eco3550 th me 6 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LA politique commerciale et le bien-être PowerPoint Presentation
Download Presentation
LA politique commerciale et le bien-être

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 55

LA politique commerciale et le bien-être - PowerPoint PPT Presentation


  • 125 Views
  • Uploaded on

ECO3550 Thème 6. LA politique commerciale et le bien-être. PLAN. L’analyse du bien-être : rappel Les gains de l’échange Les mesures protectionnistes et le bien-être La politique commerciale Annexes (à venir ). Analyse en équilibre partiel.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LA politique commerciale et le bien-être' - ferrol


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2
PLAN
  • L’analyse du bien-être : rappel
  • Les gains de l’échange
  • Les mesures protectionnistes et le bien-être
  • La politique commerciale
  • Annexes (à venir)
analyse en quilibre partiel
Analyse en équilibre partiel
  • Dans ce thème, nous quittons l’éq. gén. pour l’éq. partiel, c.-à-d. que nous nous intéressons au marché d’un seul bien indépendamment des autres
  • «Exit» les prix et les quantités relatives!
la disposition payer des consommateurs
La disposition à payer des consommateurs

Prix

10

La courbe de demande indique la disposition à payer des consommateurs pour chaque unité du bien.

9,50

9,00

8,50

S’ils sont prêts à payer 9,50, 9 et 8,50 pour les 3 premières unités du bien, c’est que ce sont les valeurs qu’ils accordent à chacune d’elles.

D

1

2

3

20

Qté

Fct de D : Qd (P) = 20 – 2P

Fctde D inverse : P (Qd) = 10 – Q/2

le surplus du consommateur
Le surplus du consommateur

Le surplus des consommateurs pour chaque unité consommée est la différence entre leur disposition à payer et le prix qu’ils les paient (Peq=6).

Prix

10

9,50

9,00

Ils retirent donc des bénéfices correspondant aux aires a, b, c de la consommation des 3 premières unités du bien.

8,50

a

b

c

6

D

1

2

3

8

20

Qté

le prix de r serve
Le prix de réserve

La courbe d’offre indique le prix minimum auquel les offreurs sont prêts à mettre chacune des unités du bien sur le marché (le prix de réserve).

Prix

Ce prix correspond au coût de production de chacune des unités mises sur le marché, incluant le salaire versé à l’entrepreneur.

O

3,5

3

2,5

2

1

2

3

Qté

Fct d’O : Qo(P) = 2P – 4

Fct d’O inverse : P(Qo) = 2 + Q/2

le surplus du producteur
Le surplus du producteur

Le surplus du producteur pour chaque unité produite est la différence entre le prix auquel il écoule l’unité (Peq = 6) et le coût de production de cette dernière.

Prix

O

6

Ils retirent donc des bénéfices correspondant respectivement aux aires a, b, c de la vente des 3 premières unités du bien.

a

b

c

3,5

3

2,5

2

1

2

3

Qté

surplus des consommateurs et des producteurs l quilibre
Surplus des consommateurs et des producteurs à l’équilibre

Prix

Les aires a et b correspondent donc respectivement au surplus des consommateurs et des producteurs à l’équilibre de marché.

10

C’est la mesure privilégiée pour évaluer le bien-être des uns et des autres.

a

6

L’aire a+b correspond au surplus total qui mesure le bien-être de la société dans son ensemble.

b

2

8

20

Qté

l efficience des march s
L’efficience des marchés

À l’équilibre de marché, toutes les unités pour lesquelles la disposition à payer est plus grande que le coût de production sont produites, et pas plus.

Prix

10

volonté de payer

C’est en ce sens qu’un marché concurrentiel est dit efficient.

coût marginal de production

2

20

Qté

le mod le o d en conomie ouverte
Le modèle O/D en économie ouverte
  • Il faut distinguer le prix local (P) et le prix international (P*)
    • Si P > P*, le pays est un importateur
    • Si P < P*, le pays est un exportateur
  • Il faut aussi distinguer les «petits» et les «grands» pays
    • Les X ou les M d’un petit pays n’influencent pas P*
    • Les X ou les M d’un grand pays influencent P*
change et bien tre
Échange et bien-être
  • Comme nous l’avons vu dans les thèmes 2 et 3 , il y a un gain à l’échange en termes d’accroissement des possibilités de cons.
  • Ce gain peut être quantifié pour le commerce d’un bien en calculant le surplus total avant et après l’échange.
  • Le gain de l’échange = STéc– STau.
un petit pays exportateur
Un petit pays exportateur

Si P* = 8, on a :

X = Qo(P=8) – Qd(P=8)

= (2*8 – 4) – (20 – 2*8)

