mondialisation faire de l cole la n cessit du d sir n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Mondialisation : faire de l’école la nécessité du désir. PowerPoint Presentation
Download Presentation
Mondialisation : faire de l’école la nécessité du désir.

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 11

Mondialisation : faire de l’école la nécessité du désir. - PowerPoint PPT Presentation


  • 79 Views
  • Uploaded on

Mondialisation : faire de l’école la nécessité du désir. Descolariser le décrochage Bien et mal être à l’école Une école de savoir : une école de vie Désir et démocratie d’apprentissage Jacques Pain, professeur Émérite, Nanterre Paris Ouest Site: Jacques - pain.fr. 1- Le « décrochage ».

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Mondialisation : faire de l’école la nécessité du désir.' - elwyn


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
mondialisation faire de l cole la n cessit du d sir

Mondialisation: faire de l’école la nécessité du désir.

Descolariserle décrochage

Bien et mal être à l’école

Une école de savoir : une école de vie

Désir et démocratie d’apprentissage

Jacques Pain, professeur Émérite, Nanterre Paris Ouest

Site: Jacques-pain.fr

1 le d crochage
1- Le « décrochage »

En France 120 à 150 000 jeunes quittent l’école sans diplôme chaque année

2/3 de garçons, 1/3 de filles

Ces « sortants précoces » sont 2 fois plus au chômage que les diplômés

Ils sont 6 millions en UE : 14,4% des 18/24 ans

Objectif européen: moins de 10% en 2020

les visages du d crochage parle t on des m mes probl mes
Les visages du décrochage:parle-t’on des mêmes problèmes?
  • Les déscolarisés « sociaux » en France
  • Les amérindiens guyanais
  • Les « restavek » haïtiens
  • Les « slumdogs » indiens ou brésiliens
  • Les « ikikomori » japonais
un d crochage partag
Un décrochage partagé?
  • « Je suis hostile à toute entreprise tendant à me réduire à l’« élève » que j’ai pu être. En cet enfant passablement hagard puisque encore inconscient de ses propres raisons d’être et à coup sûr traqué (de par l’appareil coercitif mis en œuvre conjointement par les parents et le personnel enseignant) je ne me reconnais quelque peu que sur le plan affectif, où mes réactions d’alors étaient, par nécessité, sérieusement gardées pour moi. Je vois mal, par conséquent, ce qu’on pourrait trouver de valable dans mes « copies » scolaires ou dans la manière dont, sans goût, j’ai pu affronter telle ou telle compétition. Quant à ces vers, perdus dans un pauvre journal d’écolier, comme ceux qui leur seraient contemporains ou antérieurs je les tiens pour des balbutiements et souhaite qu’on en épargne la lecture à qui veut bien s’intéresser à moi.
  • Passant avant-hier devant le bâtiment Chaptal – quitte de la vue en plongée qu’on a sur l’enchevêtrement de ces rails dont Mallarmé confiait que pas un jour ils ne lui avaient fait grâce de la tentation de se jeter du pont sur la voie – j’ai constaté avec quelque surprise que les travaux de nettoyage ne lui avaient pour moi rien enlevé de son opacité. Je souhaite, Monsieur, que l’intérieur vous soit plus clair et que vous l’éclairiez pour ceux qui vous écoutent ».
  • André Breton
  • Cf. Oury F., Pain J., Chronique de l’école caserne, Maspero 1973, réédition Vigneux, Matrice.
2 bien et mal tre l cole
2- Bien et mal être à l’école
  • Souffrir pour réussir! Réussir pour souffrir?

Breton, Mallarmé, Balzac, eurent en horreur nos écoles ; comme bien d’autres, Baudelaire, Rimbaud, Prévert… Ils sont célèbres à présent.

pour une bienveillance scolaire valuer l cole
Pour une bienveillance scolaire:évaluer l’école?

