medicaments utilises en pneumologie l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
MEDICAMENTS UTILISES EN PNEUMOLOGIE PowerPoint Presentation
Download Presentation
MEDICAMENTS UTILISES EN PNEUMOLOGIE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 56

MEDICAMENTS UTILISES EN PNEUMOLOGIE - PowerPoint PPT Presentation


  • 290 Views
  • Uploaded on

MEDICAMENTS UTILISES EN PNEUMOLOGIE. Christelle Lemarignier-Nueffer Pharmacien. IFSI Colmar 23 Novembre 2009. PLAN. ANTIASTHMATIQUES ANTITUSSIFS FLUIDIFIANTS ANALEPTIQUES RESPIRATOIRES SURFACTANTS PULMONAIRES.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'MEDICAMENTS UTILISES EN PNEUMOLOGIE' - ardice


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
medicaments utilises en pneumologie

MEDICAMENTS UTILISES EN PNEUMOLOGIE

Christelle Lemarignier-Nueffer

Pharmacien

IFSI Colmar 23 Novembre 2009

slide2
PLAN
  • ANTIASTHMATIQUES
  • ANTITUSSIFS
  • FLUIDIFIANTS
  • ANALEPTIQUES RESPIRATOIRES
  • SURFACTANTS PULMONAIRES
slide4
L ’ASTHME
  • ANTI-INFLAMMATOIRES
  • BRONCHODILATATEURS
  • SCHEMAS THERAPEUTIQUES
  • TECHNIQUES D ’ADMINISTRATION
l asthme g n ralit s
L ’ASTHMEgénéralités
  • EPIDEMIOLOGIE
  • 3 à 10% des adultes, 15% des enfants
  • > 1000 décès par an en France
  • DEFINITION & PHYSIOPATHOLOGIE
  • maladie chronique
  • liée à une inflammation qui entraîne
  • bronchoconstriction qui conduit
  • insuffisance respiratoire
l asthme g n ralit s6
L ’ASTHMEGénéralités
  • CAUSES => multiples
  • Facteurs prédisposants
  • Facteurs déclenchants :

=> pneumoallergènes domestiques et atmosphériques

  • Facteurs aggravants

Bêtabloquants

Pollution, effort physique, stress, tabac, ...

  • SIGNES CLINIQUES

sifflements

essoufflement

oppression

toux

l asthme types d asthme
L ’ASTHMETypes d’asthme
  • ASTHME CHRONIQUE
  • Intermittent
  • Persistant léger
  • Persistant modéré
  • Persistant sévère
  • ASTHME AIGU
  • Crise simple
  • Phases d’exacerbation
  • Asthme Aigu Grave (AAG)
  • En fonction de :
  • Fréquence et durée des crises
  • DEP, VEMS
  • Signes de gravité de l’asthme aigu
  • Signes respiratoires : cyanose, sueurs, difficulté à parler, tousser, orthopnée, ….
  • Signes hémodyn : FC > 120/min
  • Anxiété, agitation,…
  • Troubles de la conscience, pause respiratoire, ……
antiasthmatiques 1
ANTIASTHMATIQUES (1)
  • La plupart des Antiasthmatiques agissent sur:
  • facteurs déclenchants  désensibillisation
  • l ’inflammation  antiinflammatoires (glucocorticoïdes)
  • bronchoconstriction  bronchodilatateurs,...
  • Mécanismes cellulaires impliqués anti IgE
  • insuffisance respiratoire
antiasthmatiques 2