= 8

Prix

X

10

P(Qo) = 2 + Q/2

8

P*

6

2

P(Qd) = 10 - Q/2

8

4

12

20

Qté

un petit pays importateur
Un petit pays importateur

Si P* = 4, on a :

M= Qd(P=4) – Qo(P=4)

= (20 – 2*4) – (2*4 – 4)

= 8

Prix

10

P(Qo) = 2 + Q/2

6

4

P*

M

2

P(Qd) = 10 - Q/2

8

4

12

20

Qté

la demande locale d importations
La demande locale d’importations

Fct d’O : Qo(P) = 2P – 4

Fct d’O inverse : P(Qo) = 2 + Q/2

Fct de DM : QdM = Qd(P) – Qo(P)

= (20 – 2P) – (2P – 4)

= 24 – 4P , Q[0,16]

Fct de DM inverse : P(QdM) = 6 – Q/4

Fct de D : Qd (P) = 20 – 2P

Fct de D inverse : P (Qd) = 10 – Q/2

Demande d’importations

Marché importateur

Prix

Prix

10

OL

DL

6

2

DM

8

16

20

Qté

Qté

16

20

l offre trang re d exportations
L’offre étrangère d’exportations

Fct d’O* : Qo(P) = P + 4

Fct d’O* inverse : P(Qo) = Q – 4

Fct de OX : QoX = Qo(P) – Qd(P)

= (P + 4) – (12 – P)

= 2P – 8 Q[0,16]

Fct de OX inverse : P(QoX) = 4+ Q/2

Fct de D* : Qd (P) = 12 – P

Fct de D* inverse : P (Qd) = 12 – Q

Marché exportateur

Offre d’exportations

Prix

Prix

12

OX

O*

10

4

D*

12

2

4

8

14

16

Qté

Qté

12

16

l quilibre du march commun 1
L’équilibre du marché commun (1)

Prix

12

OX

P(QdM) = P(QoX)

6 – Q/4 = 4 + Q/2

3Q/4 = 2

Qeq = 8/3 ; Peq = 16/3

10

6

P(QoX) = 4 + Q/2

16/3 = 5,33

Qeq correspond ici aux quantitéséchangées, soit les M locales ou les X étrangères.

P(QdM) = 6 – Q/4

4

DM

16

20

8/3

=

2,66

Qté

l quilibre du march commun 2
L’équilibre du marché commun (2)

Marché local

Marché mondial

Marché étranger

Prix

Prix

Prix

D*

O*

DL

OL

OX

6

5,33

4

DM

8/3

16

6,66

8

9,33

Qté

6,66

8

9,33

Qté

Qté

X = 2,66

M = 2,66

change et bien tre sur le march commun
Échange et bien-être sur le marché commun

gain mondial = dh

Marché mondial

Marché étranger

Marché local

Prix

Prix

Prix

D*

O*

DL

OL

OX

a

6

e

b

d

d

5,33

h

h

f

c

4

g

DM

8/3

6,66

8

9,33

Qté

6,66

8

9,33

Qté

16

Qté

X = 2,66

M = 2,66

autres gains tir s de l change
Autres gains tirés de l’échange
  • L’analyse précédente ne tient pas compte de d’autres gains dynamiques potentiels
    • Entre autres ceux liés aux économies d’échelle (voir thème 4)
  • Finalement, des gains, plus intangibles et difficiles à évaluer, découlent d’une plus grande interdépendance éco. des pays rendant les conflits plus coûteux et moins probables (voir thème 7)
les mesures protectionnistes
Les mesures protectionnistes
  • Les barrières tarifaires
    • Tarifs forfaitaires
    • Tarifs ad valorem
  • Les barrières non tarifaires
    • Quotas
    • Subventions aux exportations
    • Subventions
    • Les normes et les autres barrières légales
les tarifs forfaitaires
Les tarifs forfaitaires
  • Taxes forfaitaires sur les produits importés visant à protéger les producteurs locaux.
  • Ils fons augmenter l’offre internationale (P*), ce qui fait…
    • diminuer le SC
    • augmenter le SP
    • apparaître des revenus pour l’État (magie noire!)
    • diminuer le bien-être total du pays (ST)
tarif pour un petit pays importateur
Tarif pour un petit pays importateur

Si P* = 4 et t = 1, on a :

M = Qd(P=5) – Qo(P=5)

= (20 – 2*5) – (2*5 – 4)

= 4

Prix

10

P(Qo) = 2 + Q/2

6

P* + t

5

4

P*

2

P(Qd) = 10 - Q/2

6

4

10

12

20

Qté

M

tarif forfaitaire et bien tre pour un petit pays importateur
Tarif forfaitaire et bien-être pour un petit pays importateur

