Le médicament vétérinaire et le médicament humain: similitudes, différences et enjeux de santé publique - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le médicament vétérinaire et le médicament humain: similitudes, différences et enjeux de santé publique PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le médicament vétérinaire et le médicament humain: similitudes, différences et enjeux de santé publique

play fullscreen
1 / 68
Le médicament vétérinaire et le médicament humain: similitudes, différences et enjeux de santé publique
328 Views
Download Presentation
adamma
Download Presentation

Le médicament vétérinaire et le médicament humain: similitudes, différences et enjeux de santé publique

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le médicament vétérinaire et le médicament humain: similitudes, différences et enjeux de santé publique ECOLE NATIONALE VETERINAIRE T O U L O U S E PL Toutain UMR 181 Physiopathologie et Toxicologie Experimentales INRA,ENVT

  2. Dispositifs législatifs & réglementaires • Objectifs et Enjeux pour le médicament vétérinaire • Le marché du médicament vétérinaire • Spécificités du médicament vétérinaire • Grands Enjeux actuels de santé publiques • Antibiorésistance • Sécurité chimique des aliments • Respect de l’environnement

  3. La loi de 1975 sur la pharmacie vétérinaire: • Avant la loi de 1975, • la fabrication, la détention et la vente des médicaments vétérinaires étaient libres, à l’ exception des vaccins et de certains produits comportant des substances vénéneuses • Après la loi de 1975 et son décret d’application du 10 juin 1977, codifiés dans le code de la santé publique • Prise en en compte de deux préoccupations: santé publique et économie de l’élevage . • définit le médicament vétérinaire ; • fixe les règles de mise sur le marché (AMM), de fabrication et de distribution en gros ; • fixe les règles de distribution au détail et de délivrance du médicament ; • institue des procédures de contrôle

  4. Une seule définition du médicament, qu’il soit destiné à l’homme au à l’animal Selon l’article L.5111-1 du CSP « on entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l’égard des maladies humaines ou animales, ainsi que tout produit pouvant être administré à l’homme ou à l’animal, en vue d’établir un diagnostic médical ou de restaurer, corriger ou modifier leurs fonctions organiques ». • Apparentes grandes similarités avec médicament usage humain • Mêmes finalités (curatif, préventif, diagnostic médical, restaurer, corriger ou modifier fonctions organiques)

  5. L’AFSSAPS Agence Française de Sécurité des Produits de Santé L ’AFSSA Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments • Agence nationale du médicament vétérinaire • Commission d’AMM • Commission de pharmacovigilance • Pas de circuit lié au remboursement

  6. La distribution et les ayants droitLe vétérinaire est un propharmacien Répartition du CA par catégories d’ayants droit Source AIEMV 2000

  7. Agence européenne des médicaments • Créée en 1995 • Basée à Londres • Règlement CE 726/2004 • Couvre le médicament humain et vétérinaire

  8. CHMP CVMP HMPC COMP Agence européenne des médicaments Comité des médicaments humains Comité des médicaments orphelins Comité des médicaments vétérinaires (CVMP) Comité des médicaments à base de plantes G Moulin ANMV

  9. COMMERCIALISATION CVMP EVALUATION Rôle du CVMP dans la vie du médicament R et D Élaboration de lignes directrices Pharmacovigilance Délivrance des AMM des médicaments suivant la procédure centralisée G Moulin ANMV

  10. Pharmacovigilance vétérinaire • Chez l’animal traité • Effet indésirable chez l’homme • toute manifestation immédiate ou différée qui peut porter atteinte à la santé de la personne qui administre le médicament vétérinaire ou qui est en contact avec l’animal traité par un médicament vétérinaire

  11. Le cas du Micotil® (Tilmicosine)

  12. RCP HUMAN WARNINGS: Not for human use. Injection of this drug in humans has been associated with fatalities. Keep out of reach of children. Do not use in automatically powered syringes. Exercise extreme caution to avoid accidental self-injection. In case of human injection, consult a physician immediately and apply ice or cold pack to injection site while avoiding direct contact with skin. Emergency medical telephone numbers are 1-800-722-0987 or 1-317-276-2000. Avoid contact with eyes. NOTE TO THE PHYSICIAN: The cardiovascular system is the target of toxicity and should be monitored closely. Cardiovascular toxicity may be due to calcium channel blockade. In dogs, administration of intravenous calcium offset Micotil-induced tachycardia and negative inotropy (decreased contractility). Dobutamine partially offset the negative inotropic effects induced by Micotil in dogs. Epinephrine potentiated lethality of Micotil in pigs. This antibiotic persists in tissues for several days. 12 SAFE – PROD v2.0

