slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La guerre de sécession. PowerPoint Presentation
Download Presentation
La guerre de sécession.

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 10

La guerre de sécession. - PowerPoint PPT Presentation


  • 547 Views
  • Uploaded on

La guerre de sécession. Sommaire : Introduction Les origines du combats La sécession Les batailles Le Treizième Amendement Les conséquence de la guerre civile . Introduction:

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La guerre de sécession.' - benny


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

La guerre de

sécession.

slide2

Sommaire :

      • Introduction
      • Les origines du combats
      • La sécession
      • Les batailles
      • Le Treizième Amendement
      • Les conséquence de la guerre civile
slide3

Introduction:

Les États-Unis sont nés deux fois. - La première fois par décision libre des treize colonies unies contre l'Angleterre. -La seconde fois au prix d'une terrible guerre civile qui faillit bien anéantir l'idée même de l'Union.

Ce furent quatre années de batailles sauvages, avec 2.800.000 combattants, qui firent quelque 628.000 morts et des centaines de milliers de blessés, sur une population de 35 millions d'habitants.

La question de l'esclavage mine le pays depuis sa fondation. Les Pères fondateurs n'ont pas voulu trancher. Trop d'intérêts sont en jeu.

On a dit de la Guerre de Sécession qu'elle fut la seconde révolution américaine tant cette guerre civile eu un effet profond et prolongé sur l'Histoire des États-Unis. Au départ, s'opposent: • les États-Unis d'Amérique - l'Union - au Nord, • et onze États sécessionnistes organisés en États Confédérés d'Amérique - la Confédération - au Sud.

Tous les combats eurent lieu sur les États du sud, marqués par de grandes charges héroïques de cavalerie ou d'infanterie, laissant ensuite ces terres détruites, dévastées, dans un état de misère indescriptible et cela pour des années.

De nouveaux moyens de combat (cuirassé, sous-marin, fusil à répétition, télégraphe, voies ferrées) furent utilisés.

slide4

1 - Les origines du conflit

Il y a d'inombrables disparités, en terme de développement économique, de population, d'infrastructures, entre les deux immenses blocs régionaux du Nord et du Sud. Les divergences d'intérêts entre le Nord, industriel, protectionniste et abolitionniste, et le Sud, agricole, esclavagiste et libre-échangiste, s'aggravent, notamment sur la question de l'esclavage, jusqu'à opérer un véritable clivage Nord-Sud.

• La région des États du Nord comporte 23 États fidèles à l'Union, elle domine, elle est peuplée de 22 millions d'habitants. Stimulée par les inventions de la révolution industrielle, elle est aussi plus industrialisée, peu agricole et connaît un extraordinaire essor économique. Les canaux et les voies ferrées ont un rôle décisif sur l'évolution de villes comme Boston, New York, Philadelphie et Baltimore, qui peuvent accéder facilement aux produits et aux marchés de l'Ouest. Le Nord s'unifie progressivement dans la dénonciation de l'esclavage, toujours toléré par la Constitution.

• La région des États du Sud comporte environ 5 millions et demi de blancs et 3 millions et demi de noirs, elle a un peuplement moins dense (23%) et une économie uniquement dominée par l'agriculture du coton, du tabac et de la canne à sucre, mais dépendante du Nord pour tout ce qui est produits manufacturés ainsi que services financiers et commerciaux.

slide5

2- la Sécession :

La seule solution qui s'offre au Sud est alors la sécession. Le 20 décembre 1860, la Caroline du Sud proclame que l'Union entre elle et les autres États est rompue. C'est le début de la Sécession.

- Le 4 février 1861, peu avant l'investiture de Lincoln, sept États se retirent de l'Union : l'Alabama, la Caroline-du-Sud, la Floride, la Géorgie, la Louisiane, le Mississippi et le Texas et fondent les États Confédérés d'Amérique, avec pour capitale Richmond, dotés d'une constitution. Jefferson Davis est sélectionné comme président et Alexander Stephens comme vice-président.

- 4 mars 1861 le Président Lincoln entre en fonction à Washington, il réaffirme dans son discours inaugural, que la sécession est illégale et déclare avoir l'intention de ne pas renoncer aux possessions fédérales situées dans le Sud.

En 1861, ni le Nord ni le Sud n'étaient prêts à s'engager dans une guerre et ne s'attendaient à un conflit d'une telle ampleur et d'une telle durée :

- le Nord disposait d'un plus grand potentiel militaire avec une population de 22 millions d'habitants Il possédait de très nets avantages matériels - en argent et en crédit, en usines, en production alimentaire, en ressources minérales et en transport qui s'avérèrent décisifs. - le Sud ne comptait que 9 millions d'habitants, dont presque 4 millions étaient des esclaves noirs. La loyauté de ceux-ci envers la Confédération n'était pas assurée. La capacité du Sud à combattre fut handicapée par un manque chronique de nourriture, de vêtements, de médicaments et d'artillerie lourde, ainsi que par une lassitude de la guerre et une inconnue : la réaction des Noirs.

slide6

A l'origine, les deux camps s'appuyèrent sur le volontariat, la nécessité finit par les forcer à faire appel à la conscription. C'est ainsi qu'avant la fin de la guerre, le Sud avait enrôlé environ 900.000 hommes blancs et l'Union 2 millions (y compris 186.000 Noirs), dont près de la moitié n'avait été recrutée que vers la fin du conflit. Cependant, malgré sa supériorité en hommes et en ressources, le Nord ne parvint pas à la rapide victoire qu'il avait escomptée. Le Sud, doté d'une tradition militaire plus forte, disposait de davantage d'hommes expérimentés dans le maniement des armes et produisit un corps performant d'officiers, notamment Robert E. Lee et Joseph E. Johnston. Ce n'est qu'à l'épreuve des événements que Lincoln arriva à trouver des chefs militaires comparables, à savoir Ulysse S. Grant et William T. Sherman.

