cole des relations humaines n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
École des relations humaines PowerPoint Presentation
Download Presentation
École des relations humaines

play fullscreen
1 / 20

École des relations humaines

2211 Views Download Presentation
Download Presentation

École des relations humaines

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. École des relations humaines

  2. PLAN I - l’émergence de l’école des relations humaines II- les principaux auteurs III- Différences et similitudes entre les classique et les RH

  3. L’émergence de l’école des RH « Une place pour chaque homme et chaque homme à sa place, une place pour chaque chose et chaque chose à sa place » (Fayol) Critique du taylorisme : • - L’excès de division du travail • - Rationalisation de la main d’œuvre Apparition de comportements nouveaux qui ne relèvent pas seulement de l’organisation : conflits, manque d’initiative, moral en baisse, fatigue…

  4. L’émergence de l’école des RH L’école des relations humaines critique l’école classique : - La nature humaine du travail et les motivations et démotivations des salariés. - L’attitude des hommes au travail, leur psychologie et le comportement des groupes de travail. Elle accorde donc à la dimension humaine de l’entreprise une place essentielle.

  5. L’émergence de l’école des RH E. Mayo (1880-1949) : qui a mené des expériences (1924-1932) à la Western Electric Compagny (USA) dans l’établissement Hawthorne . D’où sa découverte de « Effet Hawthorne » : • le simple fait que l’individu se sache observé modifie son comportement. • L’augmentation de la productivité se réalise quand les ouvriers ressentent l’intérêt qu’on leur porte. • Mise en évidence des relations humaine à l’intérieur du groupe.

  6. Les principaux auteurs de l’école des RH McGREGOR Douglas MAYO Elton MASLOW Abraham Les principaux auteurs ARGYRIS Chris HERZBERG Frederick LEWIN Kurt LIKERT Rensis

  7. MAYO George Elton D’autres variables psychosociologiques apparaissent : • Un style de direction plus participatif améliore les rapports avec la hiérarchie. • Le besoin de reconnaissance (statut social). • Le sentiment d’appartenance à un groupe. • La satisfaction de besoins sociaux (sécurité…). • La participation à la recherche d’objectifs communs. • L’existence de leadership informel en dehors de toute structure hiérarchique. 1880 – 1949 : Professeur et chercheur en psychologie.

  8. MASLOW Abraham S’intéresse à la motivation de l’homme au travail. La Théorie des besoins Un besoin non satisfait reste source de motivation. 1908 – 1970 : Psychologue Américain.

  9. McGREGOR Douglas La dimension humaine de l’entreprise Les Théories X et Y La nature des hommes peut être différente : Théorie X: l’homme n’aime pas travailler, n’est pas ambitieux et rejette les responsabilités. Théorie Y: l’homme est motivé par son travail qui est source de satisfaction. Il accepte les responsabilités et sait faire preuve de créativité, d’initiative. MCGREGOR considère que ce type de management est plus adapté à l’homme. 1906- – 1964 : Psychologue Américain.

  10. HERZBERG Frederick Théorie des 2 facteurs et Motivation humaine au W • *Les facteurs de satisfaction • -Réalisation de soi, La reconnaissance • -L’intérêt au W • -Les responsabilités • -Les possibilités de promotion et de développement • *Les facteurs d’insatisfaction -La politique de personnel • -La politique de l’entreprise et son système de gestion • -Le système de supervision -Les conditions de W et le salaire Pour motiver le salarié, HERZBERG préconise l’enrichissement des tâches. 1923 - 2000 : Professeur Américain de psychologie industrielle.

  11. LEWIN Kurt La dynamique de groupe Il est plus aisé de faire évoluer un groupe qu’une personne isolée. Il teste trois modes de commandement : • Le leader autoritaire donne des ordres et est éloigné de ses subordonnés. • Le leader démocratique dirige le groupe en acceptant les remarques, la discussion. • Le leadership du laisser-faire implique que les directives, les informations sont sollicitées par le groupe. Le manager ne s’implique pas. LEWIN recommande la deuxième forme de gestion de groupes. 1890 - 1947 : Docteur en philosophie.

  12. LIKERT Rensis Le principe de la relation intégrée et le leadership Le travail de groupe permettrait l’amélioration des relations interpersonnelles. Il propose trois styles de directions (leadership) : • Style autoritaire : Le pouvoir est centralisé. Un ensemble de règles et des modes de contrôles sont mis en place. • Style consultatif : Le personnel donne son avis mais ne participe pas à la prise de décision. Les relations humaines sont améliorées. • Style participatif : Chacun participe à la prise de décision. 1903 - 1981 : Psychologue Américain.

  13. ARGYRIS Chris L’efficacité de l’organisation par l’accomplissement du personnel L’efficacité organisationnelle dépend de l’aptitude à intégrer les mutations et l’apprentissage organisationnel L’organisation apprenante. il est donc nécessaire de renforcer la confiance individuelle. Il préconise donc un style de direction basé sur l’élargissement des tâches qui consiste à prendre part aux décisions et à la conception du travail. « APPRENDRE A APPRENDRE » Né en 1923 : Professeur de management Américain.

  14. ARGYRIS Chris Concept de succès psychologique : 1) Participation au processus de prise de décision 2) Management relationnel 3) Sensibilisation des salariés aux aspects économiques de leur activité 4) Evolution des systèmes de rémunération et d’évaluation

  15. Différences essentielles entre l’école classique et celle des relations humaines.

  16. Similitudes • One Best Way • L’existence d’une structure de coordination et d’autorité • conception de l’homme dans son travail

  17. Son inefficacité opérationnelle (la coopération ne constitue pas une motivation suffisante). • Une méconnaissance du rôle de la technologie. • D’ignorer le poids de l’environnement. • Une psychologie sans complexité, centrée sur l’homme social uniquement. • l’organisation avant tout Limites

  18. Bibliographies • Livres : - Linda Rouleau (2007) « Théories des organisations ». Presse de l’université du Québec - Jean Michel Plane (2003) « Théorie des organisations ». 2èm édition Dunod Paris.

  19. Bibliographies Liens: *top_théories_Des_organisations_Yet(dimanche) *membres.multimania.fr/…/Tops_THEORIES_DES_ORGANISATIONS_Yet.doc *www.univparis13.fr/eufms/image/stories/documents/th_des_organisations.pdf (jeudi)

  20. Merci pour votre attention Travail fait parHenchiriJamilaNechmiWafa