epid miologie des migrants l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
PowerPoint Presentation
Download Presentation

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 28

- PowerPoint PPT Presentation


  • 678 Views
  • Uploaded on

Epidémiologie des migrants. Plan. I-Les chiffres: Place des migrants dans le Rapport 2004 Les migrants africains au sein du dépistage anonyme en 2004 Les infections opportunistes: cause de décès à l’ère de l’HAART, caractéristiques des migrants

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '' - Rita


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2
Plan
  • I-Les chiffres:
    • Place des migrants dans le Rapport 2004
    • Les migrants africains au sein du dépistage anonyme en 2004
    • Les infections opportunistes: cause de décès à l’ère de l’HAART, caractéristiques des migrants
    • Caractéristiques des patients SIDA en 2002-2003
    • Les nouveaux patients en 2003: Cohorte Nadis mars 2004
slide3
Plan
  • II-L’accès aux soins des migrants:
    • Enquête « Retard »: recours tardif aux soins
    • Les lois et modalités d’accès à la santé des étrangers
    • En pratique, les moyens pour:
      • Cibler les migrants
      • Inciter au dépistage
      • Expliquer les résultats
patients vih rapport 2004 1
Patients VIH: Rapport 2004 (1)
  • PREVALENCE de l’infection VIH fin 2003 en France = 97 000

[ Intervalle plausible entre 61 000 et 176 000, méthode de rétrocalcul ].

  • INDICATION de traitement antirétroviral:
    • La moitié des patients vue à un stade avancé:
    • SIDA, CD4<200/mm3.
  • Le SUIVI:
    • Aspects immunovirologiques et de résistance…
    • …et aspects sociaux: 50% des patients VIH ne travaillent pas.
  • Les POPULATIONS MIGRANTES représentent:
  • près de 40% des nouveaux patients pris en charge à l’hôpital.

Delfraissy J.F. et al. Prise en charge thérapeutique des personnes infectées par le VIH.

Rapport 2004, recommandations du groupe d’experts.

patients vih rapport 2004 2
Patients VIH: Rapport 2004 (2)

Proportion de personnes contaminées par rapports HETEROSEXUELS

  • en nette augmentation:
    • Il s’agit surtout de femmes,
    • Originaires d’Afrique subsaharienne.
  • Risque de mortalité x 16 chez les patients pris en charge tardivement dans les 6 premiers mois :stade SIDA ou CD4< 200/mm3.

Le groupe d’experts recommande en 2004:

    • Surveillance médicale attentive des patients en stade avancé (SIDA ou CD4 < 200/mm3).
    • Amélioration de l’accès aux soins et de la prise en charge des ressortissants des départements français d’Amérique.

Stratégies de DEPISTAGE CIBLE

pour les populations migrantes.

Delfraissy J.F. et al. Prise en charge thérapeutique des personnes infectées par le VIH.

Rapport 2004, recommandations du groupe d’experts.

patients vih rapport 2004 3
Patients VIH: Rapport 2004 (3)
  • Nouveaux patients diagnostiqués en 2003:
    • 53% de l’ensemble des nouveaux diagnostics = rapports hétérosexuels.
    • Homosexuels = 21% des nouveaux diagnostics.
    • Usagers de drogue intraveineuse = 3% des nouveaux diagnostics.
    • Mode de contamination inconnu pour 23%.

Contamination hétérosexuelle

=

la moitié est étrangère originaire d’Afrique subsaharienne

  • 32% de l’ensemble des nouveaux diagnostics: originaires d’Afrique subsaharienne.
  • - 43 % de l’ensemble des nouveaux diagnostics: femmes, dont la moitié originaire d’Afrique subsaharienne.

Delfraissy J.F. et al. Prise en charge thérapeutique des personnes infectées par le VIH.

