
VI 3 : Satisfaction de certains idéaux
  • Avoir un enfant après la paraplégie pour les femmes jeunes :

Possibilité  Déficience, comme les autres femmes,

prolongement du narcissisme et des idéaux.

  • Avoir une activité professionnelle après la paraplégie :

Indépendance financière, intégration et égalité.

  • Avoir une vie sociale satisfaisante 

(score de 0 à 5, vie sociales de pas du tout à tout à fait satisfaisante)

Groupes d’appartenance et contenants psychiques.

 La satisfaction de ces idéaux protègerait des sentiments d’infériorité et de l’affect de honte.

5 types de r actions
5 types de réactions
  • L’impensable (2 sujets)
  • La honte (2 sujets)
  • La culpabilité projective (1 sujet)
  • L’indifférence (1 sujet)
  • Le rire (3 sujets)
l impensable et la r cence de la parapl gie 2 sujets
L’impensable et la récence de la paraplégie(2 sujets)
  • Ambition professionnelle
  • Déception de ses idéaux (travail, argent, enfant)
la honte et les rapports de forces 2 sujets
La honte et les rapports de forces(2 sujets)
  • La honte comme signal d’une limite à ne pas franchir.

« Mission » et résistance depuis la naissance de ses

filles.

  • Indignité croissante.

Séparation et réparation.

la culpabilit projective 1 sujet
La culpabilité projective(1 sujet)

Responsabilité de l’époux dans l’origine de la paraplégie.

« J’aurais mis le blâme sur quelqu’un d’autre. »

(en l’occurrence le médecin)

l indiff rence et le d ni de la parapl gie 1 sujet
L’indifférence et le déni de la paraplégie(1 sujet)

Le déni protecteur d’un conflit narcissique de souillure ?

le rire l ind pendance et l autonomie psychique 3 sujets
Le rire,l’indépendance et l’autonomie psychique(3 sujets)

2 « rires produits » et 1 « rire supposé » :

  • Compagnon après la paraplégie
  • Travail
  • Vie sociale tout à fait satisfaisante (= 5)
  • Exploitent au maximum les capacités de leur corps.

2 « rires produits » :

  • Enfants après la paraplégie
slide15

Conclusion

La réaction face

à la fuite urinaire

lors d’un rapport sexuel

comme paradigme

du traitement

du traumatisme

de la paraplégie.

variables parasites contr l es
Variables parasites contrôlées
  • Âge lors de la survenue de la paraplégie
  • Temps écoulé depuis la survenue de la paraplégie
  • Niveau de la paraplégie (complète ou incomplète)
  • Fréquence des fuites et effet de familiarisation
  • Suivipsychologique
slide17

Résultats

de la

recherche

r action de e6
Réaction de E6

« Je suis gênée. J’essaie de le cacher, avec un draps. Maintenant il s’habitue. Il me fait pas de remarque quand il voit que le draps est mouillé. […] Avant il m’insultait. Ça coupe. »

r action de e7
Réaction de E7

« J ’en serais malade », « même si c’était quelques gouttes », « ah non mais ça n ’me gêne plus du tout hein ». « Je l’dis pas jusqu’au rire, mais bon à partir du moment où j’ai la fuite on s’arrête en général, bon. [...] Ça freine un p’tit peu. »

r action de e8
Réaction de E8

« Ça aurait mis un arrêt », « c’est désagréable », « la sensation bah de vouloir tout changer, s’retrouver au sec. » « En rire oui mais après s’être changée, parce que, bon c’est vrai y a pas de, y a pas d’catastrophe quoi. Le principal c’est que le relationnel passe bien avec la personne avec qui on est. »

r action de e9
Réaction de E9

« Je sais pas… Je sais pas. Je peux pas trop l’imaginer. Déjà des relations sexuelles ça m’semble pas possible. Pfff une fuite euh… Non, je… Ce serait affreux j’pense. Je m’vois pas euh… Non, je sais pas. »

r action de e10
Réaction de E10

« Ah… Mais ça aurait été très dur, ah oui… Ce, j’aurais été très très mal et… Je serais partie pour me changer… Et j’ai peur que mon mari il aurait dit euh quelque chose de, de méchant… Qui fait que j’aurais été très mal. Oui… Mais grâce à dieu, ça n’est jamais arrivé. Oui. »

r action de e11
Réaction de E11

« On finit par en rire », « auto-dérision », « contre-coup », « détente », « soulagement de voir qu ’il n ’en fait pas cas ».

r action de e12
Réaction de E12

«  … … Avec mon mari on va dire euh “ oh la barbe ” un truc comme ça, parc’que c’est quand même euh… Je s’rais pas, je n’sais pas je n’sais pas (Rit). Mais je, je s’rais furieuse, plus que humiliée. » « Nan j’en rirais pas mais je s’rais furieuse, je, je, j’imagine que j’insult’rais je, ce ce con de méd’cin “ il a dit qu’y aurait pas d’problème, regarde euh. Ils connaissent rien ! ” (Rit) Je, je j’aurais réagi comme ça je pense. J’aurais mis le blâme sur quelqu’un d’autres (Rit), sur le méd’cin qui m’avait dit si je vi, visait, vidait ma vessie, j’aurait, j’aurait pas d’problème… Je pense. »

r action de e13
Réaction de E13

« On finit par en rire car ce n’était pas à chaque fois. »

r action de e14
Réaction de E14

« J’réagirais très mal et j’arrêt’rais tout d’suite. » « Que ça m’arrive pas quoi parc’que là j’crois qu’j’pète un câble. Un truc comme ça franch’ment j’pète un plomb », « c’est la fierté quand même », « ça m’touch’rait trop », « ça m’cass’rait », « ce s’rait trop scato pour moi. » « Non j’pourrais pas en rire. Même pas ! Même avec lui non. Avec personne. »