le langage l cole maternelle n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le langage à l’école maternelle PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le langage à l’école maternelle

Loading in 2 Seconds...

  share
play fullscreen
1 / 86
Download Presentation

Le langage à l’école maternelle - PowerPoint PPT Presentation

blaze
184 Views
Download Presentation

Le langage à l’école maternelle

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le langage à l’école maternelle

  2. Présentation de l’animation 15 décembre 2010 30 mars 2011 S’approprier le langage Découvrir l’écrit

  3. Ce que disent les programmes 2008 • L’objectif essentiel de l’école maternelle est l’acquisition d’un langage oral riche, organisé et compréhensible par l’autre. « Les activités d'expression à l'oral, en particulier les séquences consacrées à l'acquisition du vocabulaire, les situations nombreuses d'écoute de textes que l'enseignant raconte puis lit, et la production d'écrits consignés par l'enseignant préparent les élèves à aborder l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.»

  4. S’approprier le langage

  5. Des contenus réorganisés Première facette : S’approprier le langage Le langage oral en première priorité, mais un oral particulier Une présentation centrée sur l’enfant * Echanger, s’exprimer * Comprendre * Progresser vers la maîtrise de la langue française : syntaxe et vocabulaire (correspondances avec 2002/2007 : communication, langage en situation et langage d’évocation)

  6. S’entendre sur les mots « langue » et « langage » Langue : Système complexe, conventionnel Coordination de signes (des mots et une syntaxe propres à chaque langue) Langage : Fonction humaine activée dans une (ou deux) langue(s). Fonction à la fois sociale, psychologique et cognitive. Trois « registres » : réception, production, interaction. Deux « régimes » : oral et écrit.

  7. Echanger, s’exprimer Compétences: IO 2008 Capacités et attitudes: Accepter/provoquer l’échange Demander/Prendre la parole S’adapter à des enjeux divers: expliquer, , justifier(parce que…),relater,

  8. Quelles situations ? Des situations non artificielles,avec de bonnes conditions d’échanges. Des situations d’évocation, des situations culturelles.

  9. Comprendre une histoire • Agir avant la lecture(anticipation): pour faciliter la compréhension • Approfondir la compréhension: Traiter les informations Re-brasser les informations et confronter les points de vue 3. S’assurer de la compréhension.

  10. Comprendre les consignes • Consigne simple PS • Consignes des activités scolaires en situation de face à face avec l’adulte MS • Consignes données de manière collective GS

  11. Progresser vers la maîtrise de la langue française • Enseigner le vocabulaire: • Quel lexique ? • Comment travailler le vocabulaire? • Quels sont les vecteurs de mobilisation du lexique?

  12. Définitions • Vocabulaire: ensemble des mots qu’une personne connaît et utilise.(vocabulaire passif/vocabulaire actif) • Lexique: Ensemble de mots constituant une langue. • Syntaxe: partie de la grammaire qui définit les relations entre les éléments d’une phrase.

  13. Six représentations du mot • Représentation phonologique • Représentation syntaxique • Représentation imagée • Représentation orthographique • Représentation sémantique • Représentation conceptuelle

  14. Le mot :une représentation culturelle du monde • Les mots sont un facteur de structuration du réel mais ne sont pas des étiquettes d’un réel identique pour tous. • Bois/forêt: Bois signifie tantôt la matière , tantôt une petite forêt.

  15. Ali Babanın çiftliği Ali Babanın bir çiftliği varÇiftliğinde horozları var Ü üürü üü diye bağırır Çiftliğinde Ali Babanın Ali Babanın bir çiftliği var Çiftliğinde kuzuları var Mee, mee diye bağırır Çiftliğinde Ali Babanın Ali Baba a une grande ferme Ali Baba a une grande ferme Dans sa ferme il a des coqs Cocorico, cocorico, chantent-ils Dans la grande ferme d’Ali Baba.Ali Baba a une grande ferme Dans sa ferme il a des agneaux Mêê, mêê bêlent-ilsDans la grande ferme d’Ali Baba.

  16. Politique du rebelle – Traité de résistance et d’insoumission.Michel Onfray 1997 Grasset Figures page 69 • … Cette boiterie à laquelle s’ajoute la démarche chaloupée de ceux qui sont enivrés montre à l’envi l’offense faite à la verticalité qui définit l’homo sapiens et le retour insensible à ce qui fait la régression de l’espèce : verticalité, bipédie ; puis voussure, équilibre précaire, déséquilibre ; enfin, un mélange de quadrupédie, sinon de reptation ou de prostration qui désigne à quel trajet on a contraint le damné : la réécriture, dans son corps et sa personne – comme en perversion de l’idée que l’ontogenèse récapitule la phylogenèse – des états antérieurs de l’ hominisation. Chez le damné maximal, cette rétroversion de l’ humanité lui fait parcourir en marche arrière toutes les étapes d’un ancestral regrès : allongé sur le sol, confondu au trottoir, perdu dans les cartons empilés, aviné, sinon assommé par l’alcool, le clochard ne se limite pas seulement, on le voit, à sa privation de domicile fixe, c’est aussi celui dont le seul domicile fixe est le corps vécu comme une malédiction, une perpétuelle occasion de récriminations, corps qu’il faut nourrir, rafraîchir, vêtir, protéger, réchauffer, corps frère en cela des déportés et prisonniers…