Rapport 2004, recommandations du groupe d’experts.

patients vih rapport 2004 4
Patients VIH: Rapport 2004 (4)

Infection par le VIH-2:

  • Elle concerne 444 patients en France en 2002.
  • La transmission du VIH-2 est plus faible que celle du VIH-1.
  • Potentiel évolutif plus lent que VIH-1 en l’absence de traitement.
  • Test spécifique de mesure de la charge virale.
  • Interprétation des résultats de charge virale VIH-2 différente.
  • 75% patients originaires d’Afrique de l’Ouest:
    • Guinée-Bissau
    • Angola
    • Mozambique

Delfraissy J.F. et al. Prise en charge thérapeutique des personnes infectées par le VIH.

Rapport 2004, recommandations du groupe d’experts.

slide8

Les migrants africains au sein du dépistage anonyme du VIH: octobre 2004 (1)

  • Le dispositif de dépistage anonyme et gratuit continue d’accueillir une population à risque en 2004:
    • Multipartenaire.
    • Absence d’utilisation de préservatifs.
  • Consultants étrangers/français:

Prise de risque ponctuelle versus relation sexuelle exclusive (arrêt du préservatif dans une relation stable).

Augmentation importante de la part des étranger

dans les CDAG en 2004 par rapport à 1999 et 2000

+66% entre 2000 et 2004

  • -Plusâgés.
  • -Précarité plus importante.
  • -Motivation différente:

Le Vu S. et al. Les migrants africains au sein du dépistage anonyme du VIH, 2004.

BEH, 2005 ;46-47 : 233-235.

slide9

Les migrants africains au sein du dépistage anonyme du VIH: octobre 2004 (2)

*La standardisation permet de comparer la proportion d’étrangers entre des populations de structures d’âge différentes.

Le Vu S. et al. Les migrants africains au sein du dépistage anonyme du VIH, 2004.

BEH, 2005 ;46-47 : 233-235.

slide10

Les infections opportunistes: causes de décèsà l’ère de l’HAART (1)

  • Étude « Mortalité 2000 »:
  • Objectif 1: Causes des décès chez les patients VIH en 2000 en France.
  • Méthode: Étude multicentrique, 964 décès enregistrés, 924 cas analysés.
  • Résultats des causes de décès:
    • 47% SIDA.
    • 11% hépatites virales.
    • 11% cancers non SIDA.
    • 7% maladies cardio-vasculaires.
    • 11% autres.
      • Parmi les causes de décès par SIDA: 27% sont décédés d’au moins 1 infection opportuniste.
      • Les infections opportunistes les plus fréquentes:
        • Infections CMV (67)
        • Pneumocystoses (56)
        • Infections disséminées MAC (53)
        • Toxoplasmoses cérébrales (48)

Bonnet F. et al. Opportunistic infections as causes of death in HIV-infected patients in the HAART

era in France. Scandinavian Journal of Infectious Diseases, 2005; 37: 482-487.

slide11

Les infections opportunistes: causes de décèsà l’ère de l’HAART (2)

Distribution des maladies (n= 394) parmi les 262 patients décédés d’infections opportunistes

France, 2000.

50

0

10

20

30

40

60

70

80

Bonnet F. et al. Opportunistic infections as causes of death in HIV-infected patients in the HAART

era in France. Scandinavian Journal of Infectious Diseases, 2005; 37: 482-487.

slide12

Les infections opportunistes: causes de décèsà l’ère de l’HAART (3)

  • Étude « Mortalité 2000 »:
  • Objectif 2: Comparer les caractéristiques des patients décédés exclusivement d’infections opportunistes (IO) à ceux décédés d’autres causes.
  • Résultats:
    • La plupart fortement immunodéprimés:
      • 27% infection VIH récente
      • 21% naïfs de tout traitement
  • Interprétation:
    • Délai diagnostic
    • Difficultés de suivi et/ou d’observance
    • Caractéristiques particulièrement présentes chez les personnes en difficulté sociale: 40% des patients qui sont décédés d’infections opportunistes.
  • Caractéristiques particulièrement présentes chez les migrants: 36% des patients qui sont décédés d’infections opportunistes

