MFTA Chapitre 1 L’apprentissage par Observation/Imitation Paradigme Imprégnation/ modelage - PowerPoint PPT Presentation

mfta chapitre 1 l apprentissage par observation imitation paradigme impr gnation modelage n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
MFTA Chapitre 1 L’apprentissage par Observation/Imitation Paradigme Imprégnation/ modelage PowerPoint Presentation
Download Presentation
MFTA Chapitre 1 L’apprentissage par Observation/Imitation Paradigme Imprégnation/ modelage

play fullscreen
1 / 26
MFTA Chapitre 1 L’apprentissage par Observation/Imitation Paradigme Imprégnation/ modelage
159 Views
Download Presentation
kali
Download Presentation

MFTA Chapitre 1 L’apprentissage par Observation/Imitation Paradigme Imprégnation/ modelage

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. MFTAChapitre 1 L’apprentissage par Observation/ImitationParadigmeImprégnation/ modelage D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  2. L’être humain a une grande capacité d’imitation Godefroid (1987) D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  3. On imite les grands D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  4. On imite les vedettes D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  5. 3/5 On imite des célébrités D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  6. On imite le look...des personnes célèbres D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  7. On apprend des gestes techniques par observation D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  8. On enseigne comme on a été enseigné : «Teach as taught» D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  9. Les adultes poussent à l’imitation Quino D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  10. Imitation : imprégné de ce que l’on voit, de ce que l’on vit … D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  11. 1/5 Le multimédia au service de l’imitation/modelage D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  12. On imite ce qu’on a vu à la télé D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  13. 2/5 Apprentissage par observation Après avoir observé le « modèle » en train de brutaliser une poupée en caoutchouc (en haut), un petit garçon (au centre) ainsi qu’une petite fille (en bas) reproduisent ce comportement lorsque l’occasion leur en est fournie. D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  14. Albert BANDURA (U. Stanford) Modelage social Apprentissage vicariant : par observation de modèles et des conséquences de leurs comportements Photo 2006 D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  15. Pourquoi l’imitation réussit ou échoue • "... les déficits de la performance imitative peuvent résulter (1) d'une attention insuffisante portée aux activités modelées, (2) d'une rétention inadéquate, (3) de difficultés dans la reproduction motrice des patrons appris, (4) d'une motivation insuffisante." (Bandura, 1980, 37). D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  16. Attentes de résultat et d’efficacité • Outcome expectancy : évaluation faite par une personne qu'un comportement donné déterminera un certain résultat. • Self efficacy : conviction que la personne a qu'elle peut exécuter avec succès le comportement demandé de façon à produire le résultat en question. D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  17. Self efficacy et niveau d’aspiration • Autofixation de la difficulté de la tâche • Implications pour la formation D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  18. Modèle de Rosenstock : HBM Health Belief Model (croyances subjectives en matière de santé) • Recours au service de dépistage • Gravité perçue • Susceptibilité perçue • Détectabilité perçue • Curabilité perçue D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  19. Conséquence pour une campagne Ex. d’arguments : • C’est grave ! • Vous aussi pouvez être victime ! • On peut désormais détecter ! • On peut soigner efficacement et guérir ! !! « états de croyances » divers selon les personnes !! Qui sert de modèle … D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  20. Freins • Peur de la douleur • Perte de temps • Coût • Honte • Cas infirmant les dires D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  21. Des feuilletons « modélisent » le comportement D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  22. Feuilleton modélisant les comportements des adolescents D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  23. Modélisation subliminale (et, ici, involontaire) D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  24. Alcoolisation subliminaleNombre de verres d’alcool par film(Kreutsch, 1985) D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  25. Le compagnonnage, une méthode de formation basée sur l’imitation D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE

  26. 5/5 Jane Elliott D. Leclercq (2006) Apprentissage par observation. Université de Liège. STE