slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Soutenance de Thèse de Doctorat en Sciences du Langage Présentée par Sous la direction de PowerPoint Presentation
Download Presentation
Soutenance de Thèse de Doctorat en Sciences du Langage Présentée par Sous la direction de

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 31

Soutenance de Thèse de Doctorat en Sciences du Langage Présentée par Sous la direction de - PowerPoint PPT Presentation


  • 1096 Views
  • Uploaded on

LANGUES AFRICAINES, IDENTITÉS ET PRATIQUES LINGUISTIQUES EN SITUATION MIGRATOIRE. LE FOYER DE TRAVAILLEURS MIGRANTS EN RÉGION PARISIENNE COMME INTERFACE ENTRE ICI ET LA-BAS. Soutenance de Thèse de Doctorat en Sciences du Langage Présentée par Sous la direction de

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Soutenance de Thèse de Doctorat en Sciences du Langage Présentée par Sous la direction de' - dane-riddle


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

LANGUES AFRICAINES, IDENTITÉS ET PRATIQUES LINGUISTIQUES EN SITUATION MIGRATOIRE. LE FOYER DE TRAVAILLEURS MIGRANTS EN RÉGION PARISIENNE COMME INTERFACE ENTRE ICI ET LA-BAS

Soutenance de Thèse de Doctorat en Sciences du Langage

Présentée par Sous la direction de

Jean-Baptiste N’Cho ATSÉ Patrick RENAUD

ED 268 / EA 1483 : RCF

slide2
Plan

1- Contexte de l’étude

2- Cadre méthodologique et terrain

3- Résultats

4- Perspectives

ED 268 / EA 1483 : RCF

1 contexte de l tude d marche
1. Contexte de l’étude, démarche
  • Pourquoi Montreuil comme lieu de recherche ?
  • Choix et justification de l’objet d’étude
  • Délimitation du sujet et de la problématique

ED 268 / EA 1483 : RCF

1 1 pourquoi montreuil
1.1- Pourquoi Montreuil ?
  • Une ville cosmopolite
  • + de 112 nationalités se côtoient

ED 268 / EA 1483 : RCF

1 1 pourquoi montreuil1
1.1- Pourquoi Montreuil ?
  • Une terre d’immigration africaine
  • Les relations de partenariat et de jumelage avec le Mali

Note tirée du quotidien 20 Minutes du 2/2/2006

ED 268 / EA 1483 : RCF

1 2 choix de l objet d tude
1.2- Choix de l’objet d’étude
  • Les pratiques linguistiques dans un contexte migratoire

ED 268 / EA 1483 : RCF

1 3 d limitation du sujet et de la probl matique
1.3- Délimitation du sujet et de la problématique
  • Révision du terrain de recherche à 3 FTM (Bara, Branly et Tillemont)
  • Révision de l’objet d’étude
  • Les pratiques linguistiques et identitaires dans 3 FTM de la ville de Montreuil.
  • Le soninké, langue de communication dans les FTM en région parisienne?

ED 268 / EA 1483 : RCF

probl matique
Problématique
  • Quels sont les rapports entre langues et identités dans un contexte migratoire ?
  • Quel rôle jouent les FTM pour ces immigrés africains? Constituent-ils « une étape nécessaire à l’adaptation des migrants dans la société française »?
  • Quelles sont les méthodes utilisées par les résidents des foyers pour communiquer avec les autres par rapport au contexte et aux interlocuteurs ?
  • Démontrer que le soninké est la langue dominante dans les pratiques linguistiques en contexte migratoire.

ED 268 / EA 1483 : RCF

2 cadre m thodologique et terrain
2- Cadre méthodologique et terrain
  • Recherches documentaires
  • Enquêtes de terrain
  • Difficultés rencontrées sur les terrains

ED 268 / EA 1483 : RCF

2 1 recherches documentaires et cadre th orique
2.1- Recherches documentaires et cadre théorique
  • La sociologie de l’immigration (Ferrier & Boëtsch, 1993 ; Rea et Tripier, 2003)
  • L’Anthropologie linguistique (Duranti, 1997)
  • La sociolinguistique urbaine (Juillard, 1997 ; Leconte, 1998 ; Bulot, 1999 ; 2002 ; 2003 ; Melliani, 2000 ; Zongo, 2004)

ED 268 / EA 1483 : RCF

2 2 enqu tes de terrain et constitution du corpus
2.2- Enquêtes de terrain et constitution du corpus
  • Approche multi-sites et multidimensionnelle
  • L’entretien par questionnaire et par téléphone
  • La démarche ethnographique
  • L’approche interactionnelle
  • Constitution du corpus