Bonnet F. et al. Opportunistic infections as causes of death in HIV-infected patients in the HAART

era in France. Scandinavian Journal of Infectious Diseases, 2005; 37: 482-487.

slide13

Les infections opportunistes: causes de décèsà l’ère de l’HAART (4)

  • Étude « Mortalité 2000 »:
  • Conclusions:
  • Prévention, traitement et soins doivent être adaptés pour cibler les populations migrantes.
  • Statut socio-économique et niveau d’éducation à prendre en compte
  • Les migrants des pays de forte prévalence
  • VIH/SIDA notamment Afrique subsaharienne:
    • majorité des infections VIH
    • récemment diagnostiquées en Europe de l’Ouest
    • transmises de façon hétérosexuelle.
slide14

Caractéristiques des patients SIDAen 2002-2003 (1)

  • 36% Incidence du SIDA en 2002/2003 versus 2000/2001 dans les hôpitaux universitaires de Lyon
  • Étude prospective incluant 804 patients diagnostiqués SIDA dans les hôpitaux niversitaires de Lyon.
    • Objectif: comparer les caractéristiques de ces patients versus celles des patients diagnostiqués SIDA antérieurement.
    • Méthode: données prospectives, analyse par régression logistique multiple.
    • Résultats:
      • Facteurs indépendants de diagnostic SIDA en 2002/2003 comparé à 1985/1989:
        • Rapports homosexuels: Odd Ratio= 0.4
        • Rapports hétérosexuels en zone d’endémie: Odd Ratio=22.5 (versus autre exposition)
        • Lymphome: Odd Ratio= 10.3 (versus pneumocystose)
        • Age du 1er évènement SIDA : 34-38 ans: Odd Ratio=2.5 (versus < 30 ans)
        • Age du 1er évènement SIDA : 39-46 ans: Odd Ratio=5.1 (versus< 30 ans)
        • Age du 1er évènement SIDA : 47-84 ans: Odd Ratio=10.6 (versus< 30 ans)
      • Facteurs indépendants de diagnostic SIDA en 2002/2003 comparé à 1997/2001:
        • Age du 1er évènement SIDA : 34-38 ans: Odd Ratio=0.4(versus < 30 ans)

Baratin D. et al. A recent increase in AIDS at Lyon University Hospitals: patient characteristics

and comparisons with previous years.British HIV Association, 2006; 7: 59-63.

slide15

Caractéristiques des patients diagnostiqués SIDAen 2002-2003 (2)

Début HAART

Nombre

Diagnostic de SIDA aux Hôpitaux Universitaires de Lyon en 1985-2003

Baratin D. et al. A recent increase in AIDS at Lyon University Hospitals: patient characteristics

and comparisons with previous years.British HIV Association, 2006; 7: 59-63.

slide16

Caractéristiques des patients SIDAen 2002-2003 (3)

  • CONCLUSIONS:
    • Switch épidémique des populations touchées: Trois grandes caractéristiques des patients récemment diagnostiqués SIDA en 2002/2003 versus 1985/89 dans les hôpitaux universitaires de Lyon:
      • Hétérosexualité.
      • Sujets âgés.
      • Lymphome non Hodgkinien comme entrée dans la maladie SIDA.
    • Interprétation:
      • Reflet des campagnes de prévention 10 ans auparavant ciblant:
        • Les homosexuels
        • Les usagers de drogue intraveineuse
        • Les hémophiles
        • Les patients transfusés
    • L’anticipation de l’épidémie de SIDA s’est avérée difficile :
      • Reflet des campagnes de prévention 10 ans auparavant ne ciblant pas:
        • Les hétérosexuels?

Baratin D. et al. A recent increase in AIDS at Lyon University Hospitals: patient characteristics

and comparisons with previous years.British HIV Association, 2006; 7: 59-63.

les nouveaux patients en 2003 cohorte nadis mars 2004
Les nouveaux patients en 2003:Cohorte Nadis mars 2004
  • Objectif

Évaluation de la prise en charge des patients.

