les piscines n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les piscines PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les piscines

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 58

Les piscines - PowerPoint PPT Presentation


  • 87 Views
  • Uploaded on

Les piscines. École de natation……… …..lieu de compétition…. ……. espace de jeux et de détente. Les risques sanitaires. Les principales sources de contamination. les baigneurs : cheveux, peau, sécrétions… les non-baigneurs l’eau d’adduction les produits chimiques

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Les piscines' - mariel


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les piscines

Les piscines

École de natation………

…..lieu de compétition….

……. espace de jeux et de détente

les principales sources de contamination
Les principales sources de contamination
  • les baigneurs : cheveux, peau, sécrétions…
  • les non-baigneurs
  • l’eau d’adduction
  • les produits chimiques
  • le matériel d ’animation, la décoration
  • la pollution atmosphérique et le vent
les supports de contamination
Les supports de contamination
  • l’eau des bassins
  • les surfaces (en particulier les sols)
  • le matériel d ’animation (lignes d’eau, plongée, canoë,…. )
  • l’air
les facteurs favorisant la contamination
Les facteurs favorisant la contamination
  • La promiscuité
  • Le confinement par manque de renouvellement de l’air
  • L’atmosphère tiède et humide
  • Les revêtements anti-dérapants
  • La peau insuffisamment séchée
nature des contaminants
Nature des contaminants
  • Biologique
    • virus, bactéries, champignons, protozoaires, parasites…
  • Chimique
    • produits de traitement et d’entretien
la contamination microbiologique apport e par le baigneur
La contamination microbiologique apportée par le baigneur
  • Les germes d’origine intestinale
  • Les germes de la peau, des muqueuses
  • Les germes rhino-pharingés
  • La verrues plantaires

Un baigneur apporte 30 millions de bactéries au cours d’une baignade

la contamination chimique
La contamination chimique
  • Intoxication aiguë
    • ingestion ou inhalation massive de produits de traitement
  • Intoxication légère
    • irritation oculaire
objectifs principaux
Objectifs principaux :
  • Proposer une eau claire et agréable pour les activités de bain
  • Préserver la santé des baigneurs
  • Maintenir la limpidité de l’eau en permanence pour la sécurité du nageur
objectifs sanitaires
OBJECTIFS SANITAIRES

PROTECTION DE LA SANTE ET DE LA SECURITE DES BAIGNEURS

  • Limitation des apports de contamination par les baigneurs
    • limitation de la fréquentation FMI
    • mesures de prévention : équipements sanitaires, pédiluves, information des usagers
  • Destruction permanente des germes apportés par les baigneurs
    • Traitement des eaux
    • Nettoyage des sols
limitation de la pollution introduite
Limitation de la pollution introduite
  • Distinction des circuits baigneurs et non baigneurs
    • non chevauchement des circuits « pieds chaussés » et « pieds nus »
  • Mise à disposition d’équipements sanitaires satisfaisants
    • vestiaires, sanitaires, douches
  • Mise en place de pédiluve
  • Information et éducation sanitaire des baigneurs
circulation des baigneurs la marche en avant
Circulation des baigneursLa marche en avant

La zone de circulation « pieds chaussés » doit être indépendante de la zone de circulation «  pieds nus »

N’oubliez pas l ’accès handicapés !

les vestiaires
Les vestiaires
  • aire de transition  zone à risque à éviter
  • entretien rigoureux
  • vestiaires individuels
    • séparation des zones « pieds chaussés » et des zones « pieds nus »
  • vestiaires collectifs
    • zone de déchaussage
les sanitaires
Les sanitaires
  • Nombre défini en fonction de la F.M.I.
  • Avant l’accès aux bassins
  • Entretien aisé par leur conception et les matériaux utilisés

Attention aux pentes et à l’évacuation des eaux !

la douche un r le primordial
La douche : un rôle primordial
  • Obligatoire
  • Savonnée
    • Avant d ’entrer dans le bassin : éliminer la majorité des germes cutanés et une grande partie de la pollution organique azotée
    • En sortant du bassin : pour se débarrasser des germes qu’il a pu recueillir (prévention personnelle)
la douche
La douche
  • Alimentation en eau chaude
  • Mitigeage le plus près possible de l’usage
  • Distribution de savon
  • Revêtement anti-dérapant : interdit d ’utiliser des caillebotis

Avec des pose-serviettes SVP !

