le tako tsubo ou cardiomyopathie de stress n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le « Tako-Tsubo » ou cardiomyopathie de stress PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le « Tako-Tsubo » ou cardiomyopathie de stress

play fullscreen
1 / 15
Download Presentation

Le « Tako-Tsubo » ou cardiomyopathie de stress - PowerPoint PPT Presentation

leia
199 Views
Download Presentation

Le « Tako-Tsubo » ou cardiomyopathie de stress

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Actualités mars 2005 Le « Tako-Tsubo »ou cardiomyopathie de stress

  2. 7 études totalisant 180 patients décrites principalement par des auteurs japonais : cardiomyopathie de stress ou syndrome de « Tako- tsubo » (outil ancestral Japonais servant à capturer les poulpes) Une relation de cause à effet a été démontrée entre : un stress émotionnel une sidération myocardique Le « Tako-Tsubo » ou cardiomyopathie de stress Bybee KA et. Ann Intern Med 2004 ; 141 : 858-65

  3. Série rétrospective de 19 patients hospitalisés en unité de soins intensifs : Douleurs thoraciques suspectes d’ infarctus du myocarde A l’admission : hypotension artérielle, choc cardiogénique (contre-pulsion aortique 3 cas) choc électrique pour F.V. Présentation clinique • Wittstei I.S.. N Engl J Med 2005 ; 352 : 539-48

  4. • 93% des patients étaient des femmes : 18/19 • Age médian 63 ans • Facteur déclenchant : dans la moitié des cas de l’annonce du décès brutal d’un proche, événement récent (accident de la route, attaque à mains armées, comparution devant un tribunal…) Caractéristiques • Wittstei I.S.. N Engl J Med 2005 ; 352 : 539-48

  5. Évolution toujours favorable ECG avec  de PR, QT long, Q en antérieur. Évolution, ondes T inversées, symétriques Normalisation très lente  modeste de la troponine et CPK MB. Évolution • Wittstei I.S.. N Engl J Med 2005 ; 352 : 539-48

  6. Atteinte sévère de la fonction ventriculaire gauche avec : FEVG à 20% en moyenne à l’écho, 25% à l’angiographie. Aspect échocardiographique ou angiographique : stéréotypé : fonction des segments de la base VG préservée contraste avec dysfonction modérée à sévère de la portion moyenne du ventricule gauche akinésie ou dyskinésie apicale Échocardiographie et/ou IRM, angiographie

  7. Absence de sténose coronaire significative dans 18 cas sur 19  de QT avec négativation diffuse des ondes T Évolution : FEVG 45% en quelques jours 60% à la 3ème semaine Critères diagnostiques • Wittstei I.S.. N Engl J Med 2005 ; 352 : 539-48

  8. Chez 5 patients : biopsie endomyocardique. Infiltration mononuclée et/ou une nécrose avec bande de contraction Chez 13 patients : dosages de catécholamines plasmatiques à l’admission. Taux élevés, nettement supérieurs à ceux observés chez les patients victimes d’un infarctus du myocarde Mécanisme • Wittstei I.S.. N Engl J Med 2005 ; 352 : 539-48

  9. Sidération myocardique brutale, mais transitoire, liée au stress et survenant essentiellement chez la femme (18/19) Pronostic favorable (prise en charge précoce) Le recul sur 4 ans est favorable ( pas de décès ni récidive) Nouvelle entité diagnostique • Wittstei I.S.. N Engl J Med 2005 ; 352 : 539-48

  10. Rôle délétère et toxique d’un excès de catécholamines. effet sur le débit des artères coronaires épicardiques, spasme microvasculaire diffus une toxicité directe sur les myocytes (biopsies). Physiopathologie • Wittstei I.S.. N Engl J Med 2005 ; 352 : 539-48

  11. 22 patientes suivis sur 3 ans (âge moyen : 65 ans). 37% patients  support inotrope pharmacologique (contre-pulsion aortique) FEVG (63  6%) IRM (95% des cas)  anomalies de cinétique segmentaire profondes et étendues (plusieurs territoires vasculaires). Étude de Minneapolis St Paul Sharkey SW et al. Circulation 2005 : 111 : 472-9

  12. Douleur thoracique aiguë retro-sternale avec élévation du ST ou inversion de T dans les précordiales. Absence de lésion coronaire significative en angiographie Dysfonction systolique VG (FEVG 29  9%), avec anomalie marquée de cinétique segmentaire médio-ventriculaire et apicale (« apical ballooning ») Stress psychologique intense précédant les symptômes. Caractéristiques Sharkey SW et al. Circulation 2005 : 111 : 472-9

  13. Cardiomyopathie de stress» : nouvelle entité Il reste à préciser : sa fréquence son mécanisme exact son traitement optimal Conclusion