Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LE TRAVAIL EN ÉQUIPE PowerPoint Presentation
Download Presentation
LE TRAVAIL EN ÉQUIPE

LE TRAVAIL EN ÉQUIPE

622 Views Download Presentation
Download Presentation

LE TRAVAIL EN ÉQUIPE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Groupe optimal de St-Arnaud LE TRAVAIL EN ÉQUIPE Développer un cadre de référence commun Renforcer / développer des habiletés Devenir une équipe apprenante Schéma représentant les processus d ’un groupe 3 opérations de base Étapes de développement Niveaux de fonctionnement Processus de production Axe de participation Principes clés à retenir Processus de solidarité Cercles d ’interaction Équipe MBA Principes clés à retenir Processus d’autorégulation Fonctions d ’animation Équipe(s) au travail Rôles importants Périodes de bilan Énergies et climats dugroupe Cas particulier d ’utilisation Brigitte Carel Contrat d ’équipe

  2. NIVEAUX DE FONCTIONNEMENT D’UN GROUPE • Niveau contenu • Niveau procédure • Niveau socio-émotif Brigitte Carel

  3. Mode de participation selon le contenu Rôles relatifs à la tâche ou au contenu Contribution ou comportements caractéristiques Mode de participation selon la procédure Rôles relatifs à la procédure Mode de participation selon le socio-affectif Rôles relatifs au socio-affectif et aux relations Boisvert, Cosette et Poisson (1995, p. 73) Brigitte Carel

  4. RÔLES IMPORTANTS Brigitte Carel

  5. Sec. Socio-affectif Contenu Sc. Anim. Procédure M du T. Niveaux de fonctionnement en interaction ---- 3 PORTES D’ENTRÉE ou d’analyse Brigitte Carel

  6. Brigitte Carel

  7. ÉTAPES DE DÉVELOPPEMENT (ST-Arnaud) MATURITÉ CROISSANCE NAISSANCE Temps Brigitte Carel

  8. FAVORISER LA NAISSANCE 3 opérations importantes pour transformer l’Éren Éd Brigitte Carel

  9. ÉTAPES DE DÉVELOPPEMENT (Tuckman) 5. Dissolution 4. Production 3. Normalisation 2. Confrontation 1. Formation Temps Brigitte Carel

  10. CRÉATION DU GROUPE MAINTIEN DU GROUPE 1. Orientation 7. Renouveau 2. Construction confiance 6. Opération- nalisation 3. Clarification Obj. / rôles 5. Mise en oeuvre 4. Engagement Référence: Coat et coll. (1998) Voir recueil / jour 1 Brigitte Carel

  11. Brigitte Carel

  12. PROCESSUS DE PRODUCTION • Axe de participation • Cible commune • Énergie de participation • Climats: • de fébrilité (+) • d ’efficacité (OK) • d ’apathie (-) Brigitte Carel

  13. AXES DE PARTICIPATION ET CIBLE COMMUNE Brigitte Carel

  14. PROCESSUS DE PRODUCTION Principes clés à retenir • Chaque position peut être exercée de façon positive ou négative • Chaque position = « distance psychologique» d ’un membre par rapport à la cible commune • Il est souhaitable que les membres oscillent sur leur axe de participation • Distance optimale: positions d’émetteur et de récepteur Brigitte Carel

  15. Brigitte Carel

  16. PROCESSUS DE SOLIDARITÉ • Cercles d ’interaction • Cercles optimal et partiel • Énergie de solidarisation • Climats: • d ’euphorie (+) • de solidarité (OK) • de réserve (-) Brigitte Carel

  17. CERCLES D ’INTERACTION ET COMMUNICATION Brigitte Carel

  18. PROCESSUS DE SOLIDARITÉ Principes clés à retenir • Cercle optimal = émetteurs + récepteurs incluant tous les membres de l ’équipe • Cercle partiel = différentes positions sur l’axe mais pas tous les membres du groupe • Le cercle optimal favorise une meilleure communication  conscience du groupe • Il est important de manifester de l’intérêt pour les membres et reconnaître leurs ressources Brigitte Carel

  19. Grille de Blake et Mouton Travail en équipe Social 1,9 9,9 5,5 Intérêt pour l'humain Intermédiaire Centré sur la tâche Anémique 1,1 9,1 Intérêt pour la production Brigitte Carel

  20. Brigitte Carel

  21. PROCESSUS D’AUTO-RÉGULATION • Fonctions d’animation • Périodes d’évaluation / Bilans • Énergie d’entretien • Climats: • laborieux (+) • d ’harmonie (OK) • de confusion / de réserve (-) Brigitte Carel