le p diluve
Le pédiluve
  • Alimenté en continu par surverse
  • Désinfectant pour détruire la contamination des pieds des baigneurs (teneur de 4 à 6 mg/l de chlore)
  • Inévitable pour un passage obligatoire
  • Suffisamment dimensionné (2 pieds !)
  • Aménagé en pente douce pour permettre le passage des fauteuils roulants (1 rotation de roue)
information des usagers
Information des usagers
  • Sensibilisation aux règles d’hygiène
  • Mise à disposition des résultats des analyses du contrôle sanitaire
destruction de la pollution r siduelle
Destruction de la pollution résiduelle
  • le traitement des eaux
  • le nettoyage des sols et des équipements
objectifs du traitement des eaux
Objectifs du traitement des eaux :
  • Evacuer et traiter la contamination apportée en permanence
  • Maintenir la transparence de l’eau pour assurer la sécurité des baigneurs

Eau filtrée désinfectée et désinfectante

les points principaux
Les points principaux
  • Hydraulicité du bassin
  • Recirculation de l ’eau
  • Apport d’eau neuve
  • Floculation Filtration
  • Désinfection
  • Traitement complémentaire : correction de pH, adoucissement...
hydraulicit des bassins
Hydraulicité des bassins
  • Trois types de circulation de l ’eau :
    • Hydraulicité classique
    • Hydraulicité inversée
    • Hydraulicité mixte

Éviter les zones mortes pour limiter les dépôts

Récupérer le film superficiel

slide27

CIRCULATION DE L'EAUAncienne norme

Désinfection

Neutralisant

Réseau Assainissement

Eau neuve

Débitmètre

Compteur

Préfiltre+Pompe

Egout

Filtre

slide28

CIRCULATION DE L'EAUConforme

Désinfection

Neutralisant

Eau neuve

Débitmètre

Compteur

Réseau d ’assainissement

Filtre

recyclage de l eau
Recyclage de l'eau
  • Bassin de surface supérieure à 240m2
    • - 30 mm pour une pataugeoire
    • - 1h30 pour les bassins dont p< 1.50m
    • - 4h pour les bassins dont p> 1.50m
    • - 8h pour les fosses à plongeon
  • Contrôle par des compteurs totalisateurs
apport en eau neuve
Apport en eau neuve
  • Objectifs :
      • Remplacement de l’eau de ruissellement des plages évacuée par goulotte
      • Renouvellement d’une partie de l’eau (minimum 30l/baigneur/jour et recommandation 50l/baigneur/jour)
filtration
Filtration
  • Objectifs :
    • Clarifier l’eau : assurer la rétention des particules en suspension
    • Faciliter l’action ultérieure du désinfectant en réduisant la concentration des micro-organismes
filtration1
Filtration
  • Pré-filtration :tamisage, avant les pompes, par grillage pour éléments grossiers (cheveux, feuilles, bagues, etc…)
  • Filtres à sable
      • Semi-rapides : sable de 0,4 à 0,6 mm et vitesse de 20 à 40 m/h
      • Hauteur de sable 80 cm minimum
      • Existence de filtres multicouches (sable + hydroanthracite)
  • Filtres à diatomites
  • Filtres à cartouches : inadapté pour les piscines de collectivité
la d sinfection des eaux
La désinfection des eaux
  • détruire les germes pathogènes
  • empêcher le développement des algues
les produits chlor s
Les produits chlorés
  • Le chlore gazeux
  • L’eau de javel
  • L ’hypochlorite de calcium
  • Le chlore stabilisé
    • Acide trichloroisocyanurique
    • Dichloroisocyanurate de sodium ou de potassium
le chlore dans l eau
Le chlore dans l ’eau
  • En solution dans l’eau, le chlore gazeux, l’eau de javel et l ’hypochlorite de calcium existent sous différentes formes :
    • L’acide hypochloreux (HClO)
    • Les ions hypochlorites (ClO-) chlore libre
    • HCLO = Chlore libre actif
le chlore
Le chlore

Chlore gazeux

Cl2 + H2O <=> HCLO + H+ + CL-

Ph < 4 Equilibre se déplace <== Chlore dissous

5,6 < Ph <10 HCLO commence à se dissocier

HCLO <=> CLO- + H+

Ph > 10 CLO- prédomine, HCLO tout dissocié

Eau de javel

NaClO + H2O <=> HCLO + Na+ + OH-

efficacit des diff rentes formes du chlore
Efficacité des différentes formes du chlore

Temps nécessaire à la destruction de 99% de E. Coli en fonction de la forme du chlore, pour une même quantité de produit :

