Les soins de bases en neurologie - PowerPoint PPT Presentation

les soins de bases en neurologie n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les soins de bases en neurologie PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les soins de bases en neurologie

play fullscreen
1 / 13
Les soins de bases en neurologie
112 Views
Download Presentation
ira
Download Presentation

Les soins de bases en neurologie

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les soins de bases en neurologie • Risque d’encombrement pulmonaire • troubles de la vigilance et de la conscience, avec souvent des troubles de la déglutition ce qui favorise l’encombrement pulmonaire • Actions : fréquentes aspiration bronchiques, canules de Guedel ; position 12 assise ; kinésithérapeute Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  2. Les soins de bases en neurologie • Risque de dénutrition • - dépendance devant le besoin de s’alimenter et de s’hydrater, fausses-routes • Actions : peser le malade toutes les semaines ; fiche de surveillance alimentaire et hydrique ; donner des collation hypercaloriques ; adapter l’alimentation si besoin (mixée, hachée) ; donner à boire par des moyens adaptés (canards, paille, eau gélifiée ; lui faire prendre par voies naturelles ou par sonde gastrique Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  3. Les soins de bases en neurologie • Risque de chute : Altération de la mobilité et troubles de l’équilibre • Actions : - utiliser le matériel adapté pour faciliter les déplacements du malade : fauteuil roulant, cannes anglaises, déambulateur, chaussures fermées… • Adapter l’environnement (sonnette à proximité, urinal à portée de main) • Accompagner le malade dans ses déplacements • Lever le malade une ou deux fois par jour dès que le neurologue le permet, mettre les barrières de lit surtout du côté paralysé et si la malade fait des crises d’épilepsies • Noter les mouvements involontaires et les phases de blocages rencontrés et évaluer avec précision ce que le malade peut faire sans danger Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  4. Les soins de bases en neurologie • Risque de troubles de l’élimination : patient souvent alité, souvent incontinent • actions : • effectuer des changes répétés pour éviter la macération ; • Surveiller les urines (quantité et qualité) et faire un contrôle avec une bandelette pour détecter les infections urinaires, • Surveiller la température • Surveiller la fréquence des selles et leur aspect (adapter l’alimentation : soit riche en fibres soit antidiarrhéique) • Assurer une bonne hygiène corporelle par une aide complète ou totale à la toilette Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  5. Les soins de bases en neurologie Risque de complications lié à l’immobilité : escarres, attitudes vicieuses, oeudèmes des membres paralysés et des algodystrophies (syndrôme douloureuse des membres supérieurs), phlébites Actions : • matelas adapté à son risque d’escarre (évaluation par une échelle) • Change de position toutes les trois heures au mins • Membre paralysé dans l’alignement du corps ; demander de l’aide au kiné • Écharpes de bras pour le bras paralysé • Surélever les jambes si besoin • Bas de contention • Éviter les points d’appuis prolongés Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  6. Les soins de bases en neurologie Incapacité à se prendre en charge : handicap moteur : évaluer les limites et les capacités de la personne, suppléer à tous ses autosoins : • toilette complète ou douche en fonction de l’état • Soins de bouche trois fois par jour • Nettoyer les prothèses dentaires et les retirer si la personne soignée ne les supporte pas ou si elles risquent de la blesser • Faire des soins d’yeux au moins deux fis par jour si besoin • Si incontinence , faire une toilette intime lors des changes • Suggérer d’augmenter graduellement sa participation pour ces activités • L’encourager devant les moindres progrès Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  7. Les soins de bases en neurologie Soins relationnels : information et accueil : • habitudes de vie, besoins du patient à son entrée (régime, sommeil, famille proche, activités, vie professionnelle, religion, handicap éventuel, prothèses, lieu de vie) • Information sur l’organisation du séjour : examens programmés, explication du déroulement de l’examen des éléments de surveillance, heure des repas .. • Écoute active, reformulation, présence, disponibilité, attitude empathique et compréhension Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  8. Les soins de bases en neurologie Soins relationnels :soutien psychologique • devant l’anxiété, la solitude, la vie hospitalière, l’angoisse de l’avenir • Présence attentive devant un patient désorienté Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  9. Les soins de bases en neurologie Soins relationnels :accompagnement pendant l’hospitalisation : • accompagnement du deuil (perte de l’autonomie, diminution des capacités physiques et intellectuelles) • Stimulation, encouragement, valorisation des progrès • Recherche des moyens permettant le retour à domicile, l’aménagement de l’habitat ou le choix d’un nouveau lieu de vie si nécessaire • Information sur les différentes associations pouvant lui être utiles lorsqu’il aura quitté le milieu hospitalier • Accompagnement de la fin de vie : présence, écoute, permettre et faciliter l’expression des sentiments, des peurs, des angoisses par la disponibilité des soignants, faciliter la présence des proches, respects des croyances Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  10. Les soins de bases en neurologie Accueil des familles : • difficultés de la famille explorées : réorganisation de la vie sociale et professionnelle, aménagement de l’habitat, problèmes financiers (curatelle) • Accompagnement dans les différentes phases du deuil (diminution des capacités physiques et intellectuelles d’une être chers) • Préparation de la famille à la mort en favorisant sa présence et en aménageant les visites • Aide au démarches et aux formalités administratives lors du décès Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  11. Les soins de bases en neurologie DEVENIR DU MALADE • préparer et organiser le devenir du malade en prévoyant un rendez-vous avec l’assistante sociale • écoute et attention prodiguées aux familles confrontées a un parent atteint d’une maladie chronique évolutive afin de déceler des signes d’épuisement, de leur permettre de l’exprimer et de pouvoir anticiper des structures relais ou des aides a domicile • Anxiété : agitation, insomnie, anorexie, méfiance, mouvements incessants, agressivité, appels fréquents (perspective de vie avec un handicap, réorientation professionnelle …) Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  12. Les soins de bases en neurologie DEVENIR DU MALADE Perte d’espoir : inquiétude face à la mort, peur de mourir, crainte de perdre ses facultés mentales et physiques, peur d’une longue agonie, peur de souffrir et de faire souffrir ses proches Altération de la communication verbale : - dysarthrie (difficultés à former des mots ou des phrases) • Aphasie, dysphasie (difficultés à exprimer ses pensées verbalement • Désorientation • Difficulté à comprendre le mode de communication usuel • Désorientation temporo-spaciale et incapacité à reconnaître les personnes • Déficit visuel partiel ou total • Agitation Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie

  13. Les soins de bases en neurologie DEVENIR DU MALADE : deuil • lié à l’impossibilité d’accomplir des gestes simples de la vie courante • Difficulté à envisager un retour à domicile Suivi social : adulte handicapé de moins de 60 ans • centres de rééducation et de reclassement professionnel • Ateliers protégés • Centre d’aide par le travail • Foyer de vie occupationnels… Suivi social : adulte handicapé de moins de 60 ans • Maintien à domicile • USLD • EHPAD • Allocation personnalisée d’autonomie (APA) • Aide sociale : allocation personnalisée au logement, aide sociale à l’hébergement Christine RAYMOND - module 3 - rôle de l'AS en neurologie