Équipe d’enseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK-GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMAN - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Équipe d’enseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK-GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMAN PowerPoint Presentation
Download Presentation
Équipe d’enseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK-GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMAN

play fullscreen
1 / 90
Équipe d’enseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK-GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMAN
162 Views
Download Presentation
morley
Download Presentation

Équipe d’enseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK-GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMAN

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Psychosociologie des organisations Équipe d’enseignants : J.-F. DESCHAMPS, J. DORIDOT, D. EL AMOURI, H. FEERTCHAK-GERY, HOFAIDHLLAOUI Mahrane F. LINDENMANN, P.MARTIN, B. RAVELEAU Coordinateur : Pascal MARTIN

  2. Psychosociologie des organisations Séance 3 Personnalité

  3. Personnalité Rappel: C'est en 1931 que Kurt Lewin pose l'équation suivante : le comportement (B) est une fonction (ƒ) de la personne (P) et de l'environnement (E), soit de manière formalisée : B=ƒ(P,E)

  4. Personnalité = Partie « stable » d’une personne. La personnalité peut être décrite par les différents traits de personnalité de cette personne. E! Ex. de traits: • Réfléchi • Courageux • Anxieux • Etc =>

  5. Traits de personnalité • Exemples de traits : • extraverti • altruisme • sensible • indépendant • impulsif • sociable • anxieux

  6. Personnalité Trait de personnalité = Caractéristique constante et stable du comportement d’un individu Il existe différents outils pour identifier et classer les traits de personnalité déterminants dans le comportement d’un individu, par ex. au travail. Nous étudierons les 2 les plus connus: Le modèle des Big Five Indicateur typologique de Myers-Briggs (MBTI)

  7. Traits et Types Comment décrire la personnalité? • Traits • Dimensions de la personnalité indépendants qui servent essentiellement à décrire et à prédire des comportements typiques • Ne permet pas de comprendre la dynamique ni les processus psychologiques • Types • Combinaison unique d’attributs • Censés déterminer certaines tendances personnelles et des réactions typiques • Permet de mieux comprendre la dynamique et les processus

  8. Personnalité 1.2. La mesure de la personnalité E! Pourquoi mesure-t-on la personnalité ? En quoi est-elle utile pour les managers et les organisations ? Les tests de personnalité sont utiles pour décider des attributions de chacun Les managers peuvent ainsi prévoir quelle personne est la mieux adaptée à un poste donné On comprend mieux les personnes sous notre responsabilité et leur comportement au travail

  9. Conséquences possibles si le type psychologique n’est pas reconnu • Oblige la personne à faire des activités moins satisfaisantes pour elle • Déforme son type psychologique véritable (deviendra habile à exercer des fonctions pour lesquelles a un intérêt partagé) • Rend la personne vulnérable à des problèmes d’adaptation

  10. Personnalité – Le modèle Freudien – Le modèle OCEAN (Big Five) – Autres modèles

  11. L’approche psychanalytique de la personnalité (Freud)

  12. Personnalité • Les 3 instances de l’appareil psychique: • selon Freud, notre comportement est le résultat d’un equilibre subtil entre trois instances:

  13. L’approche psychanalytique de la personnalité Ce n’est qu’après la mort de Freud (1939) et la fin de la Seconde Guerre mondiale que la psychanalyse devient une approche reconnue de la personnalité Freud révèle à l’humanité la notion d’inconscient qui est la pierre angulaire de sa théorie du dynamisme psychique Conscience et inconscient interagissent

  14. Personnalité Le Modèle Analyse Transactionnelle: ( Eric Berne, 1961) PARENT ADULTE ENFANT

  15. Personnalité • Les 3 instances de l’appareil psychique: • selon Freud, notre comportement est le résultat d’un equilibre subtil entre trois instances:

  16. Personnalité • Le Ça : • Il s’agit de manifestations somatiques (agressives, sexuelles ; aspect instinctif et animal). • Le Ça est inaccessible à la conscience, mais les symptômes de maladie psychique et les rêves permettent d’en avoir un aperçu. • Le Ça obéit au principe de plaisir et recherche la satisfaction immédiate. C’est une sorte de marmite où bouillonnent tous nos désirs refoulés.