ALLERGENES

ASTHME INTRINSEQUE

Omalizumab

INFLAMMATION

Cromones

Corticoïdes

LIBERATION MEDIATEURS BRONCHOACTIFS

Antagonistes des récepteurs aux leucotriènes

Anti-histaminiques

xanthines

BRONCHOCONSTRICTION

ß2-mimétiques

atropiniques

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

ANTIASTHMATIQUES (2)
antiasthmatiques 3 3 cat gories
ANTIASTHMATIQUES (3)3 catégories
  • ANTI-INFLAMMATOIRES
  • BRONCHODILATATEURS
  • ANTI IgE
antiinflammatoires 3 cat gories
ANTIINFLAMMATOIRES 3 catégories
  • CORTICOIDES
  • CROMONES
  • ANTILEUCOTRIENES
antiinflammatoires cortico des 1
ANTIINFLAMMATOIRESCorticoïdes (1)
  • MOLECULES UTILISEES
  • voie inhalée:
  • budésonide : Pulmicort®
  • béclométhasone : Bécotide®, Qvar®? Prolair®, ….
  • fluticasone : Flixotide®
  • per os
  • prednisone : Cortancyl®
  • bétaméthasone : Betnésol®, Célestène®
  • prednisolone : Solupred®
  • injectable
  • Bétaméthasone : Betnésol®, Célestène®
  • Dexaméthasone
  • Méthylprednisoloen: Solumedrol®
antiinflammatoires cortico des 2

Rincer embout + bouche après inhalation

ANTIINFLAMMATOIRESCorticoïdes (2)
  • EFFETS INDESIRABLES
  • per os ou IV : effets systémiques
  • troubles métaboliques : rétention hydrosodée, prise de poids, intolérance au glucose, syndrome Cushing
  • troubles ostéomusculaires (ostéoporose)
  • immunodépression
  • tbles gastroduodénaux : ulcère, hémorragie
  • tbles neuro-psych : excitation, euphorie, tbles du sommeil
  • effet rebond en cas d ’arrêt brutal
  • inhalée : effets locaux
  • raucité de la voie (1/3 patients)
  • candidoses oro-pharyngées
  • toux ou gêne pharyngée
antiinflammatoires cortico des 3
ANTIINFLAMMATOIRESCorticoïdes (3)
  • SURVEILLANCE & PRECAUTIONS D ’EMPLOI
  • traiter toute infection bronchique
  • traiter toute hypersecretion
  • si asthme cortico-dépendant : sevrage progressif
  • CI : tuberculose, ulcère GD, grossesse 1er T, allaitement
  • Si corticoïdes au long court, voie systémique:

Surveiller kaliémie, restriction sodée

Supplémentation en calcium + vit D

Surveiller la glycémie chez le diabétique

Administration de préférence le matin

antiinflammatoires cromones
ANTIINFLAMMATOIRESCromones
  • MOLECULE UTILISEE
  • cromoglycate de sodium : Lomudal®
  • MECANISME D ’ACTION
  • inhibition de la libération des médiateurs bronchoactifs (histamine, bradykinine)
  • action préventive
  • EFFETS INDESIRABLES
  • bronchoconstriction : % Tt
  • irritation locale
antiinflammatoires antileucotri nes
ANTIINFLAMMATOIRESAntileucotriènes
  • MOLECULE UTILISEE
  • montelukast : Singulair®
  • EFFETS INDESIRABLES
  • rares:
  • tbles digestifs, diarrhée
  • tbles neurologiques
  • syndrome grippal
bronchodilatateurs 3 cat gories
BRONCHODILATATEURS3 catégories
  • ß2-MIMETIQUES
  • ANTICHOLINERGIQUES
  • XANTHINES
bronchodilatateurs 2 mim tiques 1
BRONCHODILATATEURSß2-mimétiques (1)
  • MOLECULES UTILISEES
  • voie inhalée
  • durée d ’action courte

