presentation de l association m d h a t n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
PRESENTATION DE L’ASSOCIATION M.D.H.A.T PowerPoint Presentation
Download Presentation
PRESENTATION DE L’ASSOCIATION M.D.H.A.T

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 17

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION M.D.H.A.T - PowerPoint PPT Presentation


  • 171 Views
  • Uploaded on

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION M.D.H.A.T. Logo de l’ ASSOCIATION. CADRE JURIDIQUE. L’ association est régie par la loi 90/053 du 19 decembre 1990 relative a la liberte d’ association au Cameroun

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'PRESENTATION DE L’ASSOCIATION M.D.H.A.T' - qamra


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2

CADRE JURIDIQUE

  • L’ association estrégie par la loi 90/053 du 19 decembre 1990 relative a la liberte d’ association au Cameroun
  • Cree en date du 21 octobre 1996 suite a uneassemblee generable constitutive reunie a ceteffet
  • Legalisee en date du 06 decembre 2006 a YAOUNDE.
  • Depot du dossier de passationd’association et ONG (organisation non gouvernemental) d,utilitepublique
slide3

CADRE

ADMINISTRATIF

  • L’associationestadministree et geree par troisorganesstatutairessuivants:
  • L’ ASSEMBLEE GENERALE DES MEMBRES organes legislatifs

Membresinscritssur la liste nominative actualisee;

B. LE CONSEIL CONSULTATIF organed’administration

C. LE BUREAU EXECUTIF

  • Un DirecteurExecutif
  • UneSecretaire
  • Un Tresorier
  • Un Medecin
  • Un Psychologue
objectifs specifiques
OBJECTIFS SPECIFIQUES

1 ) Defendre et promouvoir les droits et les Libertes des minorites, des personnesvulnerables et des personnesdefavoriseesa travers les campagnes de sensibilisation et d’ animation, les seminaires et ateliers de reflexion, les formations et le renforcement des capacites des acteursimpliques;

2) Organiser les activites de soins de sante et de prises en charges de proximites pour des personnesinffectees et affectees, par les maladies, les trumatismes de suite de la torture, ainsique les victimes des calamites de toutessortes;

3) Oeuvrer avec les patenaires des organisqtionsnationales, sousregionales et internationeles pour la mise en oeuvre des projets et programmesadaptes a la vision commune.

slide5

DOMAINES D’INTERVENTION

  • POLITIQUE en termesd’elaboration des strategies (fonctionnelle et sectorielleoperationnelle).
  • ECONOMIQUE en termes de promotion d’activitesgeneratrice de revenu, d’espritd’entreprise et de bonnegouvernence;
  • SOCIAL en termes de promotion d’activitescaritatives et philentropiques pour ameliorer les conditions de vie;
  • CULTUREL ET SPORTIF en termesd’education pour le changement de comportement, la valorisation, la preservation de l’identitetraditionnelle et de l’ethique, la formation, l’apprentissage communication etle marketing social

SECTEURS D’INTERVENTION

  • PRIMAIRErelatif a l’ Agriculture et a l’Elevage, aux activites annexes et connexes;
  • SECONDAIRErelatif a l’industrie et a la transformation;
  • TERTIAIRErelatif au commerce et a la prestation de services
methodologie de l intervention

METHODOLOGIE DE L’INTERVENTION

Diagnostic participatifpour la collect des données de faisabilite (etude de milieu ouenqueteexploratoire) a traversunemonographieouune carte geostrategique

Analyseet commentairespour une nomenclature et classement par ordre de priorite

Elaboration du chronogramme de la programmation et de la planificationde la mise en oeuvre ou de l’execution des activites

Le suiviet encadrementpour application et renforcement des capacites des acteursimpliques

