la noyade n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La Noyade PowerPoint Presentation
Download Presentation
La Noyade

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 20

La Noyade - PowerPoint PPT Presentation


  • 235 Views
  • Uploaded on

La Noyade. Florian Coggio. De quoi parle-t-on?. Le terme « noyade » regroupe 2 entités dans la littérature anglophone: - « drowing »: DC <24h -  « near-drowing » DC>24h  . Classification internationale code les noyades selon: - leurs léthalités (délai) - leurs causes.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La Noyade' - dava


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
la noyade

La Noyade

Florian Coggio

de quoi parle t on
De quoi parle-t-on?

Le terme « noyade » regroupe 2 entités dans la littérature anglophone:

- « drowing »: DC <24h

- « near-drowing » DC>24h  

Classification internationale code les noyades selon:

- leurs léthalités (délai)

- leurs causes

Comparaisons épidémiologiques plus complexes !

epid miologie
Epidémiologie

Noyade dans le monde: 140 000

En France: 1154 dont 435DC(38%)

epid miologie 2003
Epidémiologie: 2003
  • Age < 5ans: piscines +++
  • Age>25-65ans : mer+++
  • Incidence: 1.9/100 000 l’été (0.7 année)
  • H>F (2.7 vs 1.3/100 000)
  • Le risque de DC est max: cours d’eau>plan d’eau> mer>piscine (surveillance croissante)
epid miologie r partition g ographique
Epidémiologie: répartition géographique
  • Zones côtiéres
  • Zones de montagnes:
  • cours d’eau, lacs
  • Zone de densité de population (IdF)
  • Remarque: plus de noyades sans DC côte atlantique (surveillance +++)
etiologies
Etiologies
  • Incapacité à maintenir la tête hors de l’eau
      • Ne sait pas nager, AVP+incarcération
  • Incapacité à réagir au contact de l’eau:  noyade 2aire
      • Causes neurologiques:AVC, épilepsie, intoxication
      • Cause cardiaque: IDM=VC chaud-froid
      • Cause traumatique: plaie, PNO, etc...
  • Accidents de plongée:(apnée et bouteille)
      • Barotraumatisme
      • Narcose à l’azote
      • Syncope hypoxique, problème de matériel
physiopathologie 1
Physiopathologie (1)
  • Conséquence de l’immersion:

Le syndrome asphyxique

    • Spasme laryngé qui persiste 1 à 2 minutes ( gouttes)
    • Puis mouvements de déglutition (sous l’effet de l’hypoxie) qui remplit l’estomac.

.

  • PUIS levée du laryngospasme : inondation de l’arbre respiratoire (sauf dans 15 %).
  • Œdème pulmonaire : Mécanisme lésionnel prédominant (que ce soit eau douce ou eau de mer).
  • Lésions alvéolo-capillaires, perte de surfactant, encombrement pulmonaire, infection pulmonaire.
  • Caractère parfois retardé des lésions pulmonaires => Hospitaliser tout noyé quelle que soit la gravité initiale
physiopathologie 2
Physiopathologie(2)
  • Conséquences secondaires:
    • Hypothermie:
        • perte calorique vers l’extérieur: interface peau-eau
        • Perte calorique de l’intérieur: interface Milieu int-eau
    • Instabilité hémodynamique:
        • Hypoxie, hypothermie, IDM, stress catéch,
        • Bas débit cardiaque: hypovolémie, diarrhée osmotique
    • Troubles hydroélectrolytiques:
        • Hyponatrémie et ou hyperNa+, hypoK+
        • Acidose métabolique: hypoxie, clonie µR
        • Troubles de l’hémostase: CIVD, coagulapathie
    • Troubles Neurologiques: Pronostic
        • HTIC, œdème cérébral
        • Cause et conséquence
        • Hypoxie
    • Troubles Infectieux:
        • Origine de l’eau inhalée: bactéries, corps étrangers..
conduite d urgence
Conduite d’urgence
  • Sortie ou maintenir le patient hors de l’eau
  • Lutter contre hypothermie: vêtement, vent, séchage
  • Commencer les gestes de réanimation élémentaires
conduite d urgence dans l eau
Conduite d’urgence dans l’eau
  • Conduite d’urgence dans l’eau :
    • Extraire le noyé au plus vite
  • Attention à la survie des secouristes.
  • Libération des voies aériennes supérieures au doigt.
  • Pas de Bouche-à-bouche si arrêt respiratoire.
  • Massage cardiaque externe impossible dans l’eau.
  • Délai entre repêchage et installation sur un plan dur le plus court possible.
  • Penser aux possibilités de lésions traumatiques associées.
conduite d urgence hors de l eau
Conduite d’urgence hors de l’eau :