salbutamol : Ventoline®

terbutaline : Bricanyl®

pirbutérol: Maxair®

  • longue durée d ’action

salmétérol : Sérévent®

formotérol : Foradil®

  • voie orale, parentérale : mêmes molécules

Tt de la crise

Tt de fond

bronchodilatateurs 2 mim tiques 2
BRONCHODILATATEURSß2-mimétiques (2)
  • MECANISME D ’ACTION
  • bronchodilatation du muscle bronchique (+++)
  • modification libération des médiateurs
  • EFFETS INDESIRABLES
  • Rares => liés à la stimulation des récepteurs ß2
  • Tremblements (muscle squelettique)
  • vasodilatation, tachycardie reflexe
  • hyperglycémie, hypokaliémie, hypomagnésémie
  • effet rebond si arrêt brutal
  • bronchoconstriction!!!
  • accoutumance
bronchodilatateurs anticholinergiques
BRONCHODILATATEURSAnticholinergiques
  • MOLECULES UTILISEES
  • ipratropium bromure : Atrovent®
  • oxitropium bromure : Tersigat®
  • MECANISME D ’ACTION
  • bronchodilatation
  • inhibition bronchoconstriction
  • EFFETS INDESIRABLES
  • rares car uniquement par voie inhallée
  • locale : sécheresse bouche, irritation pharyngée
  • attention projection dans l ’œil!!! Risque glaucome!!!
bronchodilatateurs xanthines 1
BRONCHODILATATEURSXanthines (1)
  • MOLECULES UTILISEES
  • d ’origine végétale : thé, café, cacao
  • théophylline : Dilatrane®, Euphylline®, Tédralan®, Théostat®, Xanthium®,...
  • Aminophylline : inj
  • bamifylline : Trentadil®
  • MECANISME D ’ACTION
  • bronchodilatation
  • inhibition libération médiateur bronchoactifs
  • stimulant respiratoire (analeptique cf cafeine)
bronchodilatateurs xanthines 2
BRONCHODILATATEURSXanthines (2)
  • EFFETS INDESIRABLES
  • tbles digestifs : nausée, vomissement, epigastralgies, anorexie, tbles du transit, hématémèse => 5-15% des patients
  • tbles cardiovasculaires : tachycardie, extrasystoles, arythmies,…
  • tbles neuro : nervosité, irritabilité, insomnie
  • MARGE THERAPEUTIQUE ETROITE : risque de SURDOSAGE :
  • convulsion, délire, tachycardie, logorrhée, depression respiratoire,...
  • CAT : lavage gastrique

importance de la surveillance de la theophyllinémie

bronchodilatateurs xanthines 3
BRONCHODILATATEURSXanthines (3)
  • CI
  • enfant < 30 mois
  • IAM
  • CI : enoxacine : surdosage theophylline
  • CI : millepertuis : sous dosage theophylline
  • AD: erythromycine, viloxazine
anti ige
ANTI IgE
  • MOLECULE UTILISEE
  • EFFETS INDESIRABLES
schemas therapeutiques
SCHEMAS THERAPEUTIQUES
  • CRISE D ’ASTHME
  • 1ère intention : ß2-mimétiques aérosol
  • 2ème intention : ipratropium,ß2-mimétiques inj, corticoïdes inj
  • TRAITEMENT DE FOND
  • associer
  • bronchodilatateurs : ß2-mimétiques +/- ipratropium+/- theophylline
  • corticoïdes inhalés (dès que ß2-mimétique utilisé + de 3X/sem)
  • AAG
  • ß2-mimétiques IV + corticoïdes IV + O2
  • ASTHME D ’EFFORT
  • ß2-mimétiques ou cromoglycate de sodium 15 à 30min avt effort
techniques d administration 1
TECHNIQUES D ’ADMINISTRATION (1)

Aérosol-doseur

4. Souffler à fond pour vider les poumons

1. Retirer capuchon protecteur

5.Inspiration lente et profonde par la bouche + appuyer sur aérosol

2. Agiter l ’aérosol-doseur

3. Introduire l ’embout dans la bouche, le coincer entre les dents et serrer les lèvres autour

6. Retenir son inspiration pdt 10 sec puis respirer normalement

techniques d administration 2
TECHNIQUES D ’ADMINISTRATION (2)

Inhalateur de poudre sèche (Diskus®)

3. Souffler à fond hors du Diskus™, puis inspirer profondément par l'embout buccal. Retenir sa respiration environ 10 secondes. Puis respirer lentement.

1. Faire pivoter le couvercle (le pouce dans l'encoche) et le pousser aussi loin que possible.

2. Actionner le levier vers l'extérieur, en le poussant le plus loin possible jusqu'à entendre le déclic. La dose est prête à être inhalée.