  • Acide hypochloreux : 2 minutes
  • Ions hypochlorites : 40 minutes
  • Monochloramines : + de 8 heures
avantages et inconv nients du chlore gazeux
Avantages et inconvénients du chlore gazeux
  • Favorise la formation de chlore actif en abaissant le pH
  • Mise en œuvre simple et pratique
  • Conserve son pouvoir oxydant dans le temps
  • Précautions spécifiques pour le stockage et la manipulation de bouteilles
avantages et inconv nients de l eau de javel
Avantages et inconvénients de l’eau de javel
  • mise en œuvre simple
  • coût de fonctionnement réduit
  • fait monter le ph
  • nécessite des précautions lors de sa manipulation
  • se dégrade rapidement à la lumière et à la chaleur
avantages et inconv nients de l hypochlorite de calcium
Avantages et inconvénients de l’hypochlorite de calcium
  • mise en œuvre simple
  • fait monter le pH
  • augmente la dureté de l’eau (problème d’entartrage)
  • prix de revient élevé
action des ultraviolets sur le chlore
Action des ultraviolets sur le chlore
  • transformation du chlore en ions chlorures inactifs
  • chlore consommé en pure perte
  • piscines de plein air : difficile de maintenir une teneur en chlore correct
  •  utilisation de chlore stabilisé
avantages et inconv nients des stabilisants
Avantages et inconvénients des stabilisants
  • source de chlore résistante aux U.V.
  • produits solides stables faciles à manipuler
  • coût relativement élevé
  • contrainte de fonctionnement : apport d ’eau neuve important
lavage
Lavage
  • Permet d ’éliminer la couche superficielle des sols
    • Utiliser un détergent classique
    • Attention à ce que le produit soit compatible avec le chlore
rin age
Rinçage
  • Rincer le sol à grande eau
    • Ne pas utiliser de serpillière
    • Evacuer l’eau en direction des siphons de sol
    • Ne pas laisser de zones stagnantes
d sinfection
Désinfection
  • Appliquer le désinfectant sur les surfaces
  • Si possible, ne pas rincer et laisser évaporer le produit toute la nuit
  • Attention : le produit doit être compatible avec les produits chlorés
    • Ne pas utiliser d’ammoniums quaternaires
la surveillance sanitaire des piscines
La surveillance sanitaire des piscines
  • Deux niveaux de responsabilité :
    • Le gestionnaire de l’établissement
    • L’autorité sanitaire (Agence régionale de santé Service Santé Environnement, Service communal d ’Hygiène et de Santé)
la surveillance du gestionnaire de la piscine
La surveillance du gestionnaire de la piscine
  • La surveillance des baigneurs
    • sécurité des baigneurs
    • respect des règles d ’hygiène
      • Entretien rigoureux des installations sanitaires et des locaux
      • Respect du règlement intérieur
      • interdiction de l’accès à la baignade pour les personnes atteintes d’affections cutanées
      • respect de la F.M.I…..
la surveillance par le gestionnaire de la piscine
La surveillance par le gestionnaire de la piscine
  • La surveillance du traitement des eaux
    • Surveillance permanente des installations de traitement (perte de charge dans les filtres, apport d ’eau neuve, recirculation,…)
    • Surveillance de la qualité des eaux
tenue du carnet sanitaire
Tenue du carnet sanitaire
  • Une fois par jour :
      • La fréquentation
      • Le relevé des compteurs
  • Deux fois par jour
      • La transparence
      • La température
      • Le ph
      • La teneur en chlore disponible
      • La teneur en chlore total
      • La teneur en chlore combiné
  • Une à deux fois par semaine
      • La teneur en stabilisant
le contr le des piscines par l autorit sanitaire
Le contrôle des piscines par l’autorité sanitaire
  • La qualité physico-chimique de l’eau
    • Vérification régulière (au moins 1 par mois)
  • La salubrité générale de l’établissement
    • Vérification à l ’initiative de l ’autorité
le contr le des piscines par l autorit sanitaire1
Le contrôle des piscines par l’autorité sanitaire
  • Fréquence et nature des analyses de l’eau, fixées par arrêté préfectoral selon le type d’installation
  • Des échantillons d’eau sont prélevés pour analyse par l’ARS ou le laboratoire agréé
  • Les résultats analyses, interprétés et commentés par l’ARS sont affichés de manière visible
la r glementation applicable aux piscines
La réglementation applicable aux piscines
  • L’ordonnance n°2000-548 du 15 juin 2000 concernant le chapitre II du Code le la santé publique (articles L l’article L 1332)
  • Décret n°81-324 du 7 avril 1981
  • Arrêté du 7 avril 1981 (dispositions techniques)
  • Arrêté du 7 avril 1981 (dispositions administratives)
dispositions administratives
Dispositions administratives
  • Déclaration d'ouverture
  • Mise en conformité des installations
  • Contrôle
dispositions techniques
Débits de recyclage

Renouvellements journaliers

Vidange

Produits désinfectants

Injection des produits

Circuits de recyclage

Caractéristiques des filtres

Contrôle de la qualité du traitement

Dispositions techniques