les anticoagulants n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LES ANTICOAGULANTS PowerPoint Presentation
Download Presentation
LES ANTICOAGULANTS

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 25

LES ANTICOAGULANTS - PowerPoint PPT Presentation


  • 428 Views
  • Uploaded on

LES ANTICOAGULANTS . PHARMACOLOGIE E.MONTAGNAC. 1. Les médicaments corrigeant les troubles de l’hémostase. Plusieurs familles : elles agissent à différentes étapes de la coagulation CLASSIFICATION DES ANTITHROMBOTIQUES LES ANTI AGRÉGANTS PLAQUETTAIRES : aspirine

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LES ANTICOAGULANTS' - Lucy


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les anticoagulants

LES ANTICOAGULANTS

PHARMACOLOGIE

E.MONTAGNAC

1

les m dicaments corrigeant les troubles de l h mostase
Les médicaments corrigeant les troubles de l’hémostase

Plusieurs familles : elles agissent à différentes étapes de la coagulation

CLASSIFICATION DES ANTITHROMBOTIQUES

LES ANTI AGRÉGANTS PLAQUETTAIRES : aspirine

LES ANTICOAGULANTS : héparine et anti vitamine K

LES FIBRINOLYTIQUES OU THROMBOLYTIQUES

les anti agr gants plaquettaires
LES ANTI AGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

INDICATIONS :

  • Indication privilégiée : prévention des thromboses artérielles

MODE D’ACTION :

  • Empêchent les plaquettes de se fixer sur les parois et les surfaces étrangères.
les anti agr gants plaquettaires1
LES ANTI AGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

DCI:

  • ASPIRINE 1ère intention à faible dose KARDEGIC®
  • clopidrogel : PLAVIX®
  • ticlopidine : TICLID®
  • dipyridamole : CLERIDIUM®
  • prasugel : EFIENT
les anti agr gants plaquettaires2
LES ANTI AGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

Contre indications :

Hypersensibilité

Syndromes hémorragiques

Lésions organiques susceptibles de saigner (ulcère gastroduodénal – a.v.c hémorragique)

Hémopathies avec allongement du temps de saignement

Antécédents de leucopénie, thrombopénie, agranulocytose

Grossesse et allaitement CI - non recommandés selon dci

5

les anti agr gants plaquettaires3
LES ANTI AGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

Interactions médicamenteuses :

Autres familles A.V.K – héparine – AINS – Dextran 40  augmentation du risque hémorragique

Voie d’administration :

Orale

au moment des repas ( ↓troubles digestifs) – à doses progressives selon la dci – fractionner en cas de fortes doses ( ↓céphalées)

Éviter de couper les comprimés

6

les anti agr gants plaquettaires4
LES ANTI AGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

Surveillances :

Efficacité du traitement : diminution des signes - non apparition des signes

Des effets indésirables : ulcération gastrique – manifestation hémorragique : gingivorragie – épistaxis …TA – pouls – état général – vertiges – céphalées – hypotension – éruption cutanée –

De l’hémogramme

les anticoagulants1
LES ANTICOAGULANTS
  • Les anticoagulants agissant directement sur la coagulation en interférant avec la formation de thrombine : HEPARINE : action brève et rapide
  • Les anticoagulants agissant directement sur la coagulation en interférant avec la formation de prothrombine : LES ANTIVITAMINES K : action différée et prolongée
les anticoagulants2
LES ANTICOAGULANTS

INDICATIONS :

  • Prévention des thromboses veineuses dans les circonstances dites à risque : chirurgie…
  • Lorsque la thrombose est constituée permet de limiter l’extension et le risque embolique puis prévenir le risque de récidive

MODE D’ACTION :

Action anticoagulante est due à 3 effets :

  • Empêche l’action de la thromboplastine sur la prothrombine
  • Empêche la formation du fibrinonège en fibrine
  • Empêche l’agrégation plaquettaire
les h parines
LES HÉPARINES
  • ANTICOAGULANTS INJECTABLES
  • TRAITEMENT DE L’URGENCE
  • Héparines standard ou non fractionnée HNF : héparine sodique – CALCIPARINE sous cutanée
  • Héparines de bas poids moléculaire – HBPM
slide11

HÉPARINES DE BAS POIDS MOLÉCULAIRE – HBPM :

  • meilleure biodisponibilité
  • durée d’action prolongée FRAGMINE® – LOVENOX® – INNOHEP® – FRAXIPARINE® – OGARAN®
les h parines1
LES HÉPARINES