  • Méthode
    • Analyse des données NADIS au 15 mars 2004 (base de données de patients séropositifs par le VIH pris en charge).
    • 6 CHU français répartis sur le territoire français.
  • Résultats :
    • Parmi les nouveaux patients: augmentation des femmes et baisse de la prise en charge thérapeutique.

-

-

358 nouveaux patients VIH+ en 2003

358 nouveaux patients VIH+ en 2003

-

n = 6 236 patients VIH+

-

-

Femmes 29 %

Femmes 29 %

-

-

Femmes 35 %

Femmes 35 %

-

-

Prise en charge

Prise en charge thérapeutique

-

-

Sous traitement : 80 %

Sous traitement : 80 %

-

-

Interruption de traitement : 9 %

-

-

Prise en charge th

Prise en charge thérapeutique :

-

-

Co

Co

-

-

infection

infection

VHB et/ou VHC : 29 %

-

-

Sous traitement au 15 mars 2006: 45 %

-

-

CV ind

CV ind

é

tectable : 57 %

-

-

Situation immuno-virologique «inquiétante »

-

-

Contaminations d

Contaminations d

origine sexuelle: 80%

15 % de la population traitée

(n = 5 010).

(n = 5 010).

* CD4<200/mm3 et/ou ARN

-

-

VIH>100 000/ml

Agher R. et al. Cohorte Nadis : 6 236 patients séropositifs suivis dans des CHU de France.

Médecine et maladies infectieuses 2005 ; 35 : 407-410.

enqu te retard recours tardif aux soins analyse socioculturelle 1
Enquête « RETARD »: recours tardif aux soins, analyse socioculturelle (1)
  • Objectif:Analyse socioculturelle de patients VIH avec CD4 < 350/mm3 au moment de la première prise en charge.
  • Méthode:7 services volontaires, 267 personnes. Questionnaires anonymes après consentement. Enquête rétrospective entre 1997 et 2003. Analyse descriptive et régressions logistiques multiples.
  • Résultats:
    • Population:
      • Surreprésentation de personnes nées à l’étranger (64%).
      • Dont femmes nées en Afrique subsaharienne (88%).
      • Seules 7% ont acquis la nationalité française (10/140).
      • La moitié des personnes nées à l’étranger: résidence en France < 2 ans.
    • Contamination:
      • Rapports hétérosexuels +++
      • Mode de transmission inconnu pour 31%:
        • 46% des personnes origine Afrique Subsaharienne versus 17% des personnes nées en France.
    • Circonstances de découverte:
      • Hommes: suite à des symptômes ou à une maladie
      • Femmes: dépistage lié à la grossesse

Le recours tardif aux soins des personnes séropositives pour le VIH :

modalités d’accès et contextes socioculturels. Rapport 2006.

http://fulltext.bdsp.tm.fr/Invs/Rapports/2006/recours_tardifs_vih.pdf?86X17-0X79Q-X16GX-K8D43-77XG6

enqu te retard recours tardif aux soins analyse socioculturelle 2
Enquête « RETARD »: recours tardif aux soins, analyse socioculturelle (2)

Analyse univariée des variables sociodémographiques associées à une information partielle ou totale de l’entourage

Le recours tardif aux soins des personnes séropositives pour le VIH :

modalités d’accès et contextes socioculturels. Rapport 2006.

http://fulltext.bdsp.tm.fr/Invs/Rapports/2006/recours_tardifs_vih.pdf?86X17-0X79Q-X16GX-K8D43-77XG6

la loi fran aise article l 313 11 11
La Loi Françaisearticle L.313-11 11°
  • 1997: Loi « Debré » préservant de l’expulsion les personnes atteintes de pathologie grave.
  • 1998: Loi « Chevènement » permettant la délivrance de droit d’une carte de séjour temporaire pour vie privée et familiale pour les personnes atteintes de pathologie grave sous 5 conditions:
    • Ne pas constituer une menace pour l’ordre public.
    • Résider habituellement en France.
    • Être dans un état de santé qui nécessite une prise en charge médicale.
    • Le défaut de prise en charge médicale entraînerait des conséquences d’une exceptionnelle gravité.
    • La personne ne pourrait pas bénéficier d’un traitement approprié dans son pays d’origine.