Prix

10

a

6

a

P* + t

5

b

d

c

e

4

P*

f

2

P(Qd) = 10 - Q/2

6

4

10

12

20

Qté

M

les tarifs forfaitaires et l quilibre mondial grands pays
Les tarifs forfaitaires et l’équilibre mondial (grands pays)

P(QdM) – P(QoX) = 1,25

(6 – Q/4) – (4 + Q/2) = 1,25

3Q/4 = 0,75

Qeq = 1 ; P(QdM) = 5,75 et P(QoX) = 4,5

Marché importateur

Marché mondial

Marché exportateur

Prix

Prix

Prix

OX

D*

O*

DL

OL

5,75

5,33

4,5

t = 1,25

2

DM

1

8/3

7,5

8,5

Qté

7,5

8.5

Qté

16

Qté

Mt = 1

Xt = 1

tarif forfaitaire et bien tre pour un grand pays importateur
Tarif forfaitaire et bien-être pour un grand pays importateur

Prix

12

DL

10

OL

a

a

5,75

Le tarif cause une M de 2,66 unités à 1 unité, mais l’effet sur le bien-être est ambigu.

b

d

c

e

5,33

f

g

4,5

f

2

6,6

7,5

8,5

9,33

16

20

Qté

le niveau de protection effective
Le niveau de protection effective
  • Sa mesure peut sembler simple à priori…
    • tarif/P, pour le tarif forfaire
    • tarif tout court, pour le tarif ad valorem
  • Or, il faut plutôt recourir a l’indice de protection effective (e = (VAt–VAlé)/VAlé)
  • Attention aussi aux biens intermédiaires… (voir notes de cours)
les quotas
Les quotas
  • Restrictions sur les quantités qu’il est possible d’importer visant, tout comme les tarifs, à protéger les producteurs locaux.
  • Ils font diminuer les importations, augmenter le prix et donc…
    • diminuer le SC
    • augmenter le SP
    • apparaître une rente aux importateurs
    • diminuer le bien-être total du pays (ST)
quota pour un petit pays importateur
Quota pour un petit pays importateur

Si quota est M ≤ 4, on a :

4= Qd(P) – Qo(P)

4 = (20 – 2*P) – (2*P – 4)

4P = 20 ; P = 5

Prix

P(Qo) = 2 + Q/2

10

Ou encore : Qo + quota et

2P – 4 + 4 = 20 – 2P

4P = 20 ; P = 5

6

5

4

P*

2

P(Qd) = 10 - Q/2

6

4

10

12

20

Qté

importations

quota et bien tre pour un petit pays importateur
Quota et bien-être pour un petit pays importateur

Prix

10

a

6

a

5

b

d

c

e

4

P*

f

2

P(Qd) = 10 - Q/2

6

4

10

12

20

Qté

Quota = 4

la capture des rentes
La capture des rentes
  • Outre ses effets redistributifs, l’apparition de la rente est associée à des stratégies coûteuses pour se l’approprier…
    • Course du 1er janvier
    • Stockage
    • Pots de vin…
  • Par ailleurs, si la rente est versée à des étrangers, il faut ajouter cette perte à la PS
les subventions
Les subventions
  • Montants forfaitaires attribués aux producteurs locaux pour chaque unité produite visant, tout comme les tarifs et les quotas, à protéger ces derniers
  • Elles font augmenter l’offre des producteurs locaux et donc…
    • augmenter le SP
    • apparaître des coûts pour l’État
    • diminuer le bien-être total du pays (ST)
subvention pour un petit pays importateur
Subvention pour un petit pays importateur

Si subv. = 2$/u, on a :

P(Qo) – 2 = 2 +Q/2 -2 = Q/2

ou P(Qo) = 2Q

Or, P* = 4 et donc Qo = 8

Prix

P(Qo) = 2 + Q/2

10

P(Qo) = Q/2

Sbv. = 2

6

5

4

P*

2

P(Qd) = 10 - Q/2

4

8

12

20

Qté

M avec sbv.

subvention et bien tre pour un petit pays importateur
Subvention et bien-être pour un petit pays importateur

Prix

10

a

6

5

b

d

c

e

4

P*

f

g

2

P(Qd) = 10 - Q/2

Remarque : par construction b=g

4

8

12

20

Qté

Msbv = 4

M = 8

les subventions aux exportations
Les subventions aux exportations
  • Montants forfaitaires attribués aux producteurs locaux pour chaque unité exportée visant, tout comme les tarifs et les quotas, à protéger ces derniers
  • Elles font augmenter la demande internationale (P*), ce qui fait…
    • augmenter le SP
    • apparaître des coûts pour l’État
    • diminuer le bien-être total du pays (ST)
subv aux exportations pour un petit pays exportateur
Subv. aux exportations pour un petit pays exportateur