Bilan initial

  • Ventilation:
    • Fréquence amplitude respiratoire.
    • Coloration.
    • Signes de lutte.
  • Circulation :
    • Pouls carotidien ou fémoral et fréquence cardiaque.
    • Marbrures.
    • Pression artérielle.
  • Neurologique :
    • Etat de conscience, score de Glasgow.
  • Mouvements anormaux éventuels
    • Recherche de lésions traumatiques associées :
    • Maintien de l’axe tête – cou – tronc.
r animation
Réanimation
  • Techniquer le patient:
      • Scope,O2, VVP+Sérum physio 0.9%, SNG (aspi), PNI, couverture survie, parage plaie,
      • IOT « crush induction » selon état CGS(<8), détresse respiratoire, sédation , support vasoactif, macromolécules
      • Plan dur, minerve

Classification pour PEC hospitalière:

- groupe I = aquastress

- groupe II= petit hypoxique

- groupe III= grand hypoxique

- groupe IV= anoxique

traitement hospitalier selon le stade
Traitement hospitalier:selon le stade
  • Bilan paraclinique systématique:
      • Iono sg, urée glycémie, créat, NFS,plq, bilan coag, GDS, alcoolémie, Toxique sg et Ur, enz cardiaque.....
      • ECG 12 dériv, RP, écho ou TDM selon orientation
  • Aquastress: Immersion sans inhalation
    • Hospit 24h, surveillance paramétres vitaux
    • RP, Rx sinus, après12h
    • Sortie si: abs temp, pas trble neuro, avis psy.
r animation hospitali re
Réanimation hospitaliére
  • Petit hypoxique= Petite quantité d’inhalation
    • Géne respiratoire= tachypnéique
    • SpO2= normale
    • Conscience normale
    • Ttt symptomatique
      • USI pendant 48h
      • Bilan paraclinique
      • hémoc
      • Restriction hydrique modérée
      • Prévention MTVE
      • Pas d’ATB systématique
grand hypoxique anoxique
Grand hypoxique-anoxique
  • Support respiratoire nécessaire
  • Traitement symptomatique
    • Vent: PEEP élevé
    • Protection cérébrale: PPC, narcose
    • Support vasoactif: dobutamine++
    • Soluté sérum physiologique
    • Réchauffement;
      • RPE+++
      • RAE: attention vasoplégie
      • RAI: dialyse, soluté,..
pronostic
Pronostic
  • Dépende de:
  • L’état neurologique
    • Initiale, et son évolution
  • Indice pronostic de noyade
    • CGS>6 (enfant) récup neuro=100%
    • Indicateur d’Orlowski: 1 points/item
      • Péjoratif si score>3
    • Score de Szpilman
  • Limites : population différente et définitions internationales.
conclusion les noyades augmentent
Conclusion: les noyades augmentent
  • Le meilleur TTT est la prévention
    • Facile, pas chére : éducation population, surveillance zones à risque
  • Au cours de la noyade:
    • Sortir impérativement le noyade
    • Préserver axe Tête-cou-tronc
  • Hors de l’eau:
    • Réchauffement
    • Ttt symptomatique et facteur déclenchant
    • Toujours Hospitaliser (Sd « intervallaire »)
    • Particularité: PEEP élevé, pas d’ATB initiale, PEC comme un TC
    • Si gène respi= USI ou réa
  • Drame familiale: 1DC/3 sera un enfant
ref rences
reférences
  • Ronchi L. Noyades. Enc.M.Chir.2000;24:115-121
  • Coninx P. Les noyades. SAMU 92. 2003
  • Céline Ermanel. Surveillance épidémiologique des noyades accidentelles en France au cours de l'été 2003. Institut Veille Sanitaire. BEH N°10. Mars 2004
  • Flurin R. Prévention des accidents chez l'enfantConseils pour la santé. RPC.santé publique.avril 2001