dr c oudin d apr s les cours du dr catherine chapuis felin 2009 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Dr C.OUDIN - d’après les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Dr C.OUDIN - d’après les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 44

Dr C.OUDIN - d’après les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009 - PowerPoint PPT Presentation


  • 520 Views
  • Uploaded on

PRÉCAUTIONS COMPLEMENTAIRES D’HYGIENE (PCH) . Dr C.OUDIN - d’après les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009. CONCEPT D’ISOLEMENT. Ancien En évolution Terminologie Pratiques Complexe Souvent mal compris Souvent mal vécu. TRANSMISSION « CROISÉE ».

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Dr C.OUDIN - d’après les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009' - johana


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
dr c oudin d apr s les cours du dr catherine chapuis felin 2009

PRÉCAUTIONS COMPLEMENTAIRES D’HYGIENE (PCH)

Dr C.OUDIN - d’après les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009

concept d isolement
CONCEPT D’ISOLEMENT
  • Ancien
  • En évolution
    • Terminologie
    • Pratiques
  • Complexe
  • Souvent mal compris
  • Souvent mal vécu
transmission crois e
TRANSMISSION « CROISÉE »
  • Transmission d’un agent infectieux connu ou présumé à partir d’un réservoir (patient, personnel, visiteur, environnement) à un individu réceptif
  • Isolement = Mesures visant à rompre la chaîne de transmission des agents infectieux
isolement protecteur
ISOLEMENT PROTECTEUR

Barrière à l'entrée des agent infectieux dans l'environnement immédiat du patient

(Patient immunodéprimé)

objectifs
OBJECTIFS :
  • Éviter la transmission croisée
  • À partir de l’environnement du malade : air –eau – surface.
  • À partir du réservoir humain :personnel soignant , visiteurs,intervenant extérieur,…
mesures
MESURES
  • Précautions standard +++
  • Précautions particulières
mesures precautions particulieres
MESURES : PRECAUTIONS PARTICULIERES
  • Isolement géographique : chambre individuelle (avec sas).
  • Maîtrise de l’environnement : air filtré ,eau bactériologiquement maîtrisée ,surfaces nettoyées et désinfectées.Alimentation contrôlée.
  • Tenue : Hygiène des mains +++avec SHA + port de surblouse , masque , gants avant d’entrer dans la chambre.

Etc…cf protocoles ad hoc

isolement septique
ISOLEMENT SEPTIQUE

Barrière à la diffusion d'un agent infectieux connu ou présumé à partir d'un patient et de son environnement immédiat

evolution des recommandations
EVOLUTION DES RECOMMANDATIONS
  • 1983 - 6 catégories d’isolement (CDC)
  • 1985 - Précautions universelles
  • 1987 - Body Substances Isolation
  • 1996 - Précautions standard et 3 catégories d’isolement (CDC)
  • 1999 - Isolement septique (SFHH/CTIN )
  • 2007 – Guideline for isolation precautions ( CDC): Preventing transmission of infectious Agents in Healthcare settings 2007
  • 2009- prévention de la transmission croisée:précautions complémentaires contact
pr cautions compl mentaires pch indications
Précautions complémentaires (PCH) indications
  • Patient atteint d'une infection naturellement contagieuse
  • Patient infecté ou colonisé par un agent infectieux susceptible de disséminer
  • Patient porteur d'un agent infectieux multirésistant aux antibiotiques
cha ne pid miologique de transmission
CHAÎNE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE TRANSMISSION

Réservoir

microorganismes

Mode de

transmission

Porte d’entrée

Hôte réceptif

animal

humain

environnement

contact

aéroporté

gouttelettes

respiratoire

cutanée

dispositif invasif

immun

non immun

mode de transmission
MODE DE TRANSMISSION
  • Contact
    • Direct
    • Indirect
  • Gouttelettes respiratoires
  • Aérienne
  • (Véhicule commun et vecteur vivant)
pr vention de transmission crois e
PRÉVENTION DE TRANSMISSION CROISÉE
  • Précautions générales
    • tous les patients
  • Précautions particulières
    • patients ciblés
pr vention de transmission crois e17
PRÉVENTION DE TRANSMISSION CROISÉE

Précautions

particulières

Précautions

standards

Hygiène

de base

les precautions de base
LES PRECAUTIONS DE BASE

PRECAUTIONS STANDARD

HYGIENE DE BASE

pr cautions standards sang liquides biologiques peau l s e ou muqueuses
PRÉCAUTIONS STANDARDS(Sang, liquides biologiques, peau lésée ou muqueuses)
  • Lavage et/ou désinfections des mains
  • Gants
  • Surblouse, masque, lunettes
  • Matériel
  • Surfaces
  • AES
  • Transport de matériel infectieux ( ou potentiel )
precautions standard
PRECAUTIONS « STANDARD »
  • Double objectif
    • Prévention de la transmission croisée

 protection des patients

    • Prévention du contact avec les sécrétions biologiques du patient pour le personnel