ED 268 / EA 1483 : RCF

2 2 1 enqu tes de terrain
2.2.1- Enquêtes de terrain
  • Une approche multi-sites et multi-dimensionnelle

Le foyer Bara et sa rue Une vue d’entrée de Branly Une vue d’ensemble de Tillemont

ED 268 / EA 1483 : RCF

2 2 1 enqu tes de terrain1
2.2.1- Enquêtes de terrain
  • Tableau 2 : Statistique des personnes interrogées dans les foyers selon les pays d’origine

ED 268 / EA 1483 : RCF

2 2 2 constitution du corpus
2.2.2- Constitution du corpus
  • Tableau 3 : Nombre et moment des entrevues

ED 268 / EA 1483 : RCF

2 2 2 constitution du corpus1
2.2.2- Constitution du corpus
  • Quelques données audio
  • Le foyer, c’est l’Afrique
  • Le foyer, c’est nos villages en Afrique

ED 268 / EA 1483 : RCF

2 3 difficult s rencontr es sur le terrain
2.3- Difficultés rencontrées sur le terrain
  • Une enquête en milieu migratoire africain ouvert, mais codé

« D’ailleurs, les restrictions à l’entrée sont assez sélectives et ne s’appliquent pas à toutes les personnes étrangères aux foyers ; le seul usage de la langue soninké constitue souvent un laissez-passer » (Timéra, 1996 : 75).

  • La non-pratique des langues usitées dans les FTM
  • La réticence des résidents

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Sur le plan sociologique
  • Les Soninké, une population de migrants de longue date et d’origines diverses
  • Une construction identitaire dans la migration
  • Le FTM comme interface entre le pays d’accueil (ici) et les pays d’origine (là-bas)
  • Sur le plan sociolinguistique
  • Communautés ethniques et langues en contact
  • Le soninké : de langue minorée à locuteurs majoritaires
  • La dichotomie de l’ici et du là-bas chez les immigrés

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique1
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Les Soninké, une population de migrants de longue date et d’origines diverses

Bassin du fleuve Sénégal (Guinée, Mali, Mauritanie et Sénégal)

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique2
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Construction identitaire dans la migration
  • La réappropriation des espaces résidentiels
  • La forge

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique3
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Construction identitaire dans la migration
  • La réappropriation des espaces résidentiels
  • La salle de prière

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique4
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Construction identitaire dans la migration
  • La réappropriation des espaces résidentiels
  • Les petits commerces

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique5
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Construction identitaire dans la migration
  • La réappropriation des espaces résidentiels
  • L’atelier de couture

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique6
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Les FTM comme interface entre le pays d’accueil (ici) et les pays d’origine (là-bas)
  • La mise en scène de la vie quotidienne du pays d’origine au sein des foyers
  • Clan (dyamu)
  • Nobles (hoore)
  • Coutumes (lada)
  • Chefferie locale : (debegumme)
  • Griots (les guesseru et les diaru),
  • Anciens captifs (Komo)
  • Gens de métier (Niakhamala)

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique7
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Communautés ethniques et langues en contact

Tableau 4 : Statistique des locuteurs par langues et par foyer sur notre population interrogée

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique8
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Communautés ethniques et langues en contact
  • Tableau 5 : Distribution des locuteurs par appartenance ethnique et par pays d’origine

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique9
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Le soninké : de langue minorée à locuteurs majoritaires
  • Tableau 6 : Choix des langues dans les foyers selon les facteurs extralinguistiques

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique10
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • Le soninké : de langue minorée à locuteurs majoritaires

[Note tirée du quotidien gratuit 20 Minutes du 5 juin 2004 ]

ED 268 / EA 1483 : RCF

3 r sultats le foyer c est chez nous ce n est pas l afrique ce ne sont pas nos villages en afrique11
3- Résultats« Le foyer, c’est chez nous ! Ce n’est pas l’Afrique, ce ne sont pas nos villages en Afrique »
  • La dichotomie de l’ici et du là-bas chez les immigrés

ED 268 / EA 1483 : RCF

perspectives de recherche
Perspectives de recherche
  • Méthodologie pour l’interprétation des résultats avec une bibliographie plus récente
  • Prise en compte plus fine du rôle véhiculaire du soninké pour une étude de contacts de langues et de code-switching dans les FTM
  • Extension du travail sur d’autres types de foyers en comparaison avec certaines grandes villes de France telles Rouen, Marseille, etc.
  • Mise en perspective analytique tant dans les domaines des migrations, de la sociolinguistique africaine que de l’anthropologie linguistique

ED 268 / EA 1483 : RCF

merci de votre attention
Merci de votre attention !!!
  • Des questions ????

ED 268 / EA 1483 : RCF