  22. FONCTIONS D’ANIMATION • BUT: • Prévenir les obstacles et assurer la régulation des processus de solidarité et de production au sein du groupe • TYPES: • Fonctions de clarification • Fonctions d’organisation • Fonctions de facilitation Brigitte Carel

  23. FONCTIONS de CLARIFICATION • BUT: • Permettre aux idées et aux informations de circuler librement et d ’êtres comprises par les membres du groupe • EXEMPLES: • Faire préciser • Faire des liens • Reformuler • Résumer • Faire élaborer davantage Brigitte Carel

  24. FONCTIONS d’ORGANISATION • BUT: • Régulariser la participation et éviter l’incohérence et le chaos; permettre aux membres de fonctionner de concert les uns avec les autres • EXEMPLES: • Accorder la parole • Stimuler / réfréner la participation • Sensibiliser au temps • Proposer une méthode de travail • Ramener sur la cible Brigitte Carel

  25. FONCTIONS de FACILITATION • BUT: • Instaurer un climat qui soit favorable au bon fonctionnement du groupe et traiter les obstacles qui pourraient survenir • EXEMPLES: • Accueillir • Faire diversion • Focaliser • Faire verbaliser une émotion • Objectiver • Détendre l’atmosphère Brigitte Carel

  26. PÉRIODES DE BILAN • Nécessaires quand, à elles seules, les fonctions d’animation ne suffisent pas • Période de bilan / auto-évaluation du groupe doivent devenir une cible commune • Différents contenus d ’évaluation: • de l ’influence • de la communication • de la participation • de l ’organisation du groupe • de la maturité du groupe • de la raison d’être du groupe Brigitte Carel

  27. ÉNERGIES ET CLIMATS Brigitte Carel

  28. Selon Bélanger (1973) et Lebel (1983), la fonction principale de l’évaluation consiste à indiquer les changements à opérer tant du point de vue de la productivité et de la maturité du groupe que de ceux de ses membres. C’est pourquoi l’évaluation est une démarche importante dans la vie d’un groupe, un moment où le groupe prend en main son action, son vécu, comme objet d’analyse pour construire son avenir (Haccourt et al., 1989). In Boisvert, Cossette et Poisson (1995. p. 322) Brigitte Carel

  29. Zone d’évaluation Zone d’évaluation Zone d’évaluation BUT ACTION RÉSULTAT Ajustement ultérieur des buts Ajustement ultérieur des buts Ajustement ultérieur des actions L’ÉVALUATION DANS UN GROUPE In Boisvert, Cossette et Poisson (1995. p. 322) Brigitte Carel

  30. 3 questions d’ordre général • Nos buts (ou objectifs) sont-ils réalistes et pertinents? • Nos actions (ou stratégies) sont-elles réalistes et pertinentes au regard des buts à atteindre? • Y a-t-il des facteurs hors de notre contrôle qui ont influencé la qualité et le niveau des résultats obtenus? Brigitte Carel

  31. IV Inconsciencedesa compétence III Consciencede sacompétence I Inconsciencede sonincompétence II Consciencede sonincompétence Schéma de Diltz Brigitte Carel

  32. Fenêtre de JOHARI (Luft et Ingham) CONNU DE SOI INCONNU DE SOI Le grand jour La zone aveugle CONNU DE L’AUTRE L’inconnu La face cachée INCONNU DE L’AUTRE Brigitte Carel

  33. La roue de l’apprentissage Individu Plus concret RéflexionPenser et sentir Action Décision Connexion Plus abstrait Plus d’action Plus de réflexion Schéma réalisé par Huot (2003). Reproduit avec son autorisation. Brigitte Carel

  34. La roue de l’apprentissage • Les adaptateurs Équipe Action coordonnée Plus concret • Les penseurs divergents Réflexionen commun Planification commune • Les penseurs convergents Interprétation partagée • Les connecteurs Plus abstrait Plus de réflexion Plus d’action Brigitte Carel

  35. La roue de l’apprentissage Observer Recadrer Réfléchir Reconnecter Faire Décider Reconsidérer Action Réflexion Boucle simple de réflexion Boucle double de réflexion Brigitte Carel

  36. RÉDIGER UN CONTRAT D’ÉQUIPE Éléments du contrat d’Équipe Utilité du contrat d’équipe Favoriser la qualité du fonctionnement et des résultats d’équipe MBA Développer de la compétence collective Brigitte Carel

