sensibilisation a la prevention des risques electriques n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
SENSIBILISATION A LA PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES PowerPoint Presentation
Download Presentation
SENSIBILISATION A LA PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 96

SENSIBILISATION A LA PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES - PowerPoint PPT Presentation


  • 1488 Views
  • Uploaded on

SENSIBILISATION A LA PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES. SOMMAIRE. Cadre réglementaire. Statistiques d’accidents. Les risques du courant électrique. Conduite en cas d’accident. Locaux d’accès réservés aux électriciens. Habilitation. Rôle de chacun. Analyse de risques. Prévention.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'SENSIBILISATION A LA PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES' - heinz


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
sommaire
SOMMAIRE
  • Cadre réglementaire.
  • Statistiques d’accidents.
  • Les risques du courant électrique.
  • Conduite en cas d’accident.
  • Locaux d’accès réservés aux électriciens.
  • Habilitation.
  • Rôle de chacun.
  • Analyse de risques.
  • Prévention.
  • Nouveau référentiel.
  • Application en mesurages
  • Questions – Réponses.

O.Godin

cadre reglementaire
CADRE REGLEMENTAIRE
  • Décret N°88-1056 du 14 novembre 1988 :

Protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en œuvre des courants électriques conformément à la norme UTE 18-510.

Les personnels concernés par les risques électriques doivent être titulaires d’une habilitation délivrée par l’employeur.

O.Godin

cadre reglementaire1
CADRE REGLEMENTAIRE
  • Loi N°91-1 (J.O. du 5 janvier 1991)

Article 30 :

- La loi modifie le code du travail notamment dans ses articles L231-1 et soumet les établissements d’enseignements – tous – au code du travail et notamment aux implications du décret du 14/11/1988.

O.Godin

cadre reglementaire2
CADRE REGLEMENTAIRE
  • Code du travail, article L231-1:

Livre II, Titre III, Chapitre 1er :

Les ateliers des établissements publics dispensant un enseignement technique ou professionnels sont soumis aux dispositions des chapitres II, III et IV du présent titre, en ce qui concerne tant le personnel que les élèves.

O.Godin

cadre reglementaire3
CADRE REGLEMENTAIRE
  • Accord national (B.O. N°37 du 4/11/95)

Entre le ministère de l’éducation nationale, l’institut national de la recherche et de sécurité et la caisse nationale de l’assurance maladie.

Instauration du plan de formation des enseignants.

O.Godin

cadre reglementaire4
CADRE REGLEMENTAIRE
  • Note de service du 7/02/06 : Se substitue à la note de service du N°2000-210 du 22/11/2000 :

Mise en place du nouveau référentiel de formation à la prévention des risques d’origine électrique.

O.Godin

accidents d origine electrique

13 MORTS en 1994

12 MORTS en 2000

2500en 1976

0,2% des accidents

888 en 2000

ACCIDENTS D’ORIGINE ELECTRIQUE

Nombre d’accidents

d’origine électrique

Facteur de gravité

3% des accidents d’origine électrique

CONTRE

0,14% des accidents du travail en général

O.Godin

effets sur la personne
Effets sur la personne
  • ELECTRISATION:

C’est la réaction du corps due à un contact accidentel avec l’électricité.

  • ELECTROCUTION:

C’est l’électrisation qui débouche sur une issue fatale.

O.Godin

effets sur la personne1
Effets sur la personne
  • L’électrisation

- contraction, asphyxie, fibrillation

  • Brûlures de contacts et internes

- sur la peau et les tissus

  • Brûlures thermiques

- arc électrique, projections

  • Incendie, explosion

O.Godin

effets sur la personne2

Main et tête sont les organes les plus touchés

Effets sur la personne
  • 60% des lésions sont des brûlures.
  • 6% des lésions sont des sièges internes.

O.Godin

r le de l intensit
Rôle de l’intensité
  • Muscles moteurs (contrôlés par le cerveau)

- Plus de contrôle.

- Contractions violentes.

- Non lâcher des pièces.

  • Muscles autoréflexes (cage thoracique et cœur)

- Asphyxie respiratoire due à :

◦ Muscles thoraciques et tétanisation.

