Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
L’étude de gestion en 1 ère STMG Présentation réalisée à partir des éléments du travail de : PowerPoint Presentation
Download Presentation
L’étude de gestion en 1 ère STMG Présentation réalisée à partir des éléments du travail de :

L’étude de gestion en 1 ère STMG Présentation réalisée à partir des éléments du travail de :

341 Views Download Presentation
Download Presentation

L’étude de gestion en 1 ère STMG Présentation réalisée à partir des éléments du travail de :

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. L’étude de gestion en 1ère STMG • Présentation réalisée à partir des éléments du travail de : • Laurence Remaud IA-IPR • Didier Chadourne IA-IPR • Corinne Pasco, IA-IPR • Rozenn Dagorn, IA-IPR • Michel Vignolles, IA-IPR

  2. Sommaire de la présentation • Les objectifs de l’étude • Les principes de l’étude • Les aspects règlementaires et l’évaluation • La construction de l’étude

  3. Trois objectifs : • Didactique • Validation du socle commun de capacités constituant les pré requis pour les quatre spécialités de terminale • Pédagogique • Une étude sur un aspect des questions du programme de sciences de gestion • Une démarche : l’étude • Educatif • Une épreuve anticipée pour laquelle seuls sont pris en compte les points supérieurs à la note de 10 sur 20 . Ces points sont multipliés par 2. • La volonté d’avoir la même proportion de mentions obtenues par les autres séries .

  4. Cinq principes pour la préparation de cette épreuve : • Une étude « ouvrage de l’élève » résultant de son choix et non d’un choix imposé • Une étude qui s’appuie sur une question du programme de première de sciences de gestion en lien avec une ou plusieurs organisations réelles (proximité géographique ou relations à distance) • Une étude qui mobilise aussi les capacités et connaissances acquises en management des organisations et économie/droit • Une étude visant à mobiliser la description, l’analyse, la restitution de la compréhension d’une situation d’une ou plusieurs organisations (pas de diagnostic) • Une étude qui s’inscrit dans ma mise en œuvre du programme.

  5. De ces principes, il en résulte : • Pas de thème national mais des thèmes associés aux onze questions du programme • Des sujets différents entre les élèves (choix d’un thème commun possible pour plusieurs élèves mais cheminements différents ) • Un sujet choisi par l’élève avec l’aval du professeur responsable

  6. Les aspects règlementaires : • Une épreuve anticipée obligatoire • Le professeur formateur devient évaluateur • Deux types de candidats : • sous statut scolaire dans un lycée public ou privé sous contrat/des candidats individuels (CNED et établissements hors contrat) • Une commission académique présidée par les IA-IPR pour harmonisation : • entre les établissements publics et les établissements privés sous contrat • entre les candidats scolaires et les candidats individuels

  7. Deux temps d’évaluation pour les candidats scolaires : • Conduite de l’étude notée sur 14 points • Un dossier comportant la fiche de travail remplie par l’élève et visée par le professeur (annexe 1) , les documents et informations sélectionnés, les conclusions de l’étude (1 page) • Une fiche d’évaluation (annexe 2), attention le dossier n’est pas évalué mais bien la conduite de l’étude • Présentation orale notée sur 6 points • Un exposé de 5 minutes suivi d’un entretien de 5 minutes • Une fiche d’évaluation (annexe 3)

  8. Le suivi

  9. Le suivi

  10. Le suivi

  11. Un temps d’évaluation pour les candidats individuels : • Conduite de l’étude notée sur 20 points • Un dossier comportant la fiche de travail (annexe 1) , les documents et informations sélectionnés, les conclusions de l’étude (1 page) • Un exposé de 10 minutes suivi d’un entretien de 10 minutes • Une fiche d’évaluation (annexe 4)

  12. La construction de l’étude • Les critères de performances • Les temps nécessaires • Des exemples de sujet d’étude • Des propositions de scénarios d’organisation du travail • Les temps de travail • Les outils de suivi

  13. Les critères de performance de l’étude en sciences de gestion : • Un aspect d’une question de gestion • Une ou des organisations réelles • Être en capacité d’obtenir des ressources documentaires ou de les collecter directement. • Être en capacité de faire un réel travail de sélection et d’analyse (recherche, sélection, validation des informations). • Être en capacité de pouvoir apporter des conclusions. (L’élève ne répond pas en tant qu’acteur interne de l’organisation mais comme observateur externe de l’organisation (en classe de première STMG)).