4. Refermer le couvercle(déclic). Le compteur de doses indique le nombre de doses restantes.

techniques d administration 3
TECHNIQUES D ’ADMINISTRATION (3)

Chambre d ’inhalation

techniques d administration 4
TECHNIQUES D ’ADMINISTRATION (4)

Chambre de nébulisation

Turbuhaler

c0nseils au patient 1
C0NSEILS AU PATIENT (1)
  • Education des patients est indispensable car maladie dont on ne guérit pas et car bcp échecs observés en raison de la non observance du traitement
  • Contrôle des facteurs déclenchants (qd ils ont été identifiés)
  • contrôle ambulatoire de l ’évolution de la maladie par mesure du débit expiratoire de pointe
  • identification des signes précoces de détérioration: thorax bloqué en inspiration, tirage intense, fatigue, élocution difficile, polypnée, tachycardie, cyanose, réponse médiocre aux bronchodilatateurs
c0nseils au patient 2
C0NSEILS AU PATIENT (2)
  • Informer sur la thérapeutique et ses modalités d ’administration
  • conseils en terme d ’hygiène de vie: sport, tabac, environnement
antitussifs g n ralit s
ANTITUSSIFSGénéralités
  • Toux = réflexe de défense de l ’organisme à respecter
  • Causes de la toux sont nombreuses, variées et de gravité variable (rhume Kc pulmonaire)
  • Ne jamais négliger une toux qui persiste
  • Interrogatoire du patient très important : permet de définir caractéristique de la toux :
  • aigue / chronique
  • avec/ sans expectoration
  • Antitussif = Tt symptomatique à utilisé que quand la cause de la toux a bien été établie
antitussifs 3 cat gories
ANTITUSSIFS3 catégories
  • ANTITUSSIFS OPIACES
  • ANTITUSSIFS ANTIHISTAMINIQUES
  • AUTRES ANTITUSSIFS
antitussifs opiac s 1
ANTITUSSIFSOpiacés (1)
  • MOLECULES UTILISEES
  • Codéine: Neocodion® cp, sirop, suppo
  • Codéthyline : Ephydion® cp, goutte, sirop
  • Pholcodine : Respilene® sirop
  • Dextrométhorphane : Nodex® sirop, Tuxium® capsule,…
  • Noscapine : Tussideal® (asso°)
  • MODE D ’ACTION
  • Dérivés de la morphine :
  • agissent sur le centre de la toux
  • analgésique (codéine, codéthyline)
  • toxicomanogène (codéine, codéthyline)
antitussifs opiac s 2
ANTITUSSIFSOpiacés (2)
  • EFFETS INDESIRABLES
  • Dépression respiratoire : variable (codéine > Pholcodine> dextromethorphane- noscapine)
  • Somnolence, vertige : majorée avec alcool et dépresseurs centraux
  • Nausées, vomissements
  • Constipation
  • SURDOSAGE : tableau intoxication morphinique
  • myosis, excitation/somnolence, vomissements, convulsions, bronchoconstriction, laryngospasme  arrêt respiratoire
  • antidote : naloxone (Nalone®) + réa cardio-respiratoire
antitussifs opiac s 3
ANTITUSSIFSOpiacés (3)
  • CONTRE INDICATIONS
  • Enfant < 30 mois
  • Insuffisance respiratoire
  • Toux productive
  • Toux de l ’asthmatique
  • INTERACTIONS
  • CI : dextromethorphane + IMAO NS (Marsilid®) , IMAO A (Moclamine®) : risque syndrome serotoninergique
  • AD : alcool, autres médicaments dépresseurs du SNC (ex : hypnotiques, sédatifs, neuroleptiques, anxiolytiques, antidépresseurs, antihistaminiques H1, méthadone, morphine, barbituriques,…)
antitussifs anti histaminiques 1
ANTITUSSIFSAnti-histaminiques (1)
  • MOLECULES UTILISEES
  • Prométhazine : Fluisédal®, Rhinathiol® sirop
  • Pimétixène : Calmixène® sirop
  • Oxomémazine : Toplexil® sirop
  • Chlorphénamine : Hexapneumine® sirop
  • Bromphéniramine : Dimetane® sirop
  • MODE D ’ACTION
  • récepteurs H1 aux niveau des bronches, vaisseaux, intestin
  • effets sédatifs
  • effets anticholinergiques faibles
antitussifs anti histaminiques 2
ANTITUSSIFSAnti-histaminiques (2)
  • EFFETS INDESIRABLES
  • Somnolence diurne : possibilité de réaction paradoxale chez le nourrisson et l ’enfant ( insomnie, agitation, nervosité)
  • Effets anticholinergiques : constipation, sécheresse buccale, retention urinaire, tachycardie
  • Phénothiazines (prométhazine, alimémazine) :apnée chez < 1 an
  • SURDOSAGE : effets atropiniques
  • dépression respiratoire, convulsions, trouble vigilance