L’evaluationdes previsions avec les realisations pour un ajustement

cible privilegie
CIBLE PRIVILEGIE
  • 1. Les femmes (mère de l’humanité, sa fragilité, sa faiblesse et son dynamisme)
  • 2. Les jeunes (pour son innocence, son inconscience, sa naïveté et son enthousiasme)
  • (Pour son innocence, son inconscience, sa naïveté et son enthousiasme)
  • 3. Les minorités (pour éviter toute exclusion et discrimination pour une éventuelle extinction ou disparition)
  • 4. Les personnes vulnérables (exposition aux maladies, a la famine aux calamites naturelles ou volontaires et une pauvreté ambiante)
  • 5. Les personnes défavorisées ou sous développées (éloignement des principes fondamentaux de la vie, manque du minimum vitale et exclu des progrès techniques et technologiques)
  • 6. Les communautés (unité de base idéale pour la mise en œuvre des projets ou programmes)
  • 7. Les élus locaux (Maires, Conseillers municipaux, Députés, représentants du peuple et décideurs pour la prise en charge des populations dont ils répondent sur le plan local)
  • 8. Les autorités administratives, (représentant de l’Etat et du Gouvernement pour les lois et textes), religieuses (pour la préservation des valeurs morales et spirituelles) et traditionnelles (préservation de la tradition et de l’éthique culturelle des peuples)
  • 9. Les leaders des groupes-socioéconomiques (intermédiation entre les organisations d’appuis et de la vulgarisation des principes de bases de développement).
info line
INFO LINE

SIEGE SOCIALE:

YAOUNDE Rond point express BIYEMASSI

BOITE POSTALE:

30 220 YAOUNDE

TELEPHONE:

(237) 22 13 04 16 – 77 54 74 81

FAX:

22 23 20 63

E-mail:

mdhatcmr@yahoo.fr

mdhatjoel@gmail.com

COMPTE BANCAIRE

C.C.A(Credit Communautaired’Afrique)

3447021760011

annee 2008
ANNEE 2008
  • Le MDHAT n’a pas baissé les bras sur le problème d’insertion scolaire ; en cette année 2007, le MDHAT a inséré trois enfants sur le plan scolaire à Ouest du Cameroun qui n’avait pas de possibilité d’aller à l’école.
  • L’innovation cette année est la prise en charge de la totalité de la scolarité d’une élève victime de la torture au niveau de l’enseignement supérieur dans le cadre de la promotion du mode genre sur trois ans. La prise en charge annuelle est estimée à six cent milles francs (600 000fcfa).
  • Les partenaires au developpement, qui étaient à la recherche du statut de réfugiés ont bénéficié de nos services et de nos multiples interventions et consultations divers. Nous leurs avons procuré également de multiples appuis en matériel et en technique d’animation

MOTIVATIONS

DE NOTRE INTERVENTION

  • La sousscolarisation de la jeunefille
  • Non acces de la femme a l’heritage et au domaine (terre);
  • L’exploitation des femmes, jeunes filles et des enfants à des fins ménagers;
  • L’exploitation sexuelle des femmes et des enfants à des fin commerciales (les enfants rencontré sont âgés de moins de 18 ans 13 ans);
  • La pornographie impliquant grandement les enfants (dans les zones comme Kribi, Limbe et Douala);
  • Les mariages précoces des jeunes filles, qui constituent des coutumes très courante dans l’ouest et le grand nord du Cameroun;
slide11

Les actions du MDHAT en faveur de la journée mondiale du 19 Novembre 2007, consistait à :