  17. Personnalité • Le Moi : • Le Moi est en grande partie conscient: • il est le reflet de ce que nous sommes en société, • il cherche à éviter les tensions trop fortes du monde extérieur, • à éviter les souffrances grâce, notamment, aux mécanismes de défense se trouvant dans la partie inconsciente de cette instance. • Le Moi est l’entité qui rend la vie sociale possible. Il suit le principe de réalité.

  18. Personnalité • Le Surmoi : • Depuis la naissance l’enfant hérite de l’instance parentale, groupale et sociale: il emmagasine quantité de règles de savoir-vivre à respecter. • En intériorisant les règles morales ou sociétales de ses parents et du groupe, l’enfant, puis l'adulte pratiquent le refoulement. • (En effet, le Surmoi punit le Moi pour ses écarts par le truchement du remords et de la culpabilité).

  19. Personnalité La structure de la personnalité : La personnalité psychique se met en place au cours du développement selon trois grandes organisations que l’on appelle structures: Structure névrotique …… psychotique …… border-line (cas limites) Une structure de personnalité est permanente (ne change pas au cours de la vie; sauf cas limites !)

  20. Personnalité • Structure de la personnalité… • L’ensemble dela populationse répartit donc ainsi entre ces trois structures (névrotique, psychotique ou border-line), • …. mais cela ne veut pas dire pour autant que nous sommes tous malades !! • cela signifie seulement que notre personnalité est organisée ( « structurée ») selon un type donné.

  21. Le modèle OCEAN Ou: des Big Five E!

  22. Personnalité • Le modèle OCEAN (Big 5; 5 grands Facteurs) repose sur les Traits (de personnalité) • …qu’il rassemble en 5 groupes (Facteurs) • ….par une analyse factorielle 

  23. Personnalité Le Modèle OCEAN ou: « The Big 5 » ( MMPI, 1930-40 -Minnesota Multiphasic Personality Inventory ; Cattel, 1965; Eysenk, 1967; Goldberg, 1990; McRae & Costa, 2003) • O: Openness to Experience ( Ouverture à l’Expérience) • C: Concientiousness (Caractère consciencieux) • E: Extraversion/introversion • A: Agreeableness ( Agréabilité) • N: Neuroticism (Neurosisme, Neuroticisme) cf « wikipedia big five »

  24. Analyse Factorielle (1) Principe (simplifié): A partir d’un grand nombre de variables, constituer qq groupes en mettant ensemble les variables qui ont, par ex., une corrélation* élevée. (voir corrélation 2 dias plus loin) Exemple: Modèle des Big Five (aka: 5 grands facteurs; OCEAN) 1° On interroge plein de gens de tous horizons, dont experts et littérature, sur les traits de personnalité qu’ils pensent exister. => liste de, eg, 1000 traits candidats 2° un grand échantillon représentatif (eg, 5000 personnes) se score (1 à 10; et/ou, est scoré par un psy) pour chacun de ces 1000 traits 3° tous les traits ayant (2 à 2) une corrélation > 90% sont fondus en un seul trait: => 200 traits ? 4° On met dans un même groupe tous les traits qui corrèlent à plus de 50% avec le premier; et ainsi de suite avec le reste

  25. Analyse Factorielle (2) 5° En faisant varier le curseur autour de 50%, on obtient 5 groupes de ≈ 6 sous-groupes chacun: 5 Facteurs de 6 « facettes » (Total = 30 facettes) (+ 6°: On recommence des centaines de fois depuis 1940: et ce qu’on retrouve à chaque fois, est donc « robuste »). Conclusion: voilà une méthode objective (réfutable: scientifique) Nb #1: il y a d’autres méthodes d’analyse factorielle (eg, ACP, SSP), mais le principe reste le même. Nb#2: l’analyse factorielle est utilisable à chaque fois qu’on veut regrouper rationnellement : -des objets multiples -aux multiples caractéristiques (eg, des consommateurs => segmentation marketing)

  26. Corrélation Soit 2 variables X et Y… • « Y= aX + b », …c’est fini après le lycée!  • Dans la vie réelle, on observe le cas général : Y = a X + b + Variation Aléatoire ! (cf graphe de nuage de points allongé) • Si VA = 0 ou Ɛ => « Y=aX + b » : corrélation parfaite • Si a = 0 ou Ɛ => 0 ou Ɛ corrélation • Si Variation Aléatoire < 50% de Y (donc « aX+b » prédit plus de 50% de Y) : « Bonne » corrélation.