« Exils & VIH ». http://www.comitesida.eps-ville-evrard.fr/pdf/actes_2005.pdf

la loi fran aise article l 313 11 1121
La Loi Françaisearticle L.313-11 11°
  • Les principales difficultés d’application:
    • Durée de résidence habituelle
    • Qualité de praticien hospitalier
    • Notion de traitement disponible en pays d’origine
  • Les principales sources permettant de connaître ces difficultés d’application:
    • Rôle primordial des COREVIH:
      • Constats hospitaliers: personnels soignants, services sociaux.
    • Rôle primordial des DDASS et des DRASS:
      • Constats associatifs.

« Exils & VIH ». http://www.comitesida.eps-ville-evrard.fr/pdf/actes_2005.pdf

acc s la sant des trangers
Accès à la santé des étrangers
  • La Couverture Maladie Universelle (CMU):

Depuis janvier 2000: toute personne résidant en France de façon stable et régulière peut bénéficier de la Sécurité sociale.

  • La CMU complémentaire:

Sous condition de ressources, prise en charge à 100% des dépenses de santé, sans avoir à faire l’avance des frais.

  • L’Aide Médicale d’État (AME):

Toute personne de nationalité étrangère en situation irrégulière a droit à l’AME.

  • Les permanences d’accès aux soins de santé (PASS):

Cellules de prise en charge médico-sociale pour faciliter l’accès des personnes démunies au système hospitalier, aux réseaux institutionnels ou associatifs de soins d’accueil et d’accompagnement social.

Accès à la santé des étrangers : Prévention, accès aux soins, conditions de vie et de séjour.

http://fulltext.bdsp.tm.fr/Crips/LettreCrips/2006/76/S52737.pdf?WW396-D4K88-XD083-3WK39-0KX39

cibler les migrants
Cibler les migrants

Le SIDA déclaré « Grande cause nationale 2005 ».

En septembre 2005, le Ministère de la Santé et des Solidarités

et l’INPES donnent la parole aux Africains:

réflexion et action en direction des migrants.

Le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’INPES donnent la parole aux Africains.

http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/05/dp050913.pdf

un exemple de campagne d information visant les migrants africains
Un exemple de campagne d’information visant les migrants africains

D’après Sida et populations migrantes : Le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’INPES donnent la parole aux Africains.

http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/05/dp050913.pdf

« Sida,

Le seul moyen de savoir,

C’est de faire le test »

« Se faire dépister

c’est pouvoir

bénéficier des traitements »

« Le test de dépistage est anonyme, confidentiel et gratuit

Appeler gratuitement Sida info service au 0800 840 800

www.sida-info-service.org »

Le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’INPES donnent la parole aux Africains.

http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/05/dp050913.pdf

cibler les migrants25
Cibler les migrants
  • Comment optimiser la consultation?
    • Différences de perception du SIDA chez les migrants, souvent:
      • « mourir du SIDA » plutôt que « vivre avec le sida »
    • Prendre en compte les facteurs socio-culturels
    • En pratique expliquer:
      • la différence entre séropositivité et maladie SIDA,
      • le caractère longtemps silencieux de l’infection,
      • l’intérêt d’un dépistage précoce, d’un suivi régulier,
      • un projet parental possible sous traitement,
      • les modes de transmission,
      • les conseils préventifs etc.
    • En pratique s’aider :
      • de guide: par exemple « Guide de prise en charge médico-psycho-sociale des migrants/étrangers en situation précaire/Comede* (Comité médical pour les exilés)
      • de l’interprétariat, guide Comede/CDAG etc.
      • des méditeurs de santé publique ?
  • Guide Comede, à télécharger gratuitement
  • à partir du site wwwinpes.sante.fr ou du site www.leguideducomede.org dans une version régulièrement mise à jour

Dépistage du VIH/sida chez la personne migrante/étrangère.