  13. PLAN • Dispositifs législatifs & réglementaires • Objectifs et enjeux pour le médicament vétérinaire • Santé publique • Économiques • Le marché du médicament vétérinaire • Spécificité du médicament vétérinaire • Enjeux actuels de santé publiques • Antibiorésistance • Sécurité chimique des aliments

  14. Enjeux de santé publique pour le médicaments vétérinaire • Sécurité générale des populations • stratégie médicamenteuse (vaccinale) vs autres options • Grippe aviaire: ATU • Bioterrorisme: Fièvre Aphteuse & réserve stratégique de vaccin • Sécurité du consommateur • Qualité sanitaire des produits • risques chimiques ( résidus) • Risques biologiques (pathogènes zoonotiques & antibiorésistance) • Sécurité de l’utilisateur & de l’usager • risques professionnels • risques domestiques • Sécurité de l’environnement

  15. Sécurité du consommateur Qualité sanitaire des produits

  16. l’Afssa et non l’Afssaps est l’organisme gestionnaire du médicament vétérinaire? • Mission générale de l’Afssa • Hygiène et sécurité des aliments Aliment sain =Animal sain Santé et protection animales garantissent la sécurité des produits • Médicament vétérinaire • Sera évalué du point de vue du consommateur et non du « patient » donc de la santé publique

  17. Indice de confianceEnquête SOFRES oct.2002

  18. Mortalité par tuberculose en France

  19. L’histoire de l’hygiène du lait recoupe celle de la tuberculose À la fin du XIXe siècle, l‘ urbanisation et l'industrialisation modifient profondément les façons de s'alimenter et les modes d'approvisionnement La consommation de produits laitiers est très augmentée notamment pour les enfants La hausse spectaculaire de la mortalité infantile qui est attribuée au lait. La tuberculose bovine n’est pas identifiée mais sa prévalence était de 10 à 30% La transmission de la tuberculose bovine à l'humain sera cependant longtemps débattue (1910) Les enquêtes rétrospectives ont montré que 1 à 5 %, voire 10 % (chiffres variables en fonction des différents pays) des cas de tuberculose humaine étaient dus au bacille bovin

  20. l’importance de Mycobacterium bovis dans l’endémie tuberculeuse humaine en France • . La tuberculose humaine due à M. bovis était très fréquente en France avant les mesures de pasteurisation obligatoire du lait en 1955 et l’abattage systématique des animaux tuberculeux adopté en 1963 • Aujourd’hui: interdiction de traiter un animal tuberculeux (même un chien), car la priorité est donnée à la santé humaine

  21. Calmette & C. Guérin de Calmette et Guérin du BCG Albert Calmette (1863-1933) Camille Guérin (1872-1961) • Après des essais de vaccinations BCG sur des bovidés et d'autres animaux, B. Weill-hallé procède avec succès à la première vaccination humaine.

  22. La surenchère sécuritaire et ses conséquences

  23. Les 3 risques jugés les plus importants pour les 3 prochaines années en sécurité alimentaireBVA 2000 S. Bonny. INRA Prod. Anim. 13, 287-301

  24. Danger / risque et niveau de préoccupation Niveau de préoccupation Dangers + Tabac 60 000 morts/an - Risques professionnels Amiante : 2000 morts/an 100 000 attendus - ESST (vache folle) 2 morts/an +

  25. Coûts: ESB vs Plan Cancer • l’ESB • 22 cas du nouveau variant de 1996 à 2006 • 2 M € par bovin positif • Coût total en 2001: 850 M € • Implications pour le MV • Cancer • 145 000 morts par an • Plan Cancer: 640 M € pour les 70 mesures entre 2003-2007

  26. Les effets bénéfiques de l’animal de compagnie sur la santé de l’homme • 13 000 chiens d’aveugle dans l’UE • Moins d’hypertension artérielle, de dépression et d’infarctus chez les propriétaires de chien (6 min de caresses pour faire chuter la TA) • Augmentation de l’estime de soi chez les enfants • Meilleures socialisation chez les propriétaires de chien

  27. Les enjeux sanitaire de demain: l’obésité 30 à 40% des chats et chiens des pays occidentaux sont en surpoids ou obèses,

  28. Les enjeux sanitaires • Les enjeux économiques pour le médicaments vétérinaire sont indirectement des enjeux de santé publique

  29. Production d’animaux sains pour fournir des denrées animales ou d’origine animale saines, abondante et bon marché Alimentation Santé

  30. Impact économique des médicaments vétérinaires • Le maintien d’une production sans médicaments vétérinaires nécessiterait: • 25% de volaille en plus et 89 % de bovins en plus pour maintenir le même volume de production * Source IFAH Europe « Annual report 2004 » mars 2005

  31. Les enjeux environnementaux pour le médicaments vétérinaire sont indirectement des enjeux de santé publique

  32. Écotoxicité • L'étude de l'écotoxicité d'un médicament vétérinaire a comme double objectif d'évaluer ses effets nocifs potentiels sur l'environnement et de rechercher toutes les précautions d'emploi qui peuvent permettre de réduire ces risques. • Il est obligatoire d'effectuer une évaluation de l'écotoxicité pour toute demande d'autorisation de mise sur le marché relative à un médicament vétérinaire autre que les demandes déposées conformément aux dispositions de…

  33. Écotoxicité • le devenir et le comportement dans le sol, • . le devenir et le comportement dans l'eau et dans l'air, • . les effets sur les organismes aquatiques, • . les effets sur d’ autres organismes auxquels le médicament n'est pas destiné.