  14. 2. L’organisation annuelle : propositions pour une mise en place. • Les temps nécessaires : • Trois moments clés dans la construction des progressions : • Présentation de l’épreuve et de son organisation annuelle: sa gestion mais également la présentation des moyens de décliner les questions de gestion en sujet d’études pour les élèves. • Travail individuel de l’élève : L’étude est un travail personnel qui est accompagné : du choix du sujet à celle de l’organisation, jusqu’aux conclusions. • Présentation orale de l’étude: ce temps devra être prévu en termes de progression.

  15. Quelques propositions d’exemple : .

  16. Qu’est-ce qu’une organisation performante ? Prendre l’exemple d’une organisation réelle proche (lycée, commerce, PME, association) et apprécier la performance sur au moins deux aspects (performance économique, sociale…). Le travail peut être également nourri par des thèmes comme celui sur la recherche de l’amélioration de la performance, les risques ou l’activité humaine charge ou ressource ou bien le rôle des systèmes d’information.

  17. Les systèmes d’information façonnent-ils l’organisation du travail au sein des organisations ou s’y adaptent-ils ? • Choisir un commerce et mesurer l’impact du site web ou de la vente en ligne sur l’organisation du travail. L’élève peut être mis en situation d’observer : • l’évolution des conditions de travail dans un commerce et ses impacts (bornes chez Mc Do, Caisses libres chez Leroy Merlin, EDI dans un commerce, Vente à distance chez Auchan ou Carrefour…). • l’impact de la coexistence de deux modes de distribution d’un même produit (dans le cas de l’émergence des ventes par internet ou en libre service dans les hypermarchés).

  18. Une association, une organisation publique, une entreprise peuvent-elles être gérées de façon identique ? Comparer les choix de gestion (2 ou 3 exemples) de deux organisations différentes mais de taille comparable (exemple, un commerce, une pme ou une association communale). Exemple :la prise en compte du développement durable s’impose-t-il de la même façon au sein d’un commerce et d’une association ? (les décideurs ont-ils les mêmes comportements, est-ce pris en compte de la même  façon ?…)

  19. L’activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l’organisation ? Comment une entreprise peut attirer et garder les meilleurs ? L’exemple de Google. La question pose le problème du choix des indicateurs (la transversalité est présente), de la notion de la performance, des conditions de travail à partir d’informations collectées par l’élève dans différents magazines (ex : Google rémunère les salariés décédés pendant 10 ans).

  20. Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? Choisir une organisation proche et interviewer plusieurs membres sur les valeurs, la culture commune, leurs motivations au travail. La difficulté est le temps de préparation du questionnaire, de la réalisation d’interview et de la présence dans l’organisation ou les faire venir dans l’établissement. Ce thème peut permettre de travailler sur les différents métiers et intervenir de façon indirecte sur les choix d’orientation. Un travail avec l’enseignant qui intervient en accompagnement personnalisé peut se révéler pertinent.

  21. Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? Les soldes affectent-elles la performance d’un commerce (en s’appuyant sur un exemple pris dans l’environnement de l’élève). Plus largement, les actions mises en place dans un cadre d’un commerce ont-elles un impact sur la performance ? On va interroger les composantes de la performance (commerciales, financières, rentabilité) et les notions de valeurs perçues …

  22. Propositions d’organisation de scénarios : .

  23. Les scénarios : L’organisation doit permettre de répondre à différentes questions : Quand commence l’étude ? Comment s’articule-t-elle avec l’enseignement de SG ? Comment les trois temps s’articulent ?

  24. Scénario A : • Présentation succincte de l’épreuve, des questions de gestion et des moyens de décliner les questions en sujet • Travail individuel • Réflexion commune sur les sujets (classe). • Travail individuel encadré par l’enseignant • Une fois la présentation des questions faites, le travail individuel se fait en parallèle à partir de l’ENT. Ce travail progressif va aboutir à définir le sujet. Cela peut également permettre à une discussion sur les sujets et des questionnements. Un travail personnel mais également collaboratif encadré par l’enseignant. La mise en commun permettra de mettre en avant la justification de l’intérêt du sujet.