  17. Le mot nécessite un apprentissage spécifique • Lecture du texte de M.Onfray: • Individuel puis par trois, essayer de comprendre, choisir 2 mots en gras et essayer d’écrire avec chacun de ces mots une phrase où il sera employé différemment. • Mise en commun: on ne peut pas passer directement de la réception/compréhension à la production spontanée sans un apprentissage spécifique.

  18. Quelques définitions • À l’envi: à qui mieux mieux. • Voussure: exagération de la convexité du thorax dans une région limitée; courbure. • Ontogénèse: ensemble des processus qui, chez un organisme animal ou végétal, conduisent la cellule oeuf à l'adulte reproducteur; embryogénie. • Phylogénèse: formation et développement des espèces vivantes au cours des temps; généalogie. • Regrès: évolution régressive; régression.

  19. Quelques chiffres sur l’acquisition du lexique • Avant deux ans : les 50 premiers mots • PS : 750 mots • MS : 1750 mots • GS : 2500 mots • Du CP au CM2 : de 2500 à 6000 mots • Adulte cultivé : 25 000 à 40 000 mots http://www.abyssum.com/Mesmots/

  20. les principes de contraste et de conventionalité : un mot nouveau contraste avec les mots connus puis devra s’inscrire dans un usage conventionnel. Le principe de dénomination catégorielle : les mots se réfèrent à une catégorie même non dénommée par les élèves, un mot nouveau désigne pour eux un niveau de base (caniche – chien – animal)

  21. Les entraînements à la catégorisation:Une étude de Clavé (1997) indique une relation étroite entre l’étendue du répertoire lexical et la compétence à catégoriser chez des enfants de 4 à 6 ans.

  22. Enseigner le lexique c’est Mettre en place une vraie démarche d’apprentissage en amenant l’enfant à: • Passer d’un vocabulaire passif (réception/compréhension) à un vocabulaire actif (production) • Reconnaître le même objet quelquesoit sa représentation (photo, dessin, peinture, …) - S’approprier un mot nouveau en 4 étapes : . découvrir/approfondir : identifier un mot dont le sens est inconnu (poser des questions, …) . structurer : recourir à des outils (listes, dictionnaires, imagiers, …), classer et utiliser les « petits mots », jouer avec le lexique, … . mémoriser et favoriser le rappel en mémoire . réutiliser : employer les mots justes en production d’oral ou d’écrit

  23. - Mobiliser des compétences cognitivespour :      . inventorier       . trier      . classer       . comparer       . catégoriser       . Réutiliser Mais ce n’est pas: se limiter a faire correspondre des mots des objets; répéter des mots; nommer une fois; désigner simplement; désigner un grand nombre de mots.

  24. Principes didactiques et pédagogiques des activités autour du lexique • Projet contextualisé • Utiliser des imagiers de référence avec des représentations différentes • Les jeux sont proposés aussi bien en réception qu’en production • Rester suffisamment longtemps sur un jeu • Le guidage verbal de l’enseignant est prépondérant • Des entrées différentes sur des champs lexicaux différents • Une évaluation en début et en fin de module

  25. Favoriser l’acquisition du langage et l’apprentissage de la langue orale • Connaître les besoins de l’élève • Construire des repères communs.

  26. Construire des repères communs • Un cadre sécurisant. • Un milieu de communication. • Des adultes tuteurs de langage

  27. Créer un climat propice • A la communication et aux échanges au sein de l’école. • Un travail d’équipe pour permettre à l’enfant de devenir élève. • Associer les parents au parcours d’apprentissage de l’élève.

  28. Enseigner la langue orale • Un parcours d’apprentissage: Un travail en équipe Des programmations Des progressions

  29. Le projet d’apprentissage Concevoir, organiser, mettre en œuvre, évaluer: • Le langage comme un objet de travail • Le langage comme un outil de travail Adopter une posture professionnelle. • L’attitude du maître • Le parler professionnel

  30. Vers la découverte de l’écrit

  31. Construction du langage

  32. Ateliers de langage oral

  33. Activités d’expression orale à partir de l’exploitation d’un album

  34. Activités d’expression orale à partir d’albums étudiés auparavant

  35. Fiches langage

  36. Découvrir l’écrit