L indice du web et sa composante conomique
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 13

L’indice du WEB et sa composante économique PowerPoint PPT Presentation


  • 43 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

L’indice du WEB et sa composante économique. Marrakech, 16 février 2013. De l’histoire…. Depuis son invention par Sir Tim Berners-Lee en 1989 le World Wide Web (le Web ) a connu une croissance virtigineuse

Download Presentation

L’indice du WEB et sa composante économique

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


L indice du web et sa composante conomique

L’indice du WEB et sa composante économique

Marrakech, 16 février 2013


De l histoire

De l’histoire…

  • Depuis son invention par Sir Tim Berners-Lee en 1989 le World Wide Web (le Web) a connuunecroissancevirtigineuse

  • Impact accru et continusurl’humanité qui se manifeste par la création de contenu, la connectivité, les logiciels et l’infrastructure

  • Un catalyseur de changementséconomiques, sociaux et politiquesdurant les dernièresdécennies

  • Son impact aussibienpositif/négatif a étéinégalementsentiintra/inter pays

  • Uneprésencerelativementlimitéedans les débats publics par rapport à son rôled’accélérateur du déveleoppement

  • Création d’un indice qui utilise des informationssecondairesexistantes/des informations de première main pour classer les pays selonleurprogrésdansl’usage du Web

  • L’indiceest un outilanaytique pour les chercheurs et uneressource pour les décideursdans divers secteurs(public, privé et sociétécivile)

  • Transparence totaledans la construction de l’indice: méthodologie et information disponibles au public pour developer des recherches

  • Sources des donnéessecondaires: Ethnologue, Freedom House, International Energy Agency, Reporters sans frontières, UN, UIT, Wikimedia Foundation, The CIA Factbook, Banquemondiale, Forum économiquemondial.


Design et structure de l indice du web

desIgnet structure de l’Indice du WEb

Si3: Scores

des impacts

politiques économiques et

sociaux

  • Le développement de l’Indice du WEB est relativement intuitif.

  • Développement du WEB: infrastructure pour y accéder et sur laquelle l’information est exposée, et source des valeurs sociale économique et politique.

  • Comme mesure composite, le score de l’indice général du WEB est composé des scores de trois sous-indices.

Sous-indice 2: scores relatifs au contenu du Web et son usage

Sous-indice 1: Communications et infrastructure institutionnelle

  • L’indice du Web est la première mesure multi-dimensionelle de l’usage du Web, son utilité et ses impacts sur les populations et les nations. Il comprend 61 pays développés et en développement, en incorporant des indicateurs évaluant les impacts politiques économiques et sociaux du Web, ainsi que des indicateurs sur la connectivité et l’infrastructure.


Http thewebindex org data all country mar

http://thewebindex.org/data/all/country/MAR

Vous trouverez les indicateurs et leur signification/composition sur ce lien: http://thewebindex.org/data/all/sources/


Impact conomique

Impact économique

http://thewebindex.org/data/all/tree-diagram/

  • Le développement des affaires à travers le Web

  • Les activités criminelles

  • L'étendue de l'utilisation d'Internet dans les affaires

  • Les exportations de services de TIC en % du PIB

  • Impact des TIC sur les nouveaux services et produits

  • Impact des TIC sur les modèles d'organisation

  • La confiance dans le Web pour le commerce

  • L'utilisation du Web pour l'agriculture


Composition

Composition

  • L’Impact économique est calculé sur la base de ces mesures:

  • Indicateurs secondaires:

  • WEFK: Etendue de l’usage d’internet par les milieux des affaires: Question de sondage - Dans quelle mesure les entreprises au sein de votre pays utilisent Internet pour leurs activités commerciales? (par exemple, l'achat et la vente de biens, d'interagir avec les clients et les fournisseurs) [1 = pas du tout, 7 = largement] Indicateur du Forum économique mondial

  • WEFL: Impact des TIC sur les modèles d'organisation: Question de sondage - Dans quelle mesure les technologies de l'information et de la communication créent de nouveaux modèles d'organisation (équipes virtuelles, le télétravail, etc.) au sein des entreprises dans votre pays? [1 = pas du tout; 7 = significativement] Indicateur du Forum économique mondial

  • WEFM: Impact des TIC sur les nouveaux services et produits: Question de sondage - Dans quelle mesure les technologies de l'information et de la communication créant de nouveaux modèles commerciaux, des services et des produits dans votre pays? [1 = pas du tout; 7 = significativement] Indicateur du Forum économique mondial

  • WBCICT: Les exportations de services en % du PIB nominal. Les exportations des services TIC comprennent les services informatiques et les communications (télécommunications et services postaux et de messageries) et des services d'information (données informatiques et des transactions liées au service des informations). Indicateurs de la Banque mondiale.


Indicateurs bas s sur des informations de premi re main

Indicateurs basés sur des informations de première main

Q12 Activités criminelles: Question du sondage

Dans quelle mesure pensez-vous que le Web rend plus facile d’entreprendre des activités criminelles dans votre pays? [1 = le Web rend beaucoup plus facile d'entreprendre des activités criminelles dans le pays l, 10 = pas du tout: le Web n’a pas rendu l’entreprise des activités criminelles dans le pays plus facile] WebFoundation

Q14 La confiance dans le Web pour le commerce: Question du sondage

Dans quelle mesure diriez-vous que le Web est digne de confiance comme un moyen d'acheter et de vendre des biens et des services dans votre pays? [1 = pas du tout; 10 = beaucoup ] WebFoundation