  • lavage gastrique +/- réa
antitussifs anti histaminiques 3
ANTITUSSIFSAnti-histaminiques (3)
  • CONTRE INDICATIONS
  • Insuffisance respiratoire, Toux productive, Toux de l ’asthmatique
  • glaucome par fermeture d ’angle
  • risque rétention urinaire par obstacle
  • INTERACTIONS
  • AD : fluidifiants
  • PE : alcool, autres médicaments dépresseurs du SNC (ex : hypnotiques, sédatifs, neuroleptiques, anxiolytiques, antidépresseurs, antihistaminiques H1, méthadone, morphine, barbituriques,…)
antitussifs autres 1
ANTITUSSIFSAutres (1)
  • MOLECULE UTILISEE
  • Clobutinol : Silomat® sirop, cp, gouttes
  • MODE D ’ACTION
  • action centrale (non dépresseur respiratoire)
  • action antitussive équivalente à la codéine
  • EFFETS INDESIRABLES
  • nausée, vomissement
  • insomnie, agitation
  • rash cutané, urticaire
antitussifs autres 2
ANTITUSSIFSAutres (2)
  • SURDOSAGE
  • hypertonie musculaire
  • convulsions
  • CONTRE INDICATIONS
  • Insuffisance respiratoire, Toux productive, Toux de l ’asthmatique
  • Epilepsie et atcd convulsif
  • INTERACTIONS
  • AD : fluidifiants, alcool, med diminuant le seuil epileptogène (ex : imipraminiques, neuroleptiques, theophylline,…)
  • PE : autres médicaments dépresseurs du SNC (ex : hypnotiques, sédatifs, neuroleptiques, anxiolytiques, antidépresseurs, antihistaminiques H1, méthadone, morphine, barbituriques,…)
fluidifiants 1
FLUIDIFIANTS (1)
  • MOLECULES UTILISEES
  • acétylcystéïne : Mucomyst® solution instillation trachéale, poudre,cp, susp buv, Exomuc®, Fluimucil®, ...
  • ambroxol : Surbronc®, Muxol® cp, sol buv, inj
  • carbocistéine : Bronchirex®, Bronchokod®, Muciclar®,….
  • mesna : Mucofluide® (RUH)
  • dornase alpha : Pulmozyme® (RUH)
  • MODE D ’ACTION
  • agents mucolytiques : lysent les liaisons chimiques des mucines présentes en grandes quantité dans le mucus bronchique  diminue viscosité  facilite expectoration
  • Pulmozyme® : enzyme qui hydrolyse l ’ADN extracellulaire  mucoviscidose
fluidifiants 2
FLUIDIFIANTS (2)
  • EFFETS INDESIRABLES
  • Troubles digestifs : gastralgie, nausées, vomissements, diarrhée
  • Risque de liquéfaction excessive des sécrétions bronchiques inondation broncho alvéolaire des patients incapables d ’expectorer  aspiration bronchique en urgence
  • Dornase alpha :
  • inflammation de la gorge  pharyngites, enrouement
  • en début de traitement : augmentation des sécrétions
fluidifiants 3
FLUIDIFIANTS (3)
  • RECOMMANDATIONS-SURVEILLANCE
  • à utiliser avec prudence chez l’asthmatique
  • à utiliser avec prudence en cas d’ulcère
  • toujours s ’assurer que le patient est capable d ’évacuer les sécrétions
  • toujours avoir à proximité le matériel d’aspiration bronchique
  • proscrire les antitussifs
  • ne pas abuser de ces médicaments : arrêt dès que la toux est normalisée
  • respecter les posologies
  • intérêt discuté dans les bronchites chroniques évoluées (mucus fluide)
fluidifiants 4
FLUIDIFIANTS (4)
  • INCOMPATIBILITES PHYSICOCHIMIQUES
  • mesna doit toujours être dilué dans NaCl 0,9% ou EPPI
  • mesna et acétylcystéine : corrosif  utiliser appareil aérosol en verre, plastique, acier inox
  • Dornase alpha : ne rien mélanger dans cuve aérosol
analeptiques respiratoires g n ralit s
ANALEPTIQUES RESPIRATOIRES Généralités
  • Médicaments améliorants les paramètres gazométriques
  • augmentation de la PaO2
  • diminution de la PaCO2
  • sans modification de la ventilation
  • Molécules utilisées :
  • Almitrine
  • Caféine
  • Doxapram
almitrine 1 vectarion
ALMITRINE (1)Vectarion®
  • MODE D ’ACTION
  • action périphérique
  • INDICATIONS
  • Insuffisance respiratoire avec hypoxémie liée à BPCO : Tt per os 1mois/2  1 à 2 cp/j (50 à 100mg/j)
  • Hypoxémie + Hypercapnie par hypoventilation lors de:
  • décompensation aigue des BPCO
  • sevrage assistance respiratoire
  • Anesthésiologie : dépression respiratoire iatrogène liée aux analgésiques centraux, neurolpetiques, flothane.