◦ Fonctionnement aléatoire du cervelet.

- Fibrillation ventriculaire.

- Arrêt circulatoire.

O.Godin

effets du courant alternatif cas particuliers
Effets du courant alternatif(cas particuliers)
  • L’impédance de la peau est inversement proportionnelle à la fréquence.

- Elle devient négligeable et donc il ne reste que l’impédance interne….

 aviation (400 Hz)

 soudage (de 100 à 450 Hz)

 électronique de puissance (quelques KHz)

O.Godin

effets du courant continu cas particuliers
Effets du courant continu(cas particuliers)
  • Sensation de chaleur aux extrémités.
  • Arythmies cardiaques.
  • Brûlures.
  • Phénomènes d’électrolyse.

O.Godin

imp dance du corps humain
Impédance du corps humain

Impédance de contact

Impédance interne des tissus

Impédance de contact

O.Godin

imp dance du corps humain1
Impédance du corps humain
  • L’impédance interne varie peu et est faible.
  • L’impédance de la peau varie :

- la température de la peau.

- la surface et la pression de contact.

- la tension de contact.

- l’humidité et la sudation de la peau.

- l’état physiologique de la personne.

- la morphologie de l’individu.

- le temps de passage du courant.

- le trajet du courant dans le corps humain.

O.Godin

r capitulatif des effets du courant
Récapitulatif des effets du courant

Effet d’électrisation

Effet thermique

Picotements

brûlures

Electro

thermique

Par arc

Par contact

Réactions brutales

Seuil de non lâcher

Energie dissipée par le passage du courant dans le corps

3300°C

Les brûlures se font par contact avec le corps

Conducteur échauffé par le passage du courant

Contact avec la peau

Paralysie respiratoire

Asphyxie respiratoire

Mort : électrocution

O.Godin

cas du court circuit

Dégagement de gaz toxiques

Chaleur intense 3300°C

Rayon ultraviolets et infrarouges

Brûlures graves

Opacification du cristallin et brûlure

CAS DU COURT-CIRCUIT

Court-circuit

Courant de court-circuit important

Arc électrique

Asphyxie et perte de connaissance

O.Godin

classe de materiel

Classe 1

Matériel ayant une isolation principale, dont les parties métalliques doivent être reliées à la terre.

Classe 2

Matériel dont les parties accessibles sont séparées des parties actives par une double isolation. Les parties métalliques (si elles sont accessibles) ne sont pas reliées au conducteur de protection

Classe 3

Matériel prévu pour être alimenté en TBTS

CLASSE DE MATERIEL

O.Godin

conduite en cas d accident
Conduite en cas d’accident

Faire alerter

Protéger

Examiner

Secourir

O.Godin

local d acc s r serv aux lectriciens
Local d’accès réservé aux électriciens

Volume ordinairement enfermé dans une enceinte quelconque (armoire, maçonnerie, clôture) et pouvant contenir des pièces nues sous tension dont le degré de protection est inférieur à l’indice IP 2X en B.T. (NF C 15-100)

(NF EN 60529 Juin 2000)

O.Godin

local d acc s r serv aux lectriciens1
Local d’accès réservé aux électriciens

Le chef d'établissement doit désigner ces locaux ou emplacements de travail et les délimiter clairement.

Leurs accès ne sont autorisés qu'aux personnes averties des risques électriques ou aux personnes placées sous la surveillance d'une personne désignée à cet effet.

O.Godin

zones d environnement1
ZONES D’ENVIRONNEMENT
  • Zone 1 : Zone située à l’intérieur d’un local d’accès réservé aux électriciens, mais au-delà de la distance limite de voisinage, par rapport aux pièces nues sous tension.
  • Zone 4 : Zone (uniquement définie en B.T) de voisinage, comprise entre les pièces nues sous tension et la distance minimale d’approche, soit 30cm.