  37. COHÉRENCE …favorisant la performance et la satisfaction des membres SUPPORT ENCADREMENT QUALITÉS D’UN CONTRAT D’ÉQUIPE… ENGAGEMENT (Carel, 2003) Brigitte Carel

  38. RÉDACTION D’UN CONTRAT D’ÉQUIPE • Contenus du contrat: • Coordonnées des membres • Identification d’un représentant d’équipe • Valeurs privilégiées • Mission / objectifs de l’équipe • Ententes sur le mode d’organisation du travail et les rôles de chacun • Normes d’équipe en cas de difficultés • Signatures et date Brigitte Carel

  39. COMPÉTENCE COLLECTIVE Contenu de la compétence collective Savoir élaborer des représentations partagées Savoir communiquer Savoir coopérer Savoir apprendre collectivement de l’expérience 12 conditions d’émergence de la compétence collective *** voir Guy Le Boterf, texte fourni *** Brigitte Carel

  40. Décollage Navigation Atterrissage Décollage Navigation Atterrissage Décollage Navigation Atterrissage Décollage Navigation Atterrissage ANIMATION DE RÉUNION Selon Laure (2000), 3 phases importantes: Période(s) de transition Brigitte Carel

  41. Contrôle Communication A EXISTENCE ÉCOUTE Convivialité ANIMATION DE RÉUNION • Selon Laure (2000), des composantes importantes: les « 2E/3C» Brigitte Carel

  42. Périodes de forte EXISTENCE Décollage Navigation Atterrissage Brigitte Carel

  43. Moments clé d’une réunion AVANT DÉBUT PENDANT FIN APRÈS CONTEXTE DE RÉALISATION DE LA RÉUNION Votre style personnel de gestion Le style personnel de chaque participant Niveau de maturité des participants Niveau de maturité du groupe à trav. ens. Objectifs et mission de l’entreprise Culture de l’entreprise Événements critiques vécus au travail Habiletés nécessaires pour chaque moment Brigitte Carel

  44. Moments clé d’une réunion AVANT DÉBUT PENDANT FIN APRÈS CONTEXTE DE RÉALISATION DE LA RÉUNION Nombre de personnes présentes à la réunion Expertise des membres présents Motivation des gens pour le motif de la réunion Qualité des relations entre les membres Temps / moment disponibles pour se réunir Importance des décisions à prendre Crédibilité / base de pouvoir des membres Habiletés nécessaires pour chaque moment Brigitte Carel

  45. TYPES DE RÉUNION • Information • Planification • Résolution de problème et prise de décision • Rétroaction • Formation • Réjouissance Référence: Trucotte (2000) Brigitte Carel

  46. PRÉPARATION DE L’ANIMATION DES DÉCISIONS À PRENDRE Qui? Combien? Quoi? Comment? Pourquoi? Avec quoi? Où? Quand? Brigitte Carel

  47. FONCTIONS D ’ANIMATION et Catégories de points à l’O. du J. Durée à prévoir Fonctions d’animation Plus court Clarification INFORMATION Organisation DISCUSSION CONSULTATION Facilitation DÉCISION PROCESSUS DE RÉSOLUTION DE PROBLÈME Plus long Adaptation d ’un document de Lucie Fortier et Mario Roy, 1996 Brigitte Carel

  48. STYLE + DIRECTIF / AUTORITAIRE Objectifs fixés avant élevé passive faible faible N. participants Participation Initiative Collaboration Créativité Objectifs fixés en groupe restreint active forte élevée STYLE + DÉMOCRATIQUE / COOPÉRATIF Quel style d’animation choisir? Brigitte Carel Boisvert, Cossette et Poisson (1995)

  49. Acteur Interaction Interlocuteur 1. Stratégie Vision presbyte Vision ajustée 2. Effet visé pendant l’interaction Effet à venir Vision myope Intention 3. Motivation St-Arnaud, 2000, p. 47 PRINCIPE D’AUTORÉGULATION Brigitte Carel

  50. FONCTIONNEMENTS LIMITES PERVERSES OBSESSIONNELLES Des réunions HYSTÉRIQUES DÉPRESSIVES DES RÉUNIONS PARTICULIÈRES • MODES DE RÉPONSES • Recours au leader • Groupe fusion • GROUPE DE TRAVAIL • Foyer d’anxiétés • Lieu de valorisation narcissique • Carrefour de stratégies • MÉCANISMES DE PROTECTION • Formalisme spatiale • Respect formel de l’ordre du jour • Tour de table égalitaire Brigitte Carel Amado et Guittet (1998)