 protection du personnel

  • Mesures systématiques : premier niveau de prévention
hygi ne de base
HYGIÈNE DE BASE
  • Hygiène de mains
  • Techniques de soins
  • Hygiène de patient
  • Gestion du matériel
  • Maîtrise de l’environnement (déchets, linge, eau, bionettoyage, …)
  • Organisation du travail
  • Tenue vestimentaire du personnel
pr cautions particuli res param tres de choix
PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRESPARAMÈTRES DE CHOIX
  • Nature de l'agent infectieux
  • Localisation de l’infection ou du portage
  • Caractéristique des sujets à protéger
  • Contexte de l’établissement ou du service
pr cautions particuli res
PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES
  • Isolement géographique
  • Hygiène des mains
  • Port de gants
  • Port d'une tenue de protection
  • (Déchets)
  • (Renforcement des précautions concernant l'élimination du linge, des excréta...)
precautions air
PRECAUTIONS « AIR »
  • Isolement en chambre individuelle , porte fermée
  • Port de masque spécifique (respiratoire , FFP1) dès entrée dans la chambre
  • Limitation des déplacements du patientet dès que le patient quitte sa chambre il porte un masque chirurgical

_____________________________________________

  • (Hygiène des mains, gants, surblouse, matériel = Précautions standard)
precautions air indications
PRECAUTIONS « AIR » : indications
  • Rougeole
  • Tuberculose
  • Varicelle (+ précautions « contact »)
  • Forme généralisée du ZONA (+ précautions « contacts »)
pr cautions gouttelettes
PRÉCAUTIONS « GOUTTELETTES »
  • Isolement géographique ( chambre individuelle)
  • Port de masque ( chirurgical ) dans l'environnement immédiat du patient
  • Limitation des déplacements du patient
  • Déplacements du patient avec masque pour le patient

______________________________________________

  • (Hygiène des mains, gants, surblouse, matériel = Précautions standard)
slide28

MATERIEL : les masques

  • 2 types de masques
  • Chirurgical: protection du patient, filtre l’air expiré
  • Respiratoire: protection du personnel, filtre l’air inspiré

efficacité fonction de la qualité du média filtrant et de l’adhérence aux contours du visage

slide29

MATERIEL : les masques

Masque FFP1

Masque chirurgical à visière

pr cautions contact les mesures recommand es en 2009
PRÉCAUTIONS « CONTACT » : les mesures recommandées en 2009
  • Hygiène des mains : Désinfection des mainsSHA à privilégier , les indications habituelles d’hygiène des mains sont maintenues , après contact avec le patient ou son environnement +++.
  • Protection de la tenue : uniquement si soin impliquant un contact direct avec le patient , port d’un tablier plastique .
  • Chambre individuelle pour patient porteur de BMR ou regroupement de plusieurs patients si strictement la même BMR.
  • Matériel à UU ou dédié au patient .
  • Limitation des déplacements
  • Visiteurs : hygiène des mains +++ avec SHA
pr cautions contact les mesures non recommand es en 2009
PRÉCAUTIONS « CONTACT » : les mesures non recommandées en 2009
  • Port du masque : à porter dans le cadre des précautions standard ou si le patient présente une infection respiratoire présumée .
  • Port de gants :responsable de fautes d’asepsie , car « gants de l’isolement » non changés pour les différentes activités dans la chambre et oubli de les enlever à la sortie de la chambre.

d’où gants à porter selon indications des précautions standard .

  • Effectuer les soins en fin de programme
  • Jeter le consommable non utilisé stocké dans la chambre, après la sortie du patient .
  • Effectuer un traitement spécifique pour la vaisselle et le linge
  • Visiteurs : le port de surblouse (, surchaussure etc…)

Ne sont pas recommandés ! …

pch organisation des soins
PCH = ORGANISATION DES SOINS
  • Planification
  • Soins individualisés et globalisés
pr cautions complementaires d hygiene
PRÉCAUTIONS COMPLEMENTAIRES D’HYGIENE
  • Identifier
  • Informer les personnels, le patient
  • Signaler
  • Isoler
  • Organiser les soins
  • S'assurer de l'observance
mesures associees bmr
MESURES ASSOCIEES (BMR)
  • Dépistage des patients
    • A l’admission et en cours d’hospitalisation
  • Traitement des réservoirs humains
    • Décontamination nasale et cutanée
    • Décontamination digestive
levee de l isolement
LEVEE DE L’ISOLEMENT
  • Prescription médicale
  • Variable selon indications
    • « Guérison » clinique et/ou
    • Négativation bactériologique et/ou
    • Traitement efficace …
role du clin
ROLE DU CLIN
  • Priorisation des stratégies
  • Protocoles et conduite à tenir
  • Formation des acteurs
  • Evaluation des procédures
slide37

Alerte

LABORATOIRE

Prescription

MEDECINS

Mise en œuvre SignalisationObservanceInformation

SOIGNANTS

Procédures Evaluation

EOH et CLIN

Accompagnement Budget

INSTITUTION

Signalement Expertise

C.CLIN/DDASS

efficacit des mesures
EFFICACITÉ DES MESURES
  • Difficulté de l’évaluation
  • Arguments indirects
    • Isolement = diminution des inf. nosocomiales
    • Isolement = diminution des BMR
    • Isolement = maîtrise des épidémies
conclusion
CONCLUSION
  • Priorité aux précautions Standard
  • Les précautions complémentaires d’Hygiène sont des moyens efficaces de prévention de la transmission croisée
  • Ces précautions doivent s’appuyer
    • sur un (ou des) protocoles
    • sur des moyens d’information performants

« Isoler » = Communiquer