1 à 3 mg/kg/jour

Maxi 15mg/kg/min

0,5 à 1 mg/kg/jour

almitrine 2 vectarion
ALMITRINE (2)Vectarion®
  • EFFETS INDESIRABLES - SURVEILLANCE
  • EI sont rares :
  • tbles digestifs, gène respiratoire, tbles SNC
  • amaigrissement (> 4Kg)
  • paresthésie des membres inférieurs
  • IV : tbles hemodynamiques (tachycardie, hypotension) si trop rapide
  • Surdosage : hyperventilation, hypocapnie, alcalose gazeuse CO2
  • Test d ’épreuve pour identifier patient répondeur : perf 1amp sur 30min  cf gaz du sg artériel 1h après.
  • Traiter préalablement les syndromes bronchiques spastiques associés par bronchodilatateurs
citrate de cafeine
CITRATE DE CAFEINE
  • MODE D ’ACTION
  • action centrale : stimulant centre de la respiration
  • INDICATION
  • Apnée du nouveau né : per os ou injectable
  • EFFETS INDESIRABLES - SURVEILLANCE
  • excitation, anxiété, insomnie
  • tachycardie
  • vomissements
  • augmentation de la diurèse

SURVEILLANCE de la cafeinémie

doxapram dopram
DOXAPRAM Dopram®
  • MODE D ’ACTION
  • action centrale : stimulant centre de la respiration
  • INDICATION
  • Apnée du nouveau né resistante à la caféine : per os ou injectable
  • EFFETS INDESIRABLES - SURVEILLANCE
  • tachycardie, agitation  CI HTA sévère
  • hypersudation, bouffée de chaleur
  • dyspnée CI bronchospasme, asthme
  • céphalée, convulsion, tremblement CI AVC récent, etat convulsif

Perfusion lente

surfactants 1
SURFACTANTS (1)
  • MOLECULES UTILISEES
  • Surventa® : dipalmitoylphosphatidylcholine ou colfoscéril palmitate = surfactant pulmonaire d ’origine bovine
  • Curosurf® : poractant alpha = surfactant pulmonaire d ’origine porcine
  • MODE D ’ACTION
  • diminue tension de surface au niveau alvéoles pulmonaires
  • facilite les échanges gazeux
  • prévient collapsus des alvéoles
  • protège épithélium des alvéoles

 maladie des membranes hyalines : syndrome détresse respiratoire du NN

surfactants 2
SURFACTANTS (2)
  • EFFETS INDESIRABLES
  • Hémorragie intrapulmonaire (rare qd préma mais > si Tt par surfactant)
  • Obstruction du tube endotrachéale par sécretions muqueuses
  • PRECAUTIONS D ’EMPLOI - SURVEILLANCE
  • réservé aux médecins USI néonat
  • uniquement enfant sous ventilation mécanique + surveillance constante de PaO2 par sonde transcutanée
  • radiographie pulmonaire : vérifier bonne position sonde endotrachéale
  • instillation endotrachéale le + tôt possible après naissance