O.Godin

r gles respecter ute c 18 510
Règles à respecter (UTE C 18-510)
  • Zone 1 : Le personnel doit être désigné par l'employeur et être :
  • soit habilité pour le domaine de tension ;
  • soit non habilité ou titulaire d'une habilitation non adaptée au domaine de tension et,dans ce cas, il doit :

– recevoir une consigne écrite ou verbale,

– être surveillé en permanence par une personne habilitée et désignée à cet effet, sauf si la limite de voisinage est matérialisée.

O.Godin

r gles respecter ute c 18 5101
Règles à respecter (UTE C 18-510)
  • Zone 4 : Règles du travail au voisinage
  • Établissement et notification d’une consigne précisant les mesures de sécurité à respecter.
  • Désignation par l’employeur du personnel autorisé à travailler au voisinage de pièces nues sous tension.
  • Délimitation matérielle de la zone de travail.

O.Godin

habilitation
HABILITATION

C’est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d’une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées.

O.Godin

conditions d habilitation
Conditions d’habilitation
  • Avoir reçu une formation relative à la prévention des risques électriques.
  • Posséder les aptitudes nécessaires à l’accomplissement des tâches visées par le titre d’habilitation.
  • Présenter un comportement compatible avec la bonne exécution des opérations qui peuvent lui être confiées.

(UTE C 18-510)

O.Godin

domaines de tension
DOMAINES DE TENSION

DOMAINE DE

TENSION

TENSION

ALTERNATIVE

TENSION

CONTINUE

O.Godin

mesurages de grandeurs lectriques
Mesurages de grandeurs électriques
  • Utiliser des dispositifs de protection individuels.
  • Utiliser du matériel adapté au type de mesurage (y compris la connectique).
  • Sélectionner rigoureusement les calibres.
  • Vérifier le bon état du matériel et des dispositifs de protection.
  • Veiller aux risques de court-circuit.

UTE C 18-510 (8.2.1)

O.Godin

mesurages de grandeurs lectriques1
Mesurages de grandeurs électriques
  • Mesurages ne nécessitant pas l’ouverture de circuits :

- Voltmètres.

- Pinces ampèremétriques

HABILITATION B1

- Oscilloscopes

HABILITATION BR

UTE C 18-510 (8.2.1.1)

O.Godin

mesurages de grandeurs lectriques2
Mesurages de grandeurs électriques
  • Mesurages nécessitant l’ouverture de circuits :

- Insertion d’appareillages tels que shunts, wattmètres, transformateurs d’intensité.

Suivre la procédure des interventions

HABILITATION BR

UTE C 18-510 (8.2.1.2)

O.Godin

transformateur d intensit

A

Transformateur d’intensité
  • En cas de changement de calibre ou d’appareil, il faut :
  • Mettre hors tension le primaire.
  • Shunter le secondaire.

O.Godin

mesurages de grandeurs lectriques cas particuliers
Mesurages de grandeurs électriques (cas particuliers)
  • Les essais en laboratoires :

- Plus de pièces nues sous tension.

- Moins de protections contre les contacts directs.

- câblages provisoires.

PERSONNEL DESIGNE.

INSTRUCTION PERMANENTE DE SECURITE.

PROCEDURE DES INTERVENTIONS

ZONE D’ESSAIS MATERIALISEE

UTE C 18-510 (8.3.4)

O.Godin

definitions
DEFINITIONS
  • Danger (décret N° 2001-1016 du 5 novembre 2001) : propriété ou capacité intrinsèque d’un équipement, d’une substance, d’une méthode de travail, de causer un dommage pour la santé des travailleurs.
  • Situation dangereuse (ISO 12100-1) : situation dans laquelle une personne est exposée à au moins un danger. L’exposition peut entraîner un dommage, immédiatement ou à plus long terme.