  34. Ecotoxicité Protéger certains écosystèmes fragiles Préserver labiodiversité Ivermectine & hypodermose Bolus d’ivermectine Maintenir la qualité de l’eau PEC=0.1µg/mL Protéger l’environnement domestique Aquaculture Anticancéreux Assurer la conservation du sol PEC=10µg/mL PEC=predicted Env Conc

  35. PLAN • Dispositifs législatifs & réglementaires • Objectifs et enjeux pour le médicament vétérinaire • Le marché du médicament vétérinaire • Spécificité du médicament vétérinaire • Enjeux actuels de santé publiques • Antibiorésistance • Sécurité chimique des aliments

  36. Marché mondial des médicaments vétérinaires: 15 milliard $ 34% 36.7% 16.2% 11.4% Reste du monde: 2.9% Petit marché: environ 4% du marché humain

  37. 11% 15% 18% 23% 13% 11% 1 MILLIARD € 3.5% méd. Hum

  38. Marché mondial des médicaments vétérinaires: 15 milliard $ 5.1% 27.2% 40% 60% 11.2% 16.2%

  39. Marché du médicaments vétérinaires par classe de produits 21% 22% 20% 34%

  40. Les 14 Molécules les plus vendues en MV (CA) • Fipronil (Frontline®, Merial) puces • Ivermectine (Ivomec ®, Merial ) endectocide • Oxytétracycline (antibiotique) • Chlortétracycline (antibiotique) • Imidaclopride (Advantage ®, Bayer) puces • Lufénuron (Program ®, Novartis), puces • Tylosine (Tylan ®, Elanco) antibiotique • Monensine (Rumensin ®, Elanco) antibactérien et anticoccidien. • Salinomycine (coccidiostat, ionophore ) • GH • Doramectine (Dectomax ® Pfizer) endectocide • Enrofloxacine (Baytril ®,Bayer) antibiotique • Ceftiofur (Exenel ®, Pfizer ) antibiotique • Vaccin FA

  41. Fipronil (Merial): le premier médicament vétérinaire • Chiffre d’affaires annuel égal à celui de 20 Airbus A320 • Évaluation: • Sécurité des utilisateurs • Sécurité des usagers 45% des français couchent avec leur chat (sondage BVA sur 1009 personnes en 2002) • Combien de caresses par jour suivies par le suçage des doigts chez l’enfant • Sécurité de l’environnement

  42. Mais également l’inverse avec des médicaments humains venant de la médecine vétérinaire

  43. Ivermectine (Mectizan®) & Onchocerca volvulus • vers adultes sous cutanés à l'intérieur d'une réaction nodulaire des tissus • les microfilaires libérées dans le nodule, migrent dans tout le tissu sous cutané, jamais dans le sang, • longévité des adultes 10 à 15 ans • Cécité des rivières • l'onchocercose atteint 25 millions de personnes en Afrique • L’Ivermectine est un microfilaricide bien tolérée • programme OMS d'éradication dans 11 pays d'Afrique de l'Ouest (début 1987) • 250 millions de doses d’ ivermectine sur 15ans Simulie

  44. PLAN • Dispositifs législatifs & réglementaires • Objectifs et enjeux pour le médicament vétérinaire • Le marché du médicament vétérinaire • Spécificité du médicament vétérinaire • Enjeux actuels de santé publiques • Antibiorésistance • Sécurité chimique des aliments

  45. Spécificités du médicament vétérinaire • La diversité des espèces • Leurs particularités physiologiques • Les modalités d’élevage et d’intervention thérapeutique • médecine individuelle et collective

  46. 19 9 180 1.2 15 La diversité des espèces:les espèces de rente (en millions)

  47. 1 9+10 50 La diversité des espèces:les espèces de sport et de compagnie (millions)

  48. Particularités physiologiquesLiaisons très forte entre physiologie et pharmacologie en MV Estomacs: 150L Salive :200L/J Gaz::600L/J

  49. Ivermectine: Bolus à libération contrôlée Alvinerie & al: Res Vet Sci 1998 66 57-61