  25. Scénario B : • Introduction aux questions de gestion sur une période plus longue, choix des sujets, mise en place de la méthodologie et du cadre du travail. • La mise en place d’études de cas permet de découvrir des questions de gestion (utilisation de supports vidéo, interventions de professionnels, …). Cela peut susciter l’intérêt des élèves. Cela permettra de choisir la question et le sujet. Dans cette période, il peut y avoir la mise en place de méthodologie du cadre de travail. Une réflexion commune avec l’accompagnement personnalisé peut être pertinente. • Travail individuel encadré par l’enseignant avec restitutions écrites et orales

  26. Scénario C : • Démarrage linéaire du traitement des questions de gestion • En fin de 1er trimestre, il convient de prévoir un temps d’arrêt soit environ 1 semaine de présentation / préparation de l’étude de gestion. Il s’agit de s’interroger sur les questions de gestion • Travail individuel encadré par l’enseignement. • Attention, le traitement linéaire ne doit pas aboutir une césure entre les différentes parties du programme. Il convient de garder en mémoire le caractère itératif des apprentissages. Les capacités des différents thèmes doivent être abordées à différents niveaux pour conserver les transversalités du programme dans la progression globale de l’année.

  27. Les temps de travail : Travail personnel : déterminer la part d’intervention en classe. Le travail mené est personnel mais sous l’autorité du professeur de SG. Travail en autonomie : Pour mener une étude de gestion, il faut d’une part du travail personnel en classe sous l’autorité du professeur et une part d’autonomie (au CDI et chez soi). Classe entière/effectif réduit : il faut travailler dans l’environnement numérique de travail de l’élève. Accompagnement / Questionnement :

  28. Les outils de suivi de l’étude • La mise en œuvre et l’utilisation de portfolios (numériques) (ENT académique) : • http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/archives/portfolionumerique

  29. Les portfolios • On peut envisager deux portfolios • Un portfolio qui regrouperait l’ensemble des documents et éléments collectés pendant ses cours et recherches. • L’élève serait dans l’obligation de mettre une fiche bilan de chaque travail effectué en cours, en autonomie et chez lui. • Cela permettra de motiver/guider les élèves en difficulté méthodologique. • Pour l’enseignant, ces traces écrites/numériques permettent de suivre la progression et l’implication des élèves. • Ce portfolio mémoire ne constitue pas un support pour l’épreuve. • Un second portfolio dans lequel l’élève intègre l’ensemble des documents qu’il a recensé et choisis. Ce portfolio compile les choix des élèves dans la sélection des documents utiles.

  30. Pistes de portfolio • Le portfolio est personnel, il appartient à l’élève. Le caractère privé existe. • La forme du portfolio est importante mais elle ne doit pas devenir une fin en soi. • Selon l’environnement, le portfolio peut être numérique ou non. • Des solutions pertinentes de porfolio existent et permettent de résoudre à la fois : • la disponibilité des supports (en cours, au CDI, à la maison) • les problèmes d’organisation et de mise en forme (automatisées) • les difficultés de suivi pour l’enseignant qui a accès en permanence au portfolio de chaque élève (y compris en AP par exemple) • Exemples de solutions (non exhaustif) : voir publications académiques • Eduportfolio : http://eduportfolio.org/ • GooglePortfolio

  31. Les Espaces Numériques de Travail  • Cet outil permet également une réflexion sur le travail collectif et son impact. L’ENT (et sa brique de travail collaboratif Moodle en particulier) peut permettre les échanges entre les élèves. • Ils peuvent être un outil de partage et de suivi du travail des élèves tout en permettant d’aborder une question de gestion. • Les outils de centralisation de l’information • www.pearltrees.com (http://www.pearltrees.com/tsig , • www.netvibes.com (outil de veille en temps réel) • Google + , Flux RSS … • Les Grilles intermédiaires de suivi • Ces grilles peuvent permettre de vérifier la compréhension des capacités à atteindre. Ces grilles doivent être formatives. Elles doivent intégrer des remarques constructives sur l’avancée de la compréhension de l’élève de la capacité à atteindre. Ces grilles sont à construire. Il n’y aura pas de grilles nationales mais d’exemples construits avec les enseignants.