O.Godin

apparition d un dommage

Evènement dangereux

Apparition d’un dommage

Situation de travail

Situation dangereuse

Energie électrique

Personne

Dommage

O.Godin

definitions1
DEFINITIONS
  • Événement dangereux (EN1050) : événement capable de provoquer un dommage
  • Dommage (ISO 12100-1) : blessure physique ou atteinte à la santé

O.Godin

apparition d un dommage1

Contact avec une pièce nue sous tension

Situation de travail

Energie électrique

Personne

Electrisation, électrocution, brûlures

Apparition d’un dommage

Voisinage

O.Godin

principes g n raux de pr vention
PRINCIPES GÉNÉRAUX DE PRÉVENTION
  • Ces principes sont définis par la loi 91-1414 du 31/12/91 modifiée le 15/01/02. Ils visent à définir une hiérarchie des mesures de prévention. La mise en œuvre de ces principes consiste à définir les mesures de prévention en respectant les étapes suivantes :

O.Godin

principes g n raux de pr vention1
PRINCIPES GÉNÉRAUX DE PRÉVENTION

ÉTAPE N°1 : supprimer le danger (prévention intrinsèque)

Puisque le risque d’apparition d’un dommage est lié à l’existence d’un phénomène dangereux,

le premier principe de prévention vise à supprimer le phénomène dangereux lui-même. C’est ainsi que le travail hors tension doit toujours être privilégié en réalisant une consignation électrique

(cf. chapitre 4.1 UTE C 18-510).

O.Godin

pr vention intrins que

Contact avec une pièce nue sous tension

Situation de travail

Energie électrique

Personne

Electrisation, électrocution, brûlures

Prévention intrinsèque

Voisinage

O.Godin

4 me tape vat et malt et cct
4ème étape : VAT et MALT et CCT

La Vérification d’Absence de Tension en BT doit être effectuée sur le lieu de travail et sur les conducteurs actifs au plus proche de la zone d’intervention

MISE A LA TERRE (MALT)

MISE EN COURT-CIRCUIT

  • Pour se prémunir des retours de courant possibles tels que
  • Risque de tension induite
  • Présence de condensateurs
  • Présence de câbles de grande longueur
  • Risques de réalimentation

O.Godin

principes g n raux de pr vention2
PRINCIPES GÉNÉRAUX DE PRÉVENTION
  • ÉTAPE N°2 : mettre en œuvre des mesures de protection collective
  • Si un ouvrage ne peut être consigné, toutes les mesures doivent être prises afin de supprimer la situation de voisinage.
  • Cette suppression est obtenue en mettant hors de portée les pièces nues sous tension par la mise en œuvre d’équipements collectifs de sécurité (E. C. S.) :
  • interposition d’obstacle matérialisé par la mise en place d’écran isolant ou de protecteur
  • éloignement matérialisé par la mise en place d’un balisage.

O.Godin

protection collective

Moyen de mise hors de portée (E.C.S)

Protection collective

Situation de travail

Energie électrique

Personne

O.Godin

equipements collectifs de s curit
Equipements Collectifs de Sécurité
  • Interposition d’obstacle matérialisé par la mise en place d’écran isolant ou de protecteur
  • Eloignement matérialisé par la mise en place d’un balisage.

O.Godin

principes g n raux de pr vention3
PRINCIPES GÉNÉRAUX DE PRÉVENTION
  • ÉTAPE N°3 : mettre en œuvre des mesures de protection individuelle
  • Si la suppression du voisinage ne peut être obtenue par mise hors de portée des pièces nues sous tension au moyen de mesures de protection collective, il faut tout mettre en œuvre pour que l’intervenant soit isolé par rapport aux sources de tension et par rapport à la terre :
  • port d’équipements de protection individuelle (E. P. I.) : - gants, casque avec écran facial et
  • utilisation d’équipements individuels de sécurité (E. I. S.) - tapis isolant, outils isolants.
  • Les E. P. I. et les E. I. S. constituent des mesures destinées à réduire le risque de contact fortuit avec des pièces nues sous tension.

O.Godin

protection individuelle

E.P.I / E.I.S

Protection individuelle

Contact avec une pièce nue sous tension

Situation de travail

Energie électrique

Personne

O.Godin

Electrisation, électrocution, brûlures

nouveau r f rentiel de formation http www cerpet education gouv fr accueil sti htm
Nouveau référentiel de formationhttp://www.cerpet.education.gouv.fr/accueil-sti.htm

La formation est limitée aux travaux et aux interventions réalisées sur des ouvrages très basse tension ou basse tension BTA (tension inférieure à 500 V en courant alternatif et inférieure à 750 V en courant continu).

