Prise en compte des acquis - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Prise en compte des acquis PowerPoint Presentation
Download Presentation
Prise en compte des acquis

play fullscreen
1 / 8
Prise en compte des acquis
84 Views
Download Presentation
maxine-dyer
Download Presentation

Prise en compte des acquis

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Service public régional de formation professionnelle : développement de pratiques de formation individualisées Prise en compte des acquis MENSIA Conseil 10 place de la Madeleine, 75008 PARIS Tel: 01 42 44 14 50 / Fax: 01 42 44 14 51 28 Juin 2010

  2. Composition du groupe • Catherine Jolly, ARFAD • Sabrina Lambert, Fare 16 • Philippe Piaud, CFPPA 16 • Monique Moreau, MFR Jarnac • Dominique Laborde, CMA 17 La réunion s’est tenue à l’ARFAD à Niort Ce document a été élaboré sur la base du support présenté par l’ARFAD

  3. Eléments de contexte (1/2) • Jusqu’à peu, le parcours « pré-qualifiant» de l’ARFAD d’une durée de 10 semaines se composait : • D’un diagnostic • Tests (raisonnement, logique, savoirs de base, personnalité…) • Préconisations du formateur sur le parcours sur la base de l’analyse des résultats aux tests effectués et des compétences acquises antérieurement • Entretien individuel avec le stagiaire et co-contractualisation du parcours de formation • D’une période de « pré-formation» en centre et en entreprise • Plusieurs constats ont amené l’ARFAD à entreprendre la refonte de cette période : • L’analyse des parcours des stagiaires et des premiers bilans de formation a permis de dire que ce moment du parcours n’était pas assez individualisé • La durée du diagnostic semblait trop importante (10 semaines) • Tel qu’il était conçu, le parcours ne permettait pas de « valoriser » les éléments acquis au cours de ces dix semaines

  4. Eléments de contexte (2/2) • L’ARFAD et ses partenaires ont travaillé ensemble pour construire un nouveau parcours dit « d’ante qualification » avec : • Une durée totale moins importante intégrant le diagnostic et la préparation, d’une durée moyenne de 8 semaines à la place de 10, voire moins en fonction des éléments découlant du diagnostic • La prise en compte des différences individuelles (parcours antérieurs des stagiaires, compétences déjà acquises et rythmes de progression) • L’intégration du passeport formation dans le diagnostic • La validation, dès la deuxième semaine de ce nouveau programme, du PSC 1 (intégré auparavant dans le parcours certifiant et donc, plus loin dans le parcours global) afin de permettre aux stagiaires qui ne souhaiteraient pas poursuivre leur parcours sur le SPRF de bénéficier a minima d’un acquis reconnu.

  5. Légende En entreprise En centre de formation Vue d’ensemble du parcours de formation ante-qualification Diagnostic S1 Projet validé Projet non validé Stage de validation de projet Stage de validation de projet Découverte des métiers S2 PSC1* PSC1* Au besoin : réajustement des objectifs, changement du lieu de stage Stage en entreprise S3 Au besoin : réajustement des objectifs, changement du lieu de stage Stage en entreprise S4 Approfondissement des métiers S5 Autres stagiaires Stagiaires préparant le DEAVS Pour les plus avancés Pour les moins avancés Stage en entreprise Renforcement des connaissances Préparation DEAVS S6 Epreuve d’admissibilité Retour d’expérience sur les stages S7 Passeport formation Préparation à l’entrée en formation S8 Epreuves d’admission au DEAVS *Module PSC1 : Premiers secours civiques

  6. Commentaires sur le parcours d’ante-qualification • Lors de la première rencontre avec le futur stagiaire (avant le diagnostic), une « fiche signalétique » est complétée par l’apprenant : • Composée de questions « de base » elle permet de savoir rapidement si le stagiaire sait lire / respecter une consigne / argumenter • L’organisme peut ainsi, si besoin réorienter le stagiaire vers des modules complémentaires (compétences clés par exemple) si le stagiaire est très en difficulté • A minima, les stagiaires interrompant leur formation au cours de cette période verront leurs acquis valorisés par : • L’obtention du module PSC 1 • Le passeport formation • L’entreprise constitue une ressource formative à part entière : • En amont du stage, l’OF responsable de la conduite de cette période, prend contact avec l’entreprise pour la sensibiliser au SPRF • Chaque stage fait l’objet d’un bilan avec le maître de stage • Au besoin, la période en entreprise peut évoluer en fonction des besoins/difficultés du stagiaire : • Réajustement des objectifs initiaux du stage • Changement de lieu de stage • Le référent du parcours est le garant du réajustement et de l’accompagnement du stagiaire

  7. Le contrat • Quels sont les commentaires / suggestions des autres organismes de formation à la présentation de cette nouvelle trame ? • Quelles sont leurs suggestions d’amélioration pour mieux prendre en compte les acquis et permettre aux stagiaires de valoriser ce qui aura été fait au cours de ces 8 semaines ?

  8. Propositions du groupe / Pistes de réflexion • Il pourrait être opportun de positionner le travail sur le passeport formation plus « en amont » dans le parcours d’ante-qualification de façon à : • Détecter rapidement les freins liés à l’utilisation de l’outil informatique, et éventuellement, proposer une initiation à l’informatique aux stagiaires en difficulté • Permettre aux stagiaires de s’approprier l’outil au fur et à mesure de leur parcours • Donner l’opportunité aux stagiaires qui quittent le dispositif de façon prématurée d’avoir accès, a minima, à la formalisation de leurs expériences passées et des acquis de la formation • La fiche signalétique renseignée lors du diagnostic pourrait évoluer vers un outil permettant de repérer les freins et les besoins du stagiaires : • Elle peut permettre de repérer dès le premier entretien des éléments clés pour la suite du parcours (connaissance du métier, mobilité réelle du stagiaire, motivation…) • Signée par le stagiaire, elle devient un élément sur lequel « on peut revenir » pendant le parcours • La prise en compte des acquis durant cette période d’ante-qualification peut également passer par des mises en situation professionnelles sur des plateaux techniques • La MFR de Jarnac témoigne ainsi que celle-ci a permis (sur des parcours hors DEAVS) de réduire jusqu’à deux mois le temps de formation