  27. Personnalité Le Modèle OCEAN ou: « The Big 5 » ( MMPI, 1930-40 -Minnesota Multiphasic Personality Inventory ; Cattel, 1965; Eysenk, 1967; Goldberg, 1990; McRae & Costa, 2003) • O: Openness to Experience ( Ouverture à l’Expérience) • C: Concientiousness (Caractère consciencieux) • E: Extraversion/introversion • A: Agreeableness ( Agréabilité) • N: Neuroticism (Neurosisme, Neuroticisme) cf « wikipedia big five »

  28. Personnalité -L’extraversion (extraversion) : Dimension de la personnalité décrivant un individu sociable et assuré -L’agréabilité (agreableness) : Dimension de la personnalité décrivant un individu agréable, coopératif et confiant - « conscientieux »(conscientiousness) :Dimension de la personnalité décrivant un individu responsable, organisé, fiable et persévérant

  29. Personnalité -La « stabilité émotionnelle » (emotionalstability; Neuroticism) : Dimension de la personnalité décrivant un individu soit calme, confiant et se sentant en sécurité, soit, au contraire, nerveux, dépressif et ne se sentant pas en sécurité -L’ouverture à l’expérience (openness to experience) : Dimension de la personnalité décrivant un individu en termes d’imagination, d’esprit d’aventure, de sensibilité et de curiosité

  30. Personnalité Big Five & Comportements au travail E! =>

  31. Personnalité La dimension « Extraversion » : • est décisive pour les postes de dirigeants et de ventes. Les individus extravertis sont socialement plus dominants et s’affirment plus facilement que les individus introvertis. Mais, elles sont, en général, plus impulsive (taux d’absentéisme plus important et comportement dangereux)

  32. Personnalité La dimension « consciencieux »: les individus fiables, attentifs, minutieux, capables de planifier, organisés, travailleurs, persévérants et qui recherchent l’accomplissement de soi, • manifestent généralement une performance accrue dans la plupart des métiers. • ont un niveau de connaissances professionnelles supérieur, qui contribue alors à un niveau de performance supérieur • …

  33. Personnalité « conscientiousness » …. 3. lien avec le comportement d’engagement que l’on observe sous le terme « esprit d’entreprise » (ou citoyenneté organisationnelle) 4. …Mais, ces personnes peuvent par excès d’organisation et de structuration s’adapter moins bien au changement de contexte. Elles peuvent être moins créatrices

  34. Personnalité les personnes « agréables » (au sens des Big Five): • On se tourne vers elles en premier • sont censées être plus heureuses que les personnes plus désagréables. En fait, elles le sont mais dans une faible proportion.

  35. Personnalité • Stabilité émotionnelle (neuroticism): Contrairement à une idée répandue, la stabilité émotionnelle n’a pas de lien avec la performance. Ces personnes affichent une meilleure satisfaction professionnelle et un taux de stress faible • Ouverture à l’expérience ces personnes, plus ouvertes aux expériences nouvelles, sont plus créatrices et elles font plus facilement face au changement d’organisation et s’adaptent mieux aux évolutions de leur environnement

  36. Personnalité – Autres modèles de personnalité (empiriques)

  37. Personnalité • Modèle « Biologique »: • Approche (cfOpenness) • Evitement (cfneuroticism) • Capacité de contrôle (cfConcientiousness ?) • Modèle d’ Auto-régulation Cognitive : Basé sur les buts et les valeurs de la personne, et qui motivent ses actions (Markus & Nurius, 1986) ……..