  • Mener une enquête pendant 1mois sur la situation profonde de l’enfant abusé au Cameroun
  • Le MDHAT a conçu un dépliant spécial qui a été distribué gratuitement (pourquoi une journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants) donc ont a distribué 4 758 exemplaires (voir photo B dépliant).
  • La réalisation de trois numéros du bulletin d’information « alerte » du MDHAT consacré à la journée du 19 novembre2007. :
  • Prévention et lutte contre la violence en milieu scolaire.
  • Violence sexuelles à dénoncer
  • Des droits de l’homme aux droits de l’enfant.
  • Environ 11223 exemplaires ont été distribué par une équipe de 18 volontaires, 12 bénévoles rémunérés, 7 personnels permanents du MDHAT.
  • Le don de Vêtements
  • Assistance dans la recherche du travail
  • Assistance Juridique
  • l’action sociale à l’intérieur du pays.
  • Assistance médical. Le total global aux victimes montent à environ 15 personnes, torturées, battues, molestées, soit par les agents pénitenciers, la gendarmeries, la police secrète et autres, venant du Cameroun et d’ailleurs. Certains cas domestiques de torture ont aussi été pris en charge, par les services d’écoute du MDHAT
  • L’autorisation de la marche pacifique demandé au autorité (sous préfet Yaoundé IV et Yaoundé V et du Préfet) ayant été refusé. Le bureau exécutif et le comité d’organisation à changer de stratégie en organisant une semaine de sensibilisation de proximité de la population de tous les horizons, (dans les domiciles, en route dans les marchés publics etc.)
  • Le MDHAT a eu à rencontrer deux communautés religieuses pour les sensibiliser à sensibiliser leurs fidèles sur les abus faits aux enfants et sur la journée mondiale pour la prévention des abus faits aux enfants.
annee 2009

ANNEE 2009

Le Cameroun étant situé dans une zone conflictogène, il n’est pas étonnant de voir les familles Tchadiennes, congolaises, Rwandaises, Ivoiriennes, Centrafricaines, soudanaises etc., fuir leur pays pour des raisons de guerre. Il y a un autre type de réfugiés, les réfugiés de l’environnement ceux là qui quittent leurs pays pour des raisons environnementales, nous nous sommes donnés comme priorités de sensibilisation et de soutient dans le cadre de la prévention des abus envers les enfants.

Le MDHAT dans le cadre de ses activités traditionnelle travaille avec les personnes réfugiés en leur apportant un soutien matériel et en facilitant leur intégration et leurs insertions.

Les femmes et les enfants issus des familles des réfugiés constituent l’une des cibles la plus privilégiée. Les femmes ont été traumatisees et presentes de sequelles. Une prises en charges immediates est necessaire. Quqnt aux enfants, beaucoup sont exploités a des fins domestiques, commerciales, et parmi les enfants de la rue, ceux la qu’on rencontre sont majoritairement les enfants des réfugiés.

types de violences faites aux femmes
TYPES DE VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

DEFINITION

C’est un acte de domination, d’humiliation, d’abus de pouvoir, de violence principalement commis envers les femmes et les enfants.

Agresser sexuellement, c’est imposer des attitudes, des paroles, des gestes à connotation sexuelle contre la volonté de la personne et ce, en utilisant l’intimidation, la menace, le chantage, la violence verbale, physique ou psychologique.

PLAN D’ACTION 2009

  • Identification et localisation des refuges (03 mois)
  • Consultations et appuis en medicaments essentiels (03 mois)
  • Recherche de financements (02 mois)
  • Campagne de sensibilisation
  • Appuis en denrees (02 mois) alimemtaires et produits de premiere neccessite (01 mois)
  • Elaboration du Programmed’insertion aux petitsmetiers
quelques cas de violances examines
Quelquescas de violances examines

Séance de prise de en charge

(examen medical)

Traumatisme physique suted’unebastonadeaccompagne de viol

slide15

Traumatime suite aux coups et blessures

Traces de lolestage et d’agressionsurunefillette de 12 ans

Deformation des doigts suite a la torture

types de vilences faites aux femmes
TYPES DE VILENCES FAITES AUX FEMMES
  • L’agression sexuelle dans les relations amoureuses
  • L’inceste
  • Le viol
  • Les attouchements sexuels
  • Le harcèlement sexuel
  • Le viol collectif
  • Le voyeurisme
  • L’exhibitionnisme
  • L’appel obscène
  • Le visionnement forcé de matériel pornographique
  • L’agression sexuelle par intoxication
  • Les agressions sexuelles faites aux enfants
  • Les mutilations génitales