En Europe on regardait avec sympathie ces citoyens courageux qui combattaient pour avoir leur patrie comme à l'époque les Polonais, les Italiens; d'ailleurs les sudistes ont cru, un moment que l'Angleterre ou la France viendraient leur prêter main forte. Le sort des esclaves on en parlait pas en Europe. Et on en parlait d'autant moins que les esclaves n'ont pas du tout bougé pendant ces quatre années de guerre: pas de rébellion, pas de soulèvement. Ils sont toujours restés fidèles à leurs maîtres.

Le déroulement des hostilités :

Les sudistes eux-mêmes ont allumé le conflit en avril 1861, pour récupérer un vague ilot rocheux en face de Baltimore où était installée une forteresse, le Fort Sumter qui refusait de faire allégeance à leur dissidence.

slide7

Les batailles :

On retient parmi les généraux deux noms: - le général Ulysses S. Grant, pour le nord. - le général Robert E. Lee, pour le sud. Mais il y a un troisième nom, que des générations de sudistes ont maudit, le général William T. Schermann, un dévastateur; afin de ne pas immobiliser ses troupes pour une occupation de terrain, il brûlait tout sur son passage et chassait les populations. "Je suis barbare et cruel disait-il, mais la guerre c'est l'enfer. Si en face ils veulent la paix, qu'ils arrêtent la guerre". Simplissime raisonnement et terrible méthode qui ont vu des régions entières riches, fertiles, être pillées, brûlées, dévastées. Après quatre années de combat les terres du Sud seront dans un véritable état de ruines.

slide8

3- Le Treizième Amendement:

Le 6 août 1861, le Congrès adoptait un projet de loi sur la confiscation, qui demandait la saisie de tous les biens, esclaves compris, utilisés "en faveur de la rébellion". Néanmoins, le statut juridique de ces esclaves resta incertain et la politique fédérale tergiversa pendant les dix-huit premiers mois de la guerre. Le préliminaire de la "Proclamation d'Emancipation", prononcé par Lincoln en septembre 1862, stipulait que, dès le 1er janvier 1863, dans les États ou portions d'États toujours engagés dans la rébellion, les esclaves seraient "pour toujours libres". Lorsque le Tennessee, la Louisiane et la Caroline du Nord furent quasiment sous le contrôle des armées nordistes, Lincoln nomma des gouverneurs militaires pour ramener ces États dans l'Union. Le 8 décembre 1863, le Président émit une proclamation d'amnistie et de Reconstruction.

Abolition de l'esclavage aux États-Unis

• Le 31 janvier 1865, l'adoption du Treizième Amendement, qui abolit l'esclavage aux États-Unis, entrera en vigueur le 18 décembre. L'Union est maintenue, l'esclavage aboli.

• Les 14e et 15e Amendements (1866-1869) accordent aux Noirs l'égalité civile et interdisent toute discrimination.

slide9

4- Les conséquences de la Guerre Civile

Bilan humain:

À la fin de la guerre, quelque 620 000 hommes avaient été tués et sûrement autant d'hommes avaient été blessés. Le Nord perdit au total 364 000 hommes (soit presque un soldat sur cinq) et le Sud en perdit 258 000 (soit presque un soldat sur quatre). Plus d'hommes moururent d'épidémies et de maladie que sur le champ de bataille, le rapport étant de quatre pour un. Au total, on estime qu'un million d'hommes moururent de la guerre sur une population de dix millions, ce qui représente 10 % du total. En termes de destruction et de pertes humaines, la guerre de Sécession fut la plus coûteuse de l'histoire américaine.

Bilan économique:

Au Sud Richmond, Charleston, Atlanta, Mobile et Vicksburg étaient des champs de ruines Dans la campagne par laquelle étaient passées les armées ennemies, il ne restait plus que les quatre murs des domaines de plantations, des fermes détruites, des ponts brûlés et des lignes de chemin de fer arrachées. De nombreuses récoltes furent détruites ou confisquées et le bétail massacré.

Bilan politique:

La guerre accrut l'autorité du gouvernement fédéral, l'exécutif, en particulier, exerça une juridiction et des pouvoirs plus grands qu'à aucun autre moment de l'histoire de la nation.

Le Congrès des États-Unis promulgua la plupart des lois contre lesquelles le Sud s'était si fortement opposé avant la guerre, notamment la loi agraire (Homestead Act), les amples crédits budgétaires pour la modernisation de l'équipement et les droits de douane les plus élevés de l'histoire américaine à cette date.

En 1865, à cause de la guerre, les États-Unis étaient sur la voie de devenir une grande puissance industrielle.

slide10

Fin

Le saviez-vous ?

OK : l'origine du mot OK (Okay) remonte à la Guerre de Sécession, chaque soir le rapport mentionnait le nombre de tués de la journée ; s'il n'y en avait pas, on écrivait O K. (soit 0 Killed : zéro tués).