O.Godin

slide77
Nouveau référentiel de formationNote de service du 7/02/06 se substituant à la N°2000-210 du 22/11/00
  • Chaque formation, en fonction du niveau d’habilitation visé, nécessite un niveau de prérequis (cf. partie E).
  • Les formations comprennent deux étapes successives : une formation théorique suivie d’une formation pratique. Ces deux étapes comportent chacune une validation.

O.Godin

mise en uvre du r f rentiel
Mise en œuvre du référentiel
  • Équipements de protection individuelle (EPI) : casque, gants, écran facial.
  • Équipements collectifs de sécurité (ECS) : dispositif de balisage, nappe, écran de protection.
  • Équipements individuels de sécurité (EIS) : tapis isolant, cadenas de consignation et outils isolants.
  • Vérificateurs d’absence de tension (V. A. T.)
  • Dispositif mobile de mise à la terre et de mise en court-circuit (M. A. L. T. et C. Ct)

O.Godin

espaces de formation
Espaces de formation
  • Les Établissements Publics Locaux d’Enseignement (E. P. L. E.), concernés par la formation à la prévention des risques d’origine électrique, doivent définir pour la formation des espaces ou des zones d’activités nécessaires à la mise en œuvre des tâches professionnelles.
  • Ces espaces sont alors définis - en référence aux textes réglementaires - comme « locaux à risque particulier de choc électrique ».

O.Godin

niveaux de formation par dipl me2
Niveaux de formation par diplôme

ET BIEN D’AUTRES

ENCORE !!!!!!!!

O.Godin

mise en uvre des travaux pratiques

Arrêt

d’urgence à

clé.

Mise en œuvre des travaux pratiques

Les câblages sont réalisés hors tension.

La mise en service est assurée par le professeur.

O.Godin

principe de la protection intrins que

Contact avec une pièce nue sous tension

Situation de travail

Voisinage

Energie électrique

Personne

Electrisation, électrocution, brûlures

Principe de la protection intrinsèque

O.Godin

mise en uvre des travaux pratiques1
Mise en œuvre des travaux pratiques
  • ATTENTION A LA FIN DES T.P.

C’EST AU DECABLAGE QUE SURVIENNENT LA PLUPART DES ACCIDENTS !!!!!

  • NE PAS OUBLIER DE METTRE

HORS TENSION

O.Godin

mise en uvre des travaux pratiques2
Mise en œuvre des travaux pratiques

Utiliser des matériels garantissant l’I.P 2X

Cordons et fiches de sécurité

O.Godin

principe de la protection collective

Situation de travail

Moyen de mise hors de portée (E.C.S)

Energie électrique

Personne

Principe de la protection collective

O.Godin

principe de la protection individuelle

Contact avec une pièce nue sous tension

Situation de travail

Energie électrique

Personne

E.P.I / E.I.S

Electrisation, électrocution, brûlures

Principe de la protection individuelle

O.Godin

questions reponses
QUESTIONS-REPONSES
  • Ressources pédagogiques et documentaires (tests d’habilitation, référentiel, contenus)

Réseau national de ressources en électrotechnique : RESELEC http://www.iufmrese.cict.fr

  • Réseau national de ressources pédagogiques maintenance industrielle : RPMI

http://www.rpmi.fr

  • http://www.cerpet.education.gouv.fr

O.Godin

questions reponses1

Utilisation

d’auto-transformateur

QUESTIONS-REPONSES

On ne travaille qu’en 24V. Il n’y a pas de risque

O.Godin

questions reponses3

Changer vos fiches

Monter des adaptateurs

QUESTIONS-REPONSES

Mon matériel est obsolète!!!

O.Godin

questions reponses4
QUESTIONS-REPONSES

Je dois débrancher et rebrancher un conducteur. Puis-je le faire sous tension?

OUI

  • Jusqu’à 6 mm², en puissance.
  • Jusqu’à 10 mm², en commande et mesurage.
  • Uniquement en BTA et TBT.

UTE C 18-510 (7.3.2)

O.Godin