L’observatoire déontologique

de l’enseignement

bien mal tre l cole o d de l e
Bien Mal être à l’écoleO.D. de l’E.
  •  Claude Lévi-Strauss suggérait parfois d’écrire : entropologie ;  au lieu de : anthropologie. Ce néologisme provient du substantif entropie qui en thermodynamique désigne une grandeur caractérisant ledésordred'unsystème. Dans l’esprit de Lévi-Strauss, il s’agit d’étudier les sociétés à l’aune des processus de désintégration qui leur sont inhérents. En définissant un établissement scolaire comme une microsociété, on peut considérer que le niveau d’entropie est un état de dysfonctionnement par rapport à une intention initiale, une mission déclarée, un projet affiché, un objectif annoncé… En définitive, il s’agit d’une somme de ses difficultés, troubles et tensions ; ou plus modestement de l’écart entre le discours et la réalité, entre les mots et les actes.
  • Dans le même ordre d’idée, Jacques Pain s’intéresse à une maltraitance scolaire structurelle en notant que les établissements ignorent la parole des élèves tout en développant une vie interne déficitaire en relation et en humanité. Cette incurie faite d’agissements aussi bien que de refus d’agir et de négligences se manifeste de deux manières. D’une part, sous une forme extrêmisée avec des atteintes physiques et verbales couvertes par l’indifférence, l’incompétence ou le fatalisme des adultes ; d’autre part, sous une forme insidieuse avec des pratiques inconséquentes et délétèresau niveau de l’accueil, de l’écoute des élèves, de la pédagogie et plus généralement de la prise en compte des problèmes de la vie collective.
  • Lévi-Strauss, Tristes tropiques [1955], Paris, Presses Pocket, coll. « Terre Humaine/Poche », 1984, p. 496).
  • Jacques Pain professeur de Sciences de l’éducation. Octobre 2002. http://probo.free.fr/textes_amis/violence_institutionnelle_j_pain.pdf. Jacques Pain est professeur émérite de Sciences de l'Éducation à l'université de Paris Ouest la défense, Nanterre. Spécialisé en pédagogie et intervention institutionnelles, violences à l'école et dans les institutions.
les pathologies institutionnelles
Les Pathologies institutionnelles

Malmenances: sujétion, non reconnaissance, mépris par défaut…

Maltraitances: ségrégation, ironie, catégorisation…

Violences: stigmatisation, victimation, persécution…

3 vivre le savoir
3- Vivre le savoir
  • De la peur - au désir - d’apprendre
  • La pédagogie "ordinaire" est réglée sur une fréquence psychique, cognitive et du comportement "ordinaire" partagée par le plus grand nombre. Cette fréquence répond aux critères de normes définies et réglées par des échelles de mesure de l’adaptation, de l’autonomie, des acquisitions, des compétences et des logiques linéaires et stables de compréhension, de représentations et de mémorisation. Dès qu'un élément en rupture dérègle cette fréquence; il réinterroge tous les éléments fondateurs de cette école….
  • Dès qu'un élément n'arrive pas à se glisser dans le pas cadencé de l'école, si le conflit intrapsychique ou « interpsychique » ou « sociopsychique » ou interculturel (conflit de loyauté) dérègle trop l'ensemble classe ; il sera alors évalué, diagnostiqué et orienté vers d'autres institutions,
  • L'expression de ces conflits peuvent être ou peuvent mettre en avant : des « ratures scolaires », des échecs de socialisation dans le groupe classe, des « dys/compétences », des attentions troublées, des hyperactivités (sauf pour le travail scolaire), des phobies, des contre-productions, des transparences, des somatisations, des provocations, des conduites à haut risque pour les cadres éducatifs ou scolaires, des "clash" à répétition dans la relation à l'adulte et aux autres en général…
  • Nous aurions pu imaginer une autre forme d’évaluation ou de diagnostic afin d'analyser la chimie du « Bain Institutionnel, scolaire » dans lequel se développent ces troubles.
  • Sylvie Canat, La pédagogie institutionnelle adaptée, Champ social, 2006
  • Serge Boimare, la peur d’apprendre, Dunod, 2000.
les r seaux du savoir
Les réseaux du savoir

La théorie des réseaux « communicants »: vases, rhizômes, agencements

4 du d sir en d mocratie
4-Du désir en démocratie
  • Positiver l’Institution
  • Les 4 L : Des Lieux, des Limites, des Lois, un Langage pour (s’)entendre
  • Le désir appelle le désir
  • Ne rien dire que nous n’ayons fait