  38. Personnalité • Modèle de Réalisation du Potentiel (Self-Actualization) (Carl Rogers,1959; Abraham Maslow,1968) => Degré d’Epanouissement • Auto-determination (Deci & Ryan, 1980, 2000) => Motivation Intrinsèque • Modèle Evolutionniste (Buss, 1991) • « The Cultural Animal: The Nature of Man » (Baumeister, 2005) => Les dispositions humaines clefs sont celles résultant des grandes tendances utiles durant l’évolution. //

  39. Formation de la personnalité

  40. Personnalité 1.3. Quels sont les facteurs déterminants de la personnalité ? Inné ou acquis ? La personnalité apparait comme le résultat des deux influences : L’Hérédité et l’Environnement

  41. Personnalité La personnalité d’un adulte est façonnée à la fois par son hérédité et son environnement: • L’hérédité : l’apport parental (biologiques, physiologiques et psychologiques). Les études sur les jumeaux montrent l’influence des facteurs génétiques (Illies R., Arvey R. D. et Bouchard T. J., 2006)

  42. Personnalité • L’environnement : Plusieurs facteurs environnementaux influencent notre personnalité : → la culture dans laquelle l’individu est baigné → l’éducation que l’individu reçoit → les normes en vigueur au sein de la famille, des amis, des groupes sociaux, …

  43. La personnalité dépend de… • Tendances héréditaires et constitutionnelles • Influence de la famille, du milieu, de l’éducation, de la culture • Fait d’avoir subi des épreuves et éprouvé des difficultés • Réussites et échecs • Exercice d’un métier • Conformisme imposé par des groupes religieux ou professionnels • etc…

  44. Les bases fondamentales de la personnalité • L’unité : se comporte et réagit comme un tout cohérent • L’identité: continuité ou consistance de la personne dans le temps • La vitalité: dynamisme, vigueur, énergie que la personne déploie dans ses activités • La conscience de soi: capacité de la personne à percevoir d’une manière réaliste et à se représenter correctement à la fois sa vie intérieure et le monde extérieur • Les rapports avec le milieu ambiant: capacité de déterminer ses possibilités et ses limites et de régler ses comportements sur les circonstances

  45. Personnalité Étudier la personnalité, c’est : - Etudier ce qu’est la personne, ici et maintenant (being) - Et, ce qu’elle est en train de devenir (becoming)

  46. L’approche psychanalytique de la personnalité 7 Traits (ou Types) particuliers de Personnalité & Comportement Organisationnel (13 dias)

  47. personnalité « Les connaissances en psychanalyse, etc ont permis de discerner quelques attributs spécifiques de la personnalité, identifiés comme les plus à même d’expliciter le comportement des individus dans les organisations » • l’image de soi **, • le machiavélisme, • le narcissisme, • l’autorégulation *, • la prise de risque *, • la personnalité dite de « type A » • et la personnalité proactive

  48. personnalité 1. Image de soi : Perception qu’a une personne d’elle-même : • si elle s’apprécie ou non= • Self-esteem • les capacités et l’efficacité qu’elle s’attribue = • Self-efficacy • et si elle se sent capable ou non de contrôler son environnement = • Locus of control °°/…

  49. personnalité Image de soi et comportement professionnel: • Les personnes qui disposent d’une image de soi positive perçoivent plus de challenges à relever dans leur travail, ce qui le rend plus satisfaisant. Elles cherchent aussi à obtenir des emplois plus complexes, porteurs de challenges à relever. • Les personnes qui s’auto-évaluent de façon positive pensent aussi avoir un contrôle sur leur travail et estiment généralement leurs propres actions plus positives. • Performance professionnelle : les individus ayant une image de soi positive sont plus productifs car ils se fixent des buts plus ambitieux, s’engagent davantage et persévèrent plus longtemps pour atteindre ces buts.

  50. personnalité 2. Le Machiavélisme : Cf. Machiavel, homme d’Etat et historien, Le Prince (1513). Enseigne aux puissants comment obtenir le pouvoir et le conserver, au besoin par la ruse et la manipulation Le « machiavélique »: • est pragmatique • conserve une distance émotionnelle • est manipulateur (se laisse rarement influence, persuade souvent les autres) • pense que la fin justifie les moyens = Des employés productifs dès lors que le travail demande des qualités de négociateurs ou offre une récompense en cas de réussite (ex : vendeur payés à la commission).