les derives nitres n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LES DERIVES NITRES PowerPoint Presentation
Download Presentation
LES DERIVES NITRES

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 9

LES DERIVES NITRES - PowerPoint PPT Presentation


  • 176 Views
  • Uploaded on

LES DERIVES NITRES. INTRODUCTION. L’insuffisance coronarienne a comme cause la plus fréquente l’athérosclérose des artères coronaires avec une difficulté pour les coronaires d’assurer les besoins en oxygène du cœur. Ce phénomène entraîne une douleur angineuse.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LES DERIVES NITRES' - beyla


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
introduction
INTRODUCTION
  • L’insuffisance coronarienne a comme cause la plus fréquente l’athérosclérose des artères coronaires avec une difficulté pour les coronaires d’assurer les besoins en oxygène du cœur.
  • Ce phénomène entraîne une douleur angineuse.
  • La douleur d’angor apparaît lorsque les besoins du myocarde en oxygène sont supérieurs aux efforts de la circulation coronarienne.
slide3
L’insuffisance coronarienne a comme cause la plus fréquente l’athérosclérose des artères coronaires avec une difficulté pour les coronaires d’assurer les besoins en oxygène du cœur.
  • Ce phénomène entraîne une douleur angineuse.
  • La douleur d’angor apparaît lorsque les besoins du myocarde en oxygène sont supérieurs aux efforts de la circulation coronarienne.
slide4
Trinitrine
    • forme perlinguale= trinitrine simple, natispray, natispray fort, risordan.
    • Voie orale : risordan, risordan LP, lenitral
    • Formes percutanées : lénitral pommade, cordipatch, diafusor….
    • Formes injectables : lenitral 2 ml=3 mg

Risordan 10ml=10mg

cat de l infirmi re
CAT de l’infirmière
  • Ce qu’il faut savoir :
  • Toujours commencer par la posologie la plus faible et augmenter progressivement les doses par paliers. (Risque d’hypotension)
  • Pas d’arrêt brusque du traitement, toujours baisser progressivement le traitement.
  • Au début du traitement conseiller au patient de prendre son traitement en position couchée ou assise, pas de lever brutal. (Risque d’hypotension)
slide6
Quand le patient a un patch, ménager une fenêtre thérapeutique pour éviter le risque d’accoutumance (pas de patch la nuit, pas de comprimés le soir).
  • L’inconvénient : pas de couverture thérapeutique sur 24h
slide7
LES BETA BLOQUANTS
    • Prévention des crises d’angor.
    • Ils abaissent la force de contraction et le débit cardiaque, ils diminuent la fréquence cardiaque.
    • Ils ont aussi une action anti hypertensive.
  • Contre indication :
    • Bradycardie, asthme, BAV
  • Effets secondaires :
    • Bradycardie, aggravation d’un trouble du rythme, crise d’asthme, hypoglycémie, asthénie, insomnie. Noms des médicaments souvent utilisés :
    • Sectral, lopressor, seloken, tenormine, avlocardyl, sotalex …….
slide8
LES INHIBITEURS CALCIQUES
    • Prévention de la crise d’angor.
    • Ils bloquent la pénétration du calcium à l’intérieur de la cellule du myocarde ce qui entraîne un relâchement des fibres musculaires lisses et donc une action vasodilatatrice générale.
    • Ils agissent sur le cœur également en ralentissant la conduction et en réduisant le travail cardiaque.
  • Contre indications :
    • Grossesse, allaitement, troubles de la conduction, insuffisance cardiaque sévère.
slide9
Effets indésirables :
    • Vasodilatation excessive pouvant entraîner des céphalées, vertiges, rougeur de la face, oedèmes des membres inférieurs.
    • Surveillance du pouls, de la PA, et de l’ECG.
    • Noms des médicaments les plus fréquemment utilisés :
    • Adalate, loxen, tildiem, isoptine……