les processus et les approches pour un access perenne aux services de readaptation - PowerPoint PPT Presentation

irish
les processus et les approches pour un access perenne aux services de readaptation n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
les processus et les approches pour un access perenne aux services de readaptation PowerPoint Presentation
Download Presentation
les processus et les approches pour un access perenne aux services de readaptation

play fullscreen
1 / 22
Download Presentation
les processus et les approches pour un access perenne aux services de readaptation
121 Views
Download Presentation

les processus et les approches pour un access perenne aux services de readaptation

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. les processus et les approches pour un access perenne aux services de readaptation Etude comparative des programmes de HI en Albanie, Kosovo et Mozambique 2012

  2. Profils pays • Système de santé organisé • Manque des politiques sectorielles • Manque de professionnels • Assistance aux Victimes de mines MOZAMBIQUE 24 M IDH: 184 1986-2001 HI présent pendant la guerre civile+reconstruction –longue terme ALBANIE 3,2 m IDH: 70 KOSOVO 1,7 m IDH N/A 2006-2011 Phase de reconstruction 2000-2004; crise et reconstruction

  3. analyse systemique: • QUEL NIVEAU D’ INTEGRATION D UNE APPROCHE SYSTEMIQUE DANS LES PROGRAMMES? • QUELS TYPES DE PARTENARIATS? • QUELS IMPACTS SUR LES DIMENSIONS CLES Y COMPRIS LA PERENNITE?

  4. APPROCHES:-NIVEAUX D’INTERVENTION-montage du projet-affectation des ressources

  5. Approches (1) NIVEAUX D’ INTERVENTION: BAILLEURS ONG GOUVERNEMENT AUTORITE LOCALE AUTORITE CENTRALE PERSONNES HANDICAPES PRESTATAIRES Individus Familles/OPH Personnel terrain organisation

  6. LES INTERVENTIONS PRIORITAIRES : • La promotion des politiquessectorielles • La formation des professionnels • Le développementourenforcement des services, y compris à niveaucommunautaire ( à exception de l’Albanie) L’appui aux organisations des PH a étémis en place de façondifférente et en parallèle avec les stratégies de réadaptation

  7. LE CAS DU KOSOVO Interventions à différents niveaux , mais pas coordonnées; interactions entre acteurs limitées Dispositifs de régulation tels que évaluation des besoins locaux, définition de critères d’accès, standards de qualité, système de référencement et suivi..lacunaires

  8. Approches (2) MONTAGE DU PROJET • Basés sur des évaluations des besoins, mais plus systématiques et globales en Albanie et avec la participation des OPH pendant l’idéation. • La participation des OPH en Albanie a continué de façon moins importante pendant la mise ne place AFFECTATION DES RESSOURCES • Mozambique et Kosovo: nombreux expatriés et personnel national ( du fait de l’urgence). • Albanie: Peu d’expatriés long terme, mais utilisation d’expertises externes courtes, y compris régionales

  9. TYPES DE PARTENArIAT • A qui est la responsabilité (ownership) • Comment prend-on les décisions • Le rôle de chaqueacteurdans la planification, la mise en place et le suivi

  10. LE CAS DE L’ ALBANIe • Demande officielle de développer les services par les OPH • Mise en place d’un comité de pilotage réad et d’un groupe de travail sur la Médicine Physique et Réadaptation au sein du Ministère • Accords écrits régulant chaque intervention • Forte influence des acteurs locaux dans la prise de décision • Contrôle par les acteurs albanais lors du le lancement • appui technique assuré par des experts extérieurs, provenant de la région • Participation des acteurs locaux au suivi qui s’est progressivement affaiblie

  11. Modalites de partenariat • Leçon apprise: l’engagement des autoritéspubliques pour développer le secteur et les politiquesestincontournable pour assurer uneplanificationéquitable et accessible des services • Enjeux: - stratégies de sortie pas assezdéveloppée, pas de concertation/ consultation avec les acteurs -manque de stratégies pour la démarche qualité des services

  12. PartEnariat: le rôle the HI

  13. Impact et perennite:1 resultats en sante/readaptation2 capacites institutionnelles /politiques3 formation des professionnels4 prestataires de services 5 communaute et capacites des OPH

  14. Capacitesinstitutionelles Le cas du Mozambique • Développement d’une politique nationale, avec gestion des centres de réadaptation aux niveaux secondaire et tertiaire • Services pris en charge par le gouvernement et gratuits pour les PH • Dispositifs pour le recueil de données dans les services (statistiques de base)

  15. 2- capacites institutionnelles/politiques ATOUTS • →définition de politiquessectorielles • →services de readaptationprésents aux niveauxsecondaire et tertiaire, gratuits pour les PH • Formations en gestion des services au Mozambique ENJEUX • Mise en place des politiqueslimitée: manque de financements, manque de capacités de gestion et de suivi • Liens trèslimités entre les centres et les communautés. Zones ruralessous-desservies • Absence de dispositifs de régulation

  16. 3- FORMATION DES PROFESSIONNELS ATOUTS • Formation innovante pour orthoprothésistes en Albanie • Programme de formation kiné démarré directement avec l’institut des formations paramédicales • Au Kosovo et Moz.les formations par HI ont été reconnues ENJEUX • Qualité de la formation et de la pratiquesur le long terme • Pas de reconnaissance des profilscommunautaires • Manque de planification, perte de personnel

  17. 4- Services ATOUTS • Tous les ateliers créés par HI sontaujourd’huigerés par le gouvernement • Le nombre de cabinets de kiné a augmenté (dans les zones urbaines ) avec unebonnecouverture au Mozambique ;secteurprivé plus actifdans les Balkans ENJEUX • Cout du matériel pour les ateliers est un problème sur le long terme • Accès très réduit dans les zones rurales • Manque d’interventions de régulation par le gouvernement central dans les trois pays

  18. Capacites des communautes et des oph • Consultation/participation à la création des politiquestrèslimitées • Plaidoyer et lobbying : réseauefficaceseulement au niveau local au Kosovo et en Albanie • Participation au fonctionnement et à l’évaluation des services: trèslimitées, aussi du fait de l’accèsréduit.

  19. Du projet à la perspective locale

  20. Du projet à la perspective locale

  21. Du projet à la perspective locale

  22. Questions: Pour un accès équitable et pérenne aux services de réadaptation pour les PH, qui devrait contribuer et comment : 1 à l’amélioration de la qualité des services? 2 au développement des dispositifs de régulation? 3 au montage et suivi des politiques de réadaptation?