Prix

P(Qo) = 2 + Q/2

10

P* + sbv

9

8

P*

6

Si P* = 8 et sbv = 1, on a :

X = Qo(P=9) – Qd(P=9)

= (2*9 – 4) – (20 – 2*9)

= 12

2

P(Qd) = 10 - Q/2

2

4

12

14

20

Qté

X avec tarif

X avec sbv aux X

subv aux x et bien tre pour un petit pays exportateur
Subv. aux X et bien-être pour un petit pays exportateur

Prix

10

a

P* + sbv

9

b

d

c

e

8

P*

f

6

f

2

2

4

12

14

20

Qté

X avec tarif

X avec sbv aux X

tarifs quotas et subventions pour les petits pays
Tarifs, quotas et subventions pour les petits pays
  • Ils sont tous aussi efficaces pour limiter les importations d’un bien.
  • Ils entraînent tous des pertes sèches.
  • Toutefois, ils entraînent tous des redistributions de la richesse qui sont différentes.
le cas des grands pays
Le cas des grands pays
  • La limitation des importations a 2 effets sur leur bien-être :
    • Un effet négatif lié aux distorsions de consommation et de production (voir ci-haut)
    • Un effet positif lié à l’amélioration des termes de l’échange (causé par la D mondiale)
  • Pour de faibles niveaux de protection, il se peut que le 2e effet l’emporte sur le 1er, mais éventuellement le 1er finit par l’emporter
droit de douane optimal pour les grands pays
Droit de douane optimal pour les grands pays

Bien-être

Libre-échange

Autarcie

tp

t*

Droit de

douanes

d faillances des march s
Défaillances des marchés
  • S’il y a des externalités positives de prod., le SP ne capte pas tous les bénéfices
  • S’il y a des externalités négatives de cons., le SC ne capte pas tous les coûts
  • La protection peut alors améliorer le bien-être, mais ce n’est pas la meilleure solution…
    • Optimum de deuxième rang
bien tre et externalit s
Bien-être et externalités

La culture des cerises

Les cigares cubains

P

P

O

O

P*+t

P*+t

a

a

b

b

P*

P*

D

D

Qo1

Qo2

Qo1

Qo2

Qd2

Qd1

Qd2

Qd1

Q

Q

$

$

B.-Ê si

c > a + b

B.-Ê si

c > a + b

Cm

Bm

c

c

Qo1

Qo2

Qd2

Qd1

Q

Q

autres assises du protectionnisme
Autres assises du protectionnisme
  • Les industries naissantes et la diversification de l’économie
    • Pays en voie de développement
    • Haute technologie
  • L’autonomie ou la sécurité nationale
    • Produits agricoles
    • Produits militaires
la politique commerciale1
La politique commerciale
  • Pour les petits pays, et dans une moindre mesure pour les grands, la théorie éco. semble pencher en faveur du libre-échange
  • Toutefois, force est de constater que les barrières commerciales ont la vie dure
  • Voyons donc qui contrôle la pol. comm. et quel est l’objectif qui est poursuivi
hotelling et la cc lectorale
Hotelling et la CC électorale
  • Le modèle d’Hotelling. Si…
    • les électeurs sont différenciés seul. par leur préférence quant au niveau de protection
    • la pol. comm. est l’unique enjeux électoral
    • les pol. des partis sont dictées uniquement en fonction des votes
    • le scrutin est uninominal à un tour
  • La pol. proposée par tous les partis est celle préférée par l’électeur médian
politique de la politique commerciale
Politique de la politique commerciale
  • La CC électorale implique que la pol. aille dans le sens de l’intérêt du groupe majoritaire
  • Or, dans les faits, la pol. comm. sert plutôt l’intérêt de petits groupes minoritaires…
  • L’asymétrie des bénéfices de la pol. et du coût d’association des prod. et des cons.
    • Peu de prod. voyant d’importants bénéfices potentiels
    • Beaucoup de cons. subissant de petites pertes
des gouv marionnettes
Des gouv. «marionnettes»…
  • La pol. comm. sert donc davantage l’intérêt de petits groupes de producteurs plutôt que le bien commun.
  • Aussi, les capitales sont «assiégées» par les lobbys qui…
    • Détournent l’appareil législatif de ses fcts
    • Ce qui entraîne une mauvaise allocation des ress.
qui abaissent les barri res
Qui abaissent les barrières?
  • Le dilemme du prisonnier permet de solutionner cette énigme