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/742.pdf

cibler les migrants26
Cibler les migrants
  • Inciter au dépistage:
    • Les motivations: vérifier l’efficacité des protections, préserver son partenaire, bénéficier d’une prise en charge complète et gratuite, meilleur pronostic si dépistage précoce etc.
    • Les freins: culpabilité, crainte de l’exclusion, rupture redoutée de la confidentialité, crainte de ne pas pouvoir avoir d’enfant, non connaissance de la gratuité des soins, des traitements disponibles etc.
  • Expliquer les résultats:
    • En cas d’un 1er test +: confirmer le résultat par un 2sd test.
    • S’assurer de la bonne compréhension.
    • Orientation possible vers une consultation spécialisée.
    • Information des risques de transmission: seuls les préservatifs protègent du VIH etc.
    • En cas de test négatif: information sur les risques et moyens de prévention.

Dépistage du VIH/sida chez la personne migrante/étrangère.

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/742.pdf

conclusions
Conclusions
  • Prise en charge tardive de l’infection VIH chez les migrants.
  • Adaptation de cette prise en charge nécessaire:
    • Contraintes linguistiques
    • Gestion des effets secondaires
    • Isolement affectif etc.
    • Problèmes alimentaires: trois repas pour un traitement?
    • Problèmes de logement: réfrigérateur pour conservation des médicaments? Confidentialité?
    • et
    • Structures d’observance en milieu hospitalier?

Accès à la santé des étrangers : Prévention, accès aux soins, conditions de vie et de séjour.

http://fulltext.bdsp.tm.fr/Crips/LettreCrips/2006/76/S52737.pdf?WW396-D4K88-XD083-3WK39-0KX39

bibliographie
Bibliographie

1-Delfraissy J.F. et al. Prise en charge thérapeutique des personnes infectées par le VIH. Rapport 2004, recommandations du groupe d’experts. www.sante.gouv.fr.

2-Le Vu S. et al. Les migrants africains au sein du dépistage anonyme du VIH, 2004. BEH, 2005 ;46-47 : 233-235.

3-Bonnet F. et al. Opportunistic infections as causes of death in HIV-infected patients in the HAART era in France. Scandinavian Journal of Infectious Diseases, 2005; 37: 482-487.

4-Baratin D. et al. A recent increase in AIDS at Lyon University Hospitals: patient characteristics and comparisons with previous years. British HIV Association, 2006; 7: 59-63.

5-Agher R. et al. Cohorte Nadis : 6 236 patients séropositifs suivis dans des CHU de France. Médecine et maladies infectieuses 2005 ; 35 : 407-410.

6-Sida et populations migrantes : Le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’INPES donnent la parole aux Africains. http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/05/dp050913.pdf

7-Dépistage du VIH/sida chez la personne migrante/étrangère. http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/742.pdf

8-Le recours tardif aux soins des personnes séropositives pour le VIH : modalités d’accès et contextes socioculturels. http://fulltext.bdsp.tm.fr/Invs/Rapports/2006/recours_tardifs_vih.pdf?86X17-0X79Q-X16GX-K8D43-77XG6

9-« Exils & VIH ». http://www.comitesida.eps-ville-evrard.fr/pdf/actes_2005.pdf

10-Accès à la santé des étrangers : Prévention, accès aux soins, conditions de vie et de séjour. http://fulltext.bdsp.tm.fr/Crips/LettreCrips/2006/76/S52737.pdf?WW396-D4K88-XD083-3WK39-0KX39