INDICATIONS

  • CURATIF : traitement d’urgence de toutes les maladies thrombo-emboliques aigues : infarctus du myocarde – phlébite profonde
  • PREVENTIF : des acc. thrombo-embolique, pré et post opératoire, chirurgie générale et orthopédique
  • Les héparines standard peuvent être administrées chez la femme enceinte contrairement aux anti vitamines K et HBPM déconseillés lors de la grossesse et allaitement
les h parines2
LES HÉPARINES

Contre indications communes aux héparines

Hypersensibilité à l’héparine

Manifestation ou tendance hémorragique

Lésion organique susceptible de saigner

CI des HBPM :

Insuffisance rénale

Grossesse et allaitement déconseillés

les h parines3
LES HÉPARINES

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES:

Communes à toutes les familles :

Injections IM , ponctions et injections intra articulaire, intra artérielle

14

surveillances
SURVEILLANCES :

Temps de céphaline activée TCA avant la mise en œuvre du traitement et de avant chaque dose et journalière

Plaquettes – temps de Quick

Surveiller fonctions rénale et hépatique

Adapter les doses chez patient recevant un traitement interagissant avec les anticoagulants oraux

Surveiller : signes hémorragiques (gencives , hématémèse, ecchymoses) – points d’injection - allergie

Antidote : sulfate de protamine

Si apparition de : thrombopénie, d’une thrombose ou aggravation : arrêt du ttt immédiat (relais avec un ttt per os)

15

les hirudines
LES HIRUDINES

Hirudines : REVASC® - REFLUDAN® - ANGIOX® ( réservé usage hospitalier)

Voie administration : SC

Contre indications :

Grossesse

Allaitement

HTA

Insuffisancesrénale et hépatique

16

les antivitamines k
LES ANTIVITAMINES K

17

  • anticoagulants oraux
  • traitement sans urgence
les antivitamines k1
LES ANTIVITAMINES K

DCI :

  • DÉRIVÉS COUMARINIQUES OU COUMARINE
    • COUMADINE : WARFARINE
    • ACENOCOUMAROL : SINTROM - MINISINTROM
  • DÉRIVÉS DE L’INDANE-DIONE
    • FLUINDIONE : PREVISCAN

Voie d’administration : orale

les antivitamines k2
LES ANTIVITAMINES K

19

Mode d’action

  • Au niveau des hépatocytes, inhibition de la synthèse des 4 facteurs plasmatiques de la coagulation permettant la formation de prothrombine
  • Action antagoniste compétitive en se fixant sur les récepteurs de la vitamine K (ne joue plus son rôle)
les antivitamines k3
LES ANTIVITAMINES K

20

INDICATIONS :

  • Ttt anticoagulant sans urgence
  • Ttt prolongé
  • En relais de l’héparinothérapie
  • Prévention des accidents thromboemboliques

CONTRE INDICATIONS :

  • Idem hépariniques
  • grossesse
les antivitamines k4
LES ANTIVITAMINES K

21

Interactions médicamenteuses :

  • Avec les autres familles
  • Miconazole ( DAKTARIN)
  • Millepertuis
  • Ticlopidine : TICLID
  • Huile de paraffine
  • Pansements gastriques
les antivitamines k5
LES ANTIVITAMINES K

22

Interactions alimentaires :

  • Alcool
  • Cranberry
  • Aliments riches en vitamines K
  • Thé vert
  • Épinards
  • Asperges…
les antivitamines k6
LES ANTIVITAMINES K

23

Surveillances :

  • Biologique : TP - INR
  • Éduquer le patient :
  • S’assurer de la bonne compréhension du traitement
  • prise du comprimé le soir de préférence à la même heure
  • Carnet de suivi
  • Surveiller l’apparition d’hématomes – saignements…
les antivitamines k7
LES ANTIVITAMINES K

24

  • A dire au patient
  • Ne pas doubler la dose en cas d’oubli
  • Pas d’automédication dans avis médical
  • Attention à l’alimentation
les thrombolytiques
LES THROMBOLYTIQUES
  • Ne sont pas des anticoagulants
  • Médicaments détruisant le caillot

INDICATIONS

  • Efficaces que sur des caillots récents (- 3 jours)
  • Dans les thromboses veineuses, oblitération artérielle aigue, embolie pulmonaire…
  • spécialités: EXACYL – SPOTOF