Q15 L'utilisation du Web pour l'agriculture: Question du sondage

Dans quelle mesure les organismes gouvernementaux ou non gouvernementaux utilisent le Web pour diffuser de l'information importante pour les agriculteurs (par exemple sur les prix, les conditions météorologiques, les engrais et les pesticides, traitant des plantes et les maladies du bétail, etc)? [1 = pas du tout; 10 = usage intensif du Web pour diffuser de l'information aux agriculteurs] WebFoundation Q17 Le développement des affaires à travers le Web: Question du sondage

  • Dans quelle mesure considérez-vous que votre pays a développé des entreprises prospères fondées sur l'utilisation du Web? [1 = pas du tout, pratiquement aucune entreprise sur le Web existent; 10. = Nombre très grand de Web-based entreprises existentes, et beaucoup sont des leaders mondiaux dans leur domaine] WebFoundation


Indicateurs de web foundation

Indicateurs de Web Foundation

La confiance dans le Web pour le commerceQuestion du sondage: Dans quelle mesure diriez-vous que le Web est digne de confiance comme un moyen d'acheter et de vendre des biens et services dans votre pays? [1 = pas du tout; 10 = beaucoup]

Indicateur de Web Foundation


Benchmarking

Benchmarking

Au niveau de l’Afrique• Tunisie est classée première au niveau du classement des pays africains, suivie par l'Afrique du Sud et l'Egypte

• Zimbabwe occupe le dernier rang du classement, précédé par le Burkina Faso

• Tunisie est classée aussi première au niveau de l’Afrique du Nord, suivie par l'Egyte et le Maroc

• Afrique du Sud se classe première au niveau de l’Afrique subsaharienne, suivie par l'île Maurice et le Kenya

• Parmi les dix pays les plus bas de le classement de l'indice global, sept sont africains (Cameroun, Mali, Namibie, Ethiopie, Bénin, Burkina Faso et Zimbabwe)

Moyen-Orient et Afrique du Nord• Israël est leader du classement au Moyen-Orient et Afrique du Nord, suivi par le Qatar et la Tunisie

• Le Yémen est le dernier pays du classement au Moyen-Orient et Afrique du Nord, précédé par le Maroc

• L'Egypte est le seul pays d'Afrique du Nord dans le top 20 général pour l'impact politique du Web

• Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord présentent les écarts les plus importants entre les meilleurs et les pires, avec Israël au 15e rang et le Yémen classé au bas de l'indice en 61ème position.


Recommandations g n rales

Recommandations Générales

  • Il reste beaucoup à faire en terme d’analphabétisme et d’analphabétisme numérique mais des potentialités existent pour l’archivage numérique et la gouvernance en ligne

  • Mettre en place un cadre juridique reposant en priorité sur la consécration législative du droit d’accès à l’information et ses implications en termes d’accessibilité et de participation (consultations publiques)

  • Définir clairement les rôles et pouvoirs de chaque ministère en matière de e-gouvernement (Industrie Vs. Modernisation)

  • Mener une évaluation critique des sites web de l’e-gouvernement et des services publics en général et corriger les insuffisances existantes

  • Surveiller de manière plus rigoureuse l’attribution du domaine « .gov.ma »

  • Établir une mutualisation des systèmes et des coûts et améliorer la transparence dans l’allocation des ressources

  • Améliorer et expliciter les méthodologies de collecte de l’information

  • Encourager les administrations publiques à établir des partenariats avec le secteur des TIC (PPP) pour le partage des expériences et de l’expertise technique


Recommandations portant sur l e gouvernement

Recommandations portant sur l’e-gouvernement

  • Travailler sur plusieurs fronts en parallèle et avancer sur le projet avec plus de transparence/approche participative

  • Diversité des enjeux: identifier clairement les objectifs et les groupes cibles et évaluer les réalisations avec une adaptation continue au contexte et à la demande des parties prenantes

  • Assurer un suivi des préoccupations et des interrogations des citoyens tout en évaluant l’influence de la nouvelle gouvernance sur la prise de décision

  • Renforcer les efforts fournis en terme de sensibilisation et de communication sur l’e-gouvernement pour une plus grande confiance numérique de la part de l’utilisateur (à la base de la création de valeur)

  • Définir et évaluer le projet des centres d’accès communautaires et le rôle des fournisseurs de services

  • Encourager les administrations publiques à établir des partenariats avec le secteur des TIC et des PPP pour le partage des expériences/expertise technique et pour une mobilisation citoyenne (chantiers: télétravail, éducation en ligne à distance…)


L indice du web et sa composante conomique

l’atelier avec les professionnels des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) Décembre 2009 (TM-UNESCO)

  • Préoccupations/Besoins majeurs des professionnels des TIC

  • 1. les indéniables limites et l’absence de garantie de transparence qui caractérisent l’existant de l’E.gouvernementau Maroc

  • 2. L’absence de voies et de mécanismes de recours pour le citoyen dans la récente législation concernant la protection des données personnelles

  • 3. La rétention systématique de l’information concernant l’amont et l’aval des appels d’offres publiques dont le marché représente entre 15% et 17% du PIB

  • 4. Le peu de qualité et d’utilité de l’information produite par les pouvoirs publics ;

  • 5. La méconnaissance par les milieux des entreprises en général et ceux des TIC en particulier des sources d’information pertinentes et disponibles et même des besoins en information de ce secteur

  • 6. La nécessité pour ce secteur de se doter d’un code de conduite ou charte éthique pour encadrer les activités de ce secteur dans le recours et l’exploitation de l’information impliquant forcément les droits du public comme des sources

  • 7. La nécessité d’oeuvrer pour promouvoir l’intérêt du citoyen à ce droit d’accès à l’information


Merci beaucoup

Merci beaucoup 

SaâdFilaliMeknassi

Consultant en Droit d’accès à l’information et responsabilité sociale

[email protected]

Mobile: +212662261730 /+19176357748

Skype: saad.filali.meknassi


  • Login