Figure 1: composition du complexe TCR/CD3 - PowerPoint PPT Presentation

liberty-haney
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Figure 1: composition du complexe TCR/CD3 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Figure 1: composition du complexe TCR/CD3

play fullscreen
1 / 21
Download Presentation
Figure 1: composition du complexe TCR/CD3
69 Views
Download Presentation

Figure 1: composition du complexe TCR/CD3

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Figure 1: composition du complexe TCR/CD3 Motif D/E-X-X-Y-X-X-L-(X)6-8-Y-X-X-L

  2. Figure 2: distribution du motif ITAM

  3. Figure 3: synthèse intracellulaire du complexe TCR/CD3 abgedez2z2 abgedez2z2

  4. Figure 4: les kinases de la famille src

  5. Figure 5: étapes précoces de l’activation du TCR

  6. Figure 6: rôle de CD45dans l’activation de p56lck

  7. Figure 7: recrutement et activation de ZAP-70

  8. Grb2 SLP76 PLCg1 Zap/Syk Grb2 Itk Btk SLP76 Zap/Syk PLCg1 Figure 8: le rôle des molécules adaptatrices

  9. Figure 9: les voies stimulées par l’activation du TCR

  10. Figure 10: l’activation de la calcineurine

  11. Figure 11: le promoteur du gène de l ’IL-2

  12. L’interaction entre le LyT et la cellule présentant l’Ag Rôle +++ de CD4 et CD8 dans l’interaction LyT et pCMH

  13. Les organes lymphoïdes secondaires: lieu de rencontre LyT-DC Mouvements orientés (chimiokines) des LyT: « collisions » avec les DC suivi de contacts productifs ou non

  14. Interactions LyT-CPAg Les molécules membranaires s’étendent plus ou moins haut au dessus du plan de la membrane cellulaire Les molécules glycosylées sont très chargées négativement (acide sialique)

  15. Interactions LyT-CPAg Contact stabilisé par une interaction TCR-pCMH productive (jusqu’à 24h) Formation de la « synapse » immunologique Molécules d’adhésion (ralentissement ou arrêt de la migration) Interactions faibles TCR-pCMH en absence de l’Ag spécifique

  16. Interactions membranaires LyT-CPAg

  17. Interactions LyT-CPAg Contact stabilisé par une interaction TCR-pCMH productive (jusqu’à 24h) Formation de la « synapse » immunologique Molécules d’adhésion (ralentissement ou arrêt de la migration) Interactions faibles TCR-pCMH en absence de l’Ag spécifique

  18. La synapse immunologique Synapse en œil de taureau (« bull-eye ») cSMAC pSMAC

  19. Les différents types de synapse immunologique a- synapse en œil de taureau entre LyT et CPAg non professionnelles ou avec des membranes artificielles b- synapse sécrétoire LyT CD4+ (sécrétion cytokines Th1 et Th2) LyT CD8+ (sécrétion perforine/granzymes) c et d- synapses productives phosphorylations et Ca++ la synapse en « bull-eye » ne semble plus fonctionnelle l’activation T est un mécanisme dynamique

  20. Les conditions d’une reconnaissance TCR-pCMH productive 1- Affinité du TCR pour le pCMH très faible (10-6 M = 1000 fois moins que Ag-Ac) contrairement aux Ac, une hausse de l’affinité bloque l’activation l’activation nécessite des restimulations répétées du TCR au sein des microclusters dynamiques peptide agoniste/agoniste fort/agoniste partiel/antagoniste activation complète, partielle ou nulle de zeta

  21. 2- Nombre de complexes TCR-pCMH nécessaire et suffisant • à la surface cellulaire: plusieurs 103 peptides différents présentés plusieurs 105 molécules CMH 5 à10% de la surface cellulaire est scannée par le LyT • il faut entre 1 et 10 pCMH pour activer le LyT • le seuil dépend du stade de développement: très bas dans le thymus: sélection négative élevé pour un LyT mature naïf: éviter auto-réactivité très bas pour un LyT préalablement activé par l’Ag • les complexes CMH + peptide du